12/08/2012

De la secte islamiste de Kazan

 

Le 1er août dernier, 70 personnes dont plus d’une vingtaine d’enfants apparaissent face aux caméras russes qui les filment à leur sortie d’un bunker tatare qui devait les tenir préservés du « Mal ».

 

Le journal en ligne Rue 89* ne se satisfait pas de relater ce fait comme divers et estime qu'il convient de le situer dans un contexte régional sous haute tension politique et religieuse.

 

En effet,  en juillet dernier à Kazan, deux attentats avaient visé des chefs religieux musulmans. Le militant islamiste qui a revendiqué l’explosion en pleine rue de la voiture du Mufti l'estimait trop modéré.

 

Avec ses 4 millions d’habitants, dont une moitié est musulmane et l’autre, orthodoxe, cette république de Russie centrale était encore citée comme exemple de tolérance religieuse en mai dernier par Euronews.

 

images?q=tbn:ANd9GcRnEV6UWDNOsw1IaFk1AYPCxtQsHa6k2YYwg9E1brdGiMIjHBY

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRnEV6UWDNOsw1IaFk1AYPCxtQsHa6k2YYwg9E1brdGiMIjHBY

 

Les relations entre peuples russe et tatar sont complexes par leur histoire entremêlée. Pour rappel, le joug tatar a pesé sur la Russie. Depuis la prise de Riazan en 1237 jusqu'à ce qu'Ivan le Terrible ne reprenne Kazan et que le khanat ne tombe en 1552.

 

Mais le Tatarstan est une région constitutive de la Fédération de Russie. Rien de comparable donc avec la France et l’idée d'une intégration de l'islam. En Russie, il s'agit d'une religion autochtone.

 

Cependant au Tatarstan et comme ailleurs, l'islam traditionnel semble de plus en plus menacé par ses tendances radicales.

 

*  http://www.rue89.com/2012/08/10/au-dessus-de-la-secte-rus...

 

00:10 Publié dans Medias, Politique, Pouvoirs, Religions, Sécurité | Tags : secte, islam, russie, tatarstan | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Encore des fous, mais je vais vous transmettre une autre information :


Reporters Sans Frontières (RSF) exprime aujourd’hui sa préoccupation à propos de la disparition du journaliste iranien dans le Kurdistan irakien depuis 12 jours.

Mouloud Anfand, qui se bat pour mettre en place des liens forts entre israéliens et kurdes, est le rédacteur en chef de la revue « Israël-Kurde ».

“Cette disparition nous fait craindre le pire et nous appelons les autorités de la région autonome du Kurdistan irakien a tout mettre en œuvre pour retrouver le journaliste, Mouloud Anfand. Aussi, nous demandons qu’une enquête soit immédiatement diligentée”, déclare RSF dans un communiqué de presse.

Inscrivez-vous à la newsletter de JSSNews

Afand, d’origine iranienne, vit dans le Kurdistan irakien et est l’éditeur du magazine kurde-Israël, publié par l’Association kurde-Israël. Selon RSF, l’Association encourage les Juifs kurdes qui vivent aujourd’hui en Israël à retourner au kurdistan irakien pour y promouvoir des liens diplomatiques et économiques entre l’Etat Juif et le kurdistan. Cette association et ses activités controversées aux yeux des iraniens, constituent un des points de désaccord majeure entre la République islamique d’Iran et la région autonome du Kurdistan irakien. Le régime de Téhéran et les médias proches du pouvoir accusent les autorités Kurdes de faciliter, dans la région, “les activités des agents de l’ennemi sioniste“, les services secrets israéliens.


Mouloud Anfand
Résidant au Kurdistan irakien depuis plusieurs années, il avait quitté la ville d’Erbil pour Suleimanieh, le 9 juin 2012. Depuis cette date, malgré les recherches actives de ses proches, nous sommes sans nouvelles de lui.

La disparition de Mouloud Anfand a été signalée il y a 6 jours par le ministre du Renseignement iranien Moslehi Heidar. Le ministre a également annoncé les arrestations de plusieurs “mercenaires” et “participants” aux entreprises d’assassinats ciblés des scientifiques iraniens, engagés dans les recherches nucléaires. Le ministre a déclaré “qu’une partie des activités des renseignements iraniens se mène dans les pays voisins”. En d’autres termes, l’Iran pourrait bien accuser officiellement ce journaliste d’être… Un agent de mossad !

Écrit par : Corto | 12/08/2012

Merci de l'info, Corto. Oui, j'étais au courant.

Cela dit, que ces "fous" comme vous les qualifiez soient partout présents dans le monde pour empoisonner des relations normales -au VRAI sens du terme et non hollandais- entre les diverses communautés religieuses et de permettre ensuite à des medias de rendre compte de manière erronée ou incomplète de ce qui se passe entre autre ici en Russie, devrait aussi interroger.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 12/08/2012

Les commentaires sont fermés.