01/10/2012

UBS - SRC 1-0

 

Ce coup de chance invoqué par Ueli Maurer au sujet des données volées par l'informaticien du Services des Renseignements de la Confédération, c'est bien plutôt un conseiller en clientèle de l'UBS qui l'incarne.

Si cet homme n'avait pas été intrigué par la démarche de l'informaticien du SRC désireux d'ouvrir un compte à numéros, que serait devenue cette réputation helvétique qu'Ueli Maurer déclare désormais sauvée?

Le Matin Dimanche du 30 septembre relate ce qui a conduit cet homme de 43 ans à copier un volume de données  contenu dans une pile de feuilles A4 aussi hautes que trois fois l'Everest qu'il a ensuite voulu déposer à l'UBS, sur un compte à numéros.

L'employé de la banque a posé les bonnes questions à son client et a alerté ses supérieurs. Ceux-ci ont réagi en conséquence et le SRC a été prévenu.

Une chose est sûre, la chance seule n'est pas à l'origine du salut de la réputation de la Suisse. C'est le bon sens de l'employé de l'UBS qui a su décryper les données du comportement de l'informaticien qui doit être salué. 


 

02:04 Publié dans Avaries, Destins, Information | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.