08/09/2012

Poutine et les Pussy Riot

 

Le Nouvel Observateur publie sur son site que Les Pussy Riot brûlent un portrait de Poutine dans une vidéo

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120907.REU5411/les...

Et Le Courrier de Russie, rend compte d'une interview que le président russe a accordée à la chaîne

Russia Today. 

Au sujet des Pussy Riot, le président a souhaité rappeler qu’il y a quelques années, une des membres du groupe féministe avait accroché dans un supermarché de la capitale trois animaux empaillés arborant des pancartes portant l’inscription « Il faut libérer Moscou des juifs, des homosexuels et des émigrés », soulignant que les autorités auraient déjà dû à l’époque se pencher sur cette affaire.

« Après cette action, les activistes se sont livrés à des actes sexuels en groupe dans un lieu public. Cela ne regarde qu’eux bien sûr, chacun est libre de faire ce qu’il veut tant que cela n’enfreint pas la loi, mais dans ce cas, il s’agissait d’un lieu public. J’estime que les autorités auraient déjà dû être alertées par cette histoire. La vidéo de leurs ébats a même été diffusée un peu plus tard sur internet. Un certain nombre d’amateurs de cette pratique déclarent que le sexe à plusieurs est mieux qu’à deux car il permet, comme dans tout travail collectif, de se la couler douce. Mais je le répète, c’est le droit de chacun. Par contre, diffuser la vidéo sur internet, c’est déjà, selon moi, une question litigieuse qui devrait être étudiée par les institutions judiciaires ».

Quant à ce qu’elles ont fait dans la cathédrale du Christ-Sauveur, ce n’était pas leur premier coup d’essai. Auparavant, elles avaient déjà célébré un sabbat dans l’église Elokhovskaïa à Moscou, puis dans une autre. (…) Vous comprenez, j’essaie juste de ne pas me mêler de cette histoire. Je suis bien évidemment au courant de ce qui se déroule mais cela s’arrête là. »

http://www.lecourrierderussie.com/2012/09/07/poutine-les-...

Pour les amateurs d'art, voici une des prestations du groupe dans un Musée de Moscou:

http://plucer.livejournal.com/55710.html  

 

 

 

02:57 Publié dans Air du temps, Information, Politique, société | Tags : poutine, pussy riots | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Je découvre qu'hommelibre rejoint le point de vue que j'exposais ici:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2012/08/16/43f002b58215e197a0ac64da3576efc9.html le matin du jugement qui a condamné les Pussy Riot.

Je ne me suis pas prononcée sur la peine mais j'ai informé d'une réalité que l'Occident ne s'est pas empressée de révéler pour toutes sortes de raisons qui lui appartiennent.

Merci à John d'avoir enfin compris le point de vue que j'ai développé.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 08/09/2012

Bonjour Hélène,

Il serait intéressant d'analyser l'évolution des oeuvres artistiques des Pussy Riot.
Voila, j'ai trouvé la vidéo des Pussy Riot, quand elles étaient encore membres de groupe "Voina", mais on les reconnaît facilement sur la vidéo ( en un peu plus jeunes) :

http://www.youtube.com/watch?v=mg4hhAxtFKg

C'est une vidéo, qui nous montre "la pendaison" des trois personnages symbolique et vivants dans un supermarché russe :

"Un homo", "un juif", et "un tadjik" (tadjik symbolise les immigrés)


En France une "performance" pareille aurait été dénoncé immédiatement, soit par le CRIF, soit par le SOS racisme, soit par le SOS Homophobie.

Mais les occidentaux, dans leur haine de Poutine, sont prêt a tout accepter de la part de ces soi-disant artistes...

Écrit par : ANNA | 09/09/2012

Anna, ravie de vous retrouver ici et de disposer du lien à la video qui montre la "pendaison".

Dans ses propos, retranscrits sur mon sujet de blog ci-dessus, Vladimir Poutine évoque aussi une affaire similaire: "une des membres du groupe féministe avait accroché dans un supermarché de la capitale trois animaux empaillés arborant des pancartes portant l’inscription « Il faut libérer Moscou des juifs, des homosexuels et des émigrés »

Il va de soi que tout cela soit a été occulté par les medias occidentaux, soit carrément ignoré, ce qui ne serait pas non plus étonnant.

Ainsi va l'information et les jugements qui la suivent et s'ensuivent sur des dossiers dont l'Occident est si prompt à déplorer les victimes!

Réagir est important et je salue votre retour ici, Anna!

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 09/09/2012

Les commentaires sont fermés.