13/02/2011

Croire

 

A tort ou à raison, l'essentiel est ailleurs. 

 

 

00:47 Publié dans Etre | Tags : destins, humeur | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Croire n'est pas une certitude puisque ce n'est qu'une croyance. Avoir confiance en soit est plus valorisant, surtout si nous avons les capacités intellectuelles et physiques et une grande culture.

Employer le mot croire pour -tout et n'importe quoi, induit notre subconscient en erreur, et fait référence au "moi" qui sans certitudes et sans preuve va avancer une pseudo certitudes. L'égo est satisfait car moi je...

Cette façon d'employer ce mot fait aussi référence à la religion qui n'est qu'une croyance et non une certitude

Mieux vaut employer le terme "il me semble" ou bien "de mon point de vue, j'ai des raisons de penser que..." etc...

Penser, réflèchir, rêvasser, avoir confiance à l'autre ou aux autres, car il me semble que son honnêteté est prouvée...C'est positif car cela oblige à la discussion, donc à l'échange de points de vues..

En résumé pour ne pas être trop long, croire n'est pas une certitude et, une certitude venant d'une croyance doit être prouvée, sinon c'est du vent qui part dans la haute "atmosphère tellectuelle" et qui s'évaporer pour aller se réfugier dans la petite poubelle que nous avons tous dans notre cerveau.Comme nous ne faisons jamais le ménage, en ne vidant pas toutes les pollutions que notre cerveau reçoit chaque jour et chaque nuit par les rêves, un jour elle déborde!

C'est la confusion, la fatigue mentale et puis arrive un "bobo" mais comme la poubelle est pleine, on ne sait plus ou on en est et c'est la déprime qui suit, le reste vous le connaissez, soit on fait un "stop and go" et on vide sa poubelle, soit on persiste et c'est la dépréssion, le flou avec la grande fatigue....

Le mot croire est terroriste dans le cerveau des plus jeunes il amène des désillusions des échecs, des erreurs de compréhension...Donc de la révolte

Dire:"je crois pouvoir certifier que....." n'est pas réceptionné par le récepteur du messge comme une certitude, il y a donc une confusion...

Il y a ce je que pense, ce que je comprends, ce que je dits, ce que l'autre reçois et ce qu'il comprend et ressort..Bilan, une déperdition du message premier d'au moins 60 % le reste étant un doute car n'étant pas une certitude prouvée, il ne reste que 5 % du message reçu...

Nous enfournons des termes ou des mots qui font références au divin ou au religieux en nous contentant d'une pseudo certitude, cela devient un rêve éveillé...Après tout, pourquoi pas.

Bien à vous et si vous êtes fâchée, videz moi cela dans la corbeille et restons bons amis...Bonne journée.

Écrit par : Pierre NOËL | 13/02/2011

croire en soi est chose essentielle,le reste on y croit ou pas à chacun sa version d'une certaine croyance!

Écrit par : lovsmeralda | 13/02/2011

Pierre Noël, pourquoi devrais-je être fâchée?
Votre commentaire est riche de réflexions et parfaitement adapté à mon billet.
Merci à vous.

Hélène Richard-Favre

Écrit par : Chant-du-Cygne | 13/02/2011

Les commentaires sont fermés.