03/04/2013

Normal, minable, du bon usage

 

La curée a commencé pour Jérôme Cahuzac.

Pas de quoi s'en réjouir.

Mais peut-être pour certains, de réviser le sens de leur vocabulaire.

"Minable", "normal", autant de manière de qualifier autrui ou soi-même que l'usage socialiste aura à revoir.

 

16:14 Publié dans Justice, Politique, Politique française, Pouvoirs, Pratiques | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Et s'il fallait encore apporter la preuve que "Moi Président de la Justice" est un homme "normal", la voici: http://www.jeanmarcmorandini.com/article-302612-edwy-plenel-francois-hollande-n-a-pas-d-excuse-sur-cahuzac-il-savait-depuis-decembre.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 03/04/2013

Et là encore, pour qui aurait besoin de s'assurer de la probité de Monsieur Hollande...http://economiepolitique.org/affaire-cahuzac-graves-accusations-hollande-savait-tout/

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 03/04/2013

400 000 chômeurs en 1974, 2 400 000 en Mars 2013 pourquoi?

2 000 milliards de dettes dues par les banquiers et les élus. Qui ment?

-Ils (les menteurs) vont spolier les comptes bancaires comme à Chypre, en attendant ils taxent et baissent les revenus. Qui ment?

On tue des islamistes d'un côté pour les subventionner dans les banlieues et à l'étranger. Qui ment?

135 214 offres d’emploi, pour 5,7 millions de chômeurs et travailleurs occasionnels officieux, ou pour plus de 9,5 millions en comptant les invisibles qui ne peuvent s'inscrire.

Ce ne sont que quelques exemples, le mensonge est partout pour le bien de certains au détriment des autres.

Ce n’est pas le chômage en lui même qui est dramatique, mais la pauvreté qui va avec, au Danemark par exemple, leur équivalent RSA pour une personne seule, est environ de 1400€ ( + protection santé, + aides au logement ) contre 425€ en France, tout est fait pour éradiquer la pauvreté et lutter contre la corruption et les inégalités.

Mais bon, on est en France, pays ou des ministres s’octroient des 5000€ d’argent de poche mensuel au black légalisé, pays ou des fonctionnaires du Sénat ont des primes de chauffage annuelle de quasiment 5000€, etc on a donc absolument rien à attendre de cette oligarchie sans aucune moralité, sans aucune humanité… et encore sans parler des « affaires » ..

Dieu est amour. Qui ment? -TOUS-

L'Europe était à l'origine pour le bien être des peuples, un eldorado, une force etc; c'est devenu l'enfer au service des monarchies, leurs financiers, leurs cardinaux et leurs apôtres: les politiciens.

Minable! C'est normal on a les politiciens que l'on a élu grâce aux croyances. Il faut y croire comme ils disent.....

Écrit par : Pierre NOËL | 03/04/2013

La question que je soulève n'est pas de savoir qui ment, Pierre.

Mais celle d'observer des comportements.

Jérôme Cahuzac n'est pas arrivé à son poste de ministre tout seul.

Que fait le président, que fait son premier ministre et tous ceux qui vont tenter de se dédouaner sur le dos de Jérôme Cahuzac?

C'est le rapport au pouvoir qui interroge ici, bien davantage que le mensonge.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 03/04/2013

Comme Pierre, cette goutte d'eau dans l'océan me réconforte concernant Cahuzac, enfin un politicien qui n'a pas un compte avec des centaines de millions comme par exemple le compte de la mère du socialiste grec Papandréou avec ses 550 millions d'euros et dont aucun journaliste ne parle !

Les 200 milliards sur les 300 disparus sur des comptes personnels de ceux qui gèrent ce fric et sur les comptes de ceux attribuent ce fric !

Disons que Cahuzac s'est fait empapandréouté en beauté !

Écrit par : Corto | 03/04/2013

Hélène ils ont tous les mêmes comportements avec des typologies différentes, des drapeaux différents, il n'y a que les costumes qui se ressemblent et le maquillage.

Là ou en est arrivé la France et l'Europe, Hollande et son gouvernement ne compte plus. De mon point de vue il n'y a plus de pouvoir authentique, ce gouvernement vient de tomber virtuellement. Tout est lié entre la crise de la dette, la chute du pouvoir d'achat, les fermetures d'entreprises, l'insécurité, la montée de l'islam que 80% de français ne veulent plus, la hausse des impôts et taxes. De mon point de vue il faut distancier cet événement très grave ou l'acteur principal Cahuzac n'existe plus. Hollande est très mal.

On est d'accord sur le reste, il y a les faits avant et après les élections, il y a cette cacophonie qui n'en fini pas, puis il y a les affaires. De mon point de vue Cahuzac n'est pas le seul des politiciens à gruger le fisc et à cacher de l'argent ailleurs. La Suisse comme d'autres pays servent à cela. Tout le monde le sait mais ça convient si on est pas ministre.

Droite ou gauche le rapport au pouvoir est le, même si ce n'est que dans le cas présent, le coffre à outils de Hollande vient de Chine, c'est à dire que l'on s'en sert qu'une fois pour le mettre ensuite à la poubelle, c'est de la quincaille pour ne pas dire autre chose.

Hélène le rapport au pouvoir est indissociable du mensonge et vice et versa.

Contrairement aux apparences la France va devenir ingouvernable c'est peut-être le début de la fin pour ce gouvernement de minables. C'est peut-être le début des troubles en France, on verra.

Cahuzac va devenir le souffre douleur de tous, quitte à le tuer politiquement et physiquement.

Si Cahuzac n'est pas arrivé seul au pouvoir, c'est qu'il y a eu mensonge et peut être complicité, seule la justice le dira. Sinon il reste la commission parlementaire avec une enquête. A moins que Médiapart nous sortent d'autres lièvres.....

La politique c'est cette image de menteurs, de faux frères, de faux amis avec un seul objectif, bien paraître sans se mouiller. Hollande et son gouvernement ne vont pas se gêner pour danser sur le cadavre d'un ami homme politique, ils sont tous plus ou moins comme cela. Pourquoi? L'argent et le pouvoir.

L'affaire Boulin c'est quoi? L'affaire Bérégovoye c'est quoi? Je ne liste pas les affaires Chirac et Sarkozy ou là, on est en plein dans la fausse septique.

Le rapport au pouvoir est lié aux mensonges, aux combines, aux copains, aux fidèles et aux courtisans, ils sont indissociables même lorsque tout bascule.

Sans le mensonge, pas de pouvoir....

Un exemple: qui va se faire élire en indiquant que tous les comptes livrets d'épargnes, comptes courants, plans d'épargnes vont être détournés afin d'échapper aux garanties bancaires ils vont servir à payer la dette?

On est loin des problèmes de Cahuzac, Hollande et de la morale politique?

Bonne fin de soirée...

Écrit par : Pierre NOËL | 04/04/2013

Le rapport au pouvoir, c'est bien là le sujet!

Toutes celles et ceux qui le briguent ne sont pas à mettre dans le même panier.

Certains n'ont pas les reins assez solides pour le vivre.

D'autres savent l'incarner, ainsi peut-on encore imaginer que rien n'est perdu au pays des puissants...

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 04/04/2013

A part cela, la liste des bons amis du président normal investisseurs de fonds à l'étranger s'allonge...

http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/04/04/les-investissements-aux-caimans-du-tresorier-de-campagne-de-francois-hollande_3153282_3234.html#xtor=EPR-32280229-[NL_Titresdujour]-20130404-[titres]

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 04/04/2013

J'entends toutes les incriminations faites à François Hollande, mais je pose la question ...

Qui est à l'origine et a fait le plus gros effort pour mettre en place l'entraide judiciaire franco-suisse en matière de trafic de capitaux ?

Écrit par : Chuck Jones | 04/04/2013

Oui Hélène, au début les élus ont le comportement des gentils-sympa ensuite, c'est une autre histoire.

Plus ils gravitent les pouvoirs plus ils pensent que tout leur est dû, qu'ils ont la science infuse. Tous ne sont pas comme cela heureusement, mais il faut les chercher et quand on les trouvent, c'est pour appliquer à la lettre les ordres des financiers et de la minorité des chefs de grandes entreprises.

Moralité ils tournent en rond et nous plongent dans la catastrophe.

"On ne pouvait pas savoir qu’il y aurait une crise.

On ne pouvait pas savoir qu’il y avait une bulle immobilière.

On ne pouvait pas savoir qu’il y avait une bulle boursière.

On ne pouvait pas savoir qu’il y avait des problèmes avec la mondialisation.

On ne pouvait pas savoir qu’il y allait avoir des problèmes d’emplois avec l’arrivée de la révolution robotique.

On ne pouvait pas savoir qu’il allait y avoir des problèmes de raréfactions de ressources.

On ne pouvait pas savoir qu’il allait y avoir un problème sur la dette de l’état français.

On ne pouvait pas savoir qu’il allait y avoir un problème avec les dettes espagnoles, italiennes, ou portugaises et encore j’en passe et des meilleurs.

On ne pouvait pas savoir que la crise n’était pas finie.

On ne pouvait pas savoir que l’euro avait été mal conçu et dès le départ.

On ne pouvait pas savoir que les gens avaient un problème de pouvoir d’achat.

On ne pouvait pas savoir qu’il y aurait un problème de montée des « populismes »…

Non vraiment, je vous assure, on ne pouvait pas savoir, car pour savoir encore faut-il vouloir voir, accepter d’entendre, admettre les constats et les faits, autoriser un débat ouvert y compris au politiquement incorrect.

Pour savoir, il ne faut pas jouer l’autruche et se cacher, pour savoir, il faut être courageux car la vérité est souvent dérangeante. Pour savoir il suffit souvent d’être juste lucide.

Alors je peux vous annoncer que l’on sait très bien que la crise va se poursuivre et s’empirer. On sait très bien que l’Europe éclatera lorsque son maillon le plus important et le plus faible à savoir non pas l’Italie ou l’Espagne mais la France, oui vous avez bien lu la France s’effondrera, et je vous dis que l’on sait que l’effondrement de la France qui n’est plus qu’une question de mois désormais (notre budget passera difficilement le cap de l’année 2014) entraînera l’effondrement de l’Europe telle que nous la connaissons."

"Affaire Cahuzac : «On ne pouvait vraiment pas savoir» ! Voilà le titre d’un article du journal… Libération!"

Référence de mes propos: "http://www.lecontrarien.com/"

Écrit par : Pierre NOËL | 04/04/2013

Un des aspects du problème, particulier à la France, est la formation des élites : tous issus du même moule (hautes écoles diverses) ses connaissant, se côtoyant allègrement, vivant dans une sorte de microcosme, coupé de plus en plus des réalités que vivent MM et MMes tout le monde.
Cahuzac est aussi socialiste que l'était Mitterand, fréquentant des milieux d'affaires dignes de la droite la plus extrême- financièrement du moins - et incapable de voir la réalité du monde que vit le citoyen lambda.
En récupérant ici et là les membres de l'équipe de soutien à Stauss Kahn, Hollande n'a pas su (pu?) en vérifier les rouages et la qualité!
e sont ces mêmes personnes qui soutiennent l'Europe actuelle , faillite politique qui entraîne petit à petit une vraie faillite financière que paiera le petit peuple, celui des 'honnêtes gens' victimes expiatoires sur l'autel de la grande finance.

Écrit par : uranus2011 | 04/04/2013

Oui, uranus2011, les points que vous soulevez sont essentiels à rappeler.

Pour le reste, Pierre, bien sûr que les alibis sont légions pour (se) voiler la face et se faisant la réalité.

La question demeure, dès lors, de savoir comment exercer un pouvoir sans feinte ni abus.

Il faut espérer que cela soit et reste possible.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 04/04/2013

Dans le modèle Français c'est très difficile. La minorité dirige la majorité. Une fois le blabla des programmes affichés et l'élection passée, les élus peuvent faire tout le contraire de ce qu'ils ont affiché.

Il suffit donc de mentir pour être élu les obscurantistes ne s'en privent pas; les pays musulmans sont en tête d'affiche, les monarchies de tous poils également.

Prenons un exemple:

Les cheminots partent en retraite à cinquante ans.

Écrit par : Pierre NOËL | 04/04/2013

On est également en droit de se demander si la stratégie socialiste n'est pas après l'alibi Cahuzac de ne pas assister à une grande chasse dans le camp adverse !

Certes la corruption est inadmissible, mais la chasse aux corrompus mise sur pied par des politiciens également corrompus est encore plus inquiétante !!

Attendons-nous à un socialisme populiste et plus puritain que jamais, déjà Hollande se cache derrière sa ministre des sceaux en alléguant que la "justice" est totalement indépendante, ceci dit, une justice "indépendante" à aussi un prix, car en premier lieu, c'est la "justice" qui a toujours épargné certains pour accabler d'autres, rien ne change, sauf les cibles !

Attendons-nous à de grandes inquisitions et à de grands ménages dans les milieux politiques, ce qui ne déplait pas aux extrémistes qui seront les seuls à récolter les fruits de ces chasses organisées d'en haut !!!

Écrit par : Corto | 04/04/2013

Antoine Pinay, ancien ministre des finances déclara (il était lyonnais) ;

"La politique, c'est comme les andouillettes, ça doit sentir un peu la merde, mais pas trop !"

Écrit par : Corto | 04/04/2013

Corto il avait mangé des andouillettes casher?

Il n'existe rien de cette déclaration alors, indique ta source à moins que tes croyances et ta haine religieuse pour le porc te fasses dire des bêtises...

Les andouillettes sont excellentes grillées au feu de bois avec un bon vin rouge fait un essai?

La chasse aux corrompus et à l'évasion fiscale doit se poursuivre sans pitié. 27 000 milliards seraient cachés dans la paradis fiscaux.

La Suisse est en faveur de cette chasse aux escrocs.Bravo!

Écrit par : Pierre NOËL | 05/04/2013

Les commentaires sont fermés.