06/03/2013

Ayrault, anti-héros?

 

L'actuel premier Ministre de tous les Français n'est pas ménagé dans cet article de Valeurs actuelles.* Certes, le magazine français ne figure pas au rang des medias bien pensants de la gauche française.

Tout de même, plusieurs députés toutes tendances politiques confondues, livrent ici leurs impressions sur Jean-Marc Ayrault. Et le regard porté par un de ses pairs socialiste n'est pas le plus tendre de tous.

Un anti-héros se caractérise par sa méchanceté,  son absence de quête ou s'il en a une, de son peu de noblesse.

Personnage souvent ordinaire, l'anti-héros peut, par contre, se retrouver projeté dans une situation qui, elle, ne l'est pas. De fait, il est suceptible de se voir ainsi crédité d'un capital de sympathie et d'un fort engouement.

Alors, anti-héros, Ayrault?

Lorsqu'un premier ministre semble multiplier les bourdes quand il s'exprime et garder le silence sur les sujets où il devrait s'imposer, devient-il pour autant sympathique aux Français?

A l'évidence, Jean-Marc Ayrault ne déclenche pas le soutien des foules.

Par ailleurs souvent dépassé par certains de ses ministres, il paraît de plus en plus n'avoir de premier que le titre.


*  http://www.valeursactuelles.com/politique/jean-marc-ayrau...

 

02:19 Publié dans Littérature, Politique, Politique française | Tags : ayrault, matignon, valeurs actuelles | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

"son absence de quête"

Mais l'héroïsme n'est-il pas dans l'absence de quête ? Et n'est-ce pas la subordination naïve à la quête qui fait le zéro ?

Écrit par : On l'récupère un peu partout...des fois au Mozambique, des fois sur la nationale 7, des fois comme c'est le cas dans l'Fech-Fech... | 06/03/2013

On...., comme pseudo je vous propose: "Zèle" ou bien: "http://cinelog.fr/_cent_mille_dollars_au_soleil"

Revenons à nos moutons,

Il faut constater que nous n'avons pas eu depuis longtemps un gouvernement "pagaille dans la basse-cour" de ce type!

Chaque ministre fait sa sauce, patauge dans la mare, ensuite, chacun se présente face aux caméras pour briller puis, s'en va content de sa journée en s'épouillant. Le lendemain, les démentis pleuvent et les coups de pieds au cul se perdent dans le brouhaha des médias.

Ayrault à un gouvernement à son image, lui-même étant à l'image du monarque: "coin-coin le canard rose" haut sur ses petites pattes de canard rose, tente de rassurer la majorité des Français qui vont se révolter.

Le silence de la majorité des Français est terrifiant, il faut s'en méfier.

Écrit par : Pierre NOËL | 06/03/2013

Ce ministre a beau être le premier de ceux dont il n'a jamais détenu le moindre des portefeuilles, il l'est d'un président qui lui non plus n'a jamais été ministre.

Ca ne s'invente pas, ça se découvre.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 06/03/2013

Mon commentaire est confirmé indirectement par "Protection et Rendement" Claire Diaze.

http://protection-rendements.fr/2013/03/06/bombe-a-retardement-francaise-explosion-imminente/

"Cher Lecteur,"

"Chômage en hausse, croissance en berne et coup de massue fiscale, les raisons ne manquent pas pour faire descendre les Français dans la rue... et pourtant les pavés restent mystérieusement calmes. Personnellement cela me fait penser aux volcans. Vous savez ces volcans gris dont les éruptions sont aussi soudaines que destructrices..."

Écrit par : Pierre NOËL | 07/03/2013

Hélène, votre analyse est parfaite. Pierre NOËL, si les Français ne descendent pas dans la rue, c'est qu'ils sont désemparés. La diabolisation par la gauche de l'ancien président de la République a porté ses fruits et l'antisarkozysme est encore tenace. Ajoutez à ceci qu'il n'y a actuellement aucune opposition. Les ambitions de chacun rendant le climat malsain. Mais comme en France rien n'est prévisible, il n'est pas impossible que le printemps soit chaud, la situation échappant alors au pouvoir en place ainsi qu'à celui qui l'a précédé. Et comme il n'y a plus d'idées, les prochains scrutins risquent de se transformer en vote sanction, qui ferait le jeu d'une opportuniste aux aguets. Attendez-vous à savoir ...

Écrit par : Gérard Bienvenu | 07/03/2013

Gérard Bienvenu oui les gens sont désemparés, ils ont peur de leur avenir et celui de leurs enfants. On peut y ajouter que la majorité des syndicalistes sont soudoyés et choyés. Il est là le danger d'explosion.

Écrit par : Pierre NOËL | 08/03/2013

Vous avez raison Pierre NOËL et nous n'y pouvons rien. Nous ne sommes que spectateurs et les héros sont fatigués ...

Écrit par : Gérard Bienvenu | 08/03/2013

Gérard Bienvenu, fatigué peut être; mais il reste encore de l'énergie. J'ai manifesté une seule fois dans ma vie. S'il le faut, demain je rejoins le cortège, mais pas les mains vides.

Si certains veulent se suicider par faiblesse, d'autres vont se battre et j'en fait partie. Ils touchent à un poil de ma retraite, le maire de la commune ne rentre pas dans la Mairie; je bloque l'issue avec ma voiture et appelle la presse. Ca, c'est l'acte 1

Je peux vous dire que j'attends avec impatience les réunions politiques pour y foutre le bordel quelque soit la couleur, pourvu qu'il y ait du monde et la presse. Vous me suivez?

Écrit par : Pierre NOËL | 08/03/2013

Les commentaires sont fermés.