05/09/2012

Gorbatchev sur la Syrie

 

Mikhaïl Gorbatchev, de passage à Genève dans le cadre de ses fonctions au sein du conseil d'administration de son ONG, Green Cross International, accorde un entretien exclusif au Temps du 4 septembre 2012.

L'interview occupe une pleine page du journal, certes avec le portrait de l'ancien président russe.

Or, de l'ensemble des sujets traités, seuls deux d'entre eux sont relevés en caractères gras.

L'un figure dans un encart en une du journal, l'autre en haut de la page où se trouve l'entretien.

A l'évidence, ce traitement sélectif des propos de Mikhaïl Gorbatchev opéré par Le Temps, vise à décrédibiliser Vladimir Poutine. 

Car sur le dossier syrien, la position de Mikhaïl Gorbatchev est en total accord avec celle de Vladimir Poutine. Mais ce sujet-là a sans doute dû résister aux caractères gras des intitulés.

Voici quelques lignes à relever des déclarations de l'ancien président russe à propos de la Syrie:

Dans le cas syrien, il semble que le Conseil de sécurité pourrait entraîner le monde dans une solution militaire.

J'apprécie la résistance de la Chine et de la Russie à une telle décision.

Des intérêts géopolitiques sont en jeu, ils sont ignorés par les medias.

 

02:34 Publié dans Genève, Politique, Pouvoirs | Tags : russie, syrie, poutine, gorbatchev | Lien permanent | Commentaires (36) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Gorbatchev n'est plus qu'une icône et plus personne ne l'écoute, même lorsqu'il a annoncé la fin du régime, personne ne l'a cru !

N'est-ce pas Gorbatchev, le grand menteur de toute cette saga gênante ?

Disons que si Gorbatchev était un rappeur français, ce serait grand corps malade, et "toupine", une de ces "racailles" inconnue au corps chétif !

Gorbatchev est entré dans l'histoire, Poutine, lui à loupé la marche, il restera ce qu'il n'a jamais été, une personnage insignifiant, un mac-Givers des combines pour séries B.

Alors que l'arrière garde viennent nous consoler avec des paroles enrobées de guimauve, il en faudra un peu plus, la Syrie, bien que Gorbatchev nous ait fait loucher sur les grandes steppes, a continué d'appuyer sur la tumeur colonisée par le spectre des vieux démons staliniens. Le système communiste n'a pas fait, comme allégué, ce geste qualifié de candide, non, simplement, il ne pouvait plus s'auto-supporter, il était gangréné, mais gangréné de l'intérieur et cet abandon n'était que le jalon ayant permit aux camarade du parti central de continuer, cette fois dans ce qui est devenu cet énorme chantier client, dont la Syrie !

Avant, après et pendant, la Russie n'a cessée d'inonder ses "alliés" de toute sa ferraille impuissante face aux joujoux d'en face !

Combien de nuées de piécettes ont rebondis dans ce banquet post-communiste et combien de saignées inonderont les ruelles des protégés du parti ?

Non, il ne pouvait pas l'ignoré, il n'y a pas de bon ou de mauvais qui puissent être sorti de cette cuisse là !

Écrit par : Corto | 05/09/2012

Contrôle des armements : Moscou rejette les accusations de Washington
Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié d'infondées les accusations émises par le département d'Etat américain selon lesquelles la Russie ne respecte pas ses engagements en matière de contrôle des armements, de non-prolifération et de désarmement. Le 31 août, le département d'Etat a publié un rapport annuel consacré au respect des accords internationaux portant sur le contrôle des armements, la non-prolifération et le désarmement. Ce document a été assorti de plusieurs autres rapports consacrés à l'application du Traité sur les forces conventionnelles en Europe (FCE), de la Convention sur l'interdiction des armes chimiques (CIAC) et du nouveau traité russo-américain de réduction des armes stratégiques (START III). Dans ces rapports, la diplomatie américaine évalue à quel point les autres pays du monde ont été fidèles à leurs engagements internationaux en 2011.

Écrit par : Corto | 05/09/2012

Syrie :

la Russie envisage d'évacuer sa base navale de Tartous

La Russie a réfléchi au cours de l'été à la possibilité d'évacuer son personnel militaire de Syrie, où elle dispose d'une base navale à Tartous (nord), rapporte l'agence de presse Interfax, citant une source militaire.

Écrit par : Corto | 05/09/2012

Corto, on a compris le message que vous distillez ici et là sur la Russie. Il vous appartient.

Ce qu'il m'importe d'indiquer ici est la mise en évidence, par un journal, de points qui ne sont pas des enjeux de première importance et qui visent à déstabiliser un président qui est bien plus consensuel auprès des Russes que ce que voudrait faire croire l'opinion relayée par tant de medias occidentaux.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 05/09/2012

Je rejoint le propos de Corto dans son dernier post concernant le caractère "iconique" de Gorbatchev qui n'est pas sans me rappeler la mollesse d'un François Hollande. Pour ce qui est de la Syrie, le règlement du conflit semble aller vers un éclatement géopolitique de cette entité dont la réalité n'est rien de moins que le découpage orchestré à la sortie de la seconde guerre mondiale par Français et Anglais. Contrairement à la révolution du Printemps arabe où Tunisie,Egypte et Lybie étaient des corps constitués, la Syrie est une mosaïque fragile d'éthnie qui comme la Yougoslavie en son temps ne tient que part la dureté de son régime. Si la Russie lâche Hafez el-Assad, se sera une balkanisation de la région de type Afghanistan et l'ouverture vers une destabilisation patente de cette région. Pour rappel,la Syrie fut un temps regroupée, comprenant la Syrie actuelle, le Liban actuel, la Jordanie actuelle et la Palestine. Durant l'Antiquité, ces pays étaient distinctement la Phénicie, la Palestine, l'Assyrie et une partie de la Mésopotamie occidentale.De plus,comme l'Afghanistan plusieurs familles revendiquent le pouvoir comme les Hachémites et les alaouites regroupés sous le nom de partie baas...Ps: à lire él'article très intéressant De l'origine du conflit entre sunnites et chiites...
http://www.bakchich.info/international/2007/06/20/de-lorigine-du-conflit-entre-sunnites-et-chiites-50541

Écrit par : portier | 05/09/2012

Portier, Je pense aussi que l'on a une image emblématique de Mikhaïl Gorbatchev en Occident.

C'est la raison de ce sujet. Car interviewer cet ancien président et ne mettre en évidence que les propos qui visent à déstabiliser Vladimir Poutine n'est pas livrer une information digne de la meilleure foi qu'on souhaiterait.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 05/09/2012

Gorbatchev, Yelssin, Poutine, mais c'est du casting polit buro !

Hélène, vous osez penser une seconde que ce à quoi nous avons assisté depuis 23 ans, n'est autre qu'un déguisement fait par une bande de rongeurs d'os ?

Hélène, je suis assez bien placé pour savoir, que rien n'a été démocratiquement fait en Russie au niveau d'une soi-disant relève du pouvoir !

Ce sont les mêmes qui jadis, dirigeait les douanes, dirigeait le KGB, dirigeait les exploitations minières dirigeait les transports, dirigeait les exportations de gaz, dirigeait la police politique !

C'est une farce, un peu comme avec aflelou, tu as 3 modèles pour le prix d'un et avec un choix de coloris selon le besoin !

Avec Gorbatchev, il fallait un bonhomme rondouillard, ensuite avec Boris un clown au nez rouge, comme pour oublier la gueule de bois de 70 ans de main de fer et maintenant avec Poutine, le masque tombe et le seul développement du pays se concentre dans les beaux quartiers de Moscou et de Saint-Pétersbourg, des wagons de voitures de luxes pour la grande partie volées en Europe et des distributeurs de cosmétiques haut de gammes pour leurs bourgeoises !

Hélène, aller dans les villes provinciales et revenez me raconter !

Ce pays est tout aussi ronger par les mafias que durant toute son épopée intitulée "socialisme" !

Bien qu'il s'agisse du pays le plus riche au monde en ressources minières et en superficie, les 9 dixièmes de la population vit dans un désert sans frontières, si ce ne sont les beaux quartiers réservés à la même "nomentaclura" prête à tuer pour la moindre contradiction !

Quand à la Syrie et un peu en contradiction avec ce que dit Portier, c'est que ces pays clients en armes, ne représentent rien pour le pouvoir russe, mis à par inonder en armes ces dictatures pour remplir des comptes à numéros avec les incroyables stocks fabriqués pendant 70 ans d'usines forcées, rien n'est fait, contrairement aux colonies de jadis et entreprises par les gauches européennes.

Ne surtout pas oublier que les bons et gentils français du 19ème qui voulait tous aller coloniser les pauvres petits illettrés, étaient tous de gauche !

La droite conservatrice française a combattu les ardeurs de cette gauche déjà bien-pensante, ce qui ne leur a pas empêchés de se jeter sur les terres algériennes et autres, puis ensuite ajouter des particules à leurs blases avec le soutien des Napoléoniens !

La Russie actuellement ne colonise qu'au travers de ses ventes d'armes périmées !

Il suffisait de voir le Danube et ses trans-frontalières pendant la crise yougoslave, des millions de tonnes d'armes, mais c'est une autre histoire que je pourrait détailler dans un autre de vos blog !!

Bien à vous

Écrit par : Corto | 05/09/2012

Corto, vous me savez ne pas partager toutes vos prises de position, bien sûr. Et le débat en est d'autant plus intéressant.

Il faut parler avec des Russes qui ont vécu la perestroïka et ses suites pour comprendre comment sont saisis l'un et l'autre de ces présidents que vous mêlez indistinctement. Même si un héritage commun les unit, la manière dont chacun l'a réalisé diffère. Et cela, les Russes sont à même de le percevoir.

Il convient donc d'éviter les poncifs et les généralisations trop rapides,Corto. Car la nuance importe et n'est pas sans conséquences.

Pour le reste, je vous invite à me citer le cas d'un Etat qui se comporterait de manière à vous plaire.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 05/09/2012

Si l'on parle d'une puissance, je dirais l'Inde, avec ses disparités liées aux castes en moins !

Écrit par : Corto | 05/09/2012

Hélène, le ciment de toutes les nations lie le passé culturelle et les bases de ce qu'ils peuvent bien tenter de mettre en oeuvre !

Nous assistons actuellement au réveille de 1400 ans d'islam et voyons à quel point cette culture, que j'appelle une non-culture (puisque le rôle d'une culture est de relier les êtres) laisse apparaitre ses bases uniquement ancrées dans le sang et la conquête !

Écrit par : Corto | 05/09/2012

Vous attendiez que je cite Israël, Israël est d'une part un très jeune état, néanmoins reposant sur des bases très démocratique et saines, mais ce pays est victimes de pressions incomparables et victime de nombreuses guerres déclenchées par ses voisins, de ce fait il est très difficile de ce faire une image non disparate de ce pays.

Comme vous devriez le savoir, Israël vient durant les 20 dernières années, d'accueillir environ 2 millions d'immigrés de l'ex-urss, dont un bon 50% de non-juifs, ce fait a considérablement rajouté aux autres ingrédients la nature du développement de ce pays !

Mais quelle entité aurait pu résisté à tous ces bouleversements sans bases extrêmement stables et d'autant plus solides !

Écrit par : Corto | 05/09/2012

Corto, je ne m'attendais à rien et vous remercie de votre réponse relative à l'Inde.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 05/09/2012

Le Canada !!!

Écrit par : Corto | 06/09/2012

Les USA!!

Écrit par : Corto | 06/09/2012

Lorsqu'une grande nation comme la Russie impose ses dictats comme elle l'a fait pendant presque un siècle, comment voulez-vous que cela n'ait pas d'implication au niveau international ?

La Russie continuer son oeuvre de pourrissement de la situation planétaire, alors qu'elle faisait mine d'abolir le régime communiste, elle consolidait en même temps ses structures malfaisante, en détruisant le mur, elle ne faisait que de vouloir étendre son influence criminelle sur le reste du monde civilisé !

Depuis 89, quelle sont les retombées de la Russie sur le reste du monde ?

Certes, un bon de nombre de nations ont été quelque peu soulagées, quoi que les fruits ne soient pas encore palpables, voir même, comme c'est le cas en Ukraine, les side-effect n'ont rien à envier de l'époque de la domination généralisée.

Sur les terrain de la Syrie, nous voyons, de face, comment la dictature russe se superpose avec rigueur sur la situation syrienne !

Les événements et ce refus de négocier démontre à quel point le système russe fonctionne, prêt à assassiner un peuple dans son entièreté plutôt que de risquer le moindre compromis. Plutôt tuer une nation entière que de voir le moindre doute s’enserrer dans une dialectique non totalitaire !

A mon avis, il faut se débarrasser par tout les moyens possible de cette nomenclature criminel au pouvoir dans l'un des plus important pays de la planète !

Le pouvoir corrompu de la Russie est un cancer qu'il faut neutraliser, avant de devoir en payer les conséquences irréparables !!!

Écrit par : Corto | 06/09/2012

Autrement dit, vive les USA.
Le cynisme, ils ne le connaissent pas, c'est vrai. Des anges!
C'est un peu hâtif et réducteur, comme raisonnement, Corto.
La nuance ne tue personne.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 06/09/2012

Vous voudriez que face au cynisme pratiqué par le pouvoir russe, que les défenseurs de la démocratie défilent avec des fleurs bleues ?

C'est exactement là que réside toute l'hypocrisie dans ce gâchis imposé par lêmes au pouvoir en Russie !!!

Écrit par : Corto | 06/09/2012

Corto, je ne veux que la nuance, rien de plus ni de moins.

Louer les uns et conspuer les autres n'a aucun sens.

Même si les valeurs des uns et des autres diffèrent, il n'en demeure pas moins que le cynisme n'appartient pas à une culture. Il relève de la nature qui la met en oeuvre. Et cette nature se trouve autant chez les uns que chez les autres dont vous évoquez les traits à grands coups de jugements un peu trop hâtifs.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 06/09/2012

Hélène, ce n'est parce que vous n'avez pas d'argument sur le sujet, que vous devez vous en prendre à ma personne !

Écrit par : Corto | 06/09/2012

Autre détail, je ne suis pas un politique, donc ne confondez pas les faits et de soi-disants jugements !!!

Écrit par : Corto | 06/09/2012

Corto, j'ai émis un avis qui remet en cause une manière de considérer des faits.

Et je pense vous avoir assez dit que je distingue les propos tenus de la personne qui les tient.

Merci de lire tout échange sans vous mettre personnellement en cause!

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 06/09/2012

Hélène, c'est incroyable, comme le font les suisses, c'est à dire, une incapacité totale de débattre, vous reproduisez les mêmes paternes de méthodologie en matière de dialectique !

Plus haut, j'ai exposé des faits incontestables et votre réponse exclu tout examen concernant mes alléguations, étrange de la part d'une personne se présentant comme liguiste !!!

Écrit par : Corto | 06/09/2012

"à grands coups de jugements un peu trop hatifs" !

C'est ainsi que vous résumez la problématique de la Russie qui impose ses miasmes au reste du monde et cela depuis presque un siècle ?

Alors que ce pouvoir inchangé malgré de nombreux travestissement continue de nuire au reste de l'humanité, sans prendre en compte les victimes intra-muros !!!

Écrit par : Corto | 06/09/2012

Il y a deux catégories de linguistes, ceux qui mettent leurs services au profit des politiques et ceux qui publient dans les instituts comme Harward !

A mon avis, j'opte plutôt pour les seconds !!

Écrit par : Corto | 06/09/2012

Corto, je remets en cause votre manière peu objective de considérer les uns et les autres. Cela ne signifie pas que les faits qui les concernent soient erronés mais cela veut dire que les uns ne sont pas toujours meilleurs que les autres.

Je n'aime pas les visions manichéennes, Corto.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 06/09/2012

Si vous ne l'avez pas compris, Corto est une sorte de dermatolgue, il se contente de crever les abcès les plus purulents et parfois de suggérer des traitement plus de profondeur, ça ne va pas plus loin !

A déffaut de vouloir collaborer, il est certes, compréhensible que certains réagissent (à la place d'agir), mais de là à systématiquement faire le jeu de l'autruche à chacuns des commentaires de Corto, il y a de quoi se poser, quant même, quelques questions !!

Écrit par : Corto | 06/09/2012

Le manichéisme consiste avant tout par la négation de la réalité !

Écrit par : Corto | 06/09/2012

Votre avis vous appartient, Corto.
Mais il est bien étrange, pour ce qui est du manichéisme...

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 06/09/2012

Une autre question se pose, la corruption de l'esprit, cette forme de corruption remontant jusqu'aux racines qui lient les humains, la plus profonde des corruption, la plus "inguérisable" !

Comment dés lors dénoncer la corruption la plus apparaente ? Alors que les bases en sont la cause ?

Écrit par : Corto | 06/09/2012

Manichéisme, "mon avis" !


Deux groupes de manichéens existaient :

1). les élus : qui passaient leur temps à prêcher, pratiquaient le célibat et étaient végétariens. Après leur mort, les élus étaient assurés d'atteindre le royaume de la Lumière ;

2). les auditeurs : ils devaient servir les élus, pouvaient se marier (mais il leur était déconseillé d'avoir des enfants) et pratiquaient des jeûnes toutes les semaines. Après leur mort, les auditeurs espéraient être réincarnés en tant qu'élus.

Écrit par : Corto | 06/09/2012

Et pas qu'un peu, représenté par ces élites russes, au dessus des "masses" !

Le modèle idéologique culturel russe est en total désintégration, et les moyens de communications actuels en finirons sans grands délais, ce système obscurantiste très manichéen ne résistera pas aux évolutions, aujourd'hui, définitives pour certains modèles basés sur l'obscurantisme !

C'est tout !

Écrit par : Corto | 06/09/2012

Vous ne savez plus lire, Corto?
Enfin, lire les avis qui ne sont pas les vôtres?

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 06/09/2012

Encore une fois, laissez-moi vous rappeler que le sujet de ce blog est :

"Gorbatchev sur la Syrie"

Et non pas "Corto" !

Mais c'est tellement plus facile de stigmatiser l'individu que de remettre en question certaines réalités !!!

Écrit par : Corto | 06/09/2012

A qui le dites-vous, Corto!

Et merci de rappeler le sujet du blog, je l'avais oublié :-)

Allez, Corto, au plaisir!

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 06/09/2012

Je ne comprend pas très le motif de vos apparitions, d'une part vous animez un blog, c'est tout à votre honneur, mais d'autre part, vous y faites des intrusions pratiquement pontificales !

J'ai l'impression d'assister aux apparition papales et ses dérobades dans les discours de la place St. Pierre !

Hélène, vous n'avez pas l'intention d'ouvrir la vocation papale aux femmes ?

Écrit par : Corto | 06/09/2012

Merci de cet humour bienvenu, Corto!

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 06/09/2012

Les commentaires sont fermés.