25/10/2012

Daniel Devaud, mon respect

 

Doit-on se situer à gauche, mieux  -ou pis c’est selon-  à l’extrême gauche pour exprimer sa confiance à Daniel Devaud?

Sans doute pas car ce magistrat a su s’attirer l’estime et le respect de personnalités issues de divers horizons politiques.

Qu’il me soit donc permis de témoigner ici de mon respect pour les compétences et la droiture de Daniel Devaud.

Parce qu’il a osé sonner seul la fin de la « récréation »  à la Cour des Comptes, il a été gratifié d’un seau d’eau et mardi matin, de coups qui ont nécessité l’intervention de la police que le juge Devaud a lui-même dû appeler.

Le magistrat avait pourtant prévenu que sa sécurité était en danger. On ne l’a pas entendu.

Pour avoir tenu à remplir au plus près de sa conscience la mission pour laquelle il avait été élu, à savoir l’obtention de la transparence dans la gestion des deniers public, Daniel Devaud est désormais mis à l’index.

De qui se moque-t-on?

 

Lettre parue ce jour dans La Tribune de Genève, en page 2

Commentaires

Impressionnant que la TG publie une telle lettre. Mais je suis d'accord avec vous, Devaud mérite le respect. Et aussi la confiance. Il n'est pas d'extrême gauche, il a simplement été élu sur une liste d'un parti d'extrême gauche. Il faut savoir que de nombreux magistrats se font élire sur des listes d'extrême droite (notamment UDC) car ces partis n'ont pas ou peu de personnalités travaillant dans des domaines aussi pointus et cultivés. Et pourtant, nombre de ces personnes élues sur ces listes ne partagent pas les idéologies extrémistes des partis avec lesquels ils se sont alliés.

C'est le jeu de la démocratie. Il faut savoir donner aux élus le bénéfice du doute. La barbe ne fait pas le philosophe !

Bien à vous,
GB

Écrit par : Grégoire Barbey | 25/10/2012

L'absence de barbe non plus.

Écrit par : Dirait-on pas la grande palmeraie de Tizi-Ouzou ? | 26/10/2012

Il est rare de trouver des gens en politique qui respectent les plus hautes valeurs de leur mandat, ce faisant respectent le peuple. Il en existe dans tous les partis.Je suis étonné que L'UDC soit démunie d'expert et de gens sans culture. Bizarre.

On ne se fait pas agresser pour les raisons expliquées dans le sujet, il y a donc une enquête très pointue à réaliser afin de connaître les véritables motivations des auteurs.

Autre élément choquant, pourquoi n'a-t-il pas fait l'objet d'une attention particulière pour sa sécurité, là aussi il y a anguille sous roche. Surtout en ce moment avec une crise qui se développe en Suisse, ou presque 1 million de pauvres pour 8 millions de d'habitants sont répertoriés, ce qui est énorme pour un pays qui se porte comme un charme....

Écrit par : Pierre NOËL | 26/10/2012

Les commentaires sont fermés.