04/04/2013

Edwy Plenel, brute humaine?

 

L'indéniable brutalité humaine dont fait preuve Edwy Plenel, sa difficulté à fixer lui-même des bornes à son pouvoir sont d'autant plus déroutantes qu'elles s'entremêlent étroitement à une sincère autoreprésentation en victime...

Ces lignes sont de Daniel Schneidermann et sont extraites de son ouvrage paru en 2003 chez Denoël, alors que Pierre Péan et Philippe Cohen venaient de publier La face cachée du Monde et y dénonçaient sa gestion alors aux mains du trio Plenel-Colombani-Minc.

Pour en savoir plus sur Edwy Plenel, le portrait dressé dans cet article est à lire absolument:

http://www.ojim.fr/portraits/edwy-plenel/ou



Commentaires

Plénel, depuis l'affaire des écoutes, sous Mitterrand, a certainement développé son autoreprésentation en victime il en est certainement devenu un peu mégalo...

Écrit par : Hervé Cheuzeville | 04/04/2013

Nous sommes infestés de trotskystes.

Écrit par : Guillon Laurence | 04/04/2013

Chère Madame,

J'ai été choqué par le titre de la réflexion et de la lecture que vous proposez dans votre blog.

Nous avons tous nos défauts et Plenel a les siens.

Il est incontestable qu'il a donné et donnera encore de gros coups de pieds dans les poubelles de l'oligarchie politique de celles et ceux qui dirigent pour leur seuls et uniques intérêts et cela tous partis confondus. A l'exception de quelques individus parmi eux

Cela ne peu que faire du bien à la Démocratie qui a bien besoin de se débarrasser des magouilles et de la crasse de l'affairisme politique.

Je ne vois pas en Plenel une brute humaine, les véritables brutes humaines sont celles qui mentent sans sourcilier alors qu'elles savent qu'elles sont prises la mains le sac et quel sac de nœuds.

Jusqu'à présent Médiapart a fait juste, je comprends que cela dérange celles et ceux qui pensent peut être que le mensonge doit être considéré "sacré" comme l'est l'invocation de la "raison d'Etat" que les politiciens invoquent souvent pour camoufler leurs malversations.

Plenel devrait continuer avec ses journalistes à faire du journalisme d'investigation c'est le seul moyen de préserver la Démocratie et la République de leurs prédateurs élus par un peuple qui vote sans savoir pour qui il vote tant le mensonge et fausses promesses sont devenus le nerf des élections où nous dit-on le peuple est souverain.
Oui il est souverain pour être trahi par celles et ceux qu'il a élu.

Médiapart est un magnifique aspirateur qu'il faut soutenir et entretenir pour aller chercher celles et ceux qui se cachent dans les paradis fiscaux et d'autres sales affaires, alors que les citoyens laborieux remboursent les "casseroles financières" des ces voyous de la politique.

Plenel doit faire son travail avec énergie et transparence et ne jamais devenir un donneur de leçon.

A la justice de faire le sien.
Le journalisme doit redevenir vivant pour regagner la confiance qui se perd chaque jour un peu plus.

Un peu plus d'info et moins d'intox ferait de bien à tous et surtout à la démocratie qui est prise en otage par qui prétendent la défendre et en faire usage.
S'il n'y a pas un minimum de décence alors c'est la fin de toute moralité. Est-ce cela que la politique veut?
A bon entendeur salue et longue vie à Médiapart et au journalisme vivant sur le terrain pour que la liberté d'être informé soit respectée et la DEMOCRATIE avec.

Écrit par : Ouardiri Hafid | 04/04/2013

Monsieur Ouardiri,

Le point d'interrogation de mon titre vous aurait-il échappé?
Interroger n'est pas affirmer.

Pour le reste, aurais-je de fait cautionné le comportement des uns et des autres?

Écrit par : Helene Richard-Favre | 04/04/2013

Laurence Guillon alias Donna Leon: nous propose peut-être un remake du Bon la Brute et Le Truand
Un bon Copé d'abord moraliste tricheur, une brute qui fait son boulot " comme Bob Woodward et Carl Bernstein." des Truands Cahuzak et n'oublions pas Woerth au Budget à Paris et à Genève Bien t' en cour.

Écrit par : briand | 04/04/2013

Chère Madame,

Vous n'êtes en aucun cas visée par mon propos...
Merci pour votre réponse.
Non, le point d'interrogation ne m'a pas échappé mais vous conviendrez bien avec moi qu'il y a tant de questions qui sont bien ponctuées par le fameux point "d'interrogation" et qui ne sont en fait que des affirmations déguisées en questions.

Question de style n'est-ce-pas?

On est en droit de se méfier de tout ce qui s'appelle le discours politique ou de ce qui lui ressemble beaucoup.


Pour le reste vous ne donnez pas votre avis ce qui est droit et moi je donne le mien ce qui est aussi mon droit.

L'important c'est qu'il faut balayer soigneusement dans les recoins cachés de la politique.
Voilà pourquoi nous avons besoin d'un journalisme d'investigation vivant et d'une justice totalement indépendante.
Ils poseront les bonnes questions et ils devront y apporter les bonnes et vraies réponses. Ce n'est pas une affaire de littérature ou de roman de divertissement pour des gens qui s'ennuient. La vérité dans ce domaine d'est vital.

Donc la bête humaine elle est du côté de celles et ceux qui trahissent la confiance du peuple et de la Démocratie.
Bien à vous avec mes cordiales salutations.

Écrit par : Ouardiri Hafid | 04/04/2013

Certains lisent un titre et s'en trouvent offusqués.Pour ma part, j'avoue que le titre m'a interloqué et j'ai eu envie d'en savoir plus sur cette accroche.Lorsqu'on commence à vous lire, il est clair que vous reprenez le texte d'un article paru en 2003.Pour en revenir à Mr PLENEL, c'est un renard qui fouille dans la vie et surtout le passé des gens, politiquement incorrect.J'aimerai qu'il en fasse autant d'un Mélanchon, d'un Marchais, d'un Thibault.Non, c'est trop demander a cet ancien troskyste de s'attaquer à ses pairs.Ceci dit, il ouvre les yeux à beaucoup d'entres nnous sur la politique de la magouille et des bassesses au plus haut de l'état.Le Cas Huzac n'est pas le seul mais tranche tout de même avec le commun des affaires sur un point.C'est le ministre chargé des finances qui se paye le luxe de mentir aux français et aux institutions républicaines en niant haut et fort, droit dans les yeux, être coupable de posséder des comptes dans des paradis fiscaux.

Écrit par : guyomard | 04/04/2013

Pierre,

Ce n'est pas le passé d'Edwy Plenel qui importe, en effet. C'est bien plutôt l'avenir qu'il vise!

Que cherche-t-il sinon un pouvoir?

Il ne faut tout de même pas rêver et imaginer qu'un media tel que celui qu'il a conçu échappe aux règles du jeu d'intérêts.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 05/04/2013

Merci de votre réponse, Cher Monsieur.

Ce que je retiens de cette affaire est le comportement humain.

Ce à quoi l'on assiste ici est une lutte de clans où les uns ne sont pas forcément meilleurs que les autres et ce jeu d'alliances et de mésalliances est souvent une constante du jeu politico-médiatique.

Trop d'intérêts sont en jeu entre medias et politiciens pour que l'on puisse croire à une information objective.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 04/04/2013

Peu importe son passé, il vient de faire mouche. Bientôt il nous fera une enquête sur le dieu hibou et les religieux; après avoir fermé les usines on fermera les lieux de prières.

Hollande vient de déclarer qu'il ne connaissait pas les activités de son trésorier de campagne présidentielle! C'est le début de la fin.

Comment vont-ils s'en sortir, mystère. Avec Marine le Pen peut être puisqu'ils ont les mêmes relations ou Borloo?

Une autre idiotie de Hollande: Il salue "les pas décisifs" du Maroc vers la démocratie ... " allahsoualoué!

On est en pleine charia brune-socialiste!

Écrit par : Pierre NOËL | 04/04/2013

Cher Monsieur Ouardiri Hafid,
Je suis d'accord avec l'ensemble de vos propos. Madame Richard-Favre aime bien faire dans le sensationnel. Il est navrant, quoi qu'on en dise, de critiquer quelqu'un en s'en tenant à un livre/article pour se faire une opinion. Je pense que la personnalité humaine est beaucoup plus complexe.

Écrit par : Grégoire Barbey | 05/04/2013

Grégoire Barbey, votre perception de l'âme humaine est certainement très fine et je ne puis que rappeler ici combien de fois elle a eu l'occasion de s'exprimer de manière ferme et sans ambages.

Pour rappel, vous vous en preniez ici à l'ensemble des commentateurs de mon sujet dont vous estimiez les propos "aberrants", invitant tout le monde à vous lire, estimant sans doute être la seule et unique source de vérité...http://voix.blog.tdg.ch/archive/2012/02/06/mourir-indigne.html

Ici et sur le même drame, http://voix.blog.tdg.ch/archive/2012/02/07/silence-de-mort.html#comments, vous veniez encore juger du haut de votre savoir.

Là, http://voix.blog.tdg.ch/archive/2012/02/08/apres-la-mort-les-charognards.html#comments, vous me souhaitiez d'être "couverte de honte".

Sympathiques, ces échanges, non?

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 05/04/2013

Cela dit, Grégoire Barbey, je cite Daniel Schneidermann et je renvoie au portrait d'Edwy Plenel que l'on est en train de dresser en icône.

Si cela relève du "sensationnalisme" alors il faudra m'expliquer le sens de ce terme.

Quant à Monsieur Ouardiri, il s'est expliqué et notre échange est tout ce qu'il y a de plus courtois.

Mais peut-être vous êtes-vous cru dans l'obligation de lui expliquer à lui aussi ce qu'était la "personnalité humaine" dès lors qu'il n'aurait pas été en mesure de percevoir la mienne!

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 05/04/2013

Vous n'argumentez pas, chère Madame, sur les raisons de votre désamour pour Monsieur Plenel. C'est votre droit. Mais je trouve ça léger. Bien à vous.

Écrit par : Grégoire Barbey | 05/04/2013

Dans cette décadence généralisée du journalisme considéré comme le quatrième pouvoir à une époque, peut-être veut-il se distinguer des autres en étant inféodé à aucun lobbi, aucune organisation politico-religieuses?

Lorsque l'on constate la médiocrité des médias Français et, en majorité européens il nous faut des "Plénel" partout ou c'est possible. La corruption est partout, le délit d'initié est monnaie courante rien ne va plus.

La place étant vacante il occupe cet espace comme on prend le pouvoir en entreprise. Si c'est son objectif en restant indépendant, on ne peut qu'approuver.

"Edwy Plenel, brute humaine?" ma réponse est non.

Écrit par : Pierre NOËL | 05/04/2013

Merci de soulever une question pertinente. Le manichéisme contemporain est redoutable. L'un est ange, l'autre démon, les idées tranchées ! Rien n'est aussi évident, ni clair. Connaître le passé d'un personnage comme Plénel peut aider à comprendre sa façon de gérer le présent.
Comme l'a relevé un intervenant, il est dommage que l'indignation et la recherche de la vérité soit si sélective de la part de Plénel.Il n'a pas toujours eu raison, certaines condamnations le montrent, mais sur ce coup là il semble avoir fait tout juste !

Écrit par : uranus2011 | 05/04/2013

Grégoire Barbey, quand j'ai les moyens d'argumenter, je m'y emploie.

Comme ici où vous aviez relevé entre autre avec étonnement le fait que la TDG ait relayé mon propos dans son édition papier:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2012/10/25/daniel-devaud.html

Pour l'heure et dans la situation qui nous occupe, j'observe une curée et interroge, ne serait-ce que le sens de certains termes chers à ceux qui ont mis en place Jérôme Cahuzac.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/04/03/minable-du-bon-usage.html

Bien à vous

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 05/04/2013

Sans douter un instant de la suite, effectivement la façon de faire est bizarre, pourquoi ne pas tout dévoiler?

Charles de Gaulle "Paris, Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! mais Paris libéré !...

2013: "France outragée! France brisée! France martyrisée! Mais la France va se libérer de l'obscurantisme, des gangs et se Libérer!!

Écrit par : Pierre NOËL | 05/04/2013

Pierre,

Edwy Plenel a ses intérêts que l'intérêt général ne connaît pas.

C'est dans ce sens qu'il faut s'interroger.

Je ne crois pas qu'on puisse attendre de cet homme quoique ce soit d'autre que le besoin de révéler et de dire "je savais".

Est-ce suffisant de "savoir" pour envisager de libérer une France de "gangs" ou autres "obscurantismes"?

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 05/04/2013

Hélène, telle est la question. La crise économique, en France qui je le rappelle n'est qu'une région de l'Europe, accentue les problèmes.

Les Français, les Européens ont peur. Chacun essaie de garder son statut afin de ne pas sombrer dans la misère. Un couple de cadre qui gagnait 10 000€, peut demain se retrouver en faillite, en cas de licenciement avec moitié moins de revenus en gardant les mêmes charges. Au mieux, son niveau de vie va baisser de 50% ils devront faire des sacrifices. C'est ce que je nomme depuis des années "la remise en cause des cadres"

Pour les simples employés la situation est pire. Des familles ne mangent qu'une fois par jour, sans compter ce que les gens cachent pour bien des raisons.

Plenel dénonce des faits que nous connaissons depuis des dizaines d'années, mais toujours bien camouflées par les uns et les autres. Peu importe la méthode, de mon point de vue il faut dénoncer et tuer la pieuvre.

Quels sont ses intérêts? Pourquoi d'autres journaleux inféodés ont joué l'autruche? Pourquoi certains savaient et ne disaient rien? Dans quel but? Il faut réveiller les Français et les européens, tirer la sonnette d'alarme.

Vous dites:"Je ne crois pas qu'on puisse attendre de cet homme quoique ce soit d'autre que le besoin de révéler et de dire "je savais".

Peut-être, possible, je n'en sais rien....

En attendant, la France est trahie par tous ces gens qui ne sont que des parasites; leurs moeurs se trouvent amplifiées avec la crise.

Qui bénéficie de l'attitude de ces gangs à col blanc? Les extrêmistes. Il ne faut plus grand chose pour qu'une révolte éclate. Chaque jour je discute avec des gens, qu'ils soient chefs d'entreprises artisanales ou simples consommateurs, je vous assure que la situation est très grave. Des gens se suicident faute de moyens, la presse nationale se tait.

Dans ce contexte Hélène les motivations de Plénel passent au second plan.

Voilà un site que je ne soutiens pas mais qui donne quelques bonnes informations vérifiables:

http://realinfos.wordpress.com/2013/04/05/lespagne-vide-son-fonds-de-retraites-pour-payer-sa-dette/

http://realinfos.wordpress.com/2013/04/05/le-parlement-grec-annule-le-droit-a-lenseignement-gratuit-pour-tous/

http://realinfos.wordpress.com/2013/04/04/pres-de-15-000-emplois-menaces-dans-lindustrie-automobile/

https://realinfos.wordpress.com/2013/02/26/dans-le-silence-des-campagnes/

Pardonnez-moi je voulais faire court...

merci de votre attention.

Écrit par : Pierre NOËL | 05/04/2013

Pierre,

On y est!

Quand vous écrivez "Qui bénéficie de l'attitude de ces gangs à col blanc? Les extrêmistes" .

Oui, c'est un phénomène récurrent et connu.

C'est dans ce sens que j'attire l'attention sur Edwy Plenel. Cet homme ne passe pas pour être un modéré.

Et quand je pose la question de savoir ce qu'il propose à part de dire qu'il savait et qu'il vient de le prouver, je doute que cela soit une base suffisante à l'établissement d'un programme de reconstruction de la France.

Cet homme polarise sur lui des insatisfaits mais que leur propose-t-il?

Si la France est si mal en point, pensez-vous que les révélations d'Edwy Plenel vous l'aider à la faire aller mieux?

Non, Pierre, car cet homme passe son temps à tout démonter pour dire que lui, il sait.

Il a procédé ainsi avec bien d'autres et cela se sait aussi!

Dans ce cas, je doute que son savoir soit d'un grand secours au citoyen français lambda.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 06/04/2013

Hélène je me situe dans une France en déconstruction et ce, sur tous les plans. L'ère industrielle que nous avons connu, c'est terminé contrairement aux affirmation de cette gauche et de la droite.

Ensuite nous passerons à la re-construction avec une autre économie et d'autres acteurs de la politique. Entre deux je vous confirme que tous va s'effondrer et l'Europe avec. Ca va faire très mal. je ne me fais pas le perroquet de ces gens qui n'ont et n'auront jamais la parole sur les grands média, il ne faut pas effaroucher le mouton!

Je ne suis pas un économiste, mais spécialiste du social, de l'entreprise et des moyens à mettre en oeuvre pour réussir dans la vie et les affaires. Notre système a été torpillé pour toutes les raisons déjà indiquées auparavant. Ce n'est pas à l'échelle de la France mais de l'occident, de l'Europe.

Je suis très loin de Plénel et de Médiapart qui semble-t-il va casser la baraque? De toute façon plus vite elle tombera plus vite l'autre chantier pourra commencer!

Vous savez que l'information est bloquée pour ne pas effrayer la populace (asse), pas de vague, pas de stigmatisation, aimons-nous les uns et les autres youpiyoupi le monde va bien, dormez braves gens on veille à votre argent et votre avenir....

Il est question ici de Plénel mais d'autres ont déjà sauté sur le bourricot pour aller le rejoindre. Il y a donc un mouvement de fond qui risque fort de dévaster le système et le gouvernement.

Mais revenons aus informations que l'on nous cachait sur une certaine religion ou les pleutres nous racontaient que l'intégration se passait pas si mal, il y a cinq six ans et plus.

Malheureusement aujourd'hui plus de 85 % on peur et refusent l'islam. On peut mettre les poubelles et la poussière sous le tapis ça ne dure qu'un temps.

De droite à gauche ils font la même politique en rendant services aux clans, aux courtisans, aux lèches bottes et autres sangsues.

Plénel est le déclencheur qui risque de faire casser la machine, disons qu'il arrive au bon moment, encore une fois peu importe ses motivations s'il fait mouche.

Sa seule utilité pour le citoyen lambda:

"réveilles-toi il est l'heure d'aller dé-construire" t'as plus de boulot, plus d'aide, on a pris ce que tu avais sur tes comptes bancaires mais tu dois toujours payer les traites, t'as plus de sécurité sociale elle a été supprimée, on a pris tes assurances vies pour payer la dette des amis banquiers, ta retraite est diminuée de 50% tes dollars et tes euros, ne valent plus que la valeur papier c'est à dire rien etc....

Tiens, je parle comme ce con de Mélanchon....

Bien à vous Hélène et merci de votre patience!

Écrit par : Pierre NOËL | 06/04/2013

Est-il du devoir d'un journaliste de proposer des solutions aux problèmes qu'il découvre ?
Faut-il dire en toutes lettres ce que le lecteur-citoyen peut trouver tout seul : la politique et l'argent ne font pas bon ménage, mais ils sont intimement liés et il serait bon que ça cesse.

Il me semble qu'il ne faut confondre le messager et le message, ni demander au messager d'assumer le contenu du message.
E. Plenel m'énerve, il a un air suffisant et son sourire donne l'impression qu'il se réjouit de façon presque mauvaise de découvrir des embrouilles.
MAIS : ensuite ?
Devrions-nous ignorer les faits, même avérés ? Balayer tout ça du revers de la main sous prétexte que le journaliste et son équipe ne correspondent pas à l'image que nous nous faisons de l'enquêteur, qui devrait être une sorte de gendre idéal ?
Seul un homme jeune n'a pas de passé.
E. Plenel n'a pas été élu, il joue un autre rôle. La liberté d'expression existe et s'il diffuse des mensonges, qu'il diffame, il tombera sous le coup de la loi. A d'autres journalistes et à la justice de démontrer que Médiapart a fabriqué des "preuves".

Écrit par : Calendula | 06/04/2013

Calendula,

Il n'est pas question de "balayer tout ça du revers de la main..."
Il importe de rester critique face à un journaliste qui se pose en justicier sinon en victime comme certains le pensent.

Ici, vous découvrirez les jugements posés par Edwy Plenel: http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/04/06/edwy-plenel-excusez-mon-emotion.html

Distribuer des bons et des mauvais points est son droit et celui de chacun d'en débattre.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 06/04/2013

Bonjour, encore,

Complètement d'accord qu'il faut être critique et la liberté d'expression est bien-sûr aussi celle du lecteur.
Mon intervention se situait à un autre niveau : cette personne apporte-t-elle des informations vérifiables ou pas ? nécessaires ou pas ?
Je n'ai aucun penchant pour le culte de la personnalité, mais la disqualification globale d'E.Plenel me semble malgré tout excessive.
Toutes proportions gardées, comme avec J. Assange, on se trouve face à une personnalité énigmatique et ce rapport compliqué à la "transparence". Etre justicier n'est pas un job facile et pour le faire, il faudrait être exceptionnellement pur et sans reproche.

Écrit par : Calendula | 06/04/2013

Il est si "rouge" qu'il a fini par ressembler à Staline :)))))

Écrit par : Patoucha | 06/04/2013

suite

Je l'ai vu dans une émission à la télé et puis vous affirmer qu'il n'avait aucune prestance. Absence totale de charisme et, plus grave, incapable d'aligner une phrase cohérente dans le débat qui l'opposait à un adversaire d'un tout autre niveau que le sien et cela se ressentait. Il ramait à un tel point que sa tête disparaissait - presque - entre ses épaules. Lol!

Pauvre Edwy Plenel!

Écrit par : Patoucha | 06/04/2013

Plenel a une image de gauchiste qui lui est défavorable, il prend fait et cause pour une opposition Syrienne islamique qui veut la mort de l'occident, il se réjouit des drapeaux palestiniens et islamistes qui flottaient lors de l'élection de Hollande à la Bastille.

Pour l'instant, il n'a pas la trempe d'un journaliste qui réduirait à néant le travail bâclé des journaleux inféodés au religions, aux financiers et aux industriels. Il y a une place et un marché à prendre pour la bonne information elle est chère à conquérir d'autres se sont cassés les dents, ils étaient seuls.

La crise accentue son bon travail sur Cahuzac, il ébranle le gouvernement et Hollande, c'est un bon point. Quel est son but, son objectif? Mystère.

Peut-être ministre de Mélanchon dans un gouvernement sur Mars?

Claire Chazal nous donne une info hier soir sur la un:

Le "crédit-ta-gricole" permettrai d'ouvrir des comptes offshores! Prononcé tel quel! Je suis effondré pour la France et ses veaux!

Écrit par : Pierre NOËL | 07/04/2013

Et voici que l'on reparle de Monsieur Plenel...

http://www.enquete-debat.fr/archives/le-double-scandale-mediapart-14441

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 06/06/2013

@ Richard-Favre : "Edwy Plenel a ses intérêts que l'intérêt général ne connaît pas."

N'est-ce pas vrai de beaucoup de monde? Par exemple aussi de vous?
Vous noterez les points d'interrogation.

En citant un site d'extrême droite, vous laissez voir quelles sont vos références.

Écrit par : poilagratter | 06/06/2013

Poilagratter,
étonnant comme les remarques des uns (ne)ressemblent (pas) aux remarques des autree... Il m'a aussi été notifié l'origine de mes sources d'information alors que je renvoyais à quelque article de Rue89...

Cherchez l'erreur!

Écrit par : Helene Richard-Favre | 06/06/2013

Les commentaires sont fermés.