29/11/2011

Présidentielles 2012 en France

 

“Je souhaite vivement pouvoir aller vers les électeurs et pouvoir franchir ce cap”.

Ainsi s'est exprimé Dominique de Villepin, sur RMC et BFMTV, sans préciser s'il évoquait le scrutin présidentiel ou non.

S’en tenir à son souhait et éviter, pour ses partisans, de se lancer dans trop de conjectures ou d’inteprétations jusqu’à la mi-décembre, serait de mise.

Car les attentes sont fortes parmi toutes celles et ceux qui se sont engagés autour de lui. Il les a entendues.

Comme les espoirs, nés de la création de son club, devenu le parti de République Solidaire dont bon nombre d’adhérents ont été portés à croire à la candidature de son fondateur pour 2012. Il l’a compris.

Les soutiens ne manqueront pas à Dominique de Villepin qui pourra s'appuyer sur de fidèles irréductibles. Il le sait.

Mais qui doit prendre la décision? Qui doit “pouvoir franchir ce cap”?

Lui seul.

 

Les commentaires sont fermés.