23/08/2012

La guerre

La maladie est une chose, la volonté de détruire une autre.

Les jeunes femmes des Pussy Riot auraient été diagnostiquées par un psychiatre. Si elles n’ont pas vu leurs prestations s’achever dans un asile, c’est que leur raison n'aurait pas été considérée comme entamée.

Il faut donc considérer ce groupe allié à celui de « Voïna » (la guerre en russe) comme décidé au combat. Tel est d’ailleurs bien l’objectif visé par ces jeunes femmes, déclarer la guerre au pouvoir russe en place et la mener par des actions dites artistiques. 

Discuter de la peine infligée à ces femmes n'est pas ici le propos. Mais relever l’avalanche médiatique qu'elles ont voulu déclencher par leurs actions, oui. Car c’est de manière consciente et décidée que ces femmes ont mené leur guerre.

C’est pourquoi la sentence qui leur a été infligée ne les a pas effrayées. Résolument combattantes, elles revendiquent leur sort et refusent de se porter victimes. C’est leur droit. Qui le contesterait? 

Dans ce cas, les rappels de Goulags ou autres époques dites staliniennes par certains medias ont bon dos de la part de ceux qui, autrefois, ne se hâtaient pas d’en faire leurs grands titres.

On dira qu'ils ne savaient pas. 

 

12:09 Publié dans Air du temps, Medias, Politique, Pouvoirs | Tags : pussy riot, voïna, medias | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

A lire pour combler certains tous de mémoire:

http://www.realpolitik.tv/2012/08/intelligentsia/

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 23/08/2012

Eventuelles retombées commerciales de l'affaire par le dépôt de la marque "Pussy Riot". De bonne guerre ou à qui profite le crime, c'est selon.

http://www.lecourrierderussie.com/2012/08/23/quel-est-le-prix-de-pussy-riot/

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 26/08/2012

Bonjour Hélène,

Je viens de vous découvrir par le "courrier de russie" dans lequel vous êtes intervenue.
Je vous remercie de vos commentaires qui nous aident à voir plus clair dans les débordements médiatiques concernant les Pussy Riot.
Désormais en toute simplicité je vous suivrais sur votre blog que je transmettrais à mes correspondants.

Bien à vous
François DELAGARDE

Écrit par : DELAGARDE François | 08/09/2012

Merci de votre intérêt, François.
Bien à vous

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 08/09/2012

Merci pour ces informations, chère Hélène.
J'ai noté ce matin , en écoutant France info, qu'après l'acharnement de nos médias contre la Syrie et l'Iran, une nouvelle cible et une nouvelle campagne leur ait été suggérée: Poutine, celui qui a évité la 3è guerre mondiale et fait échouer leurs plans de conquête du Moyen Orient...Juste après la "mise en bouche": l'épisode récent de la lettre de la Pussy Riot emprisonnée qui se fait passer pour une martyre.

Écrit par : jocelyne | 30/09/2013

Les commentaires sont fermés.