31/10/2012

Genève, élections et réalités

 

Accomplir son devoir civique par conviction, résignation sinon désabusement indique qu'on le considère.

S'en abstenir livre pourtant des informations susceptibles d'être débattues

Car au milieu d'engagements ou autres promesses de candidat(e)s, les choix des électeurs s'opèrent selon des critères qui varient.

Entre valeurs à défendre ou humeurs du moment, leurs décisions sont-elles toujours déterminantes?

La question se pose tant les projections des un(e) et des autres restent soumises à l'épreuve des faits. 

Lutter par conviction, se battre par idéal reste noble.

Mais la réalité de situations socio-économiques exige des compétences que la fiction véhiculée par le discours ne suffit pas à masquer.

 

17:01 Publié dans Genève, Politique, société | Tags : genève, élections, cour des comptes | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Faire des phrases implique qu'on aligne des mots.

Avoir des idées ne signifie pas qu'on doive les exprimer.

Le contraire est souvent l'inverse de l'identique.

Le débat reste possible même entre ceux qui sont d'accord sur tout.

Il n'est pas nécessaire de comprendre de quoi l'on parle pour ne rien en dire d'intéressant.

Écrit par : Dirait-on pas la grande palmeraie de Tizi-Ouzou ? | 31/10/2012

Ou alors ;

Ce n'est pas parce que l'on a rien à dire, qu'il faille fermer sa gueule !!!

Écrit par : Corto | 01/11/2012

Et aussi le légendaire : De tout ceux qui n'ont rien à dire, les plus intéressants sont ceux qui se taisent.

Écrit par : Djinus | 01/11/2012

L'emploi du pronom indéfini...
Il était une fois quatre individus qu'on appelait
Tout le monde - Quelqu'un - Chacun - et Personne …
Il y avait un important travail à faire,
Et on a demandé à Tout le monde de le faire.
Tout le monde était persuadé que Quelqu'un le ferait.
Chacun pouvait l'avoir fait, mais en réalité Personne ne le fit.
Quelqu'un se fâcha car c'était le travail de Tout le monde !
Tout le monde pensa que Chacun pouvait le faire
Et Personne ne doutait que Quelqu'un le ferait
En fin de compte, Tout le monde fit des reproches à Chacun
Parce que Personne n'avait fait ce que Quelqu'un aurait pu faire.
MORALITÉ
Sans vouloir le reprocher à Tout le monde,
Il serait bon que Chacun
Fasse ce qu'il doit sans nourrir l'espoir
Que Quelqu'un le fera à sa place
Car l'expérience montre que
Là où on attend Quelqu'un,
Généralement on ne trouve Personne !
CONCLUSION
Je vais le transférer à Tout le monde afin que Chacun puisse l'envoyer à Quelqu'un sans oublier
Personne...

Écrit par : Corto | 01/11/2012

Les commentaires sont fermés.