15/01/2013

Regards félins


On lui donnerait le bon dieu sans confession à celu-ci...

58284_459016017491816_1032258597_n.jpg

Pendant que cet autre appelé chat des sables est loin de la contemplation inoffensive du monde! Pour se nourrir, rien ne l'arrête.

Les serpents, il les assomme d'un coup violent de patte avant de leur infliger une blessure mortelle au cou.

Felis_margarita.jpg

La morale de ces images?

Aucune. 

La nature en connaîtrait-elle, d'ailleurs?

 

14:32 Publié dans Etre, Humeur, Poésie, Pouvoirs | Tags : chats, chat des sables, chat domestique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Mais ils ont droit au "bon Dieu sans confession": ils se conforment aux programmes de leurs natures respectives, programme voulu par Dieu en fonction des chaînes écologiques et de l'évolution de la Nature , évolution qui est un processus vivant. Oui, le chat est un prédateur car la Nature l'a voulu ainsi.
L'homme n'a rien à lui reprocher, car l'homme de prédateur est devenu dévastateur. L'homme n'a pas à copier les programmes des carnassiers.

Écrit par : Françoise Collaud | 15/01/2013

Animal au double visage, l'autre cache ce que fait l'un ...

Écrit par : Gérard BIENVENU | 16/01/2013

Les commentaires sont fermés.