29/01/2013

Homosexualité et médiatisation

 

Intéressant de trouver la même information relayée par La Tribune de Genève et Le NouvelObservateur.

L'article en provenance de l'AFP est identique. Ce sont les choix éditoriaux des deux medias qui font la différence.

Ainsi, La Tribune de Genève classe l'article dans sa rubrique VIVRE et titre: Russie, Un enseignant viré pour avoir défendu la cause des gays.

Le NouvelObservateur, pour sa part, situe l'article dans sa rubrique Education et titre: Un enseignant russe licencié pour avoir protesté contre une loi anti-gays.

Ni le choix de la rubrique, ni la formulation du titre ne sont anodins.

En effet, Le NouvelObservateur précise le domaine d'activité dans lequel cette information est à considérer, en l'occurrence, l'éducation. Par contre,  La Tribune de Genève considère que l'infomation est à traiter en relation avec un mode de vivre. 

A la lecture de l'article, il apparaît que le choix éditorial du NouvelObservateur est plus adapté au contexte global de l'affaire.que celui de La Tribune de Genève 

http://www.tdg.ch/vivre/societe/enseignant-vire-defendu-c...

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20130128.AFP1947...



01:55 Publié dans Air du temps, Etre, Information, Medias, société | Tags : gay, tdg, nouvelobs | Lien permanent | Commentaires (19) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Quoi qu'il en soit, au moment ou les projecteurs sont braqués sur la Russie de Poutine, le parlement Russe ressort ces vieux démons intégristes. Il faudra bien qu'à un moment le pays s'interroge sur sa démocratie, freinée par une "morale" orthodoxe qui peut faire plonger le pays dans l'obscurantisme religieux, voir monarchique.

L'islam en Russie s'en trouverait renforcé, ce qui irait à l'inverse de la politique anti islam menée à Moscou et sa région. Si mes souvenirs sont exact il n'est plus question de construire de nouvelles mosquées dans le secteur.

La rédaction de la TDG a-t-elle une arrière pensée? Reflète -t- elle l'opinion plutôt minoritaire, d'une chrétienté en perte de vitesse mais qui représente 43% (?) de la Suisse?

http://fr.rian.ru/society/20130125/197332895.html

Écrit par : Pierre NOËL | 29/01/2013

Je trouve que le choix est meilleur dans la tribune de Genève.

Écrit par : Gérard | 29/01/2013

Merci pour votre article. Au plaisir de vous lire sur ce même sujet en ces temps de sourdes manipulations idéologiques et de grandes manoeuvres politiques.

Écrit par : MM | 29/01/2013

Merci du lien à l'article de Ria Novosti, Pierre.

Ce passage mérite aussi d'être retenu:

"Les militants pour les droits des homosexuels ont tenté de passer au tabac leurs adversaires, mais ont été retenus par la police."

La violence des homosexuels, qui en parle?

La justifier par l'homophobie dont ils font l'objet est toujours aisé.

Légitime défense?

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 29/01/2013

Et pour rappel comme indiqué dans l'article de Ria Novosti, le projet de loi vise à protéger les mineurs:

"...projet de loi qui prévoit de criminaliser la propagande auprès des mineurs de la pédophilie, de l'homosexualité, de la bisexualité et du transsexualisme."

Le choix éditorial du NouvelObs est légitime. Car il ne s'agit pas de condamner des moeurs mais de protéger des enfants.

Cette information n'a donc rien à faire dans une manière de "vivre".

http://fr.rian.ru/society/20130125/197332895.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 29/01/2013

Merci pour ces liens intéressants Hélène... Amusant de voir l'orientation différent pour le même sujet..

Je ne suis pas homophobe... Plusieurs de mes collègues sont homosexuels, l'assument totalement et je n'imagine même pas avoir une réaction ou un comportement agressif avec eux..

Mais... Il est exact que, depuis quelques temps, la communauté "gay" se permet une agressivité, qui semble d'ailleurs de mode aujourd'hui, afin d'obtenir je ne sais quels droits....

Je n'ai pas la prétention d'avoir une opinion certaine et indestructible sur ce sujet.... mais, je me demandais, il y a peu de temps, si cette agressivité n'était pas toute inventée pour pouvoir faire de l'audience...

Si les médias, dans leur gloutonnerie habituelle d'informations pas toujours objectives, n'exagéraient pas ce sujet en diffusant partout les revendications qui augmentent autant que la diffusion par la presse, ce débat, plus ou moins inventé de toutes pièces, existerait il ? Je n'en suis pas sur...

Les homosexuels que je fréquente me disent, eux mêmes , qu'ils ne comprennent pas ce "bruit" que l'on fait autour d'eux...

A une époque ou tout doit se vendre, les médias profitent largement de ce fait... Alors... un peu de recul, d'objectivité....

Mais là... nous touchons l'âme de la propagande...

Écrit par : Patrick | 29/01/2013

Les Homosexuels n'ont pas toujours été bannis dans l'antiquité loin s'en faut, la définition du mot n'existait pas.

Il me semble que la violence est dans tous les camps; jouer les victimes, est une arme à double tranchant.

Ce que l'on peut retenir, c'est que le mariage religieux n'a aucune valeur sauf pour le chrétien plus ou moins croyant. Ce folklore autorise une femme à être la princesse le temps du mariage, c'est beau comme au château féodale. Très vite contrairement aux véritables princesses, il faut redescendre sur terre et fonctionner avec les aléas de la vie et les lois. Mais bon, c'est beau de croire au prince charmant et au paradis, mais ça reste une croyance.

Le mariage devant le Maire, officier de l'état, est une entourloupe dont il faut se méfier en particulier si on créé un commerce, une entreprise, bâti une maison, etc. Le mariage sous le régime de la communauté est une escroquerie des "faiseurs de lois" gare aux contraintes en cas de divorce! Gare aux comptes bancaires car il n'y a pas vol entre les époux, les gamins trinquent plein pot, impôts et administration ne font qu'un, attention aux biens mobiliers et immobiliers, bien garder les factures, etc....

En résumé, après tant d'année à regarder autour de moi, je me demande pourquoi les gens veulent à tout prie se marier, que ce soit devant l'administration, ou devant un adepte du dieu hibou.

L'Amour, l'idéal de vie, la volonté, devraient être les liens principaux de deux individus quels que soient leurs sexes; les enfants venant renforcer les liens, la fureur de vivre, l’enthousiasme et la responsabilité entre autres faisant le reste.

Je n'ai aucun argument pour m'opposer au mariage des homosexuels pas plus pour l'homo parentalité, dans ma vie j'ai rencontré et rencontre toujours des enfants très malheureux chez les hétéros sexuels qui sont parfois violents à leur égard, c'est peu de le dire. Le nombre de divorces et de gens malheureux démolissent toutes les règles et idées judéo-chrétiennes qui en fait ne tiennent pas la route, la réalité est ailleurs.(encore moins dans l'islam)

Le vatican commence à émerger dans un monde toujours en mouvement; un monde qui les dépassent avec souvent, avec des siècles d'avance sur une réalité. Normal,les vieux modèles de représentations ont la vie dure. La terre plate fut un modèle défendu pendant des millénaires ainsi que l'univers créé.

http://pdnews.yagg.com/2011/02/05/des-theologiens-reclament-lacceptation-des-couples-homosexuels-dans-leglise/

Écrit par : Pierre NOËL | 29/01/2013

Piere, tout système de croyances, religieuses ou idéologiques est source de violences par les représentations véhiculées et à travers lesquelles les êtres sont considérés.

Même les états de droits, droits de l'homme compris, créent de la violence.

Au nom de ces droits, on brandit des pancartes qui agressent d'autres représentations. On est dans la guerre des images.

Dans ce cas, des camps se dressent les uns contre les autres pour des valeurs qui oppriment de toutes façons.

Il reste donc à savoir où l'on se se situe et quelles valeurs on défend.

Le point de vue porté sur l'homosexualité varie en fonction de critères tantôt moraux, tantôt économiques. On considère en effet que ce sont des travailleurs comme les autres et donc sujets à consommer. Pas très romantique comme point de vue mais qui existe.

Pour le reste, en effet, à l'heure où tant de couples divorcent, il est piquant de voir Valérie Trierweiler, "première compagne" du Président de la République, défendre la cause du "mariage pour tous" alors qu'elle est encore mariée et qu'elle vit avec un célibataire endurci et père néanmoins d'enfants issus de deux femmes différentes, Ségolène Royal et Anne Hidalgo pour ne pas les nommer.

Preuve d'altruisme ou de grandeur d'âme, preuve en tout cas que le divorce pour la compagne du Président normal pas davantage que le mariage avec lui ne sont revendiqués.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 29/01/2013

Que ce soit de la Tribune de Geneve ou du Nouvels Obs... pourquoi parler du cas isolé de cet enseignant hors de l'Union Européenne?
Les journaux pointent ils du doigts tous les faits divers sur terre?
Quel était l'objectif de ces 2 journaux? De l'huile sur le feu? Du sel sur la plaie?

Je n'ai rien contre le mariage homosexuel bien que je sois septique sur ce qu'il peut apporter aux homosexuels eux même. D'un autre coté, je comprends le désarroi des personnes pour qui le mariage reste un acte sacré.
Lorsqu'il s'agit de Foi,le sujet est délicat... je ne pense pas que les médias sache discuter de sujets délicats.
Je ne pense pas non plus que ce sujet puisse être débattu dans la rue...
Y a t il vraiment débat d'ailleurs? ou est-ce un sujet pour "donner des jeux au peuple"?

Écrit par : Anne | 29/01/2013

Perplexe... cet article devrait, dans les 2 médias qui le relaient, apparaître dans une rubrique "étranger"...
Car la Russie est bien un autre monde, politique, culturel et sociétal, que le nôtre.
Placer la dépêche dans une rubrique "vivre" ou "éducation", c'est supposer que nos idées européennes progressistes ont un impact, ou devraient se référer, (selon ce qu'on pense de ce qui se passe chez nous) à ce que fait la Russie, grand pays de liberté comme chacun sait!

Écrit par : Loïc | 29/01/2013

Hélène, il me semble que le mariage n'a plus l'importance qu'ont lui attribuait dans les années soixante. L'émancipation des femmes, la contraception, les lois et la réalité de vie, le travail des femmes etc, ont bousculé ce qui paraissait être le meilleur modèle de vie. Le chemin tracé, la voix de chemin de fer==========tout droit=======! Un monde considéré comme linéaire, alors qu'il est devenu en dent de scie, imprévisible, telle une violente tempête en mer, avec toutes les remises en causes qui continueront. Même le Makétinge à la Française c'est trompé, on continue pourtant à l'enseigner dans nos grandes écoles de la médiocrité, on voit le mur arriver à la vitesse d'un TGV!

A par la fête du mariage, l'intérêt est mince compte tenu des difficultés en cas de rupture, l'union sacrée n'a rien de sacré, les jeunes sont de plus en plus éclairés par leur quotidien. En plus des gens dépensent des fortunes quitte à emprunter, s'endetter pour marier les gamins; folie monstrueuse de mon point de vue.

Les homosexuels vivaient il y a peu dans la clandestinité, il y a tellement eu d'erreurs et de monstruosités racontées sur "les pédés" à cause d'une éducation ignorante sur le sujet. L'homosexualité est née avec l'être humain, elle est passée par toutes les phases suivant les périodes....

Personnellement je n'ai jamais compris et ne comprendrai jamais comment on pouvait devenir homosexuel puisqu'ils ne se reproduisent pas. Ma meilleure amie (40 ans) au travail est passée de femme et mère, à lesbienne! Elle m'a donné tous les arguments afin que je comprenne, je n'ai toujours pas compris. Je ne condamne pas, ce n'est pas mon mode de fonctionnement, ni mon monde.

Pour la situation que vous évoquez "Trierweiler, Hollande, Hidalgo, -Ségolène:" tout est pôssiiiible....." faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais!

Écrit par : Pierre NOËL | 30/01/2013

Nous sommes d'accord, Pierre!

Sur tous les points que vous relevez.

Cependant et d'après ce que j'ai lu, c'est à cause de la PMA, procréation médicalement assistée que le mariage est revendiqué par les homosexuels. Il s'agit donc avant tout d'organiser pour eux le droit à la filiation.

Et cela se serait préparé de longue date par ce qu'il est désormais convenu d'appeler "la théorie des genres".

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 30/01/2013

PMA...ou plutôt GPA...Gestation pour autrui

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 30/01/2013

Chère Hélène,

Il me semble bien que la rubrique Vivre dans laquelle la TdG a placé la dépêche correspond mieux au thème de l'article que la rubrique Education choisie par le Nouvel Obs. Il s'agit ici bien d'une tranche de justice donc de société et non d'une tranche d'éducation.

Écrit par : Chuck Jones | 30/01/2013

Chuk Jones, merci de votre appréciation.
Toutefois, cet homme qui soutient un projet de loi qui veut lutter contre la propagande pédophile auprès de mineurs est un enseignant.
C'est l'éducation qui est concernée ici avant la justice.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 30/01/2013

@Hélène

- « ,,, cet homme ... est un enseignant. C'est l'éducation qui est concernée ici avant la justice. »

En suivant la même logique, si cet homme était banquier, l'article ne devrait-il pas alors être publié dans la section "Finance" ?

Écrit par : Chuck Jones | 31/01/2013

Si des enfants travaillaient dans la finance, pourquoi pas, Chuck Jones!

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 31/01/2013

Chère Hélène,

Accessoirement, dans la même rubrique "vivre", on y trouve un article intitulé:

"Une famille virée du Musée d'Orsay à cause de l'«odeur»"
http://www.tdg.ch/vivre/societe/famille-viree-musee-orsay-cause-lodeur/story/30185678

Serait-il possible que vous ayez mal compris le genre de sujet des articles que ls TDG classe sous cette rubrique, les deux articles dont nous faisons chacun référence étant siginificativement éloigné de votre interprétation de la rubrique "vivre" que vous requalifiez en "mode de vivre" dans votre article initial ?

Vous noterez que dans le lien menant vers l'article de la TDG auquel vous faites référence se trouve, apparemment comme sous-rubrique, le nom 'société':
http://www.tdg.ch/vivre/societe/enseignant-vire-defendu-cause-gays/

Concernant le mérite de rapporter cette info, vous précisez que "le projet de loi vise à protéger les mineurs".

Me permettez vous de rappeller que ce contre quoi cet enseignant a publiquement manifesté concerne, selon l'article, un projet de loi fédérale, qui punit les auteurs de tout «acte public» faisant la promotion tant de l'homosexualité que de la pédophilie auprès de mineurs.

Accessoirement, ne vous êtes vous pas posé la question de savoir qu'est-ce qui caractérise un «acte public» faisant la promotion de l'homosexualité ou de la pédophilie, et ce qui distingue de tels actes d'autres actes spontanés de simple manifestation de relation entre membre d'une meme familiale, par exemple entre des parents et leurs enfants, ou entre membres d'une famille, ou entre amis proches, sans que ces derniers ne soient harcelés par la justice, ou des milices, et devoir systématiquement justifier les liens entre eux ?

Accessoirement, n'êtes vous pas non plus étonnée par l'amalgame fait dans le projet de loi entre l'homosexualité et la pédophilie et que cet amalgame mérite d'être relevé ?

Écrit par : Chuck Jones | 01/02/2013

Les commentaires sont fermés.