27/08/2011

Violence. Encore.

 

A lire ici et là au fil des blogs ou autres réseaux sociaux ce qui s'écrit sur la violence, on mesure la difficulté qu'il y a à cerner et à percevoir au mieux ce phénomène.

Admettre que son traitement reste complexe, éviterait autant de polémiques que de vains débats.

Mais l'humilité à observer face à l'irruption de forces obscures observées chez soi ou chez l'autre, relève sans doute de l'utopie.

Il n'y a pourtant pas lieu ici de faire une quelconque apologie de la violence. Mais d'exorter celles et ceux qui savent tout de la manière de la traiter, à modérer leur empressement à dire ce qui doit être réalisé et pas même ce qui devrait l'être.

Oser espérer un peu plus d'honnêteté dans la considération de ce fait, serait la première attitude à observer. Car nul n'est à l'abri de la violence. Ni de celle subie, ni de celle causée.

Le reconnaître n'est pas y concéder ni y complaire. C'est accepter que son traitement relève davantage de l'approximation que de la panacée.

11:28 Publié dans Discours, Sécurité, société | Tags : violence, solutions, traitements, justice, sécurité, pulsions, forces. | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Comme vous avez raison ! Moi aussi j'ai horreur de tous les YAKA, YAKAPA ET YZONKA qu'on peut lire sous tous les articles qui relatent des faits divers plus ou moins violents.

Écrit par : gamine | 27/08/2011

La violence est distillée par tous les médias alors comment ne pas admettre qu'elle fait partie intégrante d'un monde qui aimerait changer mais qui à force d'avoir peur de sa propre peur ne sait plus la gérer autrement que par la violence,grave dilemme mais celle-ci existait grâce aux églises ensuite la médecine s'en empara et maintenant ce sont les médias qui s'amusent à inventer aussi des cataclysmes et faits divers pour encore perturber jeunes et plus âgés ces deux groupes sont rejetés pour x raisons les premiers pas bien habillés et fumant ,les seconds dérangeants avec leurs rides et leurs grimaces souriantes mais édentées ,car comment ne pas avoir peur de sa propre peur face à l'échec inéluctable de sa propre déchéance contre laquelle hélas même les moyens les plus sophistiqueés ne pourront rien,voilà l'origine des peurs actuelles !viellir fait peur à beaucoup ce qui n'existait pas avant. Les personnes âgeés étaient recherchées maintenant on les fuit,la nouvelle mode des vacance en Grèce peau bronzée à l'année éternelle jeunesse prouve s'il en était besoin que paraitre vaut mieux qu'être!de quoi avoir doublement peur mais du soleil cette fois, la peur a toujours été mauvaise conseillère

Écrit par : lovsmeralda | 27/08/2011

Gamine, lovsmeralda, vous lire encourage à poursuivre ici. Merci.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 27/08/2011

Les commentaires sont fermés.