01/06/2013

Chine, seins nus

 

Exhiber une nudité, quelque soit l'âge ou le sexe de la personne, interpelle.

Est-ce à dire que ce soit là le passage obligé pour se faire entendre, la question se pose.

Une femme, professeure d'université, n'a sans doute pas choisi ce moyen d'expression au hasard.

Convaincue qu'il était peut-être le seul digne d'attirer l'attention, cette Chinoise sexagénère n'a pas hésité à publier la photo de son torse nu sur sa page facebook.

Elle y a aussi inscrit des slogans à la manière des Femen. 

Ces exhibitions sont à lire dans un contexte global où la publicité a aussi sa part. Et tout autant le combat politique.

Seules les réponses apportées à ce mode d'expression varient de pays en pays et selon les gouvernements au pouvoir.

Reste à savoir comment le public et les autorités de la Chine concevront l'action de cette femme et si d'autres manifestations de cet ordre suivront.

http://www.rue89.com/2013/05/31/chine-ai-xiaoming-profess...

 

16:41 Publié dans Information, Politique, Pouvoirs, Pratiques, société | Tags : chine, seins nus, femen | Lien permanent | Commentaires (59) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Exhiber une poitrine ce n'est pas exhiber une nudité.
C'est abuser d'un attribut encore un peu tabou.
Vous avez souvent vu des femmes qui véhiculent ces messages politiques à poil ?
Non. Je m'en doutais. En revanche, des hommes qui vont courir nu dans la ville, c'est courant. Ils ne véhiculent rien. Ils sont plus simples.

Écrit par : Pierre Jenni | 01/06/2013

Convaincre, dénoncer, séduire, tout dépend de l'objet de la démarche et selon l'instant, le lieu, la situation et le prix que l'on veut bien y consacrer. La démarche va désormais de la vie à la mort et la pudeur, au sein de ces actions violentes, n'a de valeur et de poids que ce que peut bien estimer leur auteur, à juste titre ou pas ...

Écrit par : Gérard Bienvenu | 01/06/2013

Les femmes qui s’exhibent les seins nus pour protester ou envoyer des messages sont moins dangereuses que : les bombes, les ceintures explosives musulmanes, le mensonge d'état musulman ou non musulman, les terroristes musulmans, les Djihadistes musulmans, les musulmans musulmans, les musulmanes enchiffonnées, les communistes, les socialistes, les obscurantistes religieux, les ignorants instruits-idiots bardés de diplômes, les idiots-utiles et inutiles, les mosquées, les écoles coraniques, les extrémistes de tous poils et de toutes les couleurs, les armes chimiques, les bombes atomiques, le couteaux, les cutters, les petits et gentils voyoux de banlieues, les jeunes musulmans en perdition qui vendent de la drogue dans les banlieues afin de se venger de la colonisation.....


Suite:

Les prisons, les prisonniers qui ont des bombes dans les prisons, les violeurs, les Présidents Obama, Hollande, Merkel, la clique Européenne, Ben Bernanke et ses faux billets, la citrouille de la Corée du Nord, les monarchies en particulier du Golf, le Hamas, et leurs amis, les Chinois, les paradis fiscaux, le vatican, Christine Bouttin, la bargeotte -gay etc.

La liste est trop longue.

Donc ces femmes ont du courage, beaucoup plus que ces hommes qui n'ont rien dans le calbut, sauf pour s'exhiber à poil pendant les matchs de foot. C'est moins dangereux n'est-ce pas?

Ces femmes ne méritent pas la prison comme je l'avais déjà indiqué en d'autres temps. D'autres peines plus subtiles et contraignantes existent dans un premier temps en guise d'avertissement.

Message à toutes mes amies musulmanes, Chinoises, Suisses, Françaises, Laponnes, prenez le relais n'ayez pas peur des ces "dieux-hommelettes" qui roulent la caisse en exhibant leurs bouquins que ce soit le petit livre rouge, bleu, brun ou vert. C'est tout ce qu'ils peuvent montrer, allez-y sauvez cette petite en Tunisie en y allant par milliers les hommelettes barbues reculeront.

Vive les femmes! Quant aux hommes ...DEHOOOORS virez des pouvoirs vous avez fait assez de mal depuis des siècles!!!

Bon Dimanche...

Écrit par : Pierre NOËL | 01/06/2013

Pierre, quelle verve!

Il ne s'agit pas de danger.

Il s'agit de s'interroger sur la portée de telles actions.

Pourquoi devoir utiliser son corps, nu en partie, pour s'exprimer?

Cette femme est une universitaire militante féministe. Que restera-t-il de son geste et est-il vraiment adapté à la cause qu'elle défend?

Il n'est pas question de juger son comportement, tout au contraire!

Il est question de se demander pourquoi la tendance actuelle doit désormais passer par des seins nus tatoués pour exprimer une contestation.

Laissons donc de côté les bombes et leurs dépositaires et interrogeons-nous sur de telles modes d'expression.

Mettre son corps ainsi en jeu et en vue, est-ce donc le seul et ultime moyen de défendre une cause?

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 01/06/2013

Hélène, je constate que les comportements des femmes est en rapport avec leurs difficultés dans certains pays à se faire entendre, à exprimer des idées, des changements de mentalités. Elles expriment également de la révolte.
Cette façon de faire je le répète, est moins dangereuse que d'autres comportements énoncés dans mon commentaire qu'Il faut dénoncer. On ne peut les laisser de côté de mon point de vue, c'est une erreur. Condamnons ce qui est réellement condamnable. Comparons ce qui est comparable.

La Chine comme les pays musulmans, d'autres pays fascistes ne laissent aucune place à la contestation même sympathique.

Elles ont compris que c'est lors d'un événement qu'elles pouvaient exprimer leurs messages et le faire passer au monde entier. Ce n'est pas dangereux c'est même astucieux et courageux dans ce genre de pays, et compte tenu de leur âge.

Dans nos contrées Occidentales, manifester est plus facile, on ne craint pas la prison, la lapidation, la peine de mort etc. Notre regard est différent comme nos réactions.

C'est un moyen d'expressions. Il y a cinquante ans il ne serait rien resté, le fait n'aurait même pas été connu. Elles auraient subit le pire des châtiments, la mort.

Les nouveaux moyens d'expressions sont une arme dont elles se servent, comme de leur corps. Ne soyons pas étonnés des moyens employés par ces jeunes femmes qui ou ces femmes qui n'ont rien d'autre....

Je fais la différence entre ces pays cités et d'autres pays comme la Russie, j'avais donné mon point de vue je n'y reviens pas.

Aujourd'hui, les images ont une place prépondérante, elles en disent long et ce à la vitesse de la lumière, le monde est informé à la même vitesse. lorsqu'elles ne sont pas trafiquées dans un but de propagande elles sont très efficaces c'est le plus important, tout le monde en parle.

Écrit par : Pierre NOËL | 02/06/2013

Pierre,

Ai Xiaoming est une adepte de la théorie du genre développée par Judith Butler et qui est à l'origine de l'avenir unisexe prédit par Jacques Attali.

Cette théorie des genres fait fureur là où on lui ouvre les portes comme en France où Luc Chatel et maintenant Vincent Peillon l'introduisent dans l'enseignement.Christine Taubira aussi, qui organise des stages auxquels sont obligés d'assister les magistrats. Autant dire que l'USM est ravi...

Cela dit, que cette femme défende la cause d'une autre femme qui a dénoncé des traitements abusifs de prostituées est tout à son honneur.

Mais la question demeure de savoir en quoi ses seins nus bardés de slogans auront un impact sur son combat.

S'inspirer des méthodes utilisées par les Femen pour lutter contre la violence faite aux femmes?

En Iran, une femme a aussi lutté pour le droit des femmes. Vous vous rappelez sans doute le combat de Shirin Ebadi qui a été couronnée du Prix Nobel en 2003.

C'est dans ce sens que la question se pose. La défense d'une cause peut se mener de toutes sortes de manières.

Quel impact peut avoir la photo d'une femme seins nus avec des ciseaux en mains sinon de faire le tour du monde. Et après?

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 02/06/2013

L'impact de ces Femen aux seins nus est immense et la cause qu'elles défendent est non seulement honorable mais très courageuse.Pierre Noël a tout de suite saisi la portée de leur geste. Pourquoi pas vous, Hélène?

Les seins nus, une arme délicate pour oser défier les Salafistes qui crient leur haine contre Amina. Ils étaient là, tous ensemble, comme des bêtes à hurler, à vociférer des propos haineux, prêts à tuer.

Les seins nus, fragiles et persévérantes, les Femen dénoncent la politique de Poutine face à des policiers casqués, armés et dangereux.

Les seins nus, elles remettent en cause les dogmes des religions, face à une institution de religieux, manipulateurs de la pensée dans nos contrées chrétiennes et persécuteurs des infidèles dans les mosquées.

Les seins nus, elles manifestent contre la prostitution.

Les femmes aux seins nus que beaucoup d'entre nous caricaturent, car elles présentent une partie de leur anatomie jusqu'ici vouée à allaiter les enfants, provoquent de l'incompréhension.

Les seins sont aussi un objet de désir, et certains sont choqués et crient au scandale.

Alors, les insultes fusent, les condamnations morales tombent. Les Femen sont emprisonnées, et je ne donne pas cher pour leur vie dans les pays musulmans.
A leur encontre, des propos sexistes ont été lancés. Elles appâtent le mâle, avec leurs attributs de jeune femme. Ce procès d'intention tombe, puisqu'aujourd'hui, une femme mature, présente ses seins pour la défense de la liberté.
Lorsqu'on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage! Pourquoi ne pas avoir écouté depuis le début les revendications de ces femmes à l'intelligence vive. Elles ont pensé que la dignité humaine, la liberté de croyance des individus, l'égalité des sexes valaient bien l'exposition de seins nus!

Écrit par : Noëlle Ribordy | 02/06/2013

Noëlle,

Pierre Noël répondra de ce qu'il a compris lui-même et j'ai répondu à son point de vue.

Je vous invite donc à relire mon dernier commentaire et à tenter de comprendre le sens de mon point de vue avant de poser des questions.

Il ne s'agit pas de juger quiconque ici. Nous ne sommes pas dans un tribunal.

Il s'agit de demander quel sens a le corps brandi dans sa nudité pour faire avancer une cause. Rien de plus ni de moins.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 02/06/2013

Autre chose encore, Noëlle.

La maltraitance est un phénomène odieux qui concerne des millions de personnes.
Combien de cas sont-ils repris par les medias?

Une cause a besoin de relais efficaces pour être entendue. Et la question à se poser serait de savoir qui opère les choix des causes à relayer.

Combien de prisonniers politiques ou de droit commun ne croupissent-ils pas dans les prisons du monde sans qu'aucun media ne s'y intéresse?

Il convient avant tout de situer la défense d'une cause dans son contexte. Et d'observer quels sont les pouvoirs que l'on conteste et pourquoi.

Alors comme par hasard, on va se focaliser sur les malheurs que ces pouvoirs engendrent ce qui permet de mieux dissimuler ceux que l'on ne veut pas voir chez soi. Vous connaissez le procédé puisque vous l'évoquez.

Dans ce cas, je vous remercie de comprendre le sens dans lequel je m'exprime.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 02/06/2013

Hélène,

Je vous ai répondu sur les seins nus des femmes qui se rebellent.J'ai donné mon avis et je comprends qu'il ne soit pas partagé.
Toutes les horreurs commises dans n'importe quel pays sur les femmes, les enfants, les hommes doivent être dénoncées et je ne crois pas qu'aujourd'hui, un quelconque gouvernement puisse cacher ses exactions.
Les prisonniers politiques, les femmes tuées, les enfants assassinés, tous ces crimes sont dénoncés déjà par les Institutions caritatives, la Croix-Rouge et relayés par les Médias.
Et tout gouvernement qui se respecte devrait reconnaître ses torts et assurer la paix. Mais là entrent entre jeu, la toute-puissance des dirigeants, la peur de ne plus asseoir leur pouvoir. La manipulation est un art que les dictateurs des pays usent et abusent avec un mépris certain et une totale impunité.
Bon dimanche

Écrit par : Noëlle Ribordy | 02/06/2013

Préambule : j'ai beaucoup de peine avec les Femen.
Je ne vois pas dans ce groupe des personnes idéalistes et détachées de toute influence et manipulation. Leur financement est plus ou moins occulte. De plus, leurs camps d'entraînement à la lutte de rue, aux attaques-commando me semblent exiger au moins de la saine méfiance. Je ne peux pas adhérer à ce mouvement.

Tant la jeune femme tunisienne que cette chinoise font un autre choix que moi, pour des raisons qui leur appartiennent.
Il m'est difficile de comprendre leur geste, mais je crois y déceler une forme de désespoir et une sorte de geste presque suicidaire. Cela me fait penser aux immolations des moines tibétains ou du jeune tunisien, qui a initié le "printemps arabe".
Amina et Ai Xiaoming prennent des risques tellement plus grands que les Femen en Europe. Leur geste ridiculise un peu ces hystériques qui vocifèrent sur la voie publique, dans leur attirail de prostituées symboliques.
Vous demandez : quel sens a ce buste nu solitaire bardé de slogans qui s'exhibe sur un écran d'ordinateur et qui peut être vu partout dans le monde, où on accès à internet ?
Cela me semble assez limpide : c'est le cri en image d'une femme seule, qui en est arrivé à ce point de ras-le-bol, qu'elle transgresse en toute connaissance de cause un tabou social plus particulièrement féminin.
Elle n'a pas le courage de s'immoler, mais le geste implique son corps et la vue de ses seins est probablement censé "mettre le feu" aux poudres, initier une prise de conscience soit autour d'elles, soit d'attirer l'attention des étrangers.
En récupérant le gimmick des Femen, elles les remettent en question à plusieurs niveaux, tout en provoquant un débat plus vaste.
Nous faisons partie de ce débat et dans ce sens, Amina et Ai Xiaoming ont réalisé leur projet ou ce que je crois être leur projet.

Écrit par : Calendula | 02/06/2013

Noëlle, Hélène ne supporte pas les seins nus depuis que son héros Poutine a viré sa cuti dans l'affaire "Pussy-Riot", soudain comme beaucoup, elle a aussi viré, non pas sa cuti mais son attirance pour les assad et autres sanguinaires soutenus par ce qu'il reste de la Russie !

C'est tout, lorsque Poutine sera renversé avec peut être autant de morts qu'en Syrie, alors peut être, elle apportera moins d'importance à ce qu'elle qualifie d'obscène !

Bizarre car bon nombre d'icône sont bien moins pudiques que la nouvelle dictature russe !

Écrit par : Corto | 02/06/2013

Calendula,

Que son geste soit suicidaire, on peut le penser. Mais cette femme n'est pas seule.

Cette femme est une adepte de la théorie du genre qui fait des émules à travers le monde entier. Elle a donc un mouvement solide derrière elle. Et autant de relais médiatiques.

Encore une fois et vous l'avez bien compris, merci, le débat porte sur la manière et non les causes.

Le débat porte aussi sur les relais médiatiques occidentaux.

Et ces relais sélectionnent ce qui leur convient.

Pourquoi n'entend-on pas parler d'autres causes terrifiantes qui se déroulent par exemple dans les prisons américaines?

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 02/06/2013

@Hélène,

Dois-je comprendre que je ne suis pas bien restée cantonnée dans le domaine que vous voulez aborder ? J'ai fait des efforts, j'ai bien gardé votre questionnement sous les yeux, mais je crois que je n'ai pas été assez bonne élève ! ;-))) J'ai été hors-sujet selon vous !

La manière et les causes ?
Le fond et la forme ? Peut-on vraiment les séparer ?
Vous désirez que nous nous exprimions sur la manière, sur la forme.

Concentrons-nous donc sur Ai Xiaoming : a-t-elle choisi la bonne manière ?

Si elle veut attirer l'attention sur l'autre femme, qui se bat pour améliorer les conditions de vie des prostituées chinoises ( voir votre lien de Rue 89) et qui aurait été emprisonnée, puis battue par la police, on peut penser que de montrer ses seins et des ciseaux peut être une manière pas totalement éloignée du fond ou de la Cause. Zut ! A nouveau, je me retrouve à parler du fond. Incorrigible !
Même si cette chinoise a un groupe derrière elle, elle s'expose seule, comme elle pourrait s'immoler seule.
Doit-on disqualifier Ai Xiaoming , si elle a le tort d'être dans une mouvance féministe qui ne nous convient pas ? Je réponds par la négative, car grâce à son acte, Rue 89 a publié l'information concernant la lutte de l'autre femme chinoise. Oups ! On ne parle pas de la cause.

Vous, à votre tour, vous attirez notre attention sur cette nouvelle, en nous fournissant le lien et je vous en remercie,( car je trouve la femme qui se préoccupe du sort des prostituées chinoises assez admirable.)

Si vous aimeriez que nous nous exprimions sur le sort des prisonniers américains, vous pourriez nous fournir des liens à ce sujet. Car cela n'est pas un tabou médiatique. On pourrait d'ailleurs parler du sort des prisonniers dans beaucoup de pays dans le monde. Pourquoi les américains, plutôt que les turcs, les coréens du nord ou les africains du sud ?

Sans vous, encore une fois, je ne me serais pas intéressée à Ai Xiaoming.
Vous avez fait le choix d'en parler, donc je me sens un peu roulée dans la farine, si vous nous reprochez de ne pas parler d'un sujet plus noble et digne d'intérêt.

Écrit par : Calendula | 02/06/2013

Disons qu'en Amérique ils n'enferment pas les petits chefs d'entreprises comme dans Poutinland !

Écrit par : Corto | 02/06/2013

Corto,

Puisque vous tenez au hors sujet, voici en réponse à vos allégations:


http://www.youtube.com/watch?v=80c2rR25f6w

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 02/06/2013

Calendula,

Je saisis mal en quoi vous vous seriez sentie "mauvaise élève" dès lors qu'au contraire, je relève dans mon précédent commentaire que "vous l'avez bien compris".

Par ailleurs, et en réponse à votre question, voici le sort d'une femme dont vous aurez peut-être entendu parler puisque "cela n'est pas un tabou médiatique"

http://chansonrebelle.com/coups-de-gueule/milke-debra-dans-le-couloir-de-la-mort-depuis-20-ans.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 02/06/2013

Calendula,
Je suis abasourdie en lisant "elle n'a pas le courage de s'immoler" Prétendez-vous que les Femen et Mme Xiaoming pour manifester contre des dictatures, contre des inégalités faites aux femmes ou autres crimes, devraient s'immoler sur la place publique? Vous avez voulu faire un jeu de mots, rassurez-moi, avec "mettre le feu" aux poudres avec l'exposition de leurs seins.
Attention, les mots peuvent tuer.
Ce mouvement des Femen qui demande à leurs membres de se plier à des règles strictes peut provoquer un malaise, j'en conviens.
Lorsque les Femen vont en Tunisie, ce n'est pas pour un voyage d'agrément.Elles ont une mission à remplir et une mission digne: apporter leur soutien à une jeune femme Amina que les Salafistes rêvent justement de la mettre sur le bûcher.
J'en appelle aux femmes, qui oserait défier les gouvernements, les fanatiques, les religieux? Celles qui écrivent sur les blogs, comme moi, comme vous, tranquilles derrière leur ordinateur, j'en doute.
Car il faut du courage,une sacrée dose de volonté et aussi du soutien de leur mouvement pour oser défier, les seins nus, des régimes totalitaires.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 02/06/2013

@Noëlle,
Non, vraiment, je n'appelle personne à s'immoler. Je trouve cet acte absolument horrible et vous le savez peut-être : de nombreux moines tibétains se sont immolé ces derniers temps. Il est clair que cet acte est plus spectaculaire que des seins nus, mais je suis bien sûr consternée face à ce désespoir.
Il s'agissait d'ironie. En effet, j'essayais de dire (maladroitement) que la manière, qui consiste à montrer ses seins n'est pas forcément prise au sérieux. Amina risque sa vie, car elle a fait ce geste de se dénuder le haut du corps dans un pays, où c'est très risqué.
Je veux insister sur les effets de ce geste : se mettre en danger de mort.
Que pensez-vous des intentions d'Amina et de Ai Xiaoming ? Ne cherchent-elles pas à provoquer des réactions, à mettre le feu aux poudres ?

Il est clair que je ne cherche pas du tout à faire ma maligne derrière mon ordinateur.
Je pense néanmoins que les Femen ont une responsabilité directe dans cette situation.
Elles ont montré l'exemple, elles ont initié ce geste des seins nus en Europe, où cela n'est pas mortellement dangereux. Elles ont une organisation financière derrière elles, une théorie, une infrastructure. Il faut qu'elles réfléchissent bien comment soutenir Amina au mieux.
Personnellement, je ne sais pas quelle est la meilleure façon de le faire. Aller hurler seins nus à Tunis peut amener beaucoup de couverture médiatique, mais Amina ?

Écrit par : Calendula | 02/06/2013

@Hélène,
Je viens de lire l'article que vous mettrez en lien concernant cette femme accusée du meurtre de son enfant.
Je ne sais pas s'il faut que je prenne position sur le fond ou la forme. Comme je ne suis pas capable de bien séparer les deux, je m'exprimerai comme je le peux.

Effectivement, le cas de D. Milke est insupportable et les personnes qui cherchent à faire connaître son cas font du bon boulot.
Les erreurs judiciaires américaines sont spectaculaires, puisqu'elles impliquent souvent une condamnation à mort. Ces erreurs sont l'un des arguments majeurs contre la peine capitale.
Si jamais Debra Milke est innocente et qu'elle se trouve depuis 20 ans dans le couloir de la mort, je dirais qu'elle vit un enfer sur terre.

Ai-je bien compris que ce que vous demandez, au fond, c'est qu'on s'occupe davantage de causes comme celle de D.Milke et vous pensez que les moyens que ses défenseurs mettent en oeuvre ( film et chanson) sont meilleurs et plus dignes que les seins nus. Que les médias devraient davantage mettre en avant les premiers que les seconds.

Mais justement, la force de la démarche des Femen réside dans l'exploitation d'un des points faibles des médias actuels : la soif de sensationnalisme et de nudité provocante.
C'est bien plus sexy de montrer des femmes à la poitrine dénudée qui hurlent de façon hystérique que de faire écouter un "protest-song" ou de montrer un documentaire déprimant.
Je fais une différence entre les Femen européennes et la femme chinoise et tunisienne. Je regrette que les deux se mettent ainsi en danger, mais leur cause n'en est pas pour autant à négliger.

Écrit par : Calendula | 02/06/2013

Hélène, mort de rire, d'abord ça date de 2008 et ensuite vous voulez aller la voir la cimenterie ???

Et je parlais des petits chefs d'entreprises emprisonnés, c'est pas tout à fait la même chose !!

Écrit par : Corto | 02/06/2013

Calendula, disons que si une femme montre ses seins dans un pays "civilisé", pratiquement rien ne se passe, alors que dans un pays musulman elle risque sa vie, de toute manière dans ces pays musulmans les femmes risquent leurs vies sans montrer leurs seins, connaissez-vous le pourcentage de viols dans les populations féminines dans la capitale égyptienne ? plus de 80% des femmes de cette ville ce sont fait violées, par attouchements violant, viols simples et en bande etc..
Si elles osent aller poser plaintes, là elles risquent la mort !

En Chine, pendant que des mannequins défilent quasiment à poil dans les palaces, la nudité peut aussi être un outils de répression, comme le simple fait de taper "jasmin" sur internet !

Mais tous ces régimes ne vont pas durer et ce sont encore les femmes qui ont le courage de confronter en première ligne ces salauds qui ont tous des comptes à Genève !

Écrit par : Corto | 02/06/2013

Calendula,

Nous nous sommes comprises.

Il y a des horreurs et des monstruosité dénoncées de manière juridique, légale et institutionnelles qui sont étouffées si elles mettent en péril un pouvoir.
Cela s'observe partout et au niveau le plus quotidien de la vie ordinaire quelle qu'elle soit.

Ainsi,la manière dont use Ai Xiaoming pour réagir à une violence subie par une autre femme de la part d'hommes est celle d'une féministe engagée qui n'est pas une inconnue en France. Comme vous avez pu le lire sur l'article de Rue89, Ai Xiaoming a été couronnée du Prix Simone de Beauvoir en 2010.

Cette femme professeure de 60 ans est aussi adepte de la théorie du genre.

Cette théorie, il en a été beaucoup question sur ce blog et Corto a largement contribué à enrichir le débat, ne serait-ce qu'en citant un excellent article de Daniel Sibony.

Ai Xiaoming n'est pas seule dès lors qu'elle appartient à un mouvement qui dispense ses thèses partout dans le monde.

La France a abondé dans le sens de la théorie du genre, raison pour laquelle, sans doute, Ai Xiaoming y a été honorée du Prix Simone de Beauvoir.

Pour rappel, Judith Butler, qui est à l'origine de la théorie du genre est partie du constat de Simone de Beauvoir, à savoir qu'on ne "naît pas femme qu'on le devient".

Tout cela pour dire que le contexte actuel prête parole et attention à tout combat qui va dans le sens de cette théorie.

Comme vous l'aurez constaté, le cas de Debra Milke a été défendu par un homme, Jacques Secretan. Et cet homme a consacré un livre à Debra Milke, "Une mère innocente condamnée à mort aux Etats-Unis", Favre, 12 mai 2011.

Où aboutira-t-il avec se démarche, nul ne le sait.

Mais son engagement, sa force et son courage valent autant que celui de cette femme qui s'affiche seins nus sur sa page Facebook.

Pour le reste, combien d'autres causes existent-elles en Occident où l'horreur a voulu être dénoncée et a été étouffée?

Rappelez-vous comment Carla del Ponte à été remerciée pour avoir eu le courage de dénoncer au printemps 2008 le trafic d'organes au Kosovo. Bernard Kouchner a éclaté de rire quand elle avait évoqué ses découvertes.

La suite, on la connaît, Carla del Ponte a été aimablement écartée.

Voici de quoi méditer:

http://www.prorussia.tv/Trafic-d-organes-au-Kosovo-les-amis-de-Bernard-Kouchner-arretes-les-uns-apres-les-autres_v286.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 02/06/2013

@Hélène,
Je vous lis attentivement et je prends acte : la militante chinoise n'est pas aussi seule et anonyme que sa photo solo pourrait le faire penser.
Simplement, j'observe que les deux femmes dont nous avons parlé ici se retrouvent sur internet seules et à visage et seins découverts. En Europe, les Femen se produisent toujours en groupe.
Il me semble comprendre que son engagement féministe beauvoirien et les relais qu'elle a en Europe disqualifient totalement Ai Xiaoming à vos yeux. Son geste serait un acte qui ne servirait à lui donner une notoriété internationale et à faire avancer la cause des féministes qui promeuvent les études-genre.
Je n'en sais rien. Ai Xiaoming est peut-être une mauvaise avocate pour la militante qu'elle défend.
Malgré tout, grâce à elle, Rue 89 et à vous, grâce à cette photo, j'ai appris l'existence de cette militante qui se préoccupe de prostituées chinoises. Genre ou pas, cette femme courageuse est sortie de l'anonymat.
C'est déjà ça.

J'ai toujours de la peine à mesurer le courage de chacun. A quelle aune le mesurer ? Est-ce vraiment utile ?
Est-ce qu'un inconscient est courageux ? Est-ce qu'un gringalet peureux qui y va quand-même est moins courageux qu'un malabar qui a déjà connu plusieurs victoires, soit physiques soit morales ? Je ne trancherai pas.
Chacun son truc, chacun son domaine. On peut choisir ses combats et ses admirations, librement, sans devoir rendre des comptes.
Je n'aime pas demander aux gens de se battre pour toutes les causes simultanément et surtout pas pour celles qui me tiennent à coeur. C'est à moi de m'engager pour ces causes-là et ne pas compter sur les autres.

Le cas du trafic d'organes au Kosovo est emblématique d'à-priori politiques.
Les vérités inconfortables doivent être dénoncés.


@Corto,
Je ne sais pas si vos chiffres sont exacts et vérifiables, mais j'ai également lu qu'en Egypte, les femmes sont harcelées à grande échelle. Elles doivent faire preuve de grand courage et d'organisation pour ne pas tomber entre les mains de ces hommes qui pensent qu'ils ont tous les droits.
Les égyptiens ont une grande responsabilité dans cette situation, ils doivent faire cesser ces agissements, balayer devant leur propre porte. Le plus dingue dans cette histoire est leur prétention d'avoir un régime d'inspiration religieuse.

Écrit par : Calendula | 02/06/2013

Calendula, ce sont les chiffres annoncés par plusieurs associations de femmes violées du Caire, elles ont fait des sondages qui valent ce qu'ils valent, mais il faut aussi tenir compte du fait que des viols ont lieux dans les rames et les stations de métro, en présence de milliers de cairotes insensibles à ces abominations devenues habituelles dans cette ville, depuis l'arrivée au pouvoir des frères musulmans qui légitiment ces comportements en disant que les femmes n'ont pas à se trouver sans être accompagnées de leurs maris ou "frères" !

Autre fait, certaines femmes ont été violées plusieurs fois. ce qui devrait encore alourdir les estimations !

En France ce ne sont pas moins de 200 viols déclarés à la police chaque jour qui parlent également des comportements des musulmans dans ce pays, certes, pas tous sont commis par des musulmans, mais une bonne partie d'entre eux le sont !!

Mais silence, c'est comme avec la Shoa, on en parlera dans 30 ans !

Écrit par : Corto | 02/06/2013

Calendula,

J'expose différentes causes et interroge les manières avec lesquelles elles sont défendues.

Si, comme Corto, je ne goûte pas particulièrement à la théorie du genre, je n'en ai pas pour autant "disqualifié" Ai Xiaoming ui s'expose seins nus.

Je mets sa médiatisation en perspective avec d'autres.

En ce moment, tout ce qui favorise l'implantation de cette théorie du genre est relayé.

Par ailleurs, je relève aussi en évoquant la cause de Debra Milke qu'un HOMME a su défendre la cause d'une femme violentée par d'autres hommes.

Et que cet homme, Jacques Secretan, a usé d'une énergie sur le durée.

Ce qui démontre que des hommes savent aussi bien défendre des causes de femmes violentées.

Vouloir en permanence mettre d'un côté les femmes et de l'autre les hommes pour rendre les premières victimes des seconds est regrettable.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 02/06/2013

Bonsoir, encore, Hélène,

Si je vous comprends bien, Ai Xiaoming monterait les femmes contre les hommes. Sa photo serait une action qui va dans ce sens.
L'article de "Rue 89" précise malgré tout que sur les 13 les policiers qui se sont rendus chez la militante pour la tabasser, 12 étaient des femmes.
Ne s'agirait-il pas, malgré le lourd passé féministe de Ai Xiaoming, de dénoncer le système policier, plutôt que les hommes ?

A nous de décider ce que nous voulons voir dans ce geste médiatique. Certains vont trouver que Ai Xiaoming n'est qu'une provocatrice, qui dessert la cause qu'elle veut défendre. D'autres interprèteront cette photo comme une bouteille à la mer, même si elle n'est pas lancée par une inconnue innocente.

La militante qui s'occupe de la cause des prostituées aurait donc avantage à trouver un ou des hommes séfrieux pour l'aider à s'en sortir et à sortir de l'anonymat.
Je crois comprendre qu'une des façons d'échapper à la disparition, c'est de devenir célèbre en occident.
Nous connaissons le cas de plusieurs opposants chinois, dont le parcours a pu être dévoilé dans nos médias et cela leur a valu soit encore de la prison supplémentaire, soit une sorte d'ex-filtration.
Savez-vous si des hommes chinois sont prêts à faire des actions pour défendre les prostituées de leur pays, ainsi que des activistes qui prennent des risques personnels énormes?
Peut-être que des hommes sont déjà engagés dans ce combat et Ai Xiaoming leur fait ombrage.
Si les hommes ne s'engagent pas, je dirais que mieux vaut même une féministe beauvoirienne que l'absence de tout défenseur.
Je suis vraiment très ignorante quant aux débats hommes-femmes en Chine et je ne m'exprimerai donc pas davantage à ce sujet.

Écrit par : Calendula | 02/06/2013

"Si je vous comprends bien, Ai Xiaoming monterait les femmes contre les hommes. Sa photo serait une action qui va dans ce sens."

Non, pas du tout. Là, vous interprétez.

A part cela, Calendula, que pensez-vous de Shirin Ebadi que j'ai évoquée, elle aussi pour son combat?

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 03/06/2013

Ceci dit, les chinoises ont un sacré compte à régler avec les mecs de leur pays !!

Ils ne sont pas encore sortis de l'auberge !

Dans l'actuelle nouvelle génération active, 1 femme pour 3 hommes, ça fait de sacrés dégâts dans le relationnel !!

Mao, n'a pas finit de massacré la population chinoise !

Écrit par : Corto | 03/06/2013

Hélène, cette femme mène plusieurs combats si je lis bien les liens. Je suis en phase avec Noëlle Ribordy qui exprime très bien ma pensée, sauf sur Poutine ou j'ai mis l'accent sur la sévérité des punitions, démesurées en rapport avec le petit délit.

Il ne vous a pas échappé que je défends la -Liberté d'expression sous toutes ses formes. Ce mot ou je mets toujours un L -majuscule car cette Liberté est mon idéal de vie, de progrès, d'évolution qui mènent au bien être, et pourquoi pas au bonheur.

Lors d'une manifestation, vous avez de multiples revendications, des gens différents, avec des goûts différents et des points de vues différents etc, etc.
Devrait-on empêcher un adepte du mariage gay de la GPA, PMA à revendiquer la fin de la prostitution des gamines en Asie ou ailleurs?

Pourquoi condamner cette personne qui est en accord avec -L'Attali et autres cornichons du genre? Là n'est pas le combat? Ce qui voudrait dire que si quelqu'un défend un cause qui ne correspond pas au modèle de représentation imposé par les religieux et les inféodés dans les pouvoirs, il ne pourrait plus combattre quoi que ce soit?

Je ne me situe pas sur cette ligne de conduite. Si demain les églises chrétiennes agissent contre toute formes, de tortures envers les femmes musulmanes, qu'elles demandent officiellement aux "indignitaires musulmans" fans de ce concept -islam- de ne plus enchiffonner les femmes, ne plus les rendre esclaves, ne plus les lapider, ne plus les violer et leur donner un place égale à celle des hommes je retourne à l'église pour applaudir, pas pour prier. Je laisserai également une piécette dans la corbeille.

Je comprends parfaitement la question posée, la difficulté est que je marche à ma façon en prenant quelques petits chemins détournés un peu comme dans "Le cercle des poètes disparus"

Une musulmane a le droit de s'exhiber de la même manière pour défendre sa charia, adhère qui veut?

Je suis contre ces mouvements téléguidés en général, sans culture qui font un peu n'importe quoi. Mais dès qu'il s'agit de dénoncer l'obscurantisme religieux, le despotisme, la misère des femmes, l'esclavage dans lequel les -hommes veulent les y maintenir, ou les mettre pour leurs belles raisons soi-disant sacrées, je les soutiens.

Dans mon premier commentaire j'ai précisé ceci: "La Chine comme les pays musulmans, d'autres pays fascistes ne laissent aucune place à la contestation même sympathique."

Que ce procédé soit venu d'Ukraine, des femens peut importe. Ce procédé est excellent en communication pour faire passer des messages le plus souvent "inquiétants" "urgents" pour dénoncer des causes -justifiées- elles mettent en péril leurs vies et leur Libertés. Il faut faire le tri des bons et des mauvais messages, je prends ou je laisse.

Hélène si le sujet avait été élaboré en indiquant que cette Chinoise pratiquait cette forme de contestation pour défendre les thèses de la théorie du genre la PMA et la GPA mon commentaire aurait été différent.

Écrit par : Pierre NOËL | 03/06/2013

Pierre,

A chacun son avis et tel est le sens d'un débat que d'en faire part aux autres.

Il faut toutefois ne jamais perdre de vue que le contexte dans lequel une information surgit n'est pas neutre.

La cause des prostituées, qui ne l'a pas défendue?

Si cette féministe adepte de la théorie du genre est à l'image de Najat Vallaud-Belkacem qui lutte aussi contre la prostitution en voulant l'interdire alors qu'elle est tout à fait favorable à la GPA et la PMA pour les homosexuels en bonne adepte de la théorie du genre qu'elle est, dans ce cas, je constate qu'elle considère le ventre de la femme comme objet à louer comme Pierre Bergé qui l'a comparé aux bras qu'on loue.

J'ai cité Shirin Ebadi et personne ici ne l'a relevé.

Shirin Ebadi en connaît un rayon en matière de droits de la femme bafoués.

Je n'ai jamais vu aucune image des seins nus de Madame Ebadi et elle a été couronnée du Prix Nobel de la Paix.

Qu'en pensez-vous?

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 03/06/2013

Corto, le lien de Poutine, tu l'as bien regardez? Si oui, tu devrais admettre qu'il a la stature d'un chef d'état; il est loin de se plier à un milliardaire qui veut faire plaisir à son banquier?

Chez nous en Europe et en France en particulier, c'est le contraire. Nous avons des momies "à genou afin combler les désirs des banquiers et des industriels" qui nous imposent la multi-culture pour baisser les salaires, et mettre une croix judéo-chrétienne-musulmane sur de nos régimes sociaux. On les a vus agir dans les Balkans, en Irak, tous pourris, tous menteurs! Corto tu as raison d'évoquer le trafic d'organes de ses sanguinaires que les Occidentaux ont défendu avec nos deniers sous prétexte d'un génocide de 500 000 musulmans.

Rien est joué en Russie, Je ne suis pas le seul à considérer que Poutine est sur la bonne voix pour son pays. La démocratie est à prendre avec des pincettes, (on voit comment ça fonctionne en France et en Eurabie) vu le nombres d’ethnies, de cultures d'origines, mais surtout, d'anciens communistes il se doit de ne pas céder même si..... Si on y ajoute les USA qui voudraient que la Russie soit à la botte d'Obama, la tâche est délicate et prenante. La reconstruction d'une Nation est très longue, ce n'est pas un despote loin s'en faut.

De mon point de vue, cette pratique de manifester seins nus gribouillés de slogans, n'appartient plus au mouvement original. Il est, et sera repris par d'autres femmes dans d'autres combats, sans la manipulation des Femens. Cela devient un mode de protestations des femmes pour des causes justes.

Hélène, ce que vous écrivez est juste, mais relatif:

" Ce qui démontre que des hommes savent aussi bien défendre des causes de femmes violentées.
Vouloir en permanence mettre d'un côté les femmes et de l'autre les hommes pour rendre les premières victimes des seconds est regrettable."

Dans les pays musulmans ou l'état c'est l'islam, l'islam c'est pour les hommes. Ailleurs, c'est le parti communiste qui dirige, dans les deux cas les femmes ont peu de chances de pouvoir défendre leurs causes sans passer par la case prison pendant des dizaines d'années, comme en Birmanie et ailleurs.

Donc, la méthode est bonne pour mieux communiquer avec le monde, même s'il faut faire le tri. Dans ces contrées elles ne peuvent compter que sur elles-mêmes ce qui est dômage, ça ne grandit pas les hommes.

Écrit par : Pierre NOËL | 03/06/2013

On tombe dans la chorale des genres, Shirin Ebadi est confrontée à des cas n'ayant rien à voir avec les récréations féministes de certaines attractions plutôt plastiques que politiques !

Ceci dit, allez-vous balader le long des grands boulevards iraniens, ce ne sont pas une, ni vingt, ni cent, ce sont des milliers de femmes qui vendent leurs charmes aux frappés de passages, elles le font pour acheter de la came, 20% des jeunes dans les grandes villes sont toxicos à l'héroïne afghane. Téhéran est très certainement la ville plus fréquentée du monde par les prostituées et prostitués de 12 à 70 ans !

Donc Shirin Ebadi se battait, (maintenant qu'elle a son prix, elle fait la star dans les salons grands hôtels quand elle le peut), pour des filles souvent prises dans ces enfers iraniens sans comparaisons avec nul-part ailleurs !

Écrit par : Corto | 03/06/2013

Corto,

Voici des nouvelles de Shirin Ebadi.

Merci de ne pas trop vite porter d'allégations sur son mode de vie.

http://www.franceinfo.fr/societe/les-choix-de-france-info/choix-913691-2013-03-08

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 03/06/2013

Hélène, en 2000 elle a été accusée d'avoir distribué des K7 prouvant la violence du régime. Elle s'est retrouvée en prison avec une interdiction d'exercer!

A l'époque les moyens de communication notamment internet, étaient faibles ou inexistants.

Aujourd'hui elle est un peu plus âgée, certainement pas libre de ses mouvements, je ne connais pas son point de vue sur le sujet?

Écrit par : Pierre NOËL | 03/06/2013

Faux, y a plus de femmes élues par les frères musulmans en Egypte et en Tunisie qu'en Russie, je veux dire proportionnellement 3 fois plus !

Et c'est pas pour les défendre !!

Écrit par : Corto | 03/06/2013

@Bonjour, Hélène,
Je constate ce matin que je suis une couche-tôt !
Au lit vers 23 heures, je n'ai pas pu réagir à votre question concernant Shirin Ebadi. N'y voyez donc pas une fuite.

Elle est une grande dame. Peu de personnes (hommes ou femmes) ont cette envergure-là. Elle était magistrate dans un pays avec une longue tradition de formation des femmes. Elles continuent à fréquenter les universités, malgré leur enchiffonage.
Shirin Ebadi a fait l'unanimité en occident et sur le fond et sur la forme.
Son action est incontestée. Et elle continue à témoigner, comme le montre votre lien.
Je comprends que vous l'admiriez davantage que les femmes qui montrent leur seins et je vous comprends.
Plein de femmes ont mené des combats dignes sur cette planète avant l'irruption du concept Femen.
En fait, personne ne s'est montré seins nus sur la scène politique avant 2013 (sauf la Cicciolina) et on s'en passait très bien.
Le prix Nobel n'a pas encore été attribué aux Femen, à Ai Xiaoming ou la Ciccolina et c'est bien ainsi.
Ne me faites pas dire que je trouve les seins nus un bon moyen de se battre pour les droits de quiconque.
Tout au début de ces échanges, j'ai écrit ceci :
"Tant la jeune femme tunisienne que cette chinoise font un autre choix que moi, pour des raisons qui leur appartiennent."
Elles ont moins d'envergure, éducation, classe que Shirn Ebadi, mais faut-il pour autant qu'elles ne fassent rien !
D'ailleurs, mon opinion à leur sujet importe peu.
En Tunisie et en Chine, des femmes sont en détresse ( des hommes, enfants et personnes âgées également). Et pas que dans ces deux pays-là.
Si des ressortissantes de ces pays ne trouvent rien de mieux que de se montrer seins nus, qui suis-je pour leur jeter la pierre ?
Je ne peux pas leur reprocher de ne pas s'occuper de toute la misère du monde, ni le choix de leur méthode.
Mais je constate qu'il se trouve des personnes pour s'engager de façon très concrète pour une cause, au moins.

Écrit par : Calendula | 03/06/2013

Je ne vois pas ce que j'aurais pu dire de faux !

Shirin Ebadi était à Genève la semaine passée sauf erreur, comme je le dis, dans les palaces à engouffrer des petits fours !

De toute manière l'avoir induite dans le débat "femen" est complètement à coté de la plaque, ne pas confondre la lame et le manche !

Écrit par : Corto | 03/06/2013

Corto,

Le débat porte sur la manière de défendre une cause.

Comme d'habitude, vous ne retenez d'un échange que ce qui vous arranger.

Et en matière de confusion des genres, vous n'êtes pas en retard.

Donc merci de lire un propos comme il convient.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 03/06/2013

Calendula,

Merci de votre commentaire.

Nous nous rejoignons. ¨

Par ailleurs, ce genre d'échanges sur des sujets aussi sensibles est forcément délicat.

Mon propos visait à interroger et chacune et chacun a répondu à sa manière.

Merci à tous de votre participation.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 03/06/2013

Hélène, vous vous êtes déjà méchamment prise les doigt à ce propos, ne vous y laissez pas reprendre, la rhétorique risque de vous désavantager à nouveau !

On ne peut pas défendre des causes allant de la froufrouterie à la lapidation avec les mêmes axiomes, c'est ce que je dis justement dans commentaire précédent !

Écrit par : Corto | 03/06/2013

Pour rappel vous écrivez :

"Exhiber une nudité, quelque soit l'âge ou le sexe de la personne, interpelle."

Je n'ai fait que répondre que non, et si oui, c'est de la manipulation pseudo politique !

A force de simplifier, on rejoint à grands bruits de bottes les idéologies que l'on fait semblant de dénoncé !

Écrit par : Corto | 03/06/2013

Corto,

Chacune et chacun ici a répondu à sa manière à la question que je posais de savoir en quoi cette intellectuelle chinoise de 60 ans, seins nus sur sa page Facebookk obtiendrait gain de cause.

La défense de prostituées tabassées, la défenses de femmes lapidées ou la défense d'une mère de famille condamnée à mort sont autant de sujets dignes d'être défendus.

Il m'a paru par ailleurs nécessaire de remettre en contexte le geste de cette femme en montrant ses liens au mouvement féministe et à la théorie du genre.

Il va de soi que dès lors qu'un mouvement de pensée trouve son écho dans les medias, une cause qui s'y inscrit a plus de chances d'avoir un impact.

J'ai évoqué d'autres défenses de causes, d'autres manières de procéder, celle de cet homme, Jacques Secretan qui s'est mobilisé de manière admirable pour Debra Milke, celle de Shirin Ebadi dont vous avez indiqué ici son mode de vie. Soit.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 03/06/2013

Hélène, ce sont les divers égarements qui vous amenez à mélanger les genres et non moi !

"La défense de prostituées tabassées, la défenses de femmes lapidées ou la défense d'une mère de famille condamnée à mort sont autant de sujets dignes d'être défendus."

Je n'ai fait que répondre à VOTRE allusion concernant Shirin Ebadi !

Vous jouez bizarre, c'est moi qui vous signifie que Shirin Ebadi n'a pas grand chose à voir avec le prix du beurre et c'est vous qui revenez en me disant que je suis hors sujet !!

Faudrait voir pour resserrer les boulons !!

Écrit par : Corto | 03/06/2013

Corto,

Soit nous nous sommes mal compris, soit vous cherchez à avoir raison.

Pour le reste, au moins nous rejoignons-nous sur la théorie du genre et ses incidences.

C'est déjà ça.

Bonne journée et bien à vous

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 03/06/2013

Oui, j'avais vu ça. Pierre!
Ce sera bientôt là dans nos contrées avec l'appui de certain(e)s!

Écrit par : Helene Richard-Favre | 03/06/2013

Hélène, mes connaissances sur le Japon sont moins grandes que les vôtres sur la Russie. Je ne parlerai donc pas de politique, mais de la guerre "du genre" que vous soulevez dans votre article, dont Mme Xiaoming serait une adepte.
A mes yeux, la guerre du genre est une construction sociétale par des intellectuels désoeuvrés et jaloux de la mise en place du féminisme, une réelle et essentielle politique de l'égalité. Mais aucune femme ne peut être poursuivie, enfermée, battue pour une cause qu'elle défend.

La femme se cherche tout comme l'homme. Les aspirations de l'un comme de l'autre ne différencient guère. La preuve:

En Chine, en Corée, à Taiwan et surtout au Japon existent des soushoku danshi, des jeunes hommes qui se réclament d'un mouvement nommé "les garçons herbivores". Ils sont soucieux de leur apparence. Ils sont peu ambitieux et le sexe n'est pas leur priorité. Ils aspirent à une égalité homme-femme et cet aspect est très révolutionnaire dans un Japon macho.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 03/06/2013

Merci de l'info, Noëlle!

J'avais en effet aussi entendu parle de ce mouvement au Japon.
Intéressant de voir comment il est relayé dans différents medias.

Entre autres points de vue, qui tous datent d'il y a quelques années déjà, voici celui du Figaro en date du 18 septembre 2009...

http://www.lefigaro.fr/international/2009/09/17/01003-20090917ARTFIG00301-le-desarroi-identitaire-des-jeunes-japonais-.php

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 04/06/2013

Ce n'est plus du tourisme, c'est de la dilettante, heureusement que vous, Mesdames, n'êtes en charge de responsabilités d'ordre étatique !

Si tel était le cas, on pourrait se croire en Suisse !!

(parlons chiffons)

Écrit par : Corto | 04/06/2013

Corto, un vrai samouraï...0:)

Bonne journée

Écrit par : Noëlle Ribordy | 04/06/2013

Ah, quand même, un brin de dérision !

Merci

Écrit par : Corto | 04/06/2013

Corto cherche à avoir raison? JAMAIS!

Écrit par : Pierre NOËL | 04/06/2013

Encore un autre clin-d’œil qui nous vient d'Israël!

http://feedproxy.google.com/~r/JSSNews/~3/zVnMuGkJyWk/?
utm_source=feedburner&utm_medium=email

Si chacun commence à monter ce qu'il a de plus intime, on va pouvoir enfin refaire le monde. Que certaines s'abstiennent on a vu assez d'horreurs dans le monde! Même chose pour d'autres qui n'ont des mini queues de vaches....

Écrit par : Pierre NOËL | 05/06/2013

Mais non Pierre, c'est pas parce que je "soutiens" les femens, que je vais te prendre à la "gorge" !!

Écrit par : Corto | 05/06/2013

Pierre, à ton étonnement il me semble que tu n'as encore jamais mis les pieds dans une base de Tsahal !!

Bases mixtes grand bien faut-il de te le rappeler !!

Toutes les bases en Israël sont mixtes, alors pas très difficile d'imaginer que les femens passent un peu pour des débutantes !!

Écrit par : Corto | 06/06/2013

Pour revenir au sort effarant de cette femme que j'évoquais dans un de mes commentaires, Debra Milke, dont la défense et le soutien sans faille ont été assurés par un homme, Jacques Secretan, voici le reportage de Sébastien Faure qui retrace très bien cette terrible affaire:

http://www.rts.ch/video/emissions/mise-au-point/4878094-aux-etats-unis-une-suissesse-se-bat-depuis-25-ans-pour-la-liberation-de-sa-fille-denoncant-une-erreur-judiciaire.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 06/06/2013

Hélène, ne pas confondre justice et assistance sociale !

néanmoins les américains déconnent avec leurs peine de mort, que fait le grand blond de la maison noir ?

Écrit par : Corto | 07/06/2013

Bonjour, nouveau concept d'exposition sur le web www.icidexpos.com bonne visite amicalement Eddie.

Écrit par : Eddie | 07/08/2013

Les commentaires sont fermés.