25/09/2012

Qatar, du Nord Mali à Paris


Le Quatar poursuit ses emplettes.

Après le PSG, au tour des zones déshéritées en faveur desquelles Arnaud Montebourg aurait entériné ce lundi la création d'un fonds quatari.

Outre les tergiversations autour de la destination de ce fonds  initialement prévu à 50 millions d'euros et destiné aux banlieues, on ne peut manquer de s'interroger sur l'influence grandissante du Quatar en France. 

En juin dernier, Le Canard enchaîné rappelait  que l'émirat finançait les groupes islamistes du Nord Mali.

Difficile de faire l'impasse sur les craintes de l'Algérie. 

http://www.dna-algerie.com/enquete/le-canard-revele-des-d...

Doha, Eldorado de certains, deviendra-t-il le cauchemar d'autres? 

sipa-684149-jpg_469692.JPG

http://www.lepoint.fr/images/2012/09/21/sipa-684149-jpg_469692.JPG  

 

01:35 Publié dans Economie, Politique française, Pouvoirs | Tags : quatar, paris, montebourg, aqmi | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Tarik Ramadan a trouvé un nouveau porte-voix au Quatar, est-ce étonnant?

Écrit par : Mère-Grand | 25/09/2012

Bonjour Hélène,

L'influence des monarchies du Golf est due aux rapports plus que douteux du monde politique, industriels, financier Occidental avec celles ci. Notre défaillance est organisées afin de faire croire que les caisses sont vides, ce qui est absolument faux.

L'argent est en en "grande vadrouille" pour bien des raisons qui sont connues. Échapper au fisc, casser l'outil social et faire payer les peuples des carabistouilles bancaires. Qui dirige la BCE? Qui est à la tête de l'Italie? Goldman et Cie l'ensemble à la botte de Walt-Street, et qui se cache derrière tout ce beau monde? Dans quel but?

Les monarchies Européennes et arabo-musulmanes-nippones collaborent avec les plus grands financiers du monde afin de faire payer la dette aux peuples, en mutualisant celle-ci. Comme les gens sont aussi ignorants en économie et en finances, qu'aux écrits des religions et leurs buts, ne soyons pas étonnés qu'ils restent de dociles petits moutons qui "croaent" (du verbe croasser) à tout! Ils paieront cher cette ignorance.

L'Occident est inféodé aux Saoud,(nos pires ennemis en matière de liberté) en sachant pertinemment qu'il y a des contres parties comme l'islamisation de toute l'Europe. Les comptes bancaires de certains, dans les pays ou le fisc ne met jamais les pieds, débordent! L'éventail des richesses ne cesse de s'agrandir au profit d'une poignée. Cela ne durera pas bien longtemps.....

Les USA sont dans le gouffre, pire que l'Europe, le Japon est en faillite permanente, tout cela est bien orchestré avec la fabrication de faux billets, afin de sauver les royautés, quitte à aller guerroyer avec des gens que les Occidentaux ont choyé! Couper l'islam en deux et refaire le monde sur une autre base que celle de Yalta ou l'ex-URSS n'est plus. Voilà un des plans des élites.

Ils ont oublié que nos ancêtres se sont battus pour défendre leur pain comme leur liberté. Ils paieront également le moment venu. Comment...?

http://oummatv.tv/Christine-Lagarde-La-finance

Bonne journée.

Écrit par : Pierre NOËL | 25/09/2012

Merci à tous deux de vos commentaires.

Mère-Grand, pourriez-vous préciser davantage votre propos? Du pus grand intérêt.

Pierre, bien sûr, je vous rejoins, une fois encore.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 25/09/2012

Qatar, pas Quatar. Le Havre, pas le Hâvre. Etc, etc...

Le monde arabe vers les années 60 s'est fracturé entre dictatures socialistes pro-soviétiques et monarchies traditionnelles. Le processus s'achève maintenant. Il est difficile d'avoir plus de sympathie pour les uns ou pour les autres, ils sont parfaitement égaux dans les défauts. Peut-être est-ce du au fait que les Arabes ne nous aiment pas et qu'on le leur rend bien, depuis si longtemps et pour de si bonnes raisons.
Combien d'esclaves blancs en Algérie, capturés par les pirates d'Alger ? Des milliers et des milliers.
Est-ce l'islam qui a envahi l'Europe jusqu'à Poitiers ou les Arabes ?
Cependant, il est facile de voir que les monarchies sont pro-occidentales et que les socialistes pro-soviétiques aujourd'hui pro-Putin sont très anti-occidentaux. L'Algérie compris.
Rien que cela devrait faire réfléchir certains...

Écrit par : Géo | 25/09/2012

Merci Geo, erreur corrigée.

Cela dit, pourriez-vous préciser la fin de votre propos? De quels "socialistes" parlez-vous?

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 25/09/2012

C'est simple, encore que mon soupçon puisse être infondé:
J'ai toujours considéré Tarik Ramadan comme un islamiste déguisé, qui voue sa vie à la propagation de sa foi, tout en lui prêtant une apparence moins menaçante aux yeux des Occidentaux.
Vous laissez entendre, si je vous lis bien, que le Quatar est parti à la conquête de cet Occident dont nous faisons parti. Or si conquête il y a, elle ne peut pas être que financière, mais aussi idéologique et donc religieuse.
Dans cette optique, le nomination de Tarik Ramadan à la tête du Centre d'Etudes Islamiques du Quatar lui donne une plateforme et une base incomparablement plus puissante que sa position dans une Université britannique pour favoriser la diffusion de ses idées et l'application de son programme.
Si malgré ma précaution oratoire dans la phrase d'introduction, je crois mon hypothèse fondée, c'est parce que depuis la première déclaration que j'ai lue de lui, dans une intervention recueillie par la Tribune de Genève il y a deux ou trois décennies, dans laquelle il affirmait qu'il ne demandait qu'une chose, "pratiquer son mysticisme personnel en paix" (je cite de mémoire), toute son action depuis lors ressemble à une véritable entreprise de conversion de l'Occident et a largement dépassé le caractère personnel qu'il lui donnait à l'époque.

Écrit par : Mère-Grand | 25/09/2012

Mère-Grand, merci.
Votre propos ne peut que renforcer ma lecture de cette info.
En relayer l'aspect financier est une manière de procéder.
La conclusion du sujet indique bien le risque de s'y fier.
Vous le confirmez ici et je vous en sais gré.
Car j'ignorais que cet homme, grand ami de l'artisane des 35 heures, avait désormais toute latitude pour oeuvrer.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 25/09/2012

Pierre, ton analyse n'est pas fausse à 100%. L'opacité de la Finance mondiale est reconnue par beaucoup. La tyrannie est l'alliée objective des super riches qui n'ont pas intérêts à partager avec le peuple. Un super riche n'est pas touché par les conséquences des idéologies totalitaires de nature religieuse ou non. Au contraire, la tyrannie favorise les super riches. Un riche fait ce qu'il veut et dérive comme il veut. Il suffit de lire la vie de Kadhafi ou d'Assad pour savoir que les super riches portent au front cette maxime: "Fais ce que je t'ordonne de faire, pas ce que je fais moi-même". Notre démocratie risque gros. C'est aux peuples du monde de continuer l'hyper-révolution pour éviter que les super-riches ne nous broient dans une dictature planétaire mise en place par leurs puissances financières. La démocratie est réservée aux femmes et aux hommes qui se battent pour la liberté de tous.

Écrit par : pachakmac | 25/09/2012

Encore une chose dont les grands médias ne font jamais la critique: le marché du super luxe se porte super bien. Comme jamais les bénéfices s'accumulent parmi les grandes marques dont par exemple Prada qui voit son bénéfice explosé de plus de 60% en cette année 2012. Le Diable s'habille en Prada. La maxime n'est pas tout-à-fait innocente à l'heure ou l'économie mondiale décime les classes moyennes. L'argent se concentre aux mains des super-riches et les Etats font faillites. Attention! Ce sont les signes alarmants de la fin des Etats démocratiques et le retour aux monarchies et autres oligarchies si nous nous laissons avoir.

Écrit par : pachakmac | 25/09/2012

"Cela dit, pourriez-vous préciser la fin de votre propos? De quels "socialistes" parlez-vous?"
Des pays arabes qui ne sont pas des monarchies. Egypte, Libye, Tunisie, Algérie. La Mauritanie est un cas à part. De l'autre côté, Yemen, Soudan, Palestine. Tous autrefois faisant partie des non-alignés, contre l'impérialisme américain, soutenus par l'URSS d'une manière ou d'une autre malgré le terme de non-alignement...

Écrit par : Géo | 25/09/2012

Les commentaires sont fermés.