08/06/2013

Clément, François et la mort

 

La mort récente de ce jeune homme frappé par un autre à Paris a révélé une fois encore la réalité de certaines mouvances extrémistes.

De droite ou de gauche, rien ne les différencie dans le besoin d'en découdre avec cet autre qui dérange. Parce que les uns ne pensent pas comme les autres, voici que cela suffit à menacer et agresser.

On sait qui a provoqué et qui a frappé. On sait quelles étaient les activités de l'un et de l'autre. Il n'en demeure pas moins que la récupération politico-médiatique bat son plein.

Ainsi et  au-delà du désastre qu'engendre tout acte de violence, il n'est pas interdit de s'interroger sur la manière dont a été instrumentalisée la mort de Clément Méric.

De ces deux mouvances d'extrême droite et d'extrême gauche, aucune ne vaut qu'on en loue les actions.

Dans le même sens, aucune non plus ne mérite tant de mobilisation pour une affaire de coups donnés entre deux jeunes provocateurs.

En aucun cas il ne s'agit là de minimiser des faits graves.

Mais de remettre en contexte une violence qui frappe partout, chaque jour sans appeler à son chevet un tel battage médiatique.

Mais quand le cynisme ne recule devant aucun moyen pour renforcer son pouvoir, on privilégie les scènes à médiatiser.

Quelqu’un aurait-il entendu parler de François Noguier, mort de la même manière que Clément Méric mais sous les coups d’un homme de type nord africain et qui a pris la fuite? 

Cela s'est passé dans la Marne, le 4 juin dernier:

 http://m.lunion.presse.fr/article/region/un-gadzart-meurt...  

 

Commentaires

Le même jour, à Marseille, un homme de 49 ans qui n'est pas venu insulter quiconque a aussi été assassiné dans le silence quasi total des médias.

Il a été mitraillé par deux motocyclistes armés de kalachnikov, comme tant d'autre, mais de ça, la France de gauche, n'aime pas en parler !!

Écrit par : Corto | 09/06/2013

On reconnaîtra tout de même une certaine intelligence politique à Hollande (ou à ses conseillers), lui qui, à défaut de montrer des résultats concrets sur le terrain, a réussi à détourner l'énergie de ses opposants sur la contestation de la tarte à la crème du "mariage-pour-presque-tous", un non-sujet en soi.

Ralliant ainsi à lui tout le camp de la bien-pensance, le pouvoir en a donc profité pour amalgamer ceux qui manifestaient à l'extrême-droite et à la France moisie de la Haine, les accusant de distiller rien moins qu'un climat nauséeux. En un sens, Marine le Pen s'est montrée bien plus finaude que Copé en évitant de tomber dans le piège et en se distanciant dès le départ de la "manif-dite-pour-tous".

De son côté, bénéfice collatéral pour le camp Hollande, l'UMP s'est trouvé une nouvelle pomme de discorde (voir les réactions à l'abstention de Nathalie Kosciusko lors du vote).

Finalement, la rixe entre bandes rivales qui vient de mal tourner fournit au pouvoir une aubaine magistrale d'assimiler de manière concrète tous les opposants ayant manifesté contre le "mariage-pour-presque-tous" à des distillateurs de haine, promus pour le coup co-responsables d'un assassinat lâche et odieux. La récupération était trop tentante, le ramdam médiatique qui se poursuit démontre qu'elle sera opérée jusqu'au bout.

Quant à la dissolutions des groupuscules, comme cela a été dit plus tôt, elle sera parfaitement inefficace, voire contre-productive; mais ce n'est bien évidemment pas le but recherché. Le maintien en vie d'une certaine extrême-droite, certes peu dangereuse car désorganisée, est en effet essentiel pour servir d'épouvantail que le pouvoir puisse agiter pour tétaniser la droite.

Écrit par : Mikhail | 09/06/2013

La requalification de l'infraction par le juge est témoin du malaise que semble vivre la justice. Quant à la récupération politique, elle fait le jeu de la haine, qui n'en demandait pas tant !

Écrit par : Gérard Bienvenu | 09/06/2013

Mikhail, tu as tout à fait raison sur tout, seulement voilà, il y a un précédent de plus et cette fois c'est une fois de plus, l'aveu de l'incompétence de ce gouvernement comme de celui précédent vis-à-vis de tensions bien plus élevées que ce que le PAF et les politiques veulent bien le dire, en 2012 il y aurait eu 850 assassinats commis en France selon les chiffres officiels, seulement le problème, c'est que les chiffres français sont pipés, le double semble plus réaliste et quand un état cache ses morts, c'est très mauvais !

concernant les autres délits, le bilan est catastrophique, 200 femmes déposent plainte pour viol chaque jour, c'est pour dire combien de viol il doit y avoir, puisque selon les spécialistes une femme sur cinq dépose plainte pour viol, les agressions physiques font l'objet de plus de 2'000 dépositions chaque jour et les vols se chiffrent en dizaines de milliers, alors que l'affaire de ce Clément ayant provoqué une bagarre face la une pendant 15 jours est à nouveau une tentative de cacher la merde au chat !

La situation française est border-line, ce qu'il faut retenir, c'est que le feu peut partir à chaque instant, un peu comme dans les pays arabes !

Vals avait très peur lors des manifs mariage pour presque tous, il ne ne bluffait lorsqu'il conseillait aux familles de ne pas venir avec leurs enfants, il craignait des violences qui n'ont pas eu cours, mais qui aurait très bien pu flamber la république, ça veut dire, que les responsables craignent des violences et qu'ils ne savent pas d'où ça pourra bien venir !

Comme le fait de la part des socialistes d'avoir trop médiatiser cet "accident", n'est pas très stratégique, quand on ne sait pas, on ne provoque pas !

Le mariage pour presque tous était une provocation afin d'écarter du discours politique les vrais problèmes touchant la France de plein fouet et comme résultat indirecte, il y a eu la mort de ce gamin, aussi médiatisée, il ne faudrait pas que le gouvernement socialiste ne joue trop avec tant d'inconnus, ça risquerait une fois de devenir incontrôlable !

Écrit par : Corto | 09/06/2013

-Si les Français, les Européens et d'autres étaient vraiment informés, ou, prenaient le s'informer, il a longtemps que la révolte aurait lieu. Avec des si....

L'extrême droite religieuse ou non, est aussi dangereuse que l'extrême gauche, l'islam et le reste. Dans le reste il y a entre autres: la gauche, le centre et la droite. Ils ont créé l'Eurabia et sa multiculture. Quant on a compris cela, on a presque tout compris.

Pour les faits divers et divers faits, c'est ici 24h/24:
Dreuz.info | Francophone, chrétien, néo-conservateur et pro-israélien
www.dreuz.info/‎

C'est un très bon site, uniquement pour cela.

Écrit par : Pierre NOËL | 09/06/2013

Madame,

J'apprécie votre appel à la mesure dans cette histoire. C'est ce qui manque le plus.

Je crains une histoire lamentable et ridicule et triste du genre.

Les antifas se sont mis à hurler à la mort contre les skins. Ces derniers ont essayé de se défiler. Le futur mort a cru que ces hurlements à la mort étaient sincères. Il s'est retrouvé seul à attaquer les skins. Ses "camarades" l'ont laissé y aller. Un coup de poing à suffi. Ses "camarades" se glorifient de leur action héroïque. Ils ont triomphé du fascisme. Ils ont un porte-drapeau pour la haine.

Les skins se sont vus en infériorité numérique et ont essayé de se défiler. Attaqués, l'un d'eux a cogné. Il a tué un ennemi méprisable. Ils peuvent se poser en victimes opprimées par des gauchistes fous. Ils sont confirmés dans leur vision du monde.

Des appels réciproques à la haine ont mené à un mort. Il est le fait de gens qui se sont retrouvés emportés par le mouvement au-delà du tolérable. Il y a plus de minable et de triste que de courage et de volonté d'affronter le mal dans cette histoire. Ce mort va en amener d'autres.

Écrit par : DidierF | 10/06/2013

Il est curieux de constater la réaction des médias qui on dansé la danse su scalp sitôt l'information, en faveur de l'extrême gauche. Je n'invente rien il suffit de les consulter les uns après les autres.

Il n'en reste pas moins que les typologies ne correspondent pas a ce jour, à la destinée de la France et l'Europe. Il manque le discours susceptible de donner des perspectives à tous, en particulier à ces jeunes désœuvrés d'extrême gauche et d'extrême droite. Aller puiser dans les théories désastreuses des obscurantismes qui n'ont fait que des millions de victimes, prouve leur ignorance d'une réalité passée sans aucune vision de l'avenir.

Nous allons nous retrouver avec une vieille droite, la plus con du monde plus ou moins associée avec une gauche moisie, le tout enveloppé dans un front "républicain comprenant les vieux fossiles chrétiens et les crétins progressistes du centre droit" c'est ce qui se profil à l'horizon à moins d'un sursaut populaire?

L'ensemble est téléguidé par les financiers et les monarchies, ils auront le même discours, les mêmes gestes, les mêmes promesses, le bien paraître, les belles phrases, le tout afin que nous puissions rêvasser et y "croare" amen.

Nous aurons encore une fois les élus que nous méritons, accompagnés de la la facture à payer, qui s'alourdit d'heure en heure. (on arrive aux 4 milles milliards d'euros si on lève le tapis bleu blanc rouge vert)

"Mais la crise est derrière nous" à déclaré le mammouth de la gôôche alors, croyons et prions ensemble tiens pourquoi pas à la mosquée ou les crétins et les chrétiens sont toujours bien reçus par le même d.ieu.

Écrit par : Pierre NOËL | 10/06/2013

Merci aux uns et aux autres de vos commentaires.

Oui, la mesure s'impose dans ce genre de sujet tant il est sensible.

Pierre, je ne crois pas qu'il faille sous-estimer la capacité de Français de bon sens à réagir et à viser des prises de position autres que celles que vous évoquez.

La France a des ressources humaines qui, si elles ne choisissent pas l'exil, ont peut-être encore des chances de trouver un jour à s'exprimer.

Mais il est vrai que si seul le pouvoir à prendre est envisagé, de multiples forces contraires savent immédiatement se rappeler à l'ordre de ces nouveaux arrivés et les mettre au pas.

Toutefois, il arrive aussi que les circonstances ne permettent plus les petits calculs et autres arrangements entre amis et forcent à se rassembler.

C'est là que se mesure l'aptitude à faire face à un destin collectif.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 10/06/2013

Hélène c'est exact, c'est pourquoi je suis toute ouïe et attentif au moindre discours ce qui me ferait changer de position et de langage...

Actuellement c'est calme plat ou langue de bois.

Écrit par : Pierre NOËL | 10/06/2013

Merci Hélène pour votre commentaire sur mon blog. J'avais effectivement déjà lu votre billet. Merci pour le vôtre; que dire de plus.

D.J

Écrit par : D.J | 10/06/2013

Merci, DJ !

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 10/06/2013

Le minimum que l'on peut demander à un écrivain qui se pique de journalisme c'est de s'informer, Ce qui est particuliérement navrant dans votre cas , c'est la totale absence de curiosité, vous ressemblez aux multiples sites convenus ,qui répertorient d'autres sites de références tous aussi pistés dans des traces déjà parcourus etc. etc.
Aucune éspèce de surprise du prêt-mâché pour du prêt à penser , au fait Madame l'écrivain , pourquoi n'écrivez-vous pas?
Pourquoi nous livrer du Findus préparé? pour des commentaires consommateurs de convenances emballés sous vide.
Votre site c'est C'est Leclerc en Promo, soyez ambitieuse, merde c'est pas difficile d'écrire trois lignes qui se tiennent, avec du "Style" enfin un minimum

Écrit par : briand | 10/06/2013

Vous êtes en verve, briand!

Voici un article qui vous mettra en appétit:

http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/217362642/221304888/

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 10/06/2013

Ah Briand toujours aussi brillant, vous me rappelez quelqu'un d'autre mêmes propos, même façon d'être....

Vous avez un blog? Juste pour que l'on puisse comparer les talents, car au niveau commentaire " il n'y a pas photo"

.../...

Hélène Richard-Favre

Biographie - Bibliographie - Nouvelles de rien

Biographie

D'origine française par ma mère, suisse par mon père, je vis à Genève où j'ai effectué ma scolarité et mes études universitaires.

Licenciée ès Lettres, j'ai étudié les langues et les littératures russe, allemande et française, avant de me spécialiser en linguistique pour me consacrer à la recherche.

Tout en menant des travaux en épistémologie et histoire de la linguistique, j'ai enseigné le français à la Faculté des Sciences Politiques de l'Université de Turin puis au Collège, à l'Ecole d'Ingénieurs de Genève et au Service des Classes d'Accueil et de réinsertion.

Depuis 2004, je ne me consacre plus qu’à l’écriture.

A cet égard, outre les diverses publications bilingues de mes recueils de nouvelles, l'envie d'un partage immédiat avec le lecteur m'a incitée à ouvrir un blog sur le site de la Tribune de Genève: http://voix.blog.tdg.ch



Bibliographie

Littérature

2011 : "Novelle di nessuno/Nouvelles de Personne", à paraître.

2011 : "Nothing still/ Nouvelles de rien", Edition d’Enbas.

Présentions des recueils de nouvelles et conférences à Saint Pétersburg et à Moscou dans le cadre de la Francophonie.
Avec le soutien du DFAE, de l’Ambassade de France et des librairies DOM KNIGI-Nevskij Prospekt à Saint-Pétersburg et BIBLIOGLOBUS à Moscou.

2010 : "Istorii ni o chëm/ Nouvelles de rien" , Urss Editorial, Moscou.

2009 : "Still Lives / Nouvelles de Personne", Editions d’Enbas, Lausanne.
Lecture multilingue au Festival de la Cité à Lausanne
Mise en lecture bilingue anglaise-française par deux comédiens professionnels dans les Collèges de Genève, soutenue par le Département de l’Instruction Publique.

2008 : "Mavanta Ambebi /Nouvelles de Personne", Editions Intelecti,Tbilissi.
Présentation à l’Institut de la littérature de Tbilissi, soutenue par Pro Helvetia.
Soirée poétique bilingue française-géorgienne à la MCQ de Genève.

2007 : Conférence à l’Institut français de Saint- Petersbourg dans le cadre de la Francophonie et présentation de l’ouvrage.
Signature au Salon du livre de Genève pour la librairie russe, Dom Knigi.

2004 : "Istorii ni o kom/Nouvelles de Personne", édition bilingue russe-française, Urss Editorial, Moscou.
Présentation de l'ouvrage à l ' Université R.G.G.U. de Moscou.

1988 : "Nouvelles de Personne", Albert-Meynier, Turin.
Signature au Salon du Livre de Genève et de Turin
Présentation à l’Université La Sapienza de Rome dans le cadre d’un séminaire sur la créativité littéraire, soutenue par Pro Helvetia.

1986 : "Le Mangeur", nouvelle parue dans Le Nouvel Humaniste, revue universitaire, Genève.

1985 : "Monsieur Auria", nouvelle parue dans Agora , revue universitaire, Genève.

Linguistique

2007 : "Le concept de langue parlée dans la Stylistique de Charles-Bally", St.Kliment Ochridski, UniversityPress, Sofia, Bulgarie Български книжици

2006 : "La notion de vie dans la Stylistique de Charles-Bally", Contrastive Linguistics, 2/2006, St.Kliment Ochridski, UniversityPress, Sofia, Bulgarie.

1992 : "Charles Bally et l’apprentissage linguistique", Cahiers Ferdinand de Saussure, no 46, Genève, Droz. cahiers ferdinand de saussure

1988 : Compte-rendu d’un ouvrage de Michele Prandi, "Sémantique du Contresens" (Paris, Minuit, 1987) dans la revue Linx no 19, Université de Paris X.

1986 : "De l’affectivité à l’expressivité, sur la Stylistique de Charles Bally", Cahiers Ferdinand de Saussure no 40, Genève, Droz.


Nouvelles de rien / Nothing still

Dans ces « nouvelles de rien » apparaissent des personnages ordinaires, femmes, hommes, jeunes ou vieillards, unis ou séparés par des destins qui, le plus souvent, basculent de façon inattendue et parfois irréversible. Certains tentent de les surmonter par leur fantaisie tandis que d'autres, au contraire, assistent impuissants au spectacle de leur vie.
Une fois la lecture du recueil achevée, c'est l'image d'une mosaïque de vies qui s'impose à l'esprit. Mais de vies au sujet desquelles on n'écrit pas souvent aujourd'hui.

Hélène Richard-Favre a mené des travaux de recherche en linguistique à l'Université de Genève et enseigné le français. Son premier recueil de nouvelles, Nouvelles de personne, a été traduit en russe, en géorgien et en italien et a été publié aux Éditions d'en bas en édition bilingue anglais-français (2009). Nouvelles de rien/Nothing still est le deuxième recueil de nouvelles d'Hélène Richard-Favre. Il a été traduit en russe et est paru en édition bilingue russe-français à Moscou.

Nouvelles de rien, Editions d'en bas, 2011

Page créée le 20.06.11
Dernière mise à jour le 10.09.11

Si vous voulez il y a également 2012, 2013 mais je vais quand même pas vous "mâcher" le boulot !


© "Le Culturactif Suisse" - "Le Service de Presse Suisse"

Écrit par : Pierre NOËL | 10/06/2013

Pas si mal !
Et même très bien !!!
Voici ce que j'écrivais ce matin à un camarade
" Hélène Richard-Favre est une personne que je t'encourage à suivre. Ecrivain Franco-Suisse, ses analyses sont toujours justes. Lorsqu'elle évoque un fait de société, elle n'émet jamais d'avis partisan et recueille les réactions de chacun.
Fermez les guillemets !

Écrit par : Gérard Bienvenu | 10/06/2013

Mais serions nous devenus sans l'avis de Gérard ?
C'est presque du Coluche !

Y en a qui n'ont peur de rien, c'est même à ça qu'on les reconnaît !!!

Écrit par : Corto | 10/06/2013

Gérard Bienvenu nous n'avons plus qu'à ramasser Briand à la petite cuillère.....

Briand, vous êtes encore vivant? Clignez de l’œil si vous me lisez...

Écrit par : Pierre NOËL | 10/06/2013

Alors si tout le monde est réconcilié ... !?!

Écrit par : Gérard Bienvenu | 11/06/2013

Cher Père Noel, je ne me tiens à table que pour les plats de Résistance, rassurez-vous ,pas question de me ramasser avec une cuillère au dessert.
Par contre concernant le désert de l'écriture et malgré Le CV "est-ce bien utile"? je persiste
mon propos est de confondre un écrivain et son blog.
Il peut s'agir de Mireille Valette qui l'utilise comme vitrine pour vendre son "œuvre" comme JMO pour distribuer les bons et mauvais points à d'autres têtes de gondoles de la FNAC ou de Carrefour.
Mais s'agissant de ce blog, quel peut-être l'intérêt de colporter tel ou tel article émanant de sites ou auteurs généralement classés chez les Néo Con "façon DJ ou identitaires façon FN.
Si je dois lire la prose du père Herbez , je le trouve dans Dreuzz ou Buisson c'était dans Minute , alors pourquoi assurer le Sévice après vente? dans quel but?
Alimenter des commentaires bienveillants, comme c'est le cas actuellement , ou provoquer des insultes et des propos diffamatoires , que je dois très souvent recadrer par Mail.J'y suis habitué.
J'attends d'un écrivain qu'il éclaire de manière singulière une actualité qui fait de nous des victimes de l'immédiat, de la dictature du présent.
Rien ne m'oblige à visiter la boutique , je ne suis pas le Bienvenu, ni à Noel ni à la fête de jeanne d'Arc.
Cela reste votre seul argument.

Écrit par : briand | 11/06/2013

Briand,

Ma manière de traiter l'actualité vous déplaît, soit.

Pour le reste et si vous avez des comptes à régler avec différentes personnes de cette blogosphère, je vous invite à ouvrir votre propre blog ou à vous adresser directement à elles. Car je ne souhaite pas consacrer ce sujet à l'étalage de vos rancoeurs.

Merci de votre attention et bonne journée!

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 11/06/2013

Bof. Briand a bien raison. Et vous Hélène vous le savez très bien.

Écrit par : Bof | 11/06/2013

Si vous le dites, Bof...

Sinon, sur l'affaire concernée par le sujet de ce blog, seriez-vous en mesure d'articuler le moindre avis aussi éclairé que celui que vous venez d'émettre à mon égard?

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 11/06/2013

Oui.

Il y un chien errant qui a mordu la queue de la chienne chihuahua de ma voisine et vous vous rendez compte??! Cela n'a même été publié dans la feuille de chou du quartier. Mais non! Dans quel monde vivons !?

Écrit par : Bof | 11/06/2013

Corto,

Merci de votre prévention. J'ai toutefois choisi de ne pas publier votre commentaire car il concerne briand.
Vous comprendrez que nous n'allons pas passer notre temps, ici, à parler de lui.

Plouf, j'ai pris note de vos articles en géorgien et autre langue parlée en Afrique du Sud.

Merci à chacun de rester dans le sujet traité ici.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 11/06/2013

pour ma part gauche droite aux extremes ne devraient pas etre toléres chacun leur tour mette de l'huile sur le feux les medias ne font plus leur boulot avec conscience et droiture ils font passer leur opinions politiques dans toute leur facon de faire donc c'est fichu on avancera plus et montent en epingle pour faire vendre leur papier et tout cela sent mauvais

Écrit par : Nicolas R | 12/06/2013

Il n'y a pas que les médias qui ne fonds pas leur travail: il y a les parents, les grands parents, les politiciens, les marchands de jeux violents, le vatican et son lobby gay et financier, la chrétienté avec ses lobbys gay, les financiers, les banquiers, certains industriels qui collaborent avec les chefs esclavagistes islamiks sunnites, chiites et autres, les USA d'Obama...

l'Eurabie qui nous démontre chaque jour que c'est un régime pourri, une association de malfaiteurs qui fabriquent des faux billets qui ne servent qu'à une poignée de s'enrichir qui n'hésitent pas à Chypre, en Grèce, en France à jouer les islamistes en matière de Liberté d'expression et, etc.

Les gens ne voient rien, n'entendent rien, ne disent rien ou pas grand-chose ils croaent du verbe croasser !

Doit-on préparer les armes pour les uns, les cordes pour les autres? Car nous allons devenir extrêmement violents, pires que l'extrême gauche et droite réunies!

Alors mon cher Briand, ce n'est pas brillant; juste pour vous suggérer d'être vous aussi, un peu plus seigneur, courtois envers les Dames, sans vouloir jouer les donneurs de leçons bien évidemment...

Écrit par : Pierre NOËL | 12/06/2013

Hélène, le drame dans ces histoires "chrétiennes" et autres, est que celles et ceux qui parlent de "morale" pour les autres, deviennent inaudibles.

Ce qui vient de se passer en Grèce et à Chypre prouve que nos incapables de politiciens (élus bêtement par les moutons à cinq pattes) ne savent pas gérer, anticiper et conduire les affaires des pays en faillite. Ce faisant, les extrémistes de tous poils surfs sur la misère mentale et matérielle.

Nous sommes entrés dans une Europe qui devait assurer la prospérité, les mêmes aujourd'hui nous racontent qu'ils faut plus d'Europe? Pour faire quoi? Plus de misère pour avantager l'Eurabie et l'islam?

Ce n'est que renforcer le fascisme, les communautés, les mafias et les idiots-utiles. C'est non pour cette Europe.

.../...

"Ni votre banquier, ni vos élus, ni vos journaux ne vous préviendront.
Pourtant, en 2013, l'article 43 de la Loi de finances organise la faillite de la France : selon nous il y a 95% de risque que l'euro explose avant le 17 avril 2014."

.../...

"Le 28 juin 1914, l'assassinat de l'archiduc d'Autriche déclencha la Première Guerre mondiale. C'était pourtant une broutille au regard de la crise marocaine de 1905 ou celle de 1911 quand l'Allemagne envoya sa flotte prête à faire feu en baie d'Agadir, alors sous protectorat français."

"Le 19 octobre 1987, le Lundi Noir fut la pire panique boursière de l'histoire moderne. La Bourse de New York perdit 22,6% en une journée. Pourtant, elle a paru incompréhensible sur le moment. "Cette chute des indices est intervenue en pleine période de prospérité de l'économie mondiale... personne n'y comprenait rien", se souvenait encore récemment un vendeur d'actions chez Global Equities.
Ce n'est pas différent en 2013. Après avoir survécu à la faillite de la Grèce et de Chypre, aux tourments espagnols, italiens et irlandais, c'est un événement mineur en apparence qui risque d'emporter la Zone euro par un effet de réaction en chaîne. Et selon moi, cela se passera avant le 17 avril 2014."

Références: "Chroniques Agora"

Ils nous prennent pour des zozos, enfin, ceux qui le veulent bien.

Écrit par : Pierre NOËL | 12/06/2013

Les commentaires sont fermés.