23/01/2013

David Cameron, entre UE et UK

Et si la Grande Bretagne quittait l'UE?

David Cameron était attendu sur la position qu'il envisageait de prendre vis-à-vis de l'UE de laquelle la base de son parti conservateur entend se retirer.

S'il s'est déclaré lui-même peu favorable à quitter l'Union Européenne, il entend tout de même accéder à la demande de la base de son parti.

C'est pourquoi,s'il gagne les élections légilatives de 2015, le premier ministre britannique entend faire campagne pour un nouvel accord relatif aux conditions d'adhésion de la Grande Bretagne à l'Union Européenne.

Ce referendum serait organisé avant 2017 a déclaré David Cameron.

Des voix s'éleèvent toutefois autant au sein de l'UE que de la Grande Bretagne pour avertir du danger que le Royaume Uni courrait à quitter l'Union Européenne.

Il sembe que David Carmeron sache jouer sur les deux tableaux. Car si d'un côté il se déclare favorable au maintien de son pays au sein de l'UE, il compte toutefois bien tenir sa promesse électorale en faveur d'une révision des conditions d'adhésion à l'Union Européenne.

A lire ci-dessous, cet aperçu critique:

http://www.francetvinfo.fr/ce-qui-fait-pencher-david-came...



12:55 Publié dans Economie, Politique, Pouvoirs, société | Tags : cameron, ue, gb, referendu 2017 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

L'Angleterre est devenue le premier partenaire de l'Allemagne dans les échanges commerciaux. Nous avons les dirigeants d'entreprises et politiques les plus cons du monde. (toutes confessions religieuses et tendances politiques confondues)

Est-ce à dire que les anglais ont un avenir radieux devant eux, pas sûr. Ils sont sur le chemin de la faillite comme la France. Eux aussi s'islamisent pour les mêmes raisons que les autres.

Il faut se préparer au pire que nous soyons retraités, employés ou chômeurs.

Mais bon, les Français ont encore la TV pour les occuper avant de descendre dans la rue et reprendre ou dézinguer le pouvoir.

Que les anglais aillent se faire foutre; de toute façon, ce modèle d'Europe est moribond. L'Allemagne retire son or en totalité de la France et en partie des USA et d'Angleterre. Il y a bien des raisons. A moins que la Suisse et les Suisses vienne sauver l'Eurabie?

Trente ans de moins, je me casse de ce pays!

http://lecontrarien.us6.list-manage.com/track/click?u=54fb71744bca4f72b722cf925&id=5d7aecf3a9&e=6663824bf2

Écrit par : Pierre NOËL | 23/01/2013

Déjà en 2011...

"David Cameron apparaît aux yeux des européens comme quelqu’un qui essaie de saboter un projet de traité. Mais le contexte politique intérieur britannique le contraint à agir de la sorte, puisque l’actuel gouvernement conservateur est encore plus eurosceptique que celui de Margaret Thatcher. A l’époque de Margaret Thatcher, le Conseil des ministres comptait une poignée de ministres assez pro-européens... aujourd'hui, il n'y en a plus qu’un !"

En savoir plus sur http://www.atlantico.fr/decryptage/sommet-europe-veto-anglais-reforme-traites-parti-conservateur-eurosceptique-protege-city-sophie-pedder-241843.html#QkPimMVp1DiIZkpR.99

Écrit par : Pierre NOËL | 24/01/2013

Merci des liens aux articles, Pierre.

Celui ci-dessous indique aussi bien en quoi David Cameron a réussi un super coup politique en tenant ce double discours ou disons en se montrant autant défenseur de l'UE que près à protéger la base la plus conservatrice de son parti:

http://www.atlantico.fr/decryptage/quel-serait-prix-que-paieraient-europe-et-royaume-uni-en-cas-sortie-londres-ue-bruno-bernard-616250.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 24/01/2013

Hélène c'est exactement cela; Cameron se déhanche comme un guignol pour amuser "sa" galerie. N'empêche que l'Europe dans son état moribond n'a pas besoin de ce genre de discours.

Y a -t- il un véritable pilote dans l'avion-eurabia ou, même un passager peu prendre les commandes, et jouer avec la confiance dont on a tant besoin?

http://www.slate.fr/

Écrit par : Pierre NOËL | 24/01/2013

Les commentaires sont fermés.