08/04/2013

La Dame de Fer et L'Etoile rouge

 

Parmi les hommages rendus à  Margaret Thatcher, certains rappellent l'origine du surnom qui a contribué à façonner sa réputation.

La Dame de Fer  doit son origine  à  L'Etoile rougejournal soviétique, qui le lui attribue en janvier 1976.

Le journal ne manque pas de le rappeler dans un de ses articles, mentionnant le fait que le surnom na pas vexé Margaret Thatcher mais qu'elle l'a pris avec le sourire.

 

http://www.redstar.ru/index.php/component/k2/item/8482-br...

 

21:13 Publié dans Medias, Politique | Tags : thatcher, dame de fer, krasnaja zvezda, urss | Lien permanent | Commentaires (64) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

DJ encens cette grande Dame au service plein temps pour remplir les coffres forts de la monarchie et des financiers....c'est un point de vue que je respecte, mais qui n'est pas juste sur le plan économique, social, politique et stratégique.

La faillite de l'Angleterre s'explique, ça fait quarante ans, qu'ils font comme les autres en Europe, le résultat est identique. ""Fabrication de salariés de masse alors que l'on ne sait plus quoi en faire."" Aucune réforme de l'éducation de la formation en faveur de programmes entrepreunariaux. Qui plus est aujourd'hui, l'islam est une plus grande menace qu'un conflit aux Malouines!

Le capitalisme vertueux c'est loin d'être cela. Elle a mis à genou des millions de personnes, et démerdez-vous!.

La colonisation des Malouines ne fait pas l'Angleterre propriétaire advitam eternam de cet endroit qui appartient et reviendra à l'Argentine.

http://neoconservatisme.over-blog.com/article-meditez-cette-phrase-de-margaret-116929458.html

"En septembre 2012, via l'institut McKinsey, la dette totale des dix pays les plus riches de la planète, de l'Espagne et du Canada est très élevée, mais moins pour les BRIC. La Russie -forte de ses matières premières et d'un défaut sur sa dette relativement récent- est la moins endettée. Le Japon, premier grand pays qui fera défaut sur sa dette (vulgairement et improprement "faillite") est endetté à plus de 500% de son PIB ! Créer de l'argent public depuis plusieurs années le maintient artificiellement à flot mais le vieillissement de la population le rattrape.

Les Britanniques donneurs de leçon (dont l'hebdomadaire The Economist, qui publie ces chiffres) sont évidemment exemplaires, avec un secteur financier extrêmement endetté, reposant sur des promesses de remboursement empilées, transformées en titres et revendus partout dans le monde. Les autorités ont tout misé sur la "planche à billets", avec l'équivalent de 15% du PIB britannique créé depuis 2009 pour sauver la City ! Le retour de bâton en terme de hausse des prix à la consommation risque d'être très douloureux dans un pays qui n'a plus le privilège d'avoir la monnaie étalon et donc de faire financer leurs dettes par les autres, au contraire des américains."

-La Russie se porte mieux que l'Europe et l'Angleterre, les chiffres sont là,le graphe est clair sur le lien; Poutine n'a pas à rougir, les autres devraient balayer devant leur porte la montagne de dettes et les montagnes d'argent échappant au fisc commencent à sentir très mauvais.

Tatcher n'est certes pas responsable de ce qui se fait aujourd'hui, elle a laissé des millions de gens sur le carreaux, la royauté s'est enrichie gravement. Ce pays est largement en faillite.

Les Russes de l'époque ne sont pas les Russes d'aujourd'hui, avec Poutine elle serait repartie en short et basquettes, le Biniou sous le bras!

.../...

Fait divers et divers faits:

TaTcher a contribué à mettre son pays à genou pour la monarchie qui se porte très bien -contre le peuple. Ce n'est pas cela le capitalisme vertueux.

"Un non système de santé
Actuellement le grand débat qui agite nos copains britanniques, c’est le NHS, qui est leur système de santé public et qui semble être une véritable catastrophe d’après ce qu’ils en racontent.
Rien que dans un de leur Hôpital public ils viennent de se rendre compte que 1200 patients sont morts faute de soins… en gros on les a laissés mourir. Les témoignages s’accumulent comme par exemple des malades obligés de boire l’eau des vases des fleurs… puisque personne ne songe à leur donner à boire."

Écrit par : Pierre NOËL | 09/04/2013

Vous faites plaisir monsieur Pierre Noel!

J'ajouterai que les caisse de la couronne sont loin d'être vide. La reine est propriétaire de nombreuses terre. Rien que l'ile de Man est une propriété de la Reine et pas de l'Angleterre! L'ile a sa propre monnaie, facilitait l'évasion fiscale et serait à la pointe du blanchiement d'argent via des assurances vie.

Enfin, je rappellerai son soutient à l'Apartheid et sa déclaration lors de l'arrestation de Monsieur Pinochet :"ce pauvre monsieur pinochet"

Tout est dit!

Écrit par : Plume noire | 09/04/2013

Merci plume noire, votre commentaire reflète la réalité de l'histoire qu'il ne faut pas falsifier c'est tellement facile.

Le Canada, l'Australie entre autres, versent des royalties à la reine et à l'église qui ne sont que des soeurs Siamoises.

Vous parlez de l'Apartheid qui ne l'oublions pas, trouvais son inspiration dans la bible comme aux USA et ailleurs! On envoyait les bonnes soeurs et les curés pour évangéliser et soigner afin de se donner bonne conscience.

Je mets de côté les gens sincères et honnêtes qui par leurs croyances, se sont fait piéger; en général ils n'ont fait que du bien.

Écrit par : Pierre NOËL | 09/04/2013

"Je mets de côté les gens sincères et honnêtes qui par leurs croyances, se sont fait piéger; en général ils n'ont fait que du bien."

Pierre, je relève et insiste sur la nuance que vous apportez à votre propos et l'apprécie.

Car en effet, il importe de distinguer les croyants qui oeuvrent en toute sincérité de ceux qui exploitent leur foi à d'autres fins.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 09/04/2013

merci Géo de ces références ! pour Pierre je pense qu'il faut imaginer un bon système à la soviétique (ou mieux à la Staline!), cela doit être son idéal.
Mme Thatcher représente le genre de dirigeant dont l'Europe aurait grandement besoin aujourd'hui. Certes tout n'est jamais parfait, chaque époque a ses faiblesses et ses réussites mais ne relever que quelques aspects de cette personnalité pour la dénigrer c'est ignorer d'où elle est venue et ce qu'elle a fait pour son pays. (par ailleurs - c'est un détail, je le sais - elle a été élue et réélue démocratiquement)

Écrit par : uranus2011 | 09/04/2013

Je vois que Pierre et Plume noire préfèrent toujours fustiger la politique économique de Thatcher que celle qui avant son arrivée au pouvoir on complètement ruiné le pays.

On croirai les mêmes qui arrivent encore à prétendre que la faillite économique de l'URSS et venu quand le pays en 1989 c'est ouvert à l'économie capitaliste.

@ Pierre,

" La faillite de l'Angleterre s'explique, ça fait quarante ans, qu'ils font comme les autres en Europe, le résultat est identique. ""Fabrication de salariés de masse alors que l'on ne sait plus quoi en faire."" Aucune réforme de l'éducation de la formation en faveur de programmes entrepreunariaux. "

Comme je vous l'ai répondu sur mon blog; la GB a connue avant la crise de 2008 une décennie de croissance soutenue et un chômage d'environ 3%. D'autres pays ont également connu un quasi plein emploi tel Les Pays bas, la Suède ou l'Autriche, sans parler du Danemark et de la Suisse qui flirt toujours avec un quasi plein emploi.

Prétendre que cela fait 40 ans que toute l'Europe connaît la crise et un chômage de masse est une méconnaissance de la réalité. on peut encore rajouter la décennie 1980 et 1990 qui fut une décennie de croissance et d'emploi pour bien des pays européens.

D.J

Écrit par : D.J | 09/04/2013

Savez-vous en quoi consistent les mesures de Thatcher pour lutter contre les grèves ? Exiger que tous les ouvriers votent si oui ou non ils veulent faire grève, et que ce ne soit pas une poignée de fascistes rouges qui décident pour eux...

Écrit par : Géo | 09/04/2013

Géo, apprenez la politesse et respectez mon identité car contrairement à vous je ne me cache pas.

En même temps et, si possible apprenez à rédiger un commentaire au lieu de copier des liens tel le gamin puni par le maître. Je ne vois pas comment établir un échange fructueux avec vous. Alors dans ces conditions évitez moi, ne prononcez pas mon nom merci.

uranus 2011 ....oui c'est ça....

Je vous propose de me lire plus souvent vous constaterez à quel point vous vous trompez. A moins que vous soyez un fervent de la monarchie et du capitalisme sauvage qui détruit tout sur son passage?

Tiens je vous donne deux noms qui sont mes références capitalistes dont un avec qui j'ai eu le plaisir de travailler en politique pendant deux ans:

André Bettencourt,

Edouard Michelin,

Si vous voulez d'autres références en économie genre capitalistes vertueux j'en ai encore.

Tiens, j'ai également Poutine comme pote, mais il ne le sais pas:

http://www.youtube.com/watch?list=PL876DD43E46FF00F2&v=IV4IjHz2yIo&feature=player_detailpage

Enfin pour en revenir au sujet, il faut vraiment être à côté de la plaque en économie pour trouver que l'Angleterre de Tatcher était une réussite. La réussite d'une nation est collective. (pas collectiviste) Qui plus est, lorsque l'on a une monarchie qui se goinfre au nom du dieu hibou auquel les gens croaent, il ne faut pas s'étonner de la catastrophe économique qui a commencé avec cette brave courtisane et marchande de patates.

Vous ne pouvez pas contester les chiffres de l'économie anglaise?

2 à 3% d'êtres humains détiennent la totalité des richesses sur le dos des autres dont l'histoire est celle des monarchies et leur dieu. Si c'est à ce capitalisme là que vous "croyez" ne vous dites pas démocrates, plutôt "cerfs inféodés et soumis."

Écrit par : Pierre NOËL | 09/04/2013

Dominique, lorsque j'indique "Europe" je sais pertinemment qu'il y a des exceptions avec des périodes ou des gouvernants ont eu l'honnêteté et le charisme pour diriger leur pays. Les monarques sont exclus des bons points ce sont des rois fénéants.

La dette de l'Europe qui n'est rien de plus que de la la mauvaise gestion des gouvernants, veut dire: "crise" dont les conséquences sont désastreuses. Je mets la Suisse à part.

Mon propos était nuancé par ce lien, j'aurai dû le préciser:

http://neoconservatisme.over-blog.com/article-meditez-cette-phrase-de-margaret-116929458.html

Il ne s'agit pas pour moi de résumer l'histoire en mettant d'un côté une gauche et une droite ou, des conservateurs et des progressistes ces mots ne veulent plus rien dire, ils mènent dans une impasse.

Concernant M. Tatcher on ne peut accepter cette politique aux Malouines issue d'une époque de pillages et de conquêtes qui est discutable. Ce qui a été choquant, c'est la violence de cette femme à tous niveaux.

Par exemple, nous avons en France des îles "anglaises" ou "anglo-normandes proches de nos côtes pourquoi? Elles ont été transformées en paradis fiscaux! Dans quel but? Qui est propriétaire? -La royauté anglaise- pas le peuple et ce, depuis 1060. A qui profite le crime...pourquoi n'a-t-on pas guerroyé contre les anglais? La monarchie chrétienne a la réponse....

Faire de la croissance et de l'emploi dans la dette en fabriquant des faux billets ce n'est pas progresser, on en a le résultat nous sommes en faillite.

Citation de Jacques Chirac Février 1988:

"Le premier ministre Français Chirac, parlant du Premier ministre britannique Thatcher, au sommet européen de Bruxelles, s'exclame "Mais qu'est-ce qu'elle me veut de plus, cette ménagère ? Mes couilles sur un plateau ?".(Belgique)

Écrit par : Pierre NOËL | 09/04/2013

Voici quelques chiffres qui donnent une indication: "La Russie ne s'en sort pas si mal selon la "COFACE" les initiés savent que c'est un des organismes qui finance les entreprises dans leurs investissements à l'étranger...."

-RUSSIE:

Dette publique / PIB (%)

11,7 en 2010

9,6 en 2011

8,4 en 2012

7,9 en 2013

-Conclusion: Le pays est de moins en moins endetté.

.../...

-USA

Dette publique / PIB (%)

94,3 en 2010

98,9 en 2011

104,4 en 2012

110 en 2013

-Conclusion: 110% c'est une catastrophe pour l'Occident. Qui va payer la facture...suivez mon regard....nous!

.../...

-ANGLETERRE (hors la monarchie)

Dette publique / PIB (%)

79,4 en 2010

85 en 2011

89,8 en 2012

93,7 en 2013

-Conclusion: La situation est critique pour les Anglais, la monarchie va très bien merci, amen! N'oublions pas l'or sous les montagnes SUISSE le vatican à les clés, les gardes Suisses ont le double.

Pour la Russie,(qui n'est plus communiste) même si des progrès restent à faire dans bien des domaines, Poutine et son équipe sont sur le bon chemin quoique l'on en dise. En cas de conflit majeur toutes ces données s'effondrent.

Référence: COFACE (voir les sites par pays)

Un autre lien pour information:

http://aklilecoq.over-blog.com/article-dette-totale-des-etats-en-2012-114607262.html

PS. S'chuis pas Russe -dommage! S'chuis pas communiste tant mieux! S'chuis Français perdu en Eurabie et c'est la misère pour ne pas dire autre chose!

Écrit par : Pierre NOËL | 09/04/2013

" Concernant M. Tatcher on ne peut accepter cette politique aux Malouines issue d'une époque de pillages et de conquêtes qui est discutable. Ce qui a été choquant, c'est la violence de cette femme à tous niveaux. "

Aucun pays n'accepterais qu'une force étrangère s'approprie un territoire lui appartenant. Les Malouines appartiennent à la GB, pays reconnu par la communauté internationale. On a assez reproché Tony Blair et W.Bush de n'avoir pas respecté le droit international en envahissant l'Irak en 2003. Dés lors, je ne verrai pas pourquoi on devrait accepter que l'Argentine viole ce droit. Surtout que là on a eu une confrontation entre une démocratie et un régime fasciste. Les habitants de l'île auraient certainement pas trop apprécié de vivre sous un régime fasciste. Du reste ces derniers viennent de voter pour que leur île reste en main britannique.

Si vous êtes du côté des régimes fascistes dites-le carrément.

D.J

Écrit par : D.J | 10/04/2013

"Le Royaume-Uni contrôle cependant l'archipel à partir de 1833, et y installe progressivement des colons d'origine britannique. Il maintient sa domination pendant la Première Guerre mondiale, en remportant la bataille des Falklands contre la marine allemande. L'Argentine conteste la souveraineté britannique sur les îles Malouines"

-Qui a violé le droit? Telle est la question.

Cela dit le royaume Anglais était en conccurence avec le royaume Espagnol ils ont signé un compromis sur le dos de l'Argentine en 1770 qui a réclamé la souveraineté des îles.

Source Wikipédia

Fascsite? Non, indépendant mais ça tu le sais Dominique....

Écrit par : Pierre NOËL | 10/04/2013

Le soi-disant succès de l'idéologie économique de Thatcher n'est ni plus ni moins qu'une imposture. Le seul facteur ayant permis à Thatcher d'augmenter le PNB tout en tronçonnant le nombre d'emplois et en rasant deux tiers de l'industrie, c'est le produit des revenus du pétrole de la Mer du Nord allant droit dans les poches de la finance.

Écrit par : Chuck Jones | 10/04/2013

@ Pierre Noël,

On ne va pas refaire l'histoire en remontant si loin. A ce moment là on peut se demander aussi à qui appartient réellement entre la France et l'Allemagne l'Alsace et la Lorraine. Dans l'histoire récente en remontant à votre date de référence de 1770 combien d'état en Europe on perdu des territoire au profit d'autre par expropriation par les guerres? Le Canton de Vaud doit-il revenir à la Savoie puisque ce sont les bernois qui ont chassez les savoyards du pays de Vaud?

@ Chuck,

L'imposture c'est votre aveuglement idéologique. Les industries que Thatcher a rasé c'était justement ces industries lourdes et très coûteuses et de même très coûteuse en sureffectif et en grève répétitif par des syndicats qui tenait cette économie en otage qui au final a mis au tapis l'économie britannique.

Ce fut certes une politique radicale mais qui a porté ses fruits en faisant passé la GB homme malade à l'agonie du continent à celui de moteur économique de l'Europe.

D.J

Écrit par : D.J | 10/04/2013

DJ tu es à côté de mon propos qui n'est pas de remonter ou refaire l'histoire, mais bien de démontrer que le royaume d'Angleterre avec sa dame Tatcher inféodée à la monarchie, ont agit en fonction de la loi du plus fort rien de plus.

Ce n'est pas du capitalisme.

Écrit par : Pierre NOËL | 10/04/2013

@ Pierre Noël,

C'est toi qui a commencé à remonter 3 siècles dans l'histoire pour démontrer que les Malouines ne devraient pas être britannique. Je t'ai simplement répondu que bien des territoires depuis 3 siècles notamment en Europe furent disputé et annexé militairement. Aujourd'hui aucun pays Européens contestent des territoires perdu par des guerres ou annexions forcée il y 3 siècles.

" Ce n'est pas du capitalisme ".

L'affaire des Malouines n'a effectivement rien à voir avec la capitalisme; là on parle de la souveraineté de la Grande Bretagne. Il est normal qu'un état comme la GB défende ses territoires qui plus est un territoire reconnu par la communauté internationale comme appartenant à la GB. L'Argentine était dans son tort en envahissant un territoire qu'il ne lui appartenait pas.

Défendre ses territoires n'a rien à voir avec la loi du plus fort et rien à voir avec du monarchisme. N'importe quel pays en aurait fait de même. Toi qui est français je me demande ce que tu dirais si un état d'Amérique latine voulait annexer la Martinique.

D.J

D.J

Écrit par : D.J | 10/04/2013

Parce que c'est toi DJ, et que tu m'as fais l'honneur il y a un instant de me répondre concernant l'usurpation de mon identité, la Martinique, je te la donne je te fais rois! A bientôt....

Merci et bien à toi.

Écrit par : Pierre NOËL | 10/04/2013

Hélène pardon pour les fautes d'orthographes chez vous; c'est un scandaaaalllllle!

Je n'ai plus de gazoil pour "mon saint ordinateur" en particulier pour le correcteur de fautes...

Merci d'avoir permis cet échange de grande qualité ce qui permet au monde d'avancer. Si Si, on a refait le monde, maintenant on va s'attaquer à le dé-construire! C'est pour demain...

Bien à vous.

Écrit par : Pierre NOËL | 11/04/2013

Merci à vous de la qualité de vos commentaires.

L'échange autour d'une telle personnalité ne peut qu'être controversé.

Les Russes sont eux aussi partagés.

Si certains la respectent en dépit de ses prises de position, d'autres ne pleurent pas de son décès.

Quoiqu'il en soit et pour bon nombre de Russes, elle reste la fossoyeuse de l'ex URSS.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 11/04/2013

@DJ:

- « ... des syndicats qui tenait cette économie en otage qui au final a mis au tapis l'économie britannique. »

L'économie mixte britannique instaurée en 1946 jusqu'à la grande braderie de Thatcher en 1979 n'a jamais été mise au tapis.

L'inflation de 27% observée en 1975 n'est pas la conséquence du modèle économique comme le font croire les conservateurs depuis toujours, mais une conséquence de la deuxième crise du pétrole, les prix des produits pétroliers ayant été multipliés par 4, les prix du transport de biens ayant suivis le même chemin.

Ensuite, contrairement à la propagande des conservateurs, les grèves menées par les syndicats, pour exiger l'augmentation des salaires au même taux que celui de l'inflation, n'ont certainement pas eu l'effet de "destruction de l'économie" que leur ont attribué les conservateurs. Pour preuve, les statistiques montrant que le nombre de jours de travail perdus au Royaume-Uni pour cause de grève était inférieur à la moyenne européenne à la même période, et même inférieure à la moyenne nationale des 30 années précédentes.

Enfin, en 1978, le Royaume Uni connut une augmentation du niveau de vie de %6.4, l'augmentation la plus forte que le pays n'ait jamais connue depuis le début des relevés statistiques économiques nationaux en 1913, juste avant la 1ère guerre mondiale.

En 1978, l'inflation retomba à des niveaux en dessous de %10, le nombre de demandeurs d'emploi était en forte baisse, la productivité était en hausse, y compris dans les industries nationalisées, et grâce à la production de pétrole en Mer du Nord, la balance des paiements devint pour la première fois excédentaire (début des relevés 1913), se soldant par un surplus de £109m en 1977, et un surplus record de £246m en 1978.

Geoffrey Maynard, chef économiste de la banque Chase Manhattan déclara: "Les perspectives (économiques) du Royaume-Uni sont aujourd'hui les meilleures que nous n'ayons rencontrées de toute la période de l'après-guerre."

Voila pour une économie soi-disant au tapis.

- « Ce fut certes une politique radicale mais qui a porté ses fruits en faisant passé la GB homme malade à l'agonie du continent à celui de moteur économique de l'Europe. »

Beaucoup d'imagerie de culture Cow-Boy en une seule phrase.

Donc le Royaume-Uni est "moteur économique de l'Europe". Concrètement, en termes utilisés à l'école, c'est quoi "un pays moteur économique" ?

Écrit par : Chuck Jones | 11/04/2013

Du point de vue économique le "Royaume Uni" est en rouge comme le Japon. Viennent ensuite l'Espagne et la France. La Slovénie devient une nouvelle catastrophe pour l'Eurabie. Le libéralisme outrancier avec des états dirigés par des fonctionnaires et des escrocs ça ne fonctionne pas non plus.

Le capitalisme vertueux privilégie le capital au service du bien être de tous. Chacun doit payer l'impôt en fonction de ses revenus ce qui est loin d'être la cas aujourd'hui. La politique des banques centrale "presque rien d'intérêts" en fabriquant des billets, mène à la plus grande tragédie humaine et financière que l'Occident va connaître.

-La Liberté d'entreprendre ne peut réussir que si les gamins sont éduqués à entreprendre, travailler lire et compter. J'ajoute, se bouger le cul.

Voir le lien dejà mis pour le sujet, une image qui en dit long:

http://aklilecoq.over-blog.com/article-dette-totale-des-etats-en-2012-
114607262.html

Il est grand temps pour les Européens de se sauver des banques. Mais bon les moutons sont dans le pré, près pour la tonte "tout va très bien madame la marquise" chanson qui est née en Seine Maritime!

http://lecontrarien.us6.list-manage.com/track/click?u=54fb71744bca4f72b722cf925&id=564e4b2a46&e=6663824bf2

Écrit par : Pierre NOËL | 11/04/2013

Mme Th. a réussi - en brisant la force paralysante des syndicats - ce que la France n'a jamais réussi à faire : rénover à fond son secteur industriel ! Ceci a permis à la GB de faire un pas en avant vers la modernité économique alors que la France - entre autres - a stagné, puis régressé (on voit ou en est sa situation actuelle). Ce qui choque certains c'est la manière brutale de Mme Th. d'arriver aux buts fixés. Mais est-ce que la léthargie ou l'apathie de certains dirigeants ne sont pas moins choquantes ? La politique (ou mieux les politiciens) n'est jamais idéale, ni très théorique; personnellement je préfère ceux/celles qui agissent à ceux/celles qui théorisent à tout va mais n'avancent jamais.

Écrit par : uranus2011 | 11/04/2013

Penser que l'Angleterre était ruinée est un acte de NAIVETE! les libéraux sont bons pour faire de la démagogie. Pour l'argent on est prêt à fermer les yeux pour tout. Surtout sur les dictateurs. On sait depuis longtemps que les libéraux ont des relations avec les dictateurs qui les arrange.

De toute manière je ne ferai pas de débat, le peuple parle en ce moment meme, elle était loin d'être aimée et la chanson la plus écoutée en ce moment est "ding dong! The witch is dead"

Le peuple n'a que faire des blablas des libéraux dans leurs petits salons.

Écrit par : plume noire | 11/04/2013

@ Chuck,

" L'inflation de 27% observée en 1975 n'est pas la conséquence du modèle économique comme le font croire les conservateurs depuis toujours, mais une conséquence de la deuxième crise du pétrole, les prix des produits pétroliers ayant été multipliés par 4, les prix du transport de biens ayant suivis le même chemin. "

Les prix pétrolier n'ont jamais amené une inflation général des prix à 25%. La cause inflationniste fut bien due à la ,politique monétaire par la planche à billet et la dévaluation de la livre qui justement renchérit les matières premières importées comme le pétrole. Relisez un peu les études économique tel ceux de Friedmann et les politiques monétaire liés à l'inflation dans les années 60 et 70.

" Pour preuve, les statistiques montrant que le nombre de jours de travail perdus au Royaume-Uni pour cause de grève était inférieur à la moyenne européenne à la même période, et même inférieure à la moyenne nationale des 30 années précédentes.

Enfin, en 1978, le Royaume Uni connut une augmentation du niveau de vie de %6.4, l'augmentation la plus forte que le pays n'ait jamais connue depuis le début des relevés statistiques économiques nationaux en 1913, juste avant la 1ère guerre mondiale. "

Ce n'est pas les grève à proprement parlé qui ont miné l'économie britannique mais ces conséquences lié aux revendications. Et c'est bien c'est bien les augmentations de salaire à répétition arraché par les grèves pour des sur-effectifs qui ont en bonne partie coûté très cher à l'industrie lourde qui déjà n'était pas rentable en tant que tel. Vous pouvez bien jubiler avec vos chiffre de 6,4% d'augmentation du niveau de vie. Ce fut bien l'une des causes de la faillite. Avoir augmenté des salaire pour des gens non rentable économiquement.

" En 1978, l'inflation retomba à des niveaux en dessous de %10, le nombre de demandeurs d'emploi était en forte baisse, la productivité était en hausse, y compris dans les industries nationalisées, et grâce à la production de pétrole en Mer du Nord, la balance des paiements devint pour la première fois excédentaire (début des relevés 1913), se soldant par un surplus de £109m en 1977, et un surplus record de £246m en 1978.

Geoffrey Maynard, chef économiste de la banque Chase Manhattan déclara: "Les perspectives (économiques) du Royaume-Uni sont aujourd'hui les meilleures que nous n'ayons rencontrées de toute la période de l'après-guerre."

Voila pour une économie soi-disant au tapis. "

Parce que la GB était devenu dés 1976 sous tutelle du FMI qui accorda des milliards de prêts sous condition de coupes drastiques dans les dépenses publiques. Les grèves syndicales dés 77 et 78 qui ont fait plier l'état et a amené à de fortes augmentations de salaires était en train d'amener une situation intenable dans le secteur industriel et surtout celles qui fut lourdes. Quand Thatcher a pris le pouvoir elle a du obligatoirement du faire le ménage dans tout ce qui ne rapportait rien et qui coûtait très cher à la collectivité.

Sans Thatcher les prêt accordés par le FMI et les premiers efforts des gouvernement travaillistes auraient été complètement annihilé par des syndicalistes irresponsables. La GB est passé d'état malade sous perfusion a une économie très dynamique dés le milieux des années 80. Le chômage était de 11% fin des années 70 pour passer en dessous de 6% à l'aube de années 90. La production industriel à certes chuté dés 1980 après les réformes pour redevenir à un même taux quelque années plus tard avec beaucoup moins d'usine et d'industrie.

" Donc le Royaume-Uni est "moteur économique de l'Europe". Concrètement, en termes utilisés à l'école, c'est quoi "un pays moteur économique" ? "

C'est pays européen qui tirent l'économie et la croissance dans le continent. Mais soit vous le savez ou soit vous recommencé à jouer à celui qui ne sait pas et qui va me reposer en tournant en rond avec éternellement les même questions pour essayer de noyer le poisson.

D.J

Écrit par : D.J | 11/04/2013

"Comme je vous l'ai répondu sur mon blog; la GB a connue avant la crise de 2008 une décennie de croissance soutenue et un chômage d'environ 3%."

Comme d'habitude dj ne recule devant aucun mensonge pour soutenir son idéologie :

http://www.actualitix.com/evolution-du-chomage-au-royaume-uni.html

Et c'est vrai que le Royaume Uni est un paradis, surtout du point de vue de la santé, des transports et des écoles. C'est tellement un paradis que 500'000 british ont acheté une propriété en France grâce à leur livre surévaluée. Grâce à leur propre paradis fiscal. Et un des pays ennemi de la Suisse qui cherche à détruire le système bancaire helvétique, faut bien éliminer la concurrence tant qu'à faire. dj fait donc l'éloge d'un pays ennemi. Bravo.

Écrit par : Johann | 11/04/2013

@DJ:

- « Les prix pétrolier n'ont jamais amené une inflation général des prix à 25%. »

Taux d'inflation Royaume-Uni

1961 - 3.38
1962 - 3.72
1963 - 1.97
1964 - 4.05
1965 - 4.80
1966 - 4.32
1967 - 2.89
1968 - 4.21
1969 - 5.45
1970 - 8.11
1971 - 2.10
1972 - 8.10
1973 - 7.39 - oct 73 - 1er choc pétrolier
1974 - 14.77
1975 - 27.13
1976 - 15.24
1977 - 13.63
1978 - 11.66 - oct 78 - 2ème choc pétrolier
1979 - 14.58
1980 - 19.38
1981 - 11.26
1982 - 7.29
1983 - 5.43
1984 - 4.58
1985 - 5.82
1986 - 3.42
1987 - 5.35
1988 - 6.28
1989 - 7.32
1990 - 7.73

- « ... la GB était devenu dés 1976 sous tutelle du FMI qui accorda des milliards de prêts sous condition de coupes drastiques dans les dépenses publiques. Les grèves syndicales dés 77 et 78 qui ont fait plier l'état et a amené à de fortes augmentations de salaires était en train d'amener une situation intenable dans le secteur industriel et surtout celles qui fut lourdes. Quand Thatcher a pris le pouvoir elle a du obligatoirement du faire le ménage dans tout ce qui ne rapportait rien et qui coûtait très cher à la collectivité. »

- « ... Sans Thatcher les prêt accordés par le FMI et les premiers efforts des gouvernement travaillistes auraient été complètement annihilé par des syndicalistes irresponsables. »


Comme d'hab, c'est du tout grand n'importe quoi.
John Wayne dans "Duel à Wall Street!".

LA cause à l'origine du la crise du FMI fut l'appauvrissement des réserves de dollars détenues par la banque d'Angleterre nécessaire à la garantie de la balance des paiements, pour garantir le taux de change de la Livre Sterling. Rien à voir avec les dépenses publiques, la performance de l'industrie ou les syndicalistes.

Le prêt du FMI servit à racheter aux USA un prêt à court terme en dollars. D'ailleurs, le gouvernement anglais ne retirera même pas l'intégralité du prêt du FMI. Le risque, en faisant défaut, était de voir la Livre perdre de sa valeur de façon non controllable avec trop peu de dollars pour la soutenir.

C'est tout décrit dans les rapports du Cabinet qui sont en ligne ici:
filestore.nationalarchives.gov.uk/pdfs/large/cab-129-193.pdf

Ensuite, Thatcher n'est entrée en fonction au 10 Downing street qu'en mai 1979. L'essentiel des mesures d'austérité nécessaires pour juguler l'inflation avaient DEJA été prises par le gouvernement travailliste, AVANT Thatcher, et avaient déjà ramené l'inflation au seuil des %10. C'est A CAUSE des mesures d'austérité qu'ils ont prises, et des grèves qu'elles déclenchèrent, que les travaillistes subirent le mécontentment de l'électorat. A l'entrée en fonction de Thatcher, l'essentiel était DEJA fait et la reprise économique en cours.

L'origine de l'inflation au Royaume-Uni ?
Mais c'est très simple. Il suffit de remonter au gouvernement conservateur d'Edward Heath qui fit passer à la hussarde, sans débat parlementaire, le "Competition and Credit Control Changes" Act en 1971, qui supprima toute règlementation en matière d'offre de crédit, comme l'apprenti sorcier Clinton fit abolir la "Glass-Steagall Act".

Les conservateurs pensaient pouvoir créer une compétition entre les banques pour des tarifs inférieurs et un meilleur service.

Le résultat ? Du jour au lendemain, n'importe qui au Royaume-Uni pouvait offrir du crédit, avec pour principale conséquence une compétition entre prêteurs, pour celui qui peut prêter le plus d'argent d'un coup.


- « C'est pays européen qui tirent l'économie et la croissance dans le continent.,, »

Et ca se tire comment, au juste, une économie ?
Par les oreilles, ptet ?

Écrit par : Chuck Jones | 12/04/2013

@ Chuck Jones,

Les mécanismes inflationnistes sont très bien connu dans les études d'économie. l'inflation dépend essentiellement la masse monétaire en circulation. La hausse des prix pétroliers n'arrangent évidemment pas la situation. Mais une inflation comme l'a connu la GB et essentiellement due pas la politique monnétaire

Quand au prêt du FMI. Au lieu de Répéter comme un perroquet ce que vous lisez dont je doute que vous en comprenez la moindre essayez un peu de vous informé comment marche une économie saine. Peut-être essayer de savoir aussi pourquoi les réserves de dollars se sont appauvri. Elle ne l'ont pas été non plus par hasard. Une société libéral n'a pas besoin du FMI pour tourner.

Vous devriez aussi savoir que le système financier avant les réformes de Thatcher était un système administré et non basé sur le libre marché. Thatcher a justement libéralisé la finance ce qui a accru les revenu pur l'état et a ramené la GB dans le top des place financière de la planète.

D.J

Écrit par : D.J | 12/04/2013

DJ l'inflation n'a pas pour effet de créer de l'inflation. Actuellement la Feed et son gangster Ben Bernanke fabrique 85 milliards de faux dollars par mois, l'inflation affichée reste stable. La banque Eurabienne à la même politique, on est loin de 10 à 14 % d'inflation connus en d'autres temps.

Depuis le début de la crise, la FED a injecté 26 000 milliards de dollars…

Voici la pensée d'un économiste chef d'entreprise:

"D’autre part, nous nous retrouvons avec une masse monétaire qui a explosé et qui fait peser un risque énorme d’inflation, voire d’hyperinflation, en cas de perte de confiance brutale des agents économiques.
Alors effectivement, je me suis trompé. Cette fois-ci, c’est différent. Ce n’est pas comme en 1929. En réalité, c’est beaucoup plus grave. Nous aurons la déflation et l’inflation. Une situation économique inédite. (…) LIRE LA SUITE DE L’EDITO DE CHARLES SANNAT"

Actuellement nous renflouons les banques et les poches de nos banksters ainsi que les marchés au lieu de relancer l'activité économique, on fait en France, en Angleterre et ailleurs, le contraire de ce qu'il faut.

L'après guerre à connu la reconstruction, le coût des deux dernières guerre mondiales à été monstrueux. Faut-il une autre guerre afin de pousser les investisseurs et les chefs d'états à être moins bêtes?

Bon, il est vrai qu'à écouter les économistes bas de gamme comme Attali et consorts, on ne va jamais s'en sortir!

Thatcher a eu la mauvaise idée d'écraser les employés et les ouvriers sans proposer d'alternatives autre que la violence et sa soumission à la monarchie sanguinaire.

Pour le reste on en a parlé, elle doit être en enfer !

Écrit par : Pierre NOËL | 12/04/2013

" DJ l'inflation n'a pas pour effet de créer de l'inflation. Actuellement la Feed et son gangster Ben Bernanke fabrique 85 milliards de faux dollars par mois, l'inflation affichée reste stable. La banque Eurabienne à la même politique, on est loin de 10 à 14 % d'inflation connus en d'autres temps. "

Parce que la masse monétaire n'a pas autant augmenté qu'à l'époque. L'Angleterre des années 70 était Keynesienne. L'état remboursait ses dettes et ses investissement en faisant tourner la planche à billet.

" Actuellement nous renflouons les banques et les poches de nos banksters ainsi que les marchés au lieu de relancer l'activité économique, on fait en France, en Angleterre et ailleurs, le contraire de ce qu'il faut. "

Ce qui est assez vrai et que je partage avec une nuance toute fois. Bien des banques en Europe ont été renflouée par les mêmes états via la BCE qui avaient emprunter à ces mêmes banques. Il fut un temps que prêter à des états étaient des placements sûr.

" Thatcher a eu la mauvaise idée d'écraser les employés et les ouvriers sans proposer d'alternatives autre que la violence et sa soumission à la monarchie sanguinaire. "

Ce fut surtout les syndicats qui ne voulaient aucune alternative sachant qu'ils devaient y laisser obligatoirement des plumes. Les apparatchiks syndicaux étaient souvent virulent contre les travailleurs qui ne suivaient pas à la lettre la ligne directrice du syndicat. Du reste en France bien des syndicalistes se comporte comme des voyous en agressant les employées qui osent remettre en cause les grèves.

" L'après guerre à connu la reconstruction, le coût des deux dernières guerre mondiales à été monstrueux. Faut-il une autre guerre afin de pousser les investisseurs et les chefs d'états à être moins bêtes? "

Une guerre ça détruit tout ce qui peut servir à produire des matériaux et marchandises pour tout reconstructire. Faudra trouver comme à l'époque un pays qui sera prête à investir massivement dans les économies détruites. La guerre est loin d'être une solution.

D.J

Écrit par : D.J | 12/04/2013

" Comme d'habitude dj ne recule devant aucun mensonge pour soutenir son idéologie : "

Votre graphique montre bien que le chômage fut bien ramené à près de 4%. Je ne cois pas avoir menti sur une erreur de à peine 1%.

D.J

Écrit par : D.J | 12/04/2013

"" Comme d'habitude dj ne recule devant aucun mensonge pour soutenir son idéologie : "

Votre graphique montre bien que le chômage fut bien ramené à près de 4%. Je ne cois pas avoir menti sur une erreur de à peine 1%. "

Bien sûr que si, vous avez menti. Vous ne l'admettrez jamais, comme n'importe quel stalinien. Et regardez bien la courbe : on est plus près de 5% que de 4%. Donc second mensonge pour tenter vainement de couvrir le premier. Cela fait partie de votre propagande. Chuck Jones et Pierre Noël ont aussi fort bien démonté votre propagande. Et quand vous êtes à bout d'arguments vous avez recours à ce genre d'attaques ad hominem :

"Au lieu de Répéter comme un perroquet ce que vous lisez dont je doute que vous en comprenez la moindre essayez un peu de vous informé comment marche une économie saine."

Ceux qui ne pensent pas comme vous sont des imbéciles. Et vous un génie de la finance et de l'économie. Bien sûr.


Et des phrases du genre :

"La guerre est loin d'être une solution."

montrent bien que vous n'avez pas compris grand chose à la seconde guerre mondiale, à ses causes et à ses conséquences. En attendant la 3ème...

Et pour rappel, voici votre modèle d'une économie saine :

http://www.usdebtclock.org/

Tic tac tic tac...

Écrit par : Johann | 12/04/2013

" Bien sûr que si, vous avez menti. Vous ne l'admettrez jamais, comme n'importe quel stalinien. Et regardez bien la courbe : on est plus près de 5% que de 4%. "

J'avais évoqué environ 3%. Et environ ça peur jusqu'à se situer à 3,5%. Avec 4,8% ont est pas à une différence énorme Deuxièmement me traiter de menteur est franchement malhonnête de votre part. Mon commentaire d'origine sur le chômage Britannique était une réponse à Pierre Noël qui parlait d'une Europe et de la GB sur ces mots:

" La faillite de l'Angleterre s'explique, ça fait quarante ans, qu'ils font comme les autres en Europe, le résultat est identique. "Fabrication de salariés de masse alors que l'on ne sait plus quoi en faire.""

Et dont je lui répondis que la GB avait connu une forte décrue du chômage et cela jusqu'à la veille de la crise financière début 2007. Me traiter de menteur pour une histoire d'erreur d'un point et demi sur le taux le plus bas par rapport avec le taux le plus haut avant la forte décrue du chômage montre votre mauvaise foi.

" montrent bien que vous n'avez pas compris grand chose à la seconde guerre mondiale, à ses causes et à ses conséquences. En attendant la 3ème... "

On la connaît votre version de l'histoire; c'est de la faute des américains point. Ils sont toujours coupables à vos yeux de tout les malheures du monde. C'est forcement eux qui ont propulsé Hitler au pouvoir. Dommage pour vous qu'il n'y avais pas d'américains à l'époque d'Attila, des croisades et de la disparition des dinosaures. Vous auriez conclu l'histoire selon Johann " américains c'est que de votre faute rien que de votre faute "

D.J

Écrit par : D.J | 12/04/2013

" Comme d'habitude dj ne recule devant aucun mensonge pour soutenir son idéologie "

Mon idéologie comme vous le dites défend les libertés individuelles et le libre commerce. Mon idéologie comme vous le dites place l'individu et ses compétences avant le collectivisme des classes et des races tel que font les vraies idéologies comme le socialisme et ses cousins le fascisme et le nazisme. Les libertés individuelles et le commerce sont deux notions qui n'ont rien d'une idéologie. Car elles sont dans la nature humaine qui elle n'est pas une idéologie. Le commerce est l'une des activités les plus anciennes de l'homme avec la chasse et l'agriculture. Cela à existé bien avant l'existence de l'état, les partis politiques, le socialisme, le fascisme etc...

D.J

Écrit par : D.J | 12/04/2013

@DJ:

- « Les libertés individuelles et le commerce sont deux notions qui n'ont rien d'une idéologie. »

Elles se combinent en une théorie avant de devenir idéologie lorsqu'un but collectif est défini, par exemple que tous les individus reçoivent une part minimum du revenu du commerce d'un bien produit en commun, si même pour cela les individus doivent tous renoncer temporairement à certaines libertés individuelles.

Adam Smith disait "Dans un système de concurrence les ambitions individuelles servent la communauté.", la fameuse théorie du "Chacun Pour Soi".

Il oublia toutefois de préciser si la disparition d'un certain nombre de membres de la communauté qui n'auront pas réussi à constituer le minimum de provisions pour leur survie, des parts accaparées par d'autres individus qui ont déjà mis à l'abri leur part minimum personnelle de survie, sert ou déssert la communauté.

Écrit par : Chuck Jones | 12/04/2013

@ Chuck,

Vous n'avez rien compris à mes propos et rien compris sur la notion d'être libre. La liberté individuelle et la liberté de faire du commerce ne se décrète, n'a jamais été décrété. Ce sont deux choses qui n'ont jamais été pensé par quelqu'un pour qu'elles existent. C'est dans la nature humaine.

Ne confondez pas des théories pour plus de justice sociales avec des actes spontanés. Ce sont deux choses complètement séparées, même si l'un par décret sert les intérêts collectifs.

C'est ce que disait F-A Hayek en parlant de la supériorité de l'ordre spontané sur celui qui est décrété. C'est cela le libéralisme. C'est la garantie de cette ordre spontané qui est dans la nature humaine.

Libéralisme et idéologie sont des oxymores

D.J

Écrit par : D.J | 12/04/2013

@DJ:

- « Vous n'avez rien compris à mes propos et rien compris sur la notion d'être libre. La liberté individuelle et la liberté de faire du commerce ne se décrète, n'a jamais été décrété. »

Je n'ai que relevé ce dont vous vous revendiquez, ce que vous décrivez comme "la nature humaine", pour remarquer que le crédo d'Adam Smith repose étonnement sur ces idées.

Mais dans la nature humaine, il y aussi la défense de sa famille, de son "pays" (pas au sens "d'Etat", mais au sens "lieu d'origine" ou "peuple"), d'une identité, de l'existence de projets d'avenir, même modestes, de l'assurance d'un avenir proche discernable, plus ou moins favorable.


- « Ne confondez pas des théories pour plus de justice sociales avec des actes spontanés ... »

Vous vous méprenez. Il n'est pas question de justice sociale. Il est question de dommages durables affligés brutalement à la société britannique: 1'300'000 emplois partis en fumée de juin 1979 à décembre 1981, principalement dans les industries du charbon, de l'acier, du textile et de la construction navale.

Certaines villes du nord connurent un chômage de plus de %50 de la population active!

Pendant la deuxième guerre modialle, les anglais envoyèrent leurs enfants à la campagne, là où le risque d'être bombardé était plus faible, la plupart dans des foyers tenus par des personnes complètement étrangères.

Que les britanniques, 5ème puissance mondiale en 1979, puissent accepter que pas moins de 10'000'000 de travailleurs actifs découvrent le chômage entre 1980 et 1995 n'est PAS un accident mais une volonté politique.

Écrit par : Chuck Jones | 13/04/2013

"La liberté individuelle et la liberté de faire du commerce ne se décrète, n'a jamais été décrété. Ce sont deux choses qui n'ont jamais été pensé par quelqu'un pour qu'elles existent. C'est dans la nature humaine."

Rien de plus faux. De tout temps il n'a jamais réellement existé de liberté individuelle et encore moins celle de faire du commerce. Depuis les origines de l'homme, il y a eu des groupes des humains qui ont imposé leur loi, celle du plus fort. Les autres pour entreprendre ont toujours du rendre tribut aux premiers.

Écrit par : Dreuz | 13/04/2013

Vous vous méprenez. Il n'est pas question de justice sociale. Il est question de dommages durables affligés brutalement à la société britannique: 1'300'000 emplois partis en fumée de juin 1979 à décembre 1981, principalement dans les industries du charbon, de l'acier, du textile et de la construction navale. "

Je vous parle de deux notions lié à notre société et vous me sortez un bilan économique de la GB.

Mais puisque vous en revenez à cela. Si pour vous l'économie se résume à ce que le contribuable finance éternellement des secteurs devenu non rentable coûtant de plus en plus cher c'est votre droit. Mais au final ce sont des revenus qui ont été gaspillé dans des gouffres financiers au lieu d'être inverti ailleurs.

Voici un bilan non exhaustif de la politique de Thatcher: Le niveau de production industriel est revenu en 1982 au même niveau qu'en 79 avec toutes les usines en moins et non rentable que Thatcher a viré. La GB est passé grâce à Thatcher du 19ème rang sur 22 des pays les plus performant de l'OCDE à la deuxième place. Les classes moyennes ont progressé de 33% à 55%. les actionnaires de 7% à 23% ( je rappel que c'est eux qui investissent dans l'économie privée créent des emplois et de la croissance ). La proportion de particuliers propriétaires de leur logement est passé 53% à 71%.

Les pertes due au grève sont passé de l'air syndicaliste à l'air Thatcher de 29,5 millions de livres à 500'000 et le chômage est passé de 11,9% en 1979 à 6% en 1990.

Les sources vous les trouvez sur le site de Contrepoint.

D.J

Écrit par : D.J | 13/04/2013

"Me traiter de menteur "

Non point. J'ai écrit que vous avez menti. Je n'ai jamais écrit que vous étiez un menteur. Encore une fois vous généraliser à partir d'un exemple. Et je veux bien le répéter : c'est le propre des idéologies totalitaire de généraliser systématiquement. De 3% à 4.8%, le mensonge est de plus de 50%. Ce n'est pas "rien".


"On la connaît votre version de l'histoire; c'est de la faute des américains point. Ils sont toujours coupables à vos yeux de tout les malheures du monde. C'est forcement eux qui ont propulsé Hitler au pouvoir. Dommage pour vous qu'il n'y avais pas d'américains à l'époque d'Attila, des croisades et de la disparition des dinosaures. Vous auriez conclu l'histoire selon Johann " américains c'est que de votre faute rien que de votre faute " "

Je n'ai jamais écrit que c'était la faute "des américains", mais "d'américains". (En outre le terme de "faute" ne me convient pas.) Encore une fois vous généralisez (voir ci-dessus). Si vous vous contentez de la propagande yankee, qu'y puis-je? Intéressez-vous à ce que Rudolf Hess a dit après la guerre sur l'entrée en guerre contre la Pologne et sur les facteurs qui ont permis cette entrée en guerre. Si vous préférez votre propagande, qu'y puis-je? Soyez heureux avec.

Votre "exemple" sur le dinosaure montre en outre que vous êtes à court d'arguments et que vous ne cherchez que le ridicule. Qui vous retombe dessus bien évidemment.


"C'est dans la nature humaine."

Que savez-vous de la "nature humaine"? Personnellement je n'ai pas la prétention d'en savoir grand chose. J'essaie seulement de comprendre. Et c'est le propre des idéologies totalitaires de prétendre avoir compris cette "nature humaine".

Dernier point : pourquoi dites-vous qu'il n'y avait pas d'Américains du temps d'Attila? Un mensonge de plus, car il y en avait. Et non, ils n'ont pas été responsables d'Attila. Il est très intéressant de voir comment vous fonctionnez. Vous en venez à nier l'existence du peuplement des Amérique avant la colonisation européenne...

Écrit par : Johann | 13/04/2013

@ Dreuz,

Ce que vous dite n'est pas faux. Toute organisation sociale prive automatiquement une partie de cette acte spontané d'être libre. Ce qui peut-être aussi est une bonne chose tel priver la liberté de faire justice soi-même, priver la liberté de tué une personne pour s'approprier ses biens et obliger une certaine solidarité avec les plus faible et les plus vulnérable etc...

Mais quand je dit que la liberté individuelle et celle de faire du commerce ne se décrète pas, cela veut dire que personne n'a besoins de dire aux individus qu'ils ont droit, la possibilité ou l'obligation d'être libre. L'individu sait très bien appliqué cette notion de lui-même sans que quelqu'un soit derrière lui pour lui dire que cela existe. C'est dans sa nature.

Contrairement aux socialistes qui eux prétendent savoir mieux que l'individu ce qui est bon ou mauvais pour lui ou ce qu'il doit faire ou non par décret.

D.J

Écrit par : D.J | 13/04/2013

" Dernier point : pourquoi dites-vous qu'il n'y avait pas d'Américains du temps d'Attila? Un mensonge de plus, car il y en avait. Et non, ils n'ont pas été responsables d'Attila. Il est très intéressant de voir comment vous fonctionnez. Vous en venez à nier l'existence du peuplement des Amérique avant la colonisation européenne... "

Arrêtez de faire celui qui ne veut pas comprendre. Vous savez très bien ce que je veut dire par américain.

" Non point. J'ai écrit que vous avez menti. Je n'ai jamais écrit que vous étiez un menteur. Encore une fois vous généraliser à partir d'un exemple. Et je veux bien le répéter : c'est le propre des idéologies totalitaire de généraliser systématiquement. De 3% à 4.8%, le mensonge est de plus de 50%. Ce n'est pas "rien". "

La majorité de vos commentaires me concernant commence par le mot " mensonge ". Vous n'assumez même pas vos insultes. De plus le menteur c'est vous. Je n'ai jamais dit 3% mais 3% environ. Ce qui peut réduire de beaucoup la marge d'erreur. Parler de mensonge sur une erreur qui se situerait à environ de 1,5 voir même 2% sur un taux de chômage qui est passé de plus de 11% près des 12% à moins de 5% 4,8% est vraiment petit de votre part voir carrément signe de mauvaise foi.

" Votre "exemple" sur le dinosaure montre en outre que vous êtes à court d'arguments et que vous ne cherchez que le ridicule. Qui vous retombe dessus bien évidemment. "

Exemple qui est tout aussi crédible que vos théories du complot à 2 balles sur le 11 septembre. A la différence que moi je sais que c'est des idioties.

D.J

Écrit par : D.J | 13/04/2013

De cet paragraphe de votre post:

"Toute organisation sociale prive automatiquement une partie de cette acte spontané d'être libre. Ce qui peut-être aussi est une bonne chose tel priver la liberté de faire justice soi-même, priver la liberté de tué une personne pour s'approprier ses biens et obliger une certaine solidarité avec les plus faible et les plus vulnérable etc... "

Et de celui-ci:

"Contrairement aux socialistes qui eux prétendent savoir mieux que l'individu ce qui est bon ou mauvais pour lui ou ce qu'il doit faire ou non par décret. "

On en déduit que vous êtes un socialiste.

D'autre part, alors que vous admettez que ce que je vous ai dit n'est pas faux à savoir que ce que vous dites est faux, vous recommencez avec la même déclaration:

"Mais quand je dit que la liberté individuelle et celle de faire du commerce ne se décrète pas, cela veut dire que personne n'a besoins de dire aux individus qu'ils ont droit, la possibilité ou l'obligation d'être libre. L'individu sait très bien appliqué cette notion de lui-même sans que quelqu'un soit derrière lui pour lui dire que cela existe. C'est dans sa nature."

Or cela est faux. Demandez à un esclave ce qu'il en pense.

Écrit par : Dreuz | 13/04/2013

@ Dreuz,

Ce n'est pas du socialisme que de vouloir interdire le meurtre ou le racket. C'est avant tout de garantir la liberté des autres. Une société organisée peut se faire avec un maximum de libertés individuelles sans une once de socialisme. Mes exemples sont des sociétés organisée et libres où l'état laisse la liberté d'entreprendre, le libre arbitre etc... c'est une société libre où l'état est garant et non gérant pour garantir en plus d'être libre le minimum vitale pour ceux qui ne peuvent se subvenir par eux-même comme les malades, les handicapés ou les personnes trop âgées ) à la différence d'un état socialiste qui lui veut tout gérer y compris l'individu en tant que tel.

F-A Hayek avait bien défini ce rôle de l'état dans une société libre. L'état garant et non gérant qui est l'état socialiste. Ce qui fait une grosse différence. Les libéraux ne sont pas pour une société sans état il veulent un état qui garanti justement à chacun d'être libre, de faire son commerce librement et de pouvoir bénéficier au mieux les fruit de son travail ou de pouvoir jouir de son propre libre arbitre.

" Or cela est faux. Demandez à un esclave ce qu'il en pense. "

Je ne vois pas en quoi l'esclavagisme remettrait en cause la liberté spontanée qui est dans la nature humaine, Bien au contraire c'est de la servitude forcée et non voulue. Demandez à un esclave entre le choix d'être libre ou de rester esclave? Il ne va pas attendre que l'on lui donne la permission d'être libre. Le jour où il en aura l'occasion de se libérer, il saura comment être libre de part lui- même. Du reste ce sont bien les sociétés socialistes qui sont esclavagistes. On te dit comment travailler, quoi produire, combien de temps tu doit bosser, à quel heure tu doit bouffer etc...

C'est du reste pourquoi les prisons sont fermées de l'intérieur. Le désir de s'évader pour être libre vient du libre arbitre du détenu. Pas besoins de décréter le droit à l'évasion pour que les détenu ont l'idée de s'évader et d'être libre pour que cela existe.

D.J

Écrit par : D.J | 13/04/2013

@DJ:

- « ... de l'air syndicaliste à l'air Thatcher ... le chômage est passé de 11,9% en 1979 à 6% en 1990. Les sources vous les trouvez sur le site de Contrepoint. »

En 1979, le taux de chômage était de %5.7.

Comme d'hab, on ne peut pas vous faire confiance. Vous ne vérifiez rien.
Votre référence est simplement fantasiste.

Taux historiques de chômage au Royaume-Uni.
Source: http://www.ons.gov.uk/ons/rel/lms/labour-market-trends--discontinued-/january-1996/unemployment-since-1881.pdf

1970 - 2.7
1971 - 3.5
1972 - 3.8
1973 - 2.7
1974 - 2.6
1975 - 4.2
1976 - 5.7
1977 - 6.2
1978 - 6.1
1979 - 5.7
1980 - 7.4
1981 - 11.4
1982 - 13.0
1983 - 12.2
1984 - 11.5
1985 - 11.7
1986 - 11.8
1987 - 10.5
1988 - 8.3
1989 - 6.3
1990 - 5.8
1991 - 8.0
1992 - 9.8
1993 - 10.3
1994 - 9.4
1995 - 8.3 (*moyenne sur 11 mois)

Écrit par : Chuck Jones | 13/04/2013

@ Chuck jones,

Certes mes sources n'ont pas été précise. Mais l'important n'est pas là. Le chômage a pris de toute façon l'ascenseur après ses mesures radicales parce qu'il fallait mettre un terme à une industrie lourde qui n'était plus tenable pour l'économie britannique. Elles étaient devenues non rentable produisant de la mauvaise qualité. C'est pas au contribuable de financer éternellement des industries archaïques non rentables. Thatcher avait compris que l'état ne pouvait trouver ses revenus que sur le dos du contribuable à défaut de fabriquer lui-même sa monnaie pour rembourser ses dépenses. Mais ici c'est l'inflation impôt sur les pauvre qui prend le relais.

Thatcher a fait passé une économie d'emplois administrés dans des usines en sureffectif dont la plupart en main publique a celle d'une économie à emplois à valeur marchande gérées non plus par des syndicalistes irresponsables par une économie aux mains des entrepreneurs. Le chômage est redescendu par la suite parce que justement les investissements privés ( les actionnaires sont passés de 7% à 23% ) ont pris la place à une économie Keynesienne. Elle a libéré le système financier qui lui était également administré, sclérosé et inefficace. Donnant à la GB l'une des plus performent place financière mondiale.

Vous pouvez vous amuser à me contredire avec des chiffres; mais le fait est que l'économie britannique est devenu grâce à la politique de Thatcher l'une des plus performante d'Europe. 2ème sur les 22 des pays de l'OCDE à l'époque. Alors que dans les années 70; l'année du socialisme britannique c'était l'une des moins bonne 19 ème sur 22. Rien que ce dernier exemple démontre que Thatcher a fait passé la GB de l'air industriel soviétique à la dérive à celle de l'air moderne.

D.J

Écrit par : D.J | 13/04/2013

@DJ:

- « Si pour vous l'économie se résume à ce que le contribuable finance éternellement des secteurs devenu non rentable coûtant de plus en plus cher c'est votre droit. Mais au final ce sont des revenus qui ont été gaspillé dans des gouffres financiers au lieu d'être inverti ailleurs. »

Bienvenue au grand jeu du Kikadi.

Kakadi: "Il n'y a aucune raison pour qu'une société ayant atteint un niveau de prospérité comme celui de la nôtre, ne puisse garantir à tous le premier degré de sécurité, sans mettre par cela notre liberté en danger. C'est-à-dire un minimum de nourriture, de vêtements et un abri pour sauvegarder sa santé.

Il n'y a pas de raisons non plus pour que l'Etat n'organise pas un système complet d'assurances sociales afin de protéger les individus contre les hasards courants de la vie, contre lesquels peu de gens peuvent se garantir eux-mêmes. "


- « Je ne vois pas en quoi l'esclavagisme remettrait en cause la liberté spontanée qui est dans la nature humaine, Bien au contraire c'est de la servitude forcée et non voulue. Demandez à un esclave entre le choix d'être libre ou de rester esclave? »

Libre de faire quoi si en exerçant son choix, il se prive des seules ressources qui lui permettent juste de survivre ?

Quel est le choix d'un mineur de charbon à qui l'on tend son dernier chèque de paie en lui disant "C'est fini.! Ca ne sert à rien de revenir." ?

D'ailleurs c'est pas pour ça que l'on ferme les mines de l'extérieur ?
Dès fois qu'il ait la stupide idée de vouloir extraire quelques seaux de charbon pour se chauffer, lui et sa famille et échanger un seau pour de la nourriture ou une paire de chaussures ?

Écrit par : Chuck Jones | 13/04/2013

"Ce n'est pas du socialisme que de vouloir interdire le meurtre ou le racket."

Dans le sens où vous concevez le socialisme, oui. C’est du socialisme. En cherchant soi-disant à garantir la liberté "des autres", vous cherchez à protéger la majorité des gens des aléas de la vie et de la mainmise d’une minorité. Et pour cela vous voulez restreindre les actes spontanées d’être libres de ceux qui peuvent, de par leur nature, se comporter en prédateurs et ainsi s’épanouir. Faut bien signaler, le racket et le meurtre sont probablement aussi naturelles chez l’homme que faire du commerce. Donc oui, vous voulez décréter des lois qui spécifient comment les hommes doivent se conduire et ce, pour le bien de tous.

"Je ne vois pas en quoi l'esclavagisme remettrait en cause la liberté spontanée qui est dans la nature humaine, Bien au contraire c'est de la servitude forcée et non voulue. Demandez à un esclave entre le choix d'être libre ou de rester esclave? Il ne va pas attendre que l'on lui donne la permission d'être libre."

Ben, on voit bien que vous ne connaissez pas la nature humaine. La caractéristique des humains est davantage leur capacité d’adaptation que chercher "la liberté". Des esclaves noirs aux Etats-Unis au moment de leur libération ont continué à servir leurs maîtres esclavagistes, sans que leurs conditions de vie changent, plusieurs d’entre eux ont défendu aussi avec leur vie celle de leur maître esclavagiste contre ceux qui venaient "le libérer".

"C'est du reste pourquoi les prisons sont fermées de l'intérieur. Le désir de s'évader pour être libre vient du libre arbitre du détenu. Pas besoins de décréter le droit à l'évasion pour que les détenu ont l'idée de s'évader et d'être libre pour que cela existe."

Même chose. Il y a plein qui veulent partir, justement ceux qui sont capables de se comporter en prédateurs, mais il y a aussi plein, que rien que pour retourner en prison, commettent un larcin pour être à nouveau en prison.

Les humains ne naissent pas libres. Il naissent dans des sociétés qui conditionnent leur vie et leur façon de voir les choses. La liberté spontanée est une illusion pour naïfs.

Écrit par : Dreuz | 13/04/2013

Je me suis décidé d'aller sur les liens de Géo, cueillir du saucisson dans les arbres chez sa Grand-Mère. J'y ai trouvé un bon article...

En tant que femme elle en avait du courage, mais aussi une certaine intelligence pour faire cela:

"Maggie ordonnant, dans le plus grand secret, le stockage de 49 millions de tonnes de charbon UN an avant de lancer son offensive contre les syndicats de mineurs – ce qui lui permet d’assurer l’approvisionnement en électricité du Royaume durant toute la durée du conflit.

En savoir plus sur http://www.atlantico.fr/decryptage/margaret-thatcher-avant-tout-politique-audacieuse-gaspard-koenig-691580.html#e5YYrKRTI3q7F5hc.99

Voilà comment casser un mouvement de grève, les syndicalistes ont bien été piégés!

Écrit par : Pierre NOËL | 13/04/2013

" Donc oui, vous voulez décréter des lois qui spécifient comment les hommes doivent se conduire et ce, pour le bien de tous. "

C'est de décréter des lois pour protéger les libertés individuelles et le bon fonctionnement du commerce libéral et non de décréter des lois pour dire ce que doit faire tel ou Intel. La nuance est là. Le racket est une atteinte à la liberté et à la jouissance de ses biens gagnés par la sueur de son front. Le racket c'est exactement la conception du socialisme qui est de s'accaparer les fruits du travail d'un individu au profit de ceux qui entre autres veulent en foutre le moins possible.

" Des esclaves noirs aux Etats-Unis au moment de leur libération ont continué à servir leurs maîtres esclavagistes, sans que leurs conditions de vie changent, plusieurs d’entre eux ont défendu aussi avec leur vie celle de leur maître esclavagiste contre ceux qui venaient "le libérer". "

Il existe toujours des gens qui préfèrent être des assistés. De plus ces esclaves ont fait eux-mêmes ce choix. Il avait le choix d'être libre ou de rester dans la servitude. l'assistanat c'est aussi le cas de ceux qui entre autre votent socialiste. Cela n'enlève toujours pas que la liberté ne se décrète pas. Il n y a pas besoins pour cela d'un gourou, d'un guide etc... Moins il y a de lois, de règlement, de décrets etc... Les gens deviennent spontanément plus libre.

" Même chose. Il y a plein qui veulent partir, justement ceux qui sont capables de se comporter en prédateurs, mais il y a aussi plein, que rien que pour retourner en prison, commettent un larcin pour être à nouveau en prison. "

Je vous dirait que les gens sont libre de partir en vacances pour me dire que ce n'est pas vrai puisque certaine personnes préfèrent rester ou continuer à travailler. Vous n'avez toujours pas saisi que je parle de la notion de libre arbitre qui est ancré dans la nature humaine et non pas écrit dans un livre ou un registre. Ce n'est pas une notion qui a été pensé un jour pas quelqu'un.

Si vous estimez que les gens ne naissent pas libre et sont conditionné c'est une chose et c'est vrai avec des sociétés qui se veulent socialiste. Mais l'individu sait très bien lui-même saisir les libertés qui lui sont à sa portée. Il n'a pas besoin d'un état ou d'une autorité pour lui dire de l'être.

Vous pouvez me donner tout les modèles possibles de société pour me dire que les individu ne sont pas libre que vous n'enlèverez jamais cette nature humaine. La liberté est toujours spontanée quand personne ne fait barrage. Ce sont les lois, les décrets etc... qui l'empêche de l'être.

@ Chuck,

" Kakadi: "Il n'y a aucune raison pour qu'une société ayant atteint un niveau de prospérité comme celui de la nôtre, ne puisse garantir à tous le premier degré de sécurité, sans mettre par cela notre liberté en danger. C'est-à-dire un minimum de nourriture, de vêtements et un abri pour sauvegarder sa santé.

Il n'y a pas de raisons non plus pour que l'Etat n'organise pas un système complet d'assurances sociales afin de protéger les individus contre les hasards courants de la vie, contre lesquels peu de gens peuvent se garantir eux-mêmes. "

Pour créer et garantir une protection sociale, des assurances sociales, un minimum vital etc...Il faut justement commencer par ne plus vilipender l'argent du contribuable dans des secteurs économiques devenus complétements archaïques et non rentable. C'était justement le sens de mes propos.

D.J

Écrit par : D.J | 14/04/2013

"C'est de décréter des lois pour protéger les libertés individuelles et le bon fonctionnement du commerce libéral et non de décréter des lois pour dire ce que doit faire tel ou Intel."

Justement, ce sont des lois pour dire le comportement qu’on doit avoir, donc ce qu’il doit faire tel ou untel. En même temps, les libertés individuelles spontanées n’existent pas, puisque spontanément et naturellement elles sont confisqués, ipso facto, par la loi la plus naturelle que soit, celle du plus fort.

" La nuance est là."

Il y a pas de nuance. Le principe est le même. On essaye de protéger par des lois la majorité des agissements des minorités qui ont l’avantage.

"Le racket est une atteinte à la liberté et à la jouissance de ses biens gagnés par la sueur de son front."

Une liberté inexistante dans la nature, donc non spontanée et inventée par la société des hommes. Exemple : le lion se servant de la proie attrapée par le guépard.

"Le racket c'est exactement la conception du socialisme qui est de s'accaparer les fruits du travail d'un individu au profit de ceux qui entre autres veulent en foutre le moins possible."

Ça c’est l’hôpital qui se fout de la charité.
Le racket est une conception bien plus affine avec le capitalisme. Le socialisme au contraire est apparu justement pour combattre cela. Que cela fonctionne bien, imparfaitement ou pas ou que cela dégénère c’est autre chose.

"Il existe toujours des gens qui préfèrent être des assistés. De plus ces esclaves ont fait eux-mêmes ce choix. Il avait le choix d'être libre ou de rester dans la servitude. l'assistanat c'est aussi le cas de ceux qui entre autre votent socialiste."

Cette dernière tirade de votre part illustre que vous avez les idées bien embrouillées. Pour un peu vous allez nous dire que l’esclave est un socialiste qui rackette son maître.

"Vous n'avez toujours pas saisi que je parle de la notion de libre arbitre qui est ancré dans la nature humaine et non pas écrit dans un livre ou un registre."

Justement, le libre arbitre des certains confisque celui des autres et donc pour protéger les uns des autres il faut le décréter et les écrire dans des livres. Sinon comment vous expliquez que dans nos sociétés le droit soit si développé, hein ?

"Ce n'est pas une notion qui a été pensé un jour pas quelqu'un."

Au contraire, cela a été pensé et repensé et cela continue à être pensé. L’histoire de la humanité en témoigne.

" La liberté est toujours spontanée quand personne ne fait barrage."

Seulement, il y aura toujours la liberté de quelqu’un d’autre qui viendra faire barrage à la votre.

" Ce sont les lois, les décrets etc... qui l'empêche de l'être."

Au contraire. Elles sont là pour permettre la liberté de la majorité que les agissements libres des minorités dominantes empêchent.

Je vous conseille d’essayer de démêler ce qui en vous est du domaine du dogme, de la croyance irrationnelle de ce qui est rationnel.

Écrit par : Dreuz | 14/04/2013

@DJ:

- « Il existe toujours des gens qui préfèrent être des assistés. De plus ces esclaves ont fait eux-mêmes ce choix. »

Par définition, des esclaves n'ont PAS le choix.
Inutile d'y ajouter votre mépris élitiste.

- « Il avait le choix d'être libre ou de rester dans la servitude. l'assistanat c'est aussi le cas de ceux qui entre autre votent socialiste. »

Dans ce cas, toute personne qui doit répondre à une autre, tous les employés d'une société qui répondent à un chef, y compris le PDG qui répond à un conseil d'administration, et les administrateurs qui répondent aux actionnaires sont des assistés, de même que des ministres qui répondent au premier ministre, le premier ministre qui répond au président, le président qui répond aux électeurs, sont tous des assistés et socialistes.

- « Je vous dirait que les gens sont libre de partir en vacances pour me dire que ce n'est pas vrai puisque certaine personnes préfèrent rester ou continuer à travailler. »

Ben tiens. Ils sont libres seulement s'ils ont le choix, et ont le choix seulement pour autant qu'ils en aient les moyens.

Quels genres de parents sont ceux qui décident de travailler au lieu de partir en vacances avec leurs enfants ?

L'idée que vous vous faites de la liberté est tout simplement surréaliste car elle ignore le coût de l'élaboration d'un vrai choix. L'élaboration d'un choix se prépare, demande investissement, coûte à maintenir, pour qu'au momemt oû vous décidez d'exercer ce choix, le coût immédiat de ce choix ne vous rende incapable de toute nouvelle action individuelle.

- « Cela n'enlève toujours pas que la liberté ne se décrète pas. Il n y a pas besoins pour cela d'un gourou, d'un guide etc... Moins il y a de lois, de règlement, de décrets etc... Les gens deviennent spontanément plus libre. »

Désolé, l'homme des cavernes n'était pas plus libre que l'européen du 21ème siècle. Ne pas savoir si vous aurez à bouffer dans 3 jours ne vous laisse pas d'autre choix que de continuer à chercher de quoi bouffer, lorsque se laisser mourir de faim n'est PAS une option acceptable.

- « Si vous estimez que les gens ne naissent pas libre et sont conditionné c'est une chose et c'est vrai avec des sociétés qui se veulent socialiste. »

Ca lui fait une belle jambe à Cromagnon de savoir qu'il est socialiste.

Écrit par : Chuck Jones | 14/04/2013

"Arrêtez de faire celui qui ne veut pas comprendre. Vous savez très bien ce que je veut dire par américain."

Habitant du continent américain.


"La majorité de vos commentaires me concernant commence par le mot " mensonge ". Vous n'assumez même pas vos insultes."

Ce ne sont pas des insultes puisque c'est la vérité. Vous n'aimez pas la vérité? C'est dommage. Mais pas surprenant comme tous ceux qui pratiquent une idéologie totalitaire. Qui ont horreur de la vérité. Et pratiquent le révisionnisme.


"De plus le menteur c'est vous. Je n'ai jamais dit 3% mais 3% environ."

La belle affaire.


"Ce qui peut réduire de beaucoup la marge d'erreur. Parler de mensonge sur une erreur qui se situerait à environ de 1,5 voir même 2% sur un taux de chômage qui est passé de plus de 11% près des 12% à moins de 5% 4,8% est vraiment petit de votre part voir carrément signe de mauvaise foi."

J'adore vos vaines tentatives pour vous justifier.
C'est vous qui êtes de mauvaise foi quand vous faites une erreur de 50% et voulez faire croire que ce n'est pas grand chose. En outre, ce que vous vous gardez bien de dire, c'est que ces chiffres officiels du chômage ne traduisent pas la réalité. Sous thatcher quantité de travailleurs se sont retrouvés éjectés des statistiques. Et le chômage réel a été bien supérieur à 4,8%. Et donc votre mensonge est plus proche des 100% que des 50%. Environ.
Source : les retours du dimanche, France Culture.


"Exemple qui est tout aussi crédible que vos théories du complot à 2 balles sur le 11 septembre. A la différence que moi je sais que c'est des idioties."

Félicitations!
Donc les pilotes, les ingénieurs, les architectes et les familles des victimes qui réclament une enquête sérieuse disent des idioties. Merci de me faire rire autant. En fait non, vous insultez directement les familles des victimes qui réclament de savoir la vérité. Vous vous complaisez dans les mensonges.

http://pilotsfor911truth.org/
http://www.ae911truth.org/
http://www.911truth.org/

"moi je sais "

Quelle prétention!

Et tenez à propos du coup d'Etat de novembre 1963. Il apparaît qu'Oswald était membre de l'ONI, envoyé en mission en urss par la cia. Et que Bush faisait de la désinformation à la veille de l'assassinat et qu'il était bien présent à Dallas. Encore la cia. Et rien dans le rapport Warren. Mensonges et compagnie.

Écrit par : Johann | 15/04/2013

Aujourd'hui et les jours suivants, FranceInter rend hommage à thatcher :

http://www.franceinter.fr/emission-la-bas-si-jy-suis-ding-dong-the-witch-is-dead

Cela expose une fois de plus le mensonge de dj : le nombre de personnes sans travail est le double de celui annoncé officiellement. Et on apprend que les revenus des 10% les plus riches ont augmenté de 69%, tandis que les revenus des 10% les plus pauvres a baissé de 17%. On voit où est passée la manne pétrolière.

Et à propos : dame de fer = stalina ; dj en admirateur inconditionnel est donc en toute bonne logique un stalinien. cqfd.

Écrit par : Johann | 16/04/2013

A propos d'économie...
Pour information l'or est au plus bas; alors comme on dit, il est temps de charger la mule, la manipulation est bientôt terminée. Ecoutez bien en allant sur le lien:

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=WCpu1zniI_s

Ne pas acheter aux banques Européennes, ne pas laisser d'argent sur ses comptes, acheter de l'or physique et attendre: soit l'hyper inflation, ou bien le vol de la plus grande partie de votre argent par -des -escrocs et -incapables qui nous gouvernent. La Suisse n'est pas concernée pour l'instant....

Un Homme avertit en vaut deux....

Écrit par : Pierre NOËL | 17/04/2013

- "Pour information l'or est au plus bas; alors comme on dit, il est temps de charger la mule, la manipulation est bientôt terminée."

SURTOUT PAS! Bien trop tôt. Les stocks débordent et les chinois n'achèteront pas à n'importe quel prix.

L'or vient de descendre en-dessous du 2ème prix plancher $1374 vieux de 2 ans (janvier 2011) et on voit rien pour le retenir avant de descndre en dessous du 3ème prix plancher de $1203 (juillet 2010).

Ne pas acheter d'or avant d'avoir atteint et tenu le premier prix plafond à $1476.

Vous cherchez 12 mois de sécurité ?
Un portefeille de valeurs japonaises.
Après 4 ans coincé dans l'ornière, le Nikkei décolle et prend 40% en 5 mois.
Nikkei aujourd'hui: 13221
Prochain prix plafond historique: 18138 (juin 2007)
Marge de gain: 37%
Attention: surchauffe et inflation en vue!

Écrit par : Chuck Jones | 17/04/2013

Tribune de Genève Investissement

Rédactrice en chef adjointe du magazine Bilan, Myret Zaki croit fermement dans la valeur du placement or et l'affirme dans cette vidéo du mois de mars.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=j-xgVHqMcPI

Écrit par : Pierre NOËL | 17/04/2013

Chuck Jones vous devriez être plus prudent en vidant votre compte épargne ou alors achetez du Fr Suisse. Cette baisse est une manipulation.

Le piège baissier de l'Or
Par Cyrille Jubert

Un bear-trap est un piège (baissier) dans lequel s'engouffrent les spéculateurs baissiers.

Ceux qui parient sur la baisse de l'or risquent bien de se retrouver dans une désagréable situation.

Regardez ce qui s'est passé sur l'or exprimé en yen.

http://clicks.agora-france.com//t/AQ/AA7cCw/AA7xlw/AAE3rw/AQ/Av1nzw/9pW4


http://lecontrarien.us6.list-manage2.com/track/click?u=54fb71744bca4f72b722cf925&id=e9e0e8157b&e=6663824bf2


http://clicks.agora-france.com//t/AQ/AA7cCw/AA7xlw/AAE3rw/AQ/Av1nzw/9pW4

Écrit par : Pierre NOËL | 17/04/2013

Peu de monde à l'enterrement de la dame rouillée! La reine était là ce qui est normal vu la loyauté de la dame envers la royauté..

Refrain

A l'enterrement de ma grand-mère
J'étais derrière, j'étais devant,
J'étais devant, j'étais derrière,
J'étais tout seul à l'enterrement...

Écrit par : Pierre NOËL | 17/04/2013

Pierre,

Sur le sujet et la question que je posais, vous avez été le seul à tenter une réponse.Merci et bienvenue pour la suite du débat ici...

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/04/17/dernieres-volontes-de-personnalites-publiques.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 17/04/2013

@Pierre

La délicieuse Myret Zaki est d'abord une journaliste, qui connaît bien la politique, l'économie et un peu les métiers de la banque. Elle n'a pas tort dans son analyse. Mais elle parle comme une porte-parole d'une banque ou d'une association de banquiers, pas comme une courtière d'opérations quotidiennes Elle ne connaît pas la bourse ou les marchés de l'intérieur.

Une gestion active visant à réduire l'immobilisation inutile de liquidités recommande de ne pas acheter à la suite d'une chute l'arrivée sur un plancher historique de moindre valeur, mais d'attendre que la commodité ait de nouveau atteint et dépassé avec certitude le 1er plafond historique qu'elle doit rencontrer.


- « Ceux qui parient sur la baisse de l'or ... »

Se dégager d'une position n'a jamais été synonyme de s'engager forcément à défendre une position inverse.


- « Peu de monde à l'enterrement de la dame rouillée! La reine était là ce qui est normal vu la loyauté de la dame envers la royauté. ... »

C'est la moindre de choses après lui avoir rempli la caisse royale, non ?

Écrit par : Chuck Jones | 17/04/2013

Chuc Jones vous aurez remarqué si vous me lisez comme je vous lis, que ce soit sur ce commentaire ou d'autres, je mets des liens assez variés d'économistes sérieux qui expliquent parfaitement cette réalité économique: "plus on fabrique de l'argent moins il a de valeur"

Le lien vers Myret Zaki est qu'elle s'exprime sur un journal Suisse justement au sujet de l'or physique.

La "relique barbare" et l'argent -physiques- seront les seuls à sauver les épargnants de la catastrophe. Il y aura aussi celles et ceux qui auront fait le plein de boites de conserves ou investit sur une maison avec un jardin et une basse-cour!

Oui je suis en partie d'accord avec vous: "Se dégager d'une position n'a jamais été synonyme de s'engager forcément à défendre une position inverse."

Vous parlez de surchauffe, je parle d'effondrement des monnaies à moyen terme, ou d'hyper inflation, ce qui est très dangereux pour les investisseurs de monnaie, le Japon est aussi en faillite, le dollar comme l'euro auront la valeur du carton bouilli et du papier mâché.

Il y a une telle manipulation sur l'or papier, que les cours de l'or comme de l'argent -physiques- peuvent encore baisser, mais peu importe puisqu'il va certainement doubler dans les deux ans qui viennent. A ce moment là, il faudra se lever très tôt pour en acheter, ce sera quasiment impossible vu que la demande sera extrême, son prix aura dépassé les capacités des petits épargnants.

Comme je l'ai indiqué Thatcher à rempli les caisses de la royauté elle était loin mais très loin, d'un capitalisme vertueux ou d'un libéralisme honnête. L'Angleterre est en faillite tout comme le reste de l'Europe, sauf trois ou quatre pays qui se maintiennent mais à quel prix...

Écrit par : Pierre NOËL | 17/04/2013

@Pierre

- « A ce moment là, il faudra se lever très tôt pour en acheter, ce sera quasiment impossible vu que la demande sera extrême, son prix aura dépassé les capacités des petits épargnants. »

Le nombre d'unités nominales que vous pourrez acheter importe peu, puisque vous n'allez de toute façon pas en faire des couronnes dentaires.

Soyez certain que si l'unité nominale devient trop cher pour des petits épargnants, les banques vous vendront des 1/2, des 1/4, des 1/8 ou des 1/16 d'onces.

Écrit par : Chuck Jones | 17/04/2013

Chuck Jones je n'en doute pas un instant, mais d'ici là une partie de l'Europe du sud sera sur la paille, beaucoup chercherons à savoir comment faire manger la famille, comment et ou se loger etc, je parle pour les plus faibles.



"Le nombre d'unités nominales que vous pourrez acheter importe peu, puisque vous n'allez de toute façon pas en faire des couronnes dentaires."

Il est question de placer son argent et le protéger -aujourd'hui. Si possible ce placement doit rapporter des intérêts puisque c'est la règle du placement d'argent. Enfin il doit être protéger à la fois de l'érosion due à l'inflation qui ne reflète en rien la véritable hausse des prix, mais surtout le retrouver sur votre compte lorsque vous en aurez besoin. C'est loin d'être le cas dans un proche avenir!

Voici un lien de "24hgold" les gens devraient s'informer davantage.

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-ya-t-il-encore-quoi-que-ce-soit-de-sacre-.aspx?article=4299153876G10020&redirect=false&contributor=Jesse.&mk=2

"Les fonds des clients ont, pendant longtemps, été considérés comme sacrés par les maisons de courtage et séparés de leurs opérations pour compte propre. Et puis il y eut le vol des fonds de ses clients par MF Global, pour lequel personne ne fut jamais puni."

"Les dépôts bancaires, protégés par des assurances et les garanties du gouvernement, ont longtemps été considérés comme sacrés par les institutions financières. Et voilà qu’ils se retrouvent volés à Chypre pour la satisfaction personnelle des capitalistes de copinage Européens qui semblent haïr plus que tout au monde l’idée de forcer les banques à assumer leurs pertes – puisqu’ils se contentent de les imposer au peuple."

"C’est également ce qui a été fait, et qui est encore fait, aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. La seule chose qui diffère est la forme."

Écrit par : Pierre NOËL | 17/04/2013

Les commentaires sont fermés.