02/02/2012

Triste Modem

Et voici ce qu'on lit sur ce blog d'Antoine Vielliard* auquel je m'adresse depuis quelque temps déjà et qui, enfin s'exprime sur le sujet qu'il a longtemps occulté et sur lequel je lui demandais de se prononcer.

Une telle manière de répondre oblige à y réagir non seulement sur le blog en question mais ici aussi.

Car écrire en écho de la bien-pensance médiatique est affligeant pour qui prétend soutenir le candidat du Modem.

En effet, force est de constater que le sens critique d'Antoine Viellard est bien aiguisé par la presse acquise à l'hypothétique et probable candidat, pour l'heure encore actuel Président de la République française, pour écrire que "Si Dominique de Villepin ne les réunit pas c'est que sa candidature n'est pas sérieuse. La semaine dernière lors du déplacement de François Bayrou je prenais en charge des journalistes qui me racontait les premiers déplacement de "Villepin" lorsqu'il "faisait semblant d'être candidat" (sic). Ils décrivaient les groupes de soutien très curieusement très représentatifs de la sociologie française et qui hurlait avec une étonnante hardeur leur soutien à leur candidat.. et que les organisateurs remerciaient d'un petit billet."

Rappeler que cette même presse pousse la candidature que soutient Antoine Vielliard serait un euphémisme et pourtant...

Bonne chance à lui car même avec des sondages favorables, François Bayrou risque bien de passer à l'as une fois encore. Son opportunisme a marqué les mémoires et les esprits. En être conscient lui évitera une déception de plus et ce, même au cas où le sérieux de Dominique de Villepin persistait à être mis en doute...

*http://portevoix.blog.tdg.ch/archive/2012/02/01/parrainag...

 

 

22:26 Publié dans Politique, Politique française, Pouvoirs | Tags : bayrou, modem, vieilliard | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.