01/10/2011

Abandon(s)

Etonnante juxtaposition d'oeuvres au Musée Rath.

abandon.jpg

Dans le cadre de RATHANIA'S ARS SIMILUS CASUS, Fabrice GYGI, commisssaire de l'exposition, a mis à disposition des 296 artistes genevois, un module en métal galvanisé de 1 x 1 x 0,8 m. Ce qui laisse au hasard, la proximité des oeuvres des participants inscrits par ordre d'arrivée.

On y découvre ainsi en superposition, ces deux conceptions paradoxales de l'être.

Corps de femme à la lumière et sur la roche* et Somaliens figurés en hosties dans la farine**.

 

*  65A Véronique MANTERO "Abandon", 2011

**65B  Géraldine PLAZENET KIREZ "Transsubstantiation" 2011

00:52 Publié dans Destins, Genève | Tags : somalie, occident, culture, art, famine. | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

A CONS-sommer avec modération!!!

Écrit par : Michel Ayoun | 01/10/2011

Aussi bien les politiciens nous font prendre des vessies pour des lanternes, ce qu'elles peuvent être d'un certain point de vue, aussi bien les artistes nous font prendre de la merde pour de l'expression, ce qu'elle peut être aussi du même point de vue.

Écrit par : christian bitard | 01/10/2011

Aux artistes et aux politiciens de répondre de leurs choix, Christian Bitard.
J'ai pensé utile ici d'en rendre compte.
Libre à eux de commenter et au contraire, souhaitons-le!
Vos lanternes en soient d'autant éclairées!

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 01/10/2011

Que les artistes s'épargnent la peine de répondre de leurs choix, Hélène Richard-Favre, car en matière d'art comme par ailleurs, les égoûts et les douleurs ne se discutent pas, et c'est à chacun d'entre nous de savoir si c'est de l'art ou du cochon.

Bien à vous.

Écrit par : christia bitard | 01/10/2011

La photo me fait penser à des images de Barbet Schroeder de ce film culte qu'est "more" et dont le théme était les consommations de bullshit jusqu'à "ad delendam es" dans le décor "idyllique des îles Canaries"t.

Écrit par : Michel Ayoun | 02/10/2011

Les commentaires sont fermés.