27/11/2010

Nocturne


Ne me prie pas de te répondre,

je ne sais rien.


Ou alors, si,

je me rappelle


mais sans raison ni sans but.

Parce que, soudain,

tout est là et encombre

ou paralyse.

 

La mort s’annonce-t-elle ainsi?

Et pourquoi pas la vie,

aussi?


00:18 Publié dans Destins | Tags : humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.