23/02/2012

Mark Muller et les chiffonniers

 

Alors que nul n'ignore les tractations politiques qui se jouent en coulisses, on est en droit de se demander, dans cette affaire, où sont les intérêts de ceux qui la remâchent et la revendent à coup de transparence et autres valeurs morales.

Le Conseiller d'Etat s'est expliqué hier au 19:30 de la TSR. http://www.tsr.ch/video/info/journal-19h30/3804374-affair...

 

Commentaires

En fait en s'accrochant de la sorte à son poste, en se défendant de façon si ambigue et maladroite (votre link du TJ de 19.30 du 22.02) M. Muller savonne lui-même sa planche et crée de fait une situation idéale pour un renversement de majorité au Conseil d'Etat.

Écrit par : A. Piller | 23/02/2012

Que l'on arrête de prendre la population pour des imbéciles. On assiste aujourd'hui à un jeu de rôles. Mark Muller ne peut pas officiellement s'opposer à dévoiler le montant versé, et se réfugie dès lors derrière la clause de confidentialité.
Le barman, d'adversaire, devient l'allié objectif de Mark Muller, car il est évident qu'il a reçu beaucoup plus que le remboursement de ses frais effectifs, à savoir le prix que Mark Muller a fixé lui-même pour son sauvetage. Si la somme était justifiable, il est évident qu'il n'y aurait pas eu de clause de confidentialité! Pire encore, le barman devrait certainement être poursuivi pour extorsion s'il s'avérait que la somme reçue est bien de 50'000.- francs, soit 10 fois ses frais justifiables. Donc le barman fera dire à ses avocats qu'il refuse de laisser lire la convention par quiconque et l'affaire en restera là, avec un Mark Muller qui nous dira, déçu et confit: "essayé pas pu". Circulez y a rien à voir. Il finira la course jusqu'à la prochaine élection.

Écrit par : mauro poggia | 23/02/2012

Décidément, le MCG fait la pluie et le beau temps dans cette République: il fixe le montant - invérifiable - d'une somme censée rester confidentielle (c'est Stauffer qui le premier a articulé ce montant de CHF 50 000.-), décrète quel est le montant qui serait justifiable et celui qui ne l'est pas, se mêle d'une affaire qui ne le concerne en rien, en dehors du fait qu'il y voit le moyen de se rapprocher du pouvoir...

Écrit par : Saint-Gervais | 23/02/2012

@Mauro poggia,on ne peut qu'être d'accord avec vous.c'est la même chose dans notre canton avec la politique hospitalière qui n'a plus rien d'hospitalier ,les gens en ont marre de chez marre de tous ces combats de coqs

Écrit par : elena | 23/02/2012

Je voudrais rappeler qu'une dame de 79 ans a été torturée par des algériens et abandonnée dans une baignoire, miracle elle n'est pas décédée, cela dans notre ville de Genève et personne sur les blog TDG n'en parle, serait-ce devenu aussi banal que ça ???

Écrit par : Corto | 23/02/2012

Bien sûr que ce fait est extrêmement choquant, Corto.
Il en a été question sur ce blog:
http://reflexio.blog.tdg.ch/archive/2012/02/21/septuagenaire-agressee.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 23/02/2012

@Corto,Genève n'est pas un cas unique ,hélas et heureusement on ne sait pas le nombre de gens trouvés morts à leur domicile.C'est la triste réalité d'un monde égoiste n'ayant plus rien à fiche de la personne âgée,et beaucoup de médecins sont de cet avis.Pour preuve ,on a de moins en moins de généralistes pourquoi a votre avis? les gens âgés n'intéressent plus les jeunes médecins,c'est trop fatiguant et pas assez payé diront les plus hardis par devant caméra.
Ce qui a fait dire à beaucoup de veuves ayant franchi le cap des 80 ans et qui ne se gènent pas de dire la vraie vérité sans fioriture ,pauvres celles de demain,elles ne savent pas ce qui leur sera réservé,heureusement pour elles ai-je répondu

Écrit par : elena | 23/02/2012

Les commentaires sont fermés.