02/05/2013

La stérilité des uns n'est pas celle des autres


La biologie et la politique viennent de s'entendre en France pour accorder aux couples homosexuels les mêmes droits qu'aux couples hétérosexuels. 

Ainsi, face à la loi, rien ne distinguera plus un couple de même sexe d'un couple de sexes opposés.

On l'a compris, c'est au nom du principe d'égalité que cette loi a été promulguée.

Voici donc dépassée, désuète et caduque, toute différence de morphologie entre les couples face à la filiation.

Doit-on pour autant considérer la stérilité des uns et des autres de la même manière?

Rien n'est moins sûr car la stérilité d'un couple homosexuel est une réalité morphologique.

Ce qui n’est pas le cas de la stérilité d'un couple hétérosexuel qui elle, relève de la pathologie.

En effet, c’est parce que la stérilité d’un couple hétérosexuel est reconnue comme maladie qu’elle permet l'accès à la procréation médicalement assistée.

Si donc la stérilité des couples hétérosexuels est envisagée au regard de la médecine, la stérilité des couples homosexuels  l'est au regard du droit.

Car si la PMA ne figure pas de manière explicite dans la loi qui octroie à tous le droit d'avoir des enfants, elle reste en ligne de mire.

Elle déjà est ouverte à tous en Belgique.

 

 

Commentaires

Au nom de l'égalité je demande la transformation, par n'importe quel moyen, d'un des membres d'une paire d'homosexuels en homme ou en femme pour qu'ils soient égaux à n'importe quel couple hétérosexuel. Et qu'ils puissent engendrer tout comme eux. Vive l'égalité!

Écrit par : Jojakim Raya | 02/05/2013

Jojakim Raya,

Encore faut-il souhaiter à votre couple ainsi transformé d'être fécond!
Sinon, comme tout couple hétérosexuel il sera considéré comme malade.

Mais peut-être est-ce là ce que vous pensez être une "égalité"!?

Écrit par : Helene Richard-Favre | 02/05/2013

Lisez mon commentaire au 2e degré ;-)

Écrit par : Jojakim Raya | 02/05/2013

Merci de l'avoir précisé!

Au bénéfice du doute, il ne m'a toutefois pas paru inutile de rappeler la différence en matière d'égalité!

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 02/05/2013

Hélène, on peut vous remercier de votre éclairage et votre ténacité à expliquer ce que vise en réalité ce "lobby homo sexuel" Français, Belge, Européen, et plus....

"Si donc la stérilité des couples hétérosexuels est envisagée au regard de la médecine, la stérilité des couples homosexuels l'est au regard du droit."

L'argument est solide, en tout cas plus explicite. Comme d'habitude il y aura toujours des perroquets pour répéter: "ah bon, vous ne l'aviez pas compris?"

"A l'impossible, nul n'est tenu" d'autant que nos "zélites" de droite et de gauche qui sont contre cette loi ne se sont pas trop mouillés pour convaincre le citoyen lambda.

Une grande partie des Français, des Européens ont raisonné en tant que républicains avec le sentiment de liberté, d'égalité et de fraternité rien de plus. Leurs préoccupations première c'est la crise économique, imposée avec ses conséquences désastreuses. Douze millions de gens en grande difficulté, peut-être plus. Il est nécessaire de de le rappeler.

C'est d'ailleurs dans une situation identique de crise "morale" dont certains profitent, pour d'accéder au pouvoir insidieusement, avec les résultats que l'on connaît.

Ces deux liens uniquement pour rappeler l'histoire et ce qui se passe actuellement, nous devons nous méfier:

http://www.dailymotion.com/video/xdlbeh_krachs-une-histoire-des-crises-bour_news

http://www.lesechos.fr/ Par Veronique Chocron et Ninon Renaud | 30/04 | 07:00

"Ainsi le salaire (fixe + variable) de Jean-Laurent Bonnafé, le patron de BNP Paribas, a progressé de 42,08% à plus de 2,8 millions d’euros. Celui de Frédéric Oudéa, son homologue de la Société Générale, a cru de 30,42% à près de 2,2 millions d’euros – et ce, alors même que le résultat de la banque chutait de 67,5%. Même chez BPCE (Banques Populaires – Caisse d’Epargne), le Pdg, François Pérol, voit sa rémunération augmenter de + 2,62% alors que le résultat de sa banque a perdu 19%."

-Hollande et ses amis se sont embarqués dans cette histoire, avant de mourir politiquement dans un suicide collectif.

Le faire savoir pour ne pas se faire avoir.... tiens, ça me rappelle quelqu'un.

Bon courage à la Suisse pour ne pas répéter la même erreur?

Écrit par : Pierre NOËL | 03/05/2013

Jojakim Raya a raison, ça manque sérieusement de second degré !

Écrit par : Corto | 03/05/2013

Que voulez-vous, les débats sur la stérilité sont stériles. Frigide et Christine n'auront pas de postérité.

Écrit par : On l'récupère un peu partout...des fois au Mozambique, des fois sur la nationale 7, des fois comme c'est le cas dans l'Fech-Fech... | 03/05/2013

Hélène, pour une femme non-stérile accouplée à un conjoint stérile, le recours à un donneur reste l'unique solution, son origine à l'aube même de l'humanité et du monde animal, pour un homme non-fertile accouplé à une compagne stérile, le seul recours jusqu'à il y a peu, consistait à trouver une autre femme sans forcément répudier la première, le cas a été plusieurs fois exposé dans la bible, c'est à dire des textes très anciens.

"Pas très loin", les grecs considéraient les femmes comme des objets uniquement réservés aux besoins de reproduction, pendant ce temps, les hommes enlaçaient de jeunes pré-pubères afin des les initier à la sodomie et à la fellation. De leur coté, entre deux grossesses, les femmes pratiquaient elles aussi, des accouplement lesbiens. Ce mode "civilisationnel" bien que totalement insensible aux problèmes liés à la stérilité ne perdura que très peu de temps, tandis que leurs voisins, ceux ayant opté pour le mode, trouvé un ou une autre compagne ou compagnon pour procréer continue après plusieurs millénaire d'être féconds, tant du point de vue de la descendance que de l'esprit à ensemencer ce brave monde.

Il est dés lors possible de tergiverser dans tous les sens possibles, néanmoins la réalité à laquelle nous assistons n'est qu'un signe de déclin, une fin hellénisée de cette société basée sur les dogmes romains, eux, également hellénisés depuis l'aube de la culture gréco-catholique.

Le vide initial ne fait que remonté à la surface et les symptômes sont identiques qu'à l'aube de cette expérience déjà décrite par les grands sages de la Grèce antique.

Comment cet égarement aurait-il pu finir autrement, lorsque l'on construit sur du sable, il faut pas s'en prendre au sable, c'est malheureusement ce que la plupart font dans cette débâcle supplémentaire, un seul conseil, assistez et attendez, la fin de cette épisode annoncé est proche !

Écrit par : Corto | 03/05/2013

Pour parler de la stérilité et de vouloir faire des parallèles entre cette malfonction et l'incapacité de se reproduire entre personnes de même sexe, il y a un monde !

Dans le langage de gauche, cette volonté de vouloir comparé des couples touchés par la stérilité et des personnes de même sexe revient à planter des clous avec un tourne-vis et visser avec un marteau, deux hommes, ne sont pas pour faire des enfants, pire, deux femmes ne sont pas non-plus faite pour engendrer des naissances, vouloir pallier à ces incompatibilité ne fait qu'ouvrir la porte à des manipulations génétiques et dites médicales. Heureusement, l'éthique tente de freiner certaines volontés de cloner l'être humain, car pour rendre féconds des couples du même sexe, la seule solution consiste à manipuler la génétique et procéder à des mutations aux frontière d'une folie s'infiltrant au nom des égalités, comme si notre société évitait la contradiction au point de vouloir effacer, estomper les contraires.

A nouveaux ce sont les mêmes qui sans voir, hurle pour cette "égalité" qui n'a en fait qu'une seule vocation, éliminer les différences, uniformiser, uniformiser jusqu'aux genres. Ces démarche empêche toutes les fonctions multiplicatrices pour en arriver qu'à générer des fonctions divisionnistes, comme tous le savent en mathématique, + plus + égale -, à vouloir plus, la nature même des fonctions mathématique ne fait que soustraire les sommes, ce dont nous parlons n'est qu'une représentation de ce phénomène logique, pour l'imager, si vous prenez les deux fils transportant du courant électrique +, vous n'obtiendrez aucun résultat, pour obtenir un mouvement générer électriquement il est obligatoire, à la base, de confronter le positif au négatif.

Le mal depuis que ce monde vire dans le négatif, c'est que les humains tentent de se transposer en voulant incarner le "positif", c'est pour cette raison primaire, que nous nous sommes fait traiter "d'homophobe" dans le blog précédent, alors que nous ne faisons que de remettre en question certains nouveaux dogmes de vouloir s'imposer avec un refus catégorique de se confronter à la contradiction, le danger vient de cette volonté systématique d'imposer ce que certains appel le "négatif".

C'est d'ailleurs dans le comportement une des raisons pour laquelle de plus en plus d'être humains dans nos sociétés optent pour des moeurs homosexuelles, reporter au niveau du comportement un refus de se confronter à "l'autre" au sens du sexe "opposé", un refus d'unir deux courants électriques complémentaires.

Selon les ethnologues, certaines sociétés ne connaissent pas vraiment de comportements homosexuels, il s'agit de tribus isolées et non confrontées aux civilisations plus complexes et plus colonialistes. Les grands courants coloniaux le sont devenus uniquement grâce à la soumission des autres peuples, les deux modèles dans le genre, sont les "cultures" chrétiennes et musulmanes, deux modèles voulant imposer le bien et leurs idoles bienfaitrices.

Seulement voilà, ces deux sociétés sont certainement les plus humiliantes et les plus conflictuelles envers d'éventuels comportements homosexuels.

En Iran en 2012, plusieurs centaines de personnes ont été exécutées pour des motifs liés moeurs homosexuelles tandis que dans le monde chrétien, ce sont plutôt les hétéros qui se retrouvent sur le banc des accusés sous prétexte qu'ils seraient réactionnaires au vu de leurs positions face au mariage pour tous, mais cela n'empêche nullement que ce sont ceux qui accusent les réfractaires au mariage pour tous qui soutiennent également les mouvements islamisant avec les mêmes poncifs égalitaires que pour la cause du mariage pour tous et surtout avec la même attitude consistant à refuser toute forme de débat !

Écrit par : Corto | 04/05/2013

L'église Romaine n'est pas seule concernée... Le 19 août 2009 à Minneapolis, l'Eglise luthérienne d'Amérique a voté à 66.67% l'autorisation du mariage et du pastorat homosexuel (à une seule voix


La débauche du clergé était pratiquée avec une telle normalité que Léon X la légalisa avec le livre-code Taxa Camarae qui, avec ses 35 articles, permettait d'obtenir le pardon de tous les crimes, même les plus cruels, par le paiement d'une amende qu'il fallait verser au trésor public pontifical. Il suffit de citer certains des articles de la Taxa Camerae pour se rendre compte comment le Christianisme fit de l'immoralité une simple routine :

Art.1 Un ecclésiastique qui commet un péché charnel avec les propres sœurs, filles, cousines, nièces ou avec une autre femme, sera acquitté sous paiement de 67 livres.

Art.2 Si un ecclésiastique demande l'absolution pour avoir commis des péchés contre nature avec un enfant ou avec une bête, il pourra l'obtenir en payant 131 livres.

Art.5 Est permis aux prêtres de vivre en concubinage avec les propres parents sous paiement de 76 livres.

Art.9 Si un prêtre tue un laïc, l'absolution peut être obtenue en versant la somme de 15 livres.

Art.10 Si l'assassin a tué deux personnes ou plus le même jour, il paiera 15 livres comme s'il en avait tué un seul

Art.14 Pour l'homicide d'un frère, d'une sœur, du père ou de la mère, il faudra payer 17 livres.

Art.18) Celui qui veut se garantir l'absolution pour tous les homicides qu'il pourra commettre dans le futur, paiera 168 livres.

Art.29) Le fils bâtard d'un prêtre qui veut succéder à la place de son père dans ses fonctions religieuses paiera 27 livres.

( Pour l'achat du livre " La Taxa Camarae", avec imprimatur, s'adresser directement au Saint-Siège - rue du Paradis 23 - Cité du Vatican ).

Prêtrise et Pédophilie
L'Homosexualité dans le Clergé

http://www.rationalisme.org/photos/papa.jpg

Concernant les mœurs, dans toutes les religions elles relèvent de la criminalité. Cachées ou transformées en anges ou en chérubins pour les gamins, en prières intenses et amour alors que ce n'était que de l'extase et de l'hystérie pour les soeurs et les femmes et les fillettes qui les côtoyaient.

Tout gamin qui naissait devenait esclave de quelqu'un dans la HPC...

Aujourd'hui personne n'est dupe au moins pour les initiés.

Écrit par : Pierre NOËL | 04/05/2013

Pierre, encore une fois tu tentes de faire un amalgame entre les religions chrétiennes et musulmanes, dans le judaïsme que tu assimiles également et faussement comme une religion, certes des écrits peuvent confirmer des actes quels qu'ils soient, mais c'est la Halakha qui traite à elle seule les éventuelles sanctions adoptées pour tout ce qui concerne l'observation des règles tant juridique que sociale, aujourd'hui la seule autorité compétente en matière d'application juridique en dernier recours, c'est la haute cours de l'état d'Israël.

Que des textes rapportent des évènements passés, ils ne font pas autorité, et dans le contexte historique, il faudrait encore les comparés avec les autres systèmes juridico-éthiques comparables et voisins d'Israël, je rappel qu'à l'époque précédant la diaspora d'il y a 2'000 ans, la cours d'un tribunal se composait de 17 juges, et que ces 17 juges devaient obtenir l'unanimité absolue pour obtenir une condamnation et que lorsque les 17 juges étaient unanimes, un autre problème se posait, car les textes de loi ne trouvaient pas normal qu'aucun des juges ne divergent de la sentence décrétée, donc cela donnait à l'accusé une chance supplémentaire d'obtenir un recours en présence d'autres juges !

Maintenant en Israël, du point de vue juridique, aucune ségrégation n'est autorisée en matière d'homosexualité, certes les ultras défilent contre la gaypride qui défile dans Jérusalem, leur principale mot d'ordre est :"qu'ils aillent faire ça à Tel-Aviv), mais c'est aussi leur droit de manifester, ce qui embarrasse les polices, car parfois les ultras ont des comportements téméraires, voir assassins, quatre ultras sont actuellement en prison pour avoir exécutés les propriétaires d'un club aux pratiques "californiennes", mais il ne font pas "loi", ils seront sévèrement jugés.

Quant à la question du mariage pour tous, elle est soulevée politiquement à la Knesset et cela bien avant que les européens ne l'aient soulevé, cependant pour obtenir une telle décision au parlement, il faudrait que 66% des voies l'accepte car une telle loi serait constitutive et contredit les lois actuelles en matière de droit civil et il semble que les pros n^'obtiennent actuellement que quelques pour-cent, que même la gauche israélienne est très divisée sur ce dossier.

D'autre part, de la part des rabbinats, la question de l'homosexualité est également débattue au niveau de l'éthique, dans les synagogues libérales cela fait bien des années que des Rabbins homos officient et le mouvement libéral est reconnu par les grands rabbinats malgré le fait que des Rabbins libéraux affichent leurs pratiques sexuelles, d'autre part les positions officielles du grand rabbinat israéliens vis à vis de ce comportement sexuel, sont très clair : l'homosexualité n'enlève pas ni ne n'octroie aucun droit sur les autres populations juives, ce n'est pas du ressort du grand rabbinat de faire des "jugements" moraux en matière de pratiques ou de comportements sexuels, comme notamment en ce qui concerne le port du préservatif ou d'autres conneries comme celles soulevées par l'église catholique.

Cependant en matière éthique comme en matière juridique, ni le judaïsme, ni le droit israélien ne tolère le viol, toutes les agressions violant le consentement des personnes adultes et toutes les dérives incluant les enfants, c'est à dire toute utilisation recourant à quelques violence que ce soit.

Les sanctions pénales en matière de viol ou de viol sur mineurs peuvent atteindre la perpétuité.

Alors Pierre, ce n'est pas la première fois que tu semble vouloir assimilé dans le terme "religions", le judaïsme qui n'en est pas une et qui ne colporte par les tares que tu exposes dans ton commentaire. Le judaïsme est totalement clean en matière de comportement envers ce que certains appellent, les "communautés sexuelles", quant aux éventuelles écrits du passés, ils n'ont jamais fait autorité, la preuve, le code civil et pénal de l'état d'Israël et le fait que les grands rabbinats n'entre pas en matière dans ce domaine !!!

Et pour conclusion, Israël n'est pas encore sur le point d'adopter la politique des "mariages pour tous", cela pour d'innombrables raisons relevant plutôt de la logique et de l’hygiène sociale !

Écrit par : Corto | 04/05/2013

Corto, il n'y a pas d'amalgame, ce sont des faits. Que la religion juive ne soit pas plus concernée je suis d'accord, le nombre de juifs dans le monde est faible donc tout est relatif.

Démontrer que celles-ci ont une responsabilité est du domaine de l'information. Il en va de même pour les Athées, les Chinois, ou la tribu des Oulalaq'sapue, nier les fait dans le but de défendre son appartenance n'est pas objectif.

Le temps que les adeptes de ces croyances ne font que de s'excuser tout en camouflant la réalité, ils seront dans le viseur. Leurs comportement sont le problème, pas l'information.

Il y a un lien "moral et politique" avec le sujet, les religions ou plutôt leurs adeptes hurlent aux loups en se cachant derrière des légendes ou des mensonges. Il n'y a aucune différence avec les politiciens.

A bientôt cher Corto...

Écrit par : Pierre NOËL | 04/05/2013

Ce qu'il en est de la situation des homosexuels en Israël d'après cet article:

http://jssnews.com/2011/12/07/les-homos-et-israel-une-histoire-damour/

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 04/05/2013

Hélène, une seule imprécision, le mariage n'est pas seulement religieux comme le "croient" de nombreux commentateurs, comment les Rabbins pourraient célébrer des mariages chrétiens et musulmans sans parler des autres traditions ne pratiquant pas de mariages "religieux, comme les nombreux thaïlandais vivants en Israël et autres ! Ces derniers procèdent à des mariages civils pratiqués depuis la constitution de l'état d'Israël en 48.

Pierre, tu essayes encore de te soustraire aux propos, tu le fais en parlant nombre de juifs dans le monde et des Athées des Chinois, ou de la tribu des Oulalaq'sapue, mais rien de ce que tu allègue n'est applicable ou associé au judaïsme, tu nages dans tes défenses inopérantes, ta théorie s'écroule à chaque exemple que tu exposes et en plus tu évites les sujets, ce qui ferait de toi un excellent croyant, puisque tu bases tes croyances sur les mythes largement répandus par le christianisme, soit, mais en plus tu les étayent avec des amalgames tout en prétendant faire le contraire !!

Si on élevait un peu le débat ???

Écrit par : Corto | 04/05/2013

Hélène, comme vous l'avez censuré, je doit répété un des nombreux paradigme coutumier à la culture juive, contrairement aux catholiques, par exemple, il n'existe pas de juifs athées, impossible, oui, impossible pour un juif d'être athée, pourquoi ?

Et bien pour la simple et bonne raison qu'il n'existe pas non plus de juifs croyants !

Dés lors en se déclarant "athée" Pierre ne fait que confirmer son appartenance originelle, une sorte de réaction à une autre forme d'athéisme qu'est le catholicisme !!

Écrit par : Corto | 04/05/2013

Corto,

Ecrit ainsi, c'est différent.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 04/05/2013

Si tu veux avoir du plaisir prends un homme, si tu veux avoir des enfants, prends une femme.

Écrit par : Ofir | 04/05/2013

Pour revenir à la problématique développée dans le sujet de ce blog, "la stérilité" ce qui est un aphorisme lors que l'on s'adresse aux "communautés" homosexuelles, dés lors ces questions avent d'être juridiques ou sociétales relèvent de la morale éthique et rien d'autre.

Nous allons reprendre le seul exemple semblant obéir à cette éthique bien souffrante en occident qui mélange "mariages" et moyens permettant d'arriver à devenir "parents" !

Et bizarrement, c'est ce mot "mariage" qui dans la société française fait basculer l'ensemble de l'ordre éthique, la notion de "mariage" soudain prend une signification attestant des limites et des droits, qui ne sont de tout évidence une preuve d'égalité entre les genres.

Avant de tomber dans le mélange des genres comme le font certains de manière effrontée, il serait urgent de rappeler qu'un homme ne sera jamais une mère, même si pour se faire, cet homme porte des robes et des soutiens-gorges remplis de certificats de mariages gays, pareillement, jamais une femme ne sera un père, même si....... etc. etc. !

Quoi qu'il arrive à un enfant est qu'il doit savoir qu'il a une mère et un père, qu'importe par qui il est éduqué, il n'est nullement question de savoir si un couple homosexuel est capable d'éduqué un enfant, en ce qui me concerne, je ne met pas en doute cette question, oui, un couple homosexuel est tout à fait apte pour éduqué un ou plusieurs enfant(s) !

L'unique question est liée aux origines de l'enfant et il serait criminel de mentir à qui que ce soit depuis sa petite enfance, dans ce cas, on ne parle plus "d'enfance" mais d'une sordide farce !

Prenons le cas d'un couple dans lequel la mère décède alors que l'enfant est en bas âge et que le père décide, tombe amoureux et vive avec un conjoint du même sexe, aucun problème, l'acte de naissance de l'enfant attestera qu'il est le fruit de Monsieur et de feu Madame décédée à telle date, sur ces bases, un enfant peu tout à fait valablement se construire sainement et normalement.

Ou alors prenons le cas d'un couple homosexuel qui obtient le droit d'adopter un enfant sans parents, il sera également inscrit dans son acte de naissance que cet enfant est le fils de feu Madame et de feu Monsieur et que pour des raisons qui se sont imposées, il a été adopté, en l’occurrence par un couple homosexuel, jusque là, je ne vois pas vraiment de problème, pour autant que cela ne perturbe pas le bon développement de l'enfant.

Cependant, l'enfant en question, déjà exclu de sa parenté naturelle, ne devrait se sentir à nouveau d'une forme d'exclusion paternelle ou maternelle, ce qu'il pourrait ressentir comme une injustice supplémentaire.

Ceci dit, si l'on entre dans le sordide, il y a certainement pas de doute que les couples homosexuels sont plus aptes à rendre heureux un enfant, si l'on scrute certains rapports de la DAS en France, certains couple hétéros adoptent des enfants de la DAS dans l'unique but financier et les cas de mal-traitements font légion ! Dans de pareilles cas, je ne formulerais aucune opposition à ce que ce soit un couple homosexuel qui adopte !

Je vais maintenant encore passer pour un fanatique, mais dans le judaïsme, c'est la mère qui transmet l'identité juive à l'enfant et pas seulement l'identité juive, mais l'identité tout court !

Donc, faisons une distinction entre un couple homosexuel féminin que d'un couple homosexuel masculin, en effet, il n'est pas nécessaire de faire appel à des généticiens ou des frankensteins pour obtenir une goutte de sperme, par contre, il est beaucoup plus complexe d'implanté un utérus et ce qui va avec, dans le corps d'un individu de sexe masculin, ce qui démontre que les genres ne sont pas vraiment égaux face à la reproduction, dans la genèse du vivant !

Donc même dans le cadre de l'homosexualité et voir surtout dans ce cadre, l'homme n'est pas égal à la femme, ça les défenseurs de toutes les manipulation politico-génétiques, devront se l'enfoncé dans le crâne !!!

Et c'est d'ailleurs dans cette logique que le droit israéliens à prit 2'000 d'avance sur ce qui risque une fois de plus, d'égarer d'autres "civilisations" !

Bien à vous

Écrit par : Corto | 04/05/2013

"Selon les ethnologues, certaines sociétés ne connaissent pas vraiment de comportements homosexuels"
Il ne faut pas cependant oublier que les sociétés tribales sont beaucoup plus rigoureuses quant au respect de la tradition exigée de leurs membres. Il semble que pour elles, l'homogénéité des croyances et des coutumes à l'intérieur du groupe soit une garantie de survie. Je ne suis pas loin de penser qu'il en est ainsi chez nous aussi, bien que dans une moindre mesure. Nos cultures occidentales trop promptes à accorder de manière précipitée une égalité de valeur (qu'elle soit légale ou morale) à tous les comportements défendus par de puissants et souvent vociférants "lobbies" pourraient bien être menacées dans leur identité et donc dans leurs survie.
J'écris "trop promptes", car il est évident que les valeurs et les moeurs des sociétés changent au cours du temps et que, même si la plupart des religions tentent de soustraire une partie d'entre elles à l'effet du temps qui passe, elles finissent inéluctablement par s'adapter à de nouvelles conditions. Que la reproduction humaine échappe de plus en plus, et peut-être un jour complètement, aux déterminations biologiques déterminées par notre nature animale, mais peu à peu modifiées par les effets culturels de notre pouvoir technologique, ne signifie par que nous puissions sans dommage nous adonner à une fuite en avant qui nous sépare totalement sur certains points des autres cultures humaines, qui représentent la majorité des habitants de la planète.

Écrit par : Mère-Grand | 05/05/2013

Mère-Grand,

Dans ce cas pourquoi se limiter à l'espèce humaine, créer des êtres semblables en tous points, cloner des soldats, des ouvriers, des directeurs avec des gènes de crocodiles pour les uns et des gènes de moutons pour les autres ?

Lorsque je faisais allusion à l'absence de comportements homosexuels dans certaines tribus, je parlais pas de contraintes visant à supprimer de tels comportements, il s'agit d'une absence non-explicable d'orientation unique vers l'hétéro-sexualité, c'est pareil avec certains groupes d'animaux, rares sont ceux qui pratiquent de tels comportements à l'état sauvage, ce ne sont quasiment que des animaux domestiqués par l'humain et certains primates chez qui on peut observer des moeurs homosexuelles. Parmi les espèces sauvages ces comportements sont pour ainsi dire, inexistants !

L'acte de sodomie est-il lié à certaines forme de soumissions ou de domination, rien n'est moins sure, voir d'auto-soumission héréditaire.

Donc les modes sociétaux ont certainement une influence sur les comportements sexuels, la "civilisation" de la Grèce antique devait compter plus d'homosexuels que d'autres sociétés contemporaines de cette époque, le fait de normaliser des moeurs orientées vers la pédérastie et le lesbianisme ne devait pas être anodin au niveau des comportements sexuels.

Egalement, et pas des moindre, des comportements pervers sont observables, aussi, dans les pratiques homosexuelles, les pratiques imposées par les prêtres catholiques à des enfants, ont des conséquences sociétales à larges spectres sur les comportements, si des enfants sont confrontés en bas-âges à des tels comportements, ils ne sera pour ces derniers que plus normal de les reproduire. Ces phénomènes sont également générateurs mimétismes pas tous à fait défendables !

La tentation de tomber dans ces paternes ne sont pas d'hier, les anthropomorphismes également relayés par les grecs de l'antiquité associent également les clonages idéologiques aux moeurs homosexuelles, ce sont les mêmes dérives, toutes prédominantes dans des sociétés idéalisées ou idéalistes.

Écrit par : Corto | 05/05/2013

Les éthiques ou ce quelles représentent dans les sociétés, ne tiennent pas pour compte que les pratiques jouissives sexuellement, elles garantissent également d'autres fonctions liées à la reproduction, exemple :

Combien de personnes seraient capables de devenir donneurs de sperme afin de "combler" les inséminations féminines ?

Certainement moins que de mâles voulant garantir leur descendance de manière conventionnelle, c'est une évidence, mais pour les rares cas prodigues en la matière, ils devraient très rapidement limiter la variabilité des descendances, cela ferait que des centaines ou des milliers de frères et soeurs pourraient à leur tours devenir des parents consanguins à l'insu de leurs pleins grès.

La bio-diversité humaine rétrécirait de manière phénoménale, comme celle des céréales dans nos cultures vivrières, d'après les constats dans ce domaine, il n'y aurait plus que 3 espèces de blé en Europe contre des centaines de milliers il n'y a pas 30 ans ! Dans le domaine des fonctions multiplicatrices des espèces les dérèglements sont exponentiels et surprenants !!

En généralisant par la voie de la légalité de telles pratiques, ce qui est déjà le cas, spécialement aux USA, les sociétés vont très vite se confronter à de très graves problèmes de consanguinité et de débilité structurels et qui sait, peut être que ces nouveaux êtres on un gout certain pour le pouvoir !!!

Écrit par : Corto | 05/05/2013

Instructif ce que vous évoquez là!
Sur le blé, entre autre.

Pour le reste aussi.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 05/05/2013

Corto,

Vous avez souvent évoqué les Grecs, les Romains qui auraient repris certaines de leurs moeurs puis d'autres qui ont suivi mais que penser de Tel Aviv et de cet article que j'ai déjà publié ce-dessus? L'homosexualité n'épargne de loin pas Israël...

http://jssnews.com/2011/12/07/les-homos-et-israel-une-histoire-damour/

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 05/05/2013

"Lorsque je faisais allusion à l'absence de comportements homosexuels dans certaines tribus, je parlais pas de contraintes visant à supprimer de tels comportements ..."
Affirmation gratuites. Impossible de dire ce qui revient à la répression et ce qui serait inné dans ce cas. Parfois des attitudes ou des comportements qui passent pour déviants dans d'autres sociétés ou à d'autres époques se trouvent tellement bien intégrés socialement, qu'il passent comme de simples variantes de comportements "normaux". On pourrait se pencher sur le cas des "contraires" chez certaines tribus indiennes d'Amérique du Nord ou, encore plus complexe à analyser, la pratique de l'ingestion de sperme par les jeunes garçons dans telle ethnie de Nouvelle-Guinée (voir Van Baal à ce sujet).
"Dans ce cas pourquoi limiter ..."
Nous ne savons rien de l'avenir. Je me contente d'évoquer ce qui touche au sujet en discussion dans le blog.

Écrit par : Mère-Grand | 05/05/2013

Mère-grand, il se trouve justement que mon fils finit ses études d’ethnologie et que j'ai dévoré tous les livres de Claude Lévi-Strauss, qui, même sans apprécier de se prononcer sur ce sujet, en parle du bout des lèvres, c'est même sur cette base qu'il préconisa l'abolition de toute forme de restriction faite aux homosexuels, justement en se reposant sur le phénomène décrit dans mon (mes) commentaires).

Maintenant, si votre inculture en ethnologie vous pousse ou vous limite uniquement à relever les contraires, faites !

Écrit par : Corto | 05/05/2013

Hélène,

Je vais continuez avec les exemples exposés par CLS, en parlant de Tel-Aviv et d'Israël en général, la société israélienne est on ne peut plus, pluriculturelle, par définition, pourrait-on dire, donc cette société quoi que plus qu'intégrée dans le mode occidental (aussi), ne peut que reproduire que les reflets des sociétés occidentales, pas uniquement au niveau factuel mais surtout au niveau de l'expression.

Concernant les communautés gay en Israël, ce sont certainement les premières a avoir pu s'exprimer, s'extérioriser et de fait porter haut et fort les revendications gays dans le reste du monde, mais cela ne veut pas forcément dire que les proportions soient plus importantes en Israël que dans le reste du monde occidental.

Exemple, l'homosexualité et la pédérastie sont très certainement beaucoup plus répandue dans les pays musulmans, néanmoins elle est dans ces pays un motif de peine capitale, donc le silence est de mise, chaque année et plutôt pour des raisons politiques, des dizaines, voir des centaines d'iraniens sont exécutés au nom de l'islam, cela semble moins choqué l'occident que cette curiosité endémique visant la communauté juive et le grand plaisir des européens de soulever cet aspect d'Israël !!

Il faut également souligné que nombre d'homos sont venus en Israël pour s'y réfugier, comme des russes non-juifs trouvant le climat plus serein que dans leur pays.

Les mouvements de revendications égalitaires homosexuels israéliens datent des années 60, soit bien avant que les européens n'osent même prononcer ce mot !

Il ne faut pas non-plus oublié que les homosexuels subissaient les mêmes traitements par les nazis que les juifs, tout comme les tsiganes et les communistes, raison pour laquelle sans doute, Israël était très majoritairement communiste après sa création, ce qui n'est plus le cas 65 ans plus tard ! (je ne dis pas ça en ce qui concerne les homos) !!!!!

Maintenant il serait temps de parler de cette soudaine compassion de gauche pour les homos juste après les scandales de l'église !

Y a t-il des vases communiquant entre ces deux phénomènes, mon petit doigt me dit que oui !!!!!!

Suite à des faits ignobles, comme par hasard, les mêmes biens-pensants déjà englués dans quantités de scandales partagent soudainement une forme de destinées avec l'église qu'ils combattaient jadis, je devrais dire ; "combattaient en apparence", car à ces époques, le spectre du communisme russe terrorisait les sociétés européennes et certainement à juste titre.
Cependant, la gauche est avec les années, la meilleures alliées de cette institution en perdition, c'est à dire que la gauche a très bien compris qu'il y a une clientèle à récupérer et avec les mêmes idiomes bienfaiteurs.

Les positions des gauches envers l'homosexualité n'ont pas toujours été au beau clair, c'est aussi un point quelles ont en commun avec l'église catholique. Pendant des siècles, voir plus d'un millénaire, les pouvoirs successifs en Europe connaissaient très bien les pratiques des prêtres catholiques en matière de pédophilie, de nombreux ouvrages littéraires en atteste. Cependant, ce n'est que depuis quelques années que les pouvoirs ont retournés de façon modérée leur position face à ce phénomène monstrueux, pourquoi soudain ?

Pouvons-nous tout mettre sur le compte des nouvelles technologies ou de la modernité ? Ce n'est pas l'avis de tout le monde et pas du mien non plus !

Contrairement aux apparences, il n'y a pas que l'église qui a prit de plein fouet les annonces relatives aux scandales pédophiles en son sein, les milieux homos, aussi, ont été plus que menacés par de telles révélations et leur image en a transpiré.

Qui vient faire le pont entre ces restes d'église en plein éclairage médiatique et la politisation à outrance des égalitarismes, si ce ne sont les socialistes et leur internationale en tête de peloton ?

Ils se sont jetés pour ainsi dire sur cette opportunité, raison pour laquelle certaines droites rejettent si violemment cette nouvelle alliance à peine déguisée, même la gauche s'empare de l'église, qui hormis certains chantres sacrifiés sur l'autel de la nécessité ne pipe mot dans ce dossier, au contraire le changement de pape coïncide également avec ce tournage de veste et le nouveau pape semble bénir cette union avec le diable qui d'autre part a pourrit les fondements de son institution !

A ce demander si les élus socialistes ne vont pas porter sous peu la soutane tel un certain Delanoé lors d'une de ses sauteries haute en couleurs dans la mairie de Paris.

Avec pris en otages, les mêmes victimes infantiles, exactement comme les boucliers enfantins du hamas largement soutenus également par cette même gauche !

Écrit par : Corto | 05/05/2013

Pour conclure tous ces ébats verbaux, je dirais que ce refus des contraires manifesté dans ce "mariage pour tous" et avant tout un refus de la diversité telle qu'elle s'impose de son propre chef.

Sans la diversité et au travers de cette tentative d'unicité de l'humain sur sa propre nature, l'occident ne fait que reproduire sa volonté de vouloir être lui-même le "UN", de se substitué au "Créateur", de se placer lui-même à ce qu'il y a de plus élevé.

Ce désir inconscient d'être l'élément unique et unificateur a toujours tenté les humains. Comme illustré dans les commentaires précédents, la civilisation grec avait déjà voulu se substitué à l'Unique en le défiant et plaçant "le grec" comme aboutissement ou comme base. Le christianisme n'a fait que de transposer cette idéologie, en incarnant une divinité au niveau du SOI, de l'homme et du terrestre. A chacune de ces tentative, il a fallut que des explications surnaturelle afin de permettre de concrétiser, de matérialiser ce type de pensée (unique).

Au travers de toutes ces manipulations mélangeant, génie génétique et politique par le biais de ce refus des différences, les instigateurs de ce chantage, car ce n'est rien d'autre qu'un chantage, inverse les données, ils revendique la "différence" dans le but de s'accaparer la différence et accusent leurs détracteurs d'exclure le droit à la différence qui n'est en fait rien d'autre qu'une "non-différence", il s'agit d'une simple escroquerie rhétorique.

Contrairement aux apparences, il ne s'agit pas de l'acceptation de catégories sociales spécifiques soi-disant exclue, mais d'un rejet des contraires au travers d'une uniformisation des genres, tout cela en hypothéquant ce que l'humanité a de plus précieux, "la Diversité" !!!

C'est un tours de passe-passe, mais personne ne soulève que le gouvernement socialiste, tel un pickpocket qui distrait sa victime pour la détrousser, a profité de la cohue provoquée par l'effet d'annonce, pour subtiliser l'un des fondements les plus naturels et ceci sur une population enfantine n'ayant pas le droit à la parole, allez demander à un enfant si il ne veut pas une maman et un papa !

Ne vous étonnez pas si de nouveaux Anders Breivik ouvre la porte aux fanatismes !

Bien à vous

Écrit par : Corto | 06/05/2013

Hélène, vous pourriez quant même, corriger mes fôtes d’orthographe avant de publier, vous m'enverrez une facture mensuelle !!

Bien à vous

La prochaine fois j'essayerais au moins de me relire ***

Écrit par : Corto | 06/05/2013

"La légende de Gilgamesh, qui serait le plus ancien écrit découvert par les archéologues (bien antérieur à "L'Iliade" et "L'Odyssée" ou aux divers textes bibliques fondateurs du judaïsme et du christianisme), relaterait la première histoire d'amour entre deux hommes et la quête de l'immortalité."

Corto si Israël était "le" paradis nous serions tous dans ce Proche-Orient !

http://www.juif.org/economie-israelienne/185880,40-000-familles-vont-devenir-pauvres-en-israel.php?utm_source=newsletter&utm_medium=mail

Pour le reste il me semble que ta "comprenaisie" à mes commentaires devient de plus en plus difficile tu devrais consulter, ou peut-être me relire?

Je ne suis pas le sujet du blog, pas plus que ce beau pays isolé et entouré de croyants d'un autre genre que le nôtre.

"Quatre millénaires après sa transcription sur les tablettes cunéiformes de Sumer, "L'épopée de Gilgamesh" demeure le premier récit imaginaire connu de l'histoire de l'humanité."

http://culture-et-debats.over-blog.com/article-1160422.html

Écrit par : Pierre NOËL | 08/05/2013

Pierre, concernant la plupart des homos en Israël, ils appartiennent comme toi à la communauté se disant "athée", concernant les coupes budgétaires touchant le sociale en Israël, il ne faut pas oublier qu'en Israël vivent 1,4 millions de musulmans qui épousent plusieurs femmes qu'ils importent des pays arabes voisins, ensuite comme en France ils font de cette industrie de procréation l'un des fleurons de leur spécialité économique.

Donc parmi ces "pauvres" une majorité conjoncturelle se dégage très nettement et composée de musulmans comme en France. Même certains que ces "pauvres" abandonnent leurs descendances dans les rues de Tel-Aviv dés l'âge de 5 ans, un peu comme dans ta ville, certainement et avec tes impôts !!

Il faut espérer que ces élites reproductrices une fois sevrées en allocations auront assez d'économies pour prendre un billet Tel-Aviv - Paris et enfin trouver leur terre promise !!!

Écrit par : Corto | 09/05/2013

Tiens Corto pour passer un bon Dimanche chrétien voici la terre en trois D ça détend, ça évite de dire des bêtises et c'est beau.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=mcGjQX3hUfw

Écrit par : Pierre NOËL | 12/05/2013

Et voilà qui occupera juristes et médecins!

Pourtant, ne s'agissait-il pas de se marier entre tous par amour des enfants à adopter?

http://www.terrafemina.com/vie-privee/famille/articles/18383-mariage-gay-marisol-touraine-favorable-a-la-pma-pour-tous.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 22/05/2013

@Corto
Références, s'il-vous-plaît.
"votre inculture en ethnologie" Vous ne vous sentez donc bien que lorsque vous avez insulté quelqu'un? Cela ne vous suffit pas de tout savoir, d'être par conséquent cultivé en tout, sans jamais être pris en défaut sur aucun sujet?

Écrit par : Mère-Grand | 22/05/2013

Mère, des références svp, où donc vous aurais insulté ?

C'est le "votre inculture" ?

Prenez-le comme un compliment, vous soumettre à ce contraire ne vous fait guère plus briller !!

Écrit par : Corto | 23/05/2013

Je me suis aperçu que le lien vidéo de la terre en trois D avait été supprimé par l'auteur. (je vois que ça suit dans le fond de la classe près du radiateur et la porte de sortie pour les uns les autres dorment...)

En voici un autre il n'y a pas de grand architecte dans le secteur:

http://www.linternaute.com/video/3477/la-naissance-de-la-terre/

Écrit par : Pierre NOËL | 23/05/2013

@Corto
Une fois de plus je me suis fait piéger: j'ai décidément de la peine à me faire à l'idée que l'on puisse utiliser les blogs comme un moyen de diffuser injures, contre-vérités et propagande.
Ainsi votre "il n'y a pas juifs athées" ressemble furieusement au "il n'y a pas d'homosexuels musulmans" proféré pendant que l'on exécute ceux qui se trouvent l'être. Vous pourriez vous lancer dans une vaste campagne de révision des encyclopédie qui portent des textes sur l'athéisme juif et sur les rabbins qui regrettent le phénomène. Que personne n'ait pris la peine de se renseigner sur ce point, que vous répétez à l'envi, me sidère, et me console en même temps: tout le monde se moque apparemment de ce genre d'affirmations grotesques.
Quant à votre "fils qui fait des études d'ethnologie" et votre affirmation d'avoir "dévoré tout les ouvrages de Lévi-Strauss" ils sont fort probablement aussi issus d'une même mythomanie, que celle-là. A laquelle on peut ajouter nombre de vos inventions, notamment la connaissance des montants déposés dans les banques suisses par divers potentats orientaux.
J'espère cependant que votre connaissance des moeurs d'Arafat pendant ses séjours à Genève ne reflète pas une expérience personnelle.
P.S. Vous polluez les blogs depuis trop longtemps, finissant toujours par insulter (je sais, vous ne connaissez pas le sens de ce mot) ceux qui ont pris la peine de commencer un échange avec vous. Comme il y a régulièrement de nouveaux auteurs de blogs, vous trouvez aussi régulièrement de nouvelles victimes, et comme les mémoires sont courtes, et les bonnes volontés abondent, vous vous en tirez assez souvent pour continuer.

Écrit par : Mère-Grand | 23/05/2013

Le fait de vouloir vous en prendre à Corto à chaque page, relève de la persécution prononcée, vous devriez vous faire assister !

Quand aux votre d'insultes, elles sont très clairs et je ne m'abaisse pas à ce genre d'exercice pathétique, juste un conseil, ne vous laissez pas trop influencer par Corto, ça vous rend franchement odieux !

Écrit par : Corto | 24/05/2013

Quand on veut rendre toutes les stérilités légales, c'est ici:

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/742817-mariage-pour-tous-pourquoi-reserver-la-pma-aux-couples-heteros-steriles.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 30/06/2013

Les commentaires sont fermés.