11/10/2012

"Salope" stop ou encore?

 

Quel raout pour Raoult!

Eric Raoult est accusé de violence conjugale pour avoir dit à sa femme qu'elle s'habillait comme une salope.

Sa femme aurait-elle participé à la Slutwalk en français Marche des salopes pour manifester et dire au public qu'elle ne voulait plus être la salope de personne et surtout plus celle de son époux?

Jusqu'où iront ces déballages d'intimités?

Au prétexte qu'Eric Raoult serait un homme politique, doit-on à ce point médiatiser son couple?

Les commentaires des réseaux sociaux sont édifiants et plus violents encore que le fait dont ils traitent. Qu'on apprécie ou non Eric Raoult n'est pas le propos ici.

Mais le rôle des medias qui fabriquent les destins.

 

http://www.huffingtonpost.fr/2012/10/11/eric-raoult-viole...

Commentaires

Au dela du déballage médiatique, on peut aussi s'interroger sur ladite accusation... "violence conjugale", parce qu'il lui a dit qu'elle s'habillait comme une salope? Mais où va-t-on? Si elle le traite de "gros porc vicelard", c'est aussi direct le procès pour "violence conjugale"? Au secours...

Écrit par : Pierre Roche | 11/10/2012

Beaucoup de Français, qui suivent de plus ou moins loin la politique, ne connaissaient pas Eric Raoult ou, au mieux, ne se souvenaient plus de lui. Désormais le sujet est bien délectable et, pour peu qu'on ne partage pas les engagements politiques de l'intéressé, il devient passionnant. Votre analyse est juste Hélène, car ce couple ne fait que traverser une période d'orage et de déchirement que beaucoup de couples ont connu, tant dans la France d'en haut que dans la France d'en bas ...

Écrit par : Gérard Bienvenu | 11/10/2012

Oui, Pierre Roche et bien peu de commentaires lus sur les réseaux sociaux ont été dans le sens de votre remarque.

Raison qui incite aussi à s'interroger sur une médiatisation qui jette pêle-mêle au public des faits sans discernement.

L'intérêt d'un tel procédé est à chercher ailleurs que dans l'information en tant que telle.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 11/10/2012

@ Pierre et Hélène:

Bien d'accord avec vous.

Écrit par : hommelibre | 11/10/2012

C'est l'illustration de la femme-schizo moderne : j'ai le droit d'être une salope quand je veux et où je veux. Mais si mon homme me traite de salope, alors là, je lui colle un procès !

Écrit par : jmo | 11/10/2012

@Hommelibre,la Tchcoslovaquie va remettre à l'honneur les pièce radiophoniques aussi en lisant tous ces commentaires,je me dis après tout pourquoi ne demandent -ils pas tous à Radio Romande un engagement pour nous mettre en scène auditive tout ce qui est développé depuis quelques jours,qui sait peut-être auriez vous du succés? et je suis sérieuse/rire
toute bonne soirée pour vous

Écrit par : lovsmeralda | 11/10/2012

Habiller comme une salope ça veut dire quoi ? Il y a des salopes habillées comme des filles de "bonne famille". Et des filles bien qui aiment être sexy. Peut être que ça lui plait à Raoult de voir sa femme ainsi vêtue mais qu'il ne voudrait pas que d'autres la voit ainsi. S'il est jaloux tant mieux pour eux. C'est leur cuisine à eux. La violence conjugale consisterait en l’occurrence à ce que Raoult ne la regarde même pas. Sinon pourquoi Mme Raoult met-elle en valeur ses charmes. Et si c'est pour plaire à d'autres alors quel adjectif devrait-on employé. Pour ma part je préfère voir des salopes que des femmes bâchées. L'humain se différencie de l'animal pas le contrôle qu'il a sur ses instincts ce n'est pas à la religion d'élever des barrières de protection entre les sexes. C'est à l'humain de s'élever au dessus de ses instincts animaux.

Écrit par : norbert maendly | 11/10/2012

- « Eric Raoult est accusé de violence conjugale pour avoir dit à sa femme qu'elle s'habillait comme une salope. »

FAUX!

Il est accusé de l'avoir giflée. Ce qu'il dément.

- « Jusqu'où iront ces déballages d'intimités? »

Raoult est un maire élu, donc un homme publique. Ce n'est pas lui qui a appellé la presse, mais la presse qui l'a appellé.

Le déballage ira jusqu'où les journalistes le menera par leurs questions, et jusqu'où Raoult se sentira ***obligé*** de leur répondre.

- « Au prétexte qu'Eric Raoult serait un homme politique, doit-on à ce point médiatiser son couple? »

Contrairement à la consommation de drogue, la lecture de ragots est légale.
Et comme des gens sont prêts à payer pour lire des ragots, il existera toujours quelqu'un pour leur en fournir et accessoirement faire un profit.

Par contre, ce qui m'épate vraiment, c'est la prédisposition qu'ont les ragots d'arriver à l'oreille de ceux qui dénoncent leur absence d'utilité et qui contribuent à leur colportage en les dénonçant.

Ainsi, je n'aurai rien su des déboires de M Raoult si Hélène ne s'était justement tant ***publiquement*** inquiétée si ce ragôt n'avait pas un caractère d'ordre privé.

Écrit par : Chuck Jones | 12/10/2012

Bravo lovsmeralda je reproduis une partie de votre commentaire auquel je m'associe...

"Pour ma part je préfère voir des salopes que des femmes bâchées. L'humain se différencie de l'animal pas le contrôle qu'il a sur ses instincts ce n'est pas à la religion d'élever des barrières de protection entre les sexes. C'est à l'humain de s'élever au dessus de ses instincts animaux."

Excellente journée.

Écrit par : Pierre NOËL | 12/10/2012

en passant... juste comme cela... qui s'est posé cette question à propos de DSK...?

Écrit par : matthieu | 12/10/2012

@Hélène: votre réponse appelle deux réflexions de ma part...

en premier lieu, mon commentaire ne vous était pas directement destiné... il se voulait au contraire plus général puisque force est de constater qu'à l'exception de chuck jones qui s'interroge sur l'intérêt d'en parler dans votre blog, chacun se jette sur ce sujet pour le commenter... pour ma part, et n'en déplaise à Pierre Noël (qui au passage aurait pu s'abstenir de propos irrespectueux à l'égard des français) je connais parfaitement l'homme en question... cela fait bien longtemps que mon oppinion est faite à son propos... mais comme votre blog m'y invite... je m'abstiens de participer à une nouvelle curée...

en second lieu, et votre listing d'article sur DSK m'y pousse, je m'interroge sur l'intérêt qui serait le votre devant votre propension à commenter, et ainsi relayer, un certain nombre de rumeurs ou autres propos lancés ainsi au gré du vent...

ne faites vous donc finalement pas exactement ce que vous dénoncez...?

Écrit par : matthieu | 12/10/2012

Matthieu, je vous donne raison sur un point, inutile de rajouter à la curée que je tenais ici justement à déplorer.

J'apprécie Pierre Noël et je n'ai dans un premier temps pas souhaité rejeter son commentaire car je le sais tenir en général des propos directs.

Merci de votre remarque.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 12/10/2012

Matthieu je n'ai fait qu'un copié collé d'une partie du commentaire de lovsmeralda avec qui je suis d'accord.

-Dit autrement, je préfère voire des femmes libres, vivre en toute liberté, faire ce qu'elles veulent sans avoir à rendre de comptes aux mâles, leurs maris ou à leurs familles, voire à des étrangers, si vous voyez ce que je veux dire.

Lorsque le sens de la responsabilité et les plus hautes valeurs morales font partie de l'éducation les difficultés sont moindre, les comportements suivent.

Concernant l'homme politique, si c'est de lui dont vous voulez parler, je les ai côtoyés pendant des années, (1973- 2002) peu d'entre eux peuvent prétendre au respect, si vous voulez des noms et des détails......

Dire de quelqu'un qu'il "est un nase" c'est le définir dans son comportement et ses actions; toute personne publique, en particulier les politiciens, doivent subir ce genre de règle (c'est la liberté, et la démocratie) sauf, lorsqu'ils sont de qualité. Là aussi si vous souhaitez des arguments, j'ai!

Enfin comment définir un politicien -homme public- lorsqu'il parle de son épouse de cette façon?

Un chevalier?

Écrit par : Pierre NOËL | 12/10/2012

Puisque vous m'avez interpellé personnellement sur le blog de Hélène en indiquant: "je connais parfaitement l'homme en question" votre commentaire n'étant pas clair,
pourriez vous Matthieu, être plus précis; je ne connais aucun Matthieu, même en remontant loin dans mon histoire?

Écrit par : Pierre NOËL | 12/10/2012

@pierre Noël: nous ne nous sommes manifestement pas compris... Concernant l'homme je parlais de Raoult (la parenthèse était fermée)... Je vous confirme que nous n'avons pas le plaisir de nous connaître...

Écrit par : Matthieu | 14/10/2012

Les commentaires sont fermés.