04/02/2011

Vain

 

Elle avançait.

A l’aveugle.

A l’entour

Seul le vide

Se rappellerait

Sa déchéance

Sans sollicitude



00:28 Publié dans Destins | Tags : nuit, vide, solitude | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.