22/06/2013

"Je suis fier d'avoir été capable de redonner espoir"

 

Puisqu'il l'a dit...

Ce soir, il n'y a pas deux France qui se font face, il n'y a qu'une seule France, qu'une seule Nation unie dans le même destin (…)

Aucun enfant de la République ne sera laissé de côté, abandonné, relégué, discriminé (…)

Trop de fractures, trop de blessures, trop de ruptures, trop de coupures ont pu séparer nos concitoyens, c'en est fini. (…)

Le 6 mai va être une grande date pour notre pays, un nouveau départ pour l'Europe, une nouvelle espérance pour le monde.

A la France, à l'Europe et au monde de mémoriser une grande date, le 6 mai.

L'année n’a pas été précisée par François Hollande si fier d'avoir été capable de redonner espoir.

Lequel, il ne l'a pas indiqué non plus .

A la jeunesse et à la justice à l'aune desquelles l'élu du 6 mai a dit vouloir être jugé, d'en trouver les contours!

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2012/05/06/h.html

 

16:55 Publié dans Discours, Justice, Politique, Politique française, Pouvoirs, société | Tags : hollande, justice, jeunesse, 6 mai | Lien permanent | Commentaires (24) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Discours et prêches des politiciens entre autres:

Dans notre parti politique nous accomplissons ce que nous promettons.
Seuls les imbéciles peuvent croire que
nous ne lutterons pas contre la corruption.
Parce que, il y a quelque chose de certain pour nous:
l'honnêteté, la transparence sont fondamentales pour atteindre nos idéaux.
Nous démontrons que c'est une grande stupidité de croire que
les mafias continueront à faire partie du gouvernement comme par le passé.
Nous assurons sans l'ombre d'un doute que,
la justice sociale sera le but principal de notre mandat.
Malgré cela, il y a encore des gens stupides qui s'imaginent que
l'on puisse continuer à gouverner
avec les ruses de la vieille politique,
Quand nous assumerons le pouvoir nous ferons tout pour que,
soit mis fin aux situations privilégiées et au trafic d'influences
Nous ne permettront d'aucune façon que
nos enfants meurent de faim
nous accomplirons nos desseins même si
les réserves économiques se vident complètement
nous exercerons le pouvoir jusqu'à ce que...
vous l'aurez compris qu'à partir de maintenant,
nous sommes avec François Hollande le Président normal.

.../...

Ce discours élaboré pour Sarkozy est modifié pour Hollande, il va très bien pour les Chirac, Miterrand, les religieux et les autres.........

Il suffit maintenant de lire ce discours à l'envers, vous avez la réalité; l'actualité en est la preuve. Presque tous s'adaptent aux mêmes principes: bien parler, bien paraître face aux caméras.

Bon Dimanche.

Écrit par : Pierre NOËL | 23/06/2013

Pierre,

En effet, le souci marqué par Nicolas Sarkozy en 2007 envers tous les malheureux et celui, tout aussi explicite de François Hollande en 2012 à l'égard des laissés pour compte ne sont que les deux faces d'une même rhétorique...

Pour rappel: http://voix.blog.tdg.ch/archive/2012/04/17/nicolas-sarkozy-candidat-2012.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 23/06/2013

@madame Favre ,quand on a été soi même salarié sous la houlette de Patrons qui savaient travailler avant de paraitre,on sait que seul le salaire motive l'employé,le baisser et ne parler qu'austérité obligera a davantage de catastrophes faute d'hommes et de moyens pour les prévenir
La machine à elle seule ne peut faire tout le travail,on en a la preuve avec la inondations en France auxquelles se sont ajoutées des eaux de barrages complètement saturés
.Quelle belle preuve de civisme et d'austérité dans les réserves d'eau potable
Ah elle est belle la France et que ce soit Sarko ou Hollande ces deux Messieurs marchent à l'identique ,seuls les termes utilisés les différencie avec pour seuls résultats la confirmation d'une phrase cèlèbre de De Gaules,la France est ingérable alors qu'en coulisses Madame Merkel doit en rire d'aise tandis que les soldats morts à Dunkerque doivent faire tressaillir la terre des ossuaires au vu la décadence actuelle dirigée par un homme qui adore être materné prouvant bien son manque de maturité comme celle d'un grand nombre d'hommes nés la même année
Les fameux Poilus sans jeu de mot en avaient eux/rire
toute belle journée pour vous Madame

Écrit par : lovsmeralda | 23/06/2013

Il faudra rappeler que ces fameux discours sont pondus par des nègres restant dans l'ombre de ces nouvelles idoles de passages, qu'ils n'ont que peut de temps pour se distinguer des autres !

Quel est le souci de ces apprentis sorciers revêtus de cette sagesses des pouvoirs, de ces docteurs de la com ?

Pour pondre 20 lignes, ils se mettent à 15 autours de buffets élyséens et de grands crûs classés, sortent leurs portes-plumes incrustés d'or et quant à leurs cerveaux serviles contrits, ils les abandonnent au porte-mentaux ornés d'une touche de déraison.

De l'autre coté de la bâtisse s’agglutinent d'autres brigades, celles qui servent une autre soupe, elle, bien plus soignée que celle facturée par les premiers !

Écrit par : Corto | 23/06/2013

Si Nicolas Sarkozy avait un problème de communication, François Hollande a un problème d'énergie. Et si le second cherche à imiter le premier, tout en le dénigrant ou l'ignorant, il n'aura scellé aucune pierre blanche à quelque date que ce soit. Mais est-ce encore prudent de le dire ... ?

Écrit par : Gérard Bienvenu | 23/06/2013

Le goitreux égyptien vient de fixer l'âge de mariage pour les fillettes à 9 ans !

Entre hollande et morsi, enfin, ils ont dû se passer le mot !!

Écrit par : Corto | 23/06/2013

Oui, Corto a raison. Dans leur majorité, les discours sont préparés par des nègres. Et ceux qui les lisent ne sont pas toujours au courant de ce qu'il y a dedans au point que certains font des lapsus en les lisant. Preuves que certains ne préparent même pas leur discours faisant confiance à leurs conseillers....

Écrit par : legall | 24/06/2013

C'est bien connu que les discours dont préparés par des plumes. L'une d'elle a même publié un lu ré sud ses activités auprès de Sarkozy.

Il n'empêche que le rappeler et pointer les bonnes intentions et leur réalisation n'est jamais de trop...

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 24/06/2013

Ce que voulais dire, c'est qu'ils ne contrôlent même pas ce qu'ils ont à dire !

C'est pas nouveaux. relisez la tragédie grec !!

Écrit par : Corto | 24/06/2013

Les discours écris ne sont que du vent, au même titre que les paroles n'ayant qu'un seul but: faire croire, enchanter, plaire, noyer le poisson etc. En cela, ils sont dans la continuité des croyances greffées. Les gens croaent, pendant ce temps, la racaille fait ce qu'elle veut.

C'est comme cela que ça fonctionne des extrêmes gauches aux extrêmes droites avec des slogans à l'emporte pièce. Quand on a compris cela, tout ou presque devient visible, compréhensif le discours et les mots peuvent être discutés ou contestés sinon, c'est blablater à en perdre la voix ou des voix.

On ne peut juger qu'en ayant la connaissance des différentes typologies humaines et animales. Les typologies verbales sont une arme terrible, les connaître et les maîtriser permet de voir dans le cerveau et ailleurs...(enfin presque)

Juger par des mots et des discours c'est comme prier pour que Mandéla assiste à la fête du 14 Juillet en France, ça ne sert à rien, c'est se tromper, en plus c'est frustrant. Certains diront: "alors prions pour son âme...."

y en a pas plus que de paradis ou d'enfer! Encore plus frustrant pour l'intime conviction et le reste, ce qui met "mal en point" tout individu normalement constitué qui va se rendre malade. Pour rien....

Il faut remonter à Charles De Gaule pour avoir un discours traduisant une politique, au travers d'une stratégie politique et un plan d'action politique. Que l'on soit pour ou contre, il savait ce qu'il voulait et le faisait savoir, il en avait la compétence. En typologie c'était un dominant, il ne comptait que sur lui à tord ou à raison. (pouvoir personnel)

les pensées, les réflexions amènent à des comportements qui déterminent les actions et les discours, si possible avec très peu de décalage. La qualité personnelle est là et non ailleurs.

Les typologies ne sont pas des croyances, elles sont une science permettant d'avoir la carte de la -véritable -identité, d'une personne qui ne peu se cacher derrière le beau discours.

Depuis quelques années Canal + se sert des typologies verbales et gestuelles dans "le grand Journal" depuis bien d'autres si sont mis même des journalistes, ils ont réalisés à quel point, l'arme était parfaite pour descendre quelqu'un, en le mettant en porte-à-faux.

La gendarmerie, la police ont des formations très haut niveau, ce qui les aident beaucoup pour leurs travaux d'enquêtes. C'est une arme.

Écrit par : Pierre NOËL | 24/06/2013

Au fil des siècles les religieux et les monarques, aidés de certains philosophes, penseurs, moines, prêtres, également des scribouillards, des théologiens et scientistes au services des princes, tous ces gens ont inventés et introduits des mots afin que la personne garde en mémoire un rapport au divinités, au roi. (ou à la reine) croire ce que dit le roi et ses princes.

C'est le même procédé avec les images et les pieuses sculptures dans les Cathédrales ou lieux de cultes, les bords de chemins, les routes, les monts , les châteaux ou ailleurs. Il n'y a rien de sacré dans tout cela, à moins de sacraliser le mensonge, c'est ce qui se fait d'une manière assez sournoise depuis des lustres. Canaliser les gens par le mensonge et les croyances.

Les discours sont des mots et des phrases qui n'engagent pas les auteurs ni la personne qui pratique ce verbiage. Seule la loi ou la force, engageait chaque citoyen ou presque. Aujourd'hui rien n'a changé c'est plus subtil.

Lorsque l'on étudie le pourquoi des croyances et l'histoire des "civilisations", on ne peut oublier la langue pictographique, qui remonte bien avant le néolithique, avec des groupes ou groupements de peuplades primitives. Celles-ci étaient truffées de messages à prendre en considération, les chefs tribaux pratiquaient le mensonge dans le seul but de se protéger, protéger leur pouvoir de toutes concurrences, et des autres belligérants.

Plusieurs siècles après les Sumériens, les Pharaons et les prêtres ont utilisé et amplifié ces procédés inventant des divinités et des au delà avec paradis et enfers dont les châtiments font partie.

Le mensonge est une éducation religieuse, tribale à des fins de pouvoir, de domination au service des monarchies et des chefs tribaux ralliés ou alliés. Longtemps les peuples ont été maintenus dans une ignorance afin qu'ils restent dans les campagnes à exercer les métiers au service des rois et des princes ou autres seigneurs et monseigneurs comme par exemple, les défricheurs, les laboureurs, les cultivateurs, les cueilleurs, les gens des mines et des carrières pour bâtir les châteaux, et les maisons, construire les chemins etc. Tous plus ou moins esclaves dont certains avec des privilèges comme les laboureurs.

En résumé, beaucoup de mots ont une influence sournoise dans notre cerveau. Ils sont employé chaque minute, chaque jour tout au de la vie, ce faisant ils sèment automatiquement le trouble dans l'inconscient et la mémoire collective. (l'inconscient collectif n'existe pas plus que l'âme* d'un cailloux) S'en défaire pour casser la gangue des croyances greffées par les religieux à l'insu du plein gré de nos ancêtres, est un travail sur soit difficile mais très utile. D'autant que la procédure ne sert uniquement qu'à des fins d'appartenance, et de domination.

(*) L'âme encore un mot terroriste pour défendre la cause et se soumettre au roi-divin.

Rendez-cous compte si demain les gens pouvaient déceler tous les mensonges, il n'y aurai plus de religions, beaucoup moins de guerre, - 90% , plus de bien être et de mieux être, un monde meilleur sans aucun doute. Il y aurait une obligation de résultat pour les politiciens, les responsables et les banksters; les gamins pourraient manger à leur faim, la notion de respect des autres ne serait plus bafouées, etc etc. (je résume pour faire court)

Imagine: http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=yRhq-yO1KN8

Écrit par : Pierre NOËL | 25/06/2013

Pierre,

L'abus est dans l'usage fait du pouvoir et des outils à son service.

La communication est détournée par qui a intérêt au pouvoir, tout cela est bien connu.

Ne rêvons pas, tous les révolutionnaires ou celles et ceux qui les ont inspirés, une fois arrivés à leur fin ont procédé comme ceux qu'ils ont renversés.

Rappelez-vous Luther! Et le trafic de indulgences contre lequel il a lutté.
Quel en a été le résultat?

Il faut lire l'ouvrage de Stefan Zweig intitulé "Erasme". Magistral. On y saisit comment Erasme a pu influencer Luther mais comment celui-ci s'est radicalisé et a mis l'Europe à feu et à sang.

Par ailleurs et au sujet des dépendances au pouvoir,rien n'est aussi simple qu'on le souhaiterait. S'en libérer est bien sûr toujours possible, là n'est pas le problème mais dans la suite qui sera donnée à ladite libération...

Pour le reste, chaque révolution a pu apporter son lot d'amélioration mais aussi d'abus. L'histoire se répète, jamais de la même manière mais à l'image de l'homme qui n'est ni ange ni bête mais les deux ensemble et à des degrés divers. Seul le dosage varie et initie le pouvoir en conséquence.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 25/06/2013

Involontairement, son gouvernement nous a redonné espoir, parce que les gens se réveillent et que la propagande commence à ne plus prendre si bien.

Écrit par : Laurence Guillon | 25/06/2013

L'histoire se répète sauf lorsqu'elle innove.

Tout le monde peut cuire une pizza, là n'est pas le problème, mais dans l'usage qu'on en fait lorsqu'elle est cuite.

Les outils ne sont que des instruments, pas des fins, et ce n'est pas la faute de la fin si le moyen est utilisé à mauvaise escient. Tout cela est connu. Sauf de qui l'ignore. Si vous utilisez la mauvaise casserole pour nettoyer votre voiture, à quoi bon faire des reproches au fils du voisin ? Tout ne serait-il pas plus simple si chacun y mettait du sien ? Le pouvoir est-il autre chose que la volonté de ceux qui n'ont pas trouvé utile de penser à autre chose ?

S'il y a de la glace au Groenland et pas dans le jardin de ma tante, devriez-vous pour autant vous plaindre du gouvernement ? Et les pissenlits, y avez-vous pensé aux pissenlits ? Eux aussi ont le droit de vivre, que je sache. C'est ce que je disais encore l'autre jour à ma coiffeuse: "Que voulez-vous, ma bonne dame, c'est la vie tout ça." Et j'avais raison.

De plus, vous ne disconviendrez pas que Luther aurait mieux fait d'inventer le sorbet au potiron au lieu de nous enquiquiner avec ses histoires d'indulgences. Car enfin, le sorbet au potiron a toujours des adeptes de nos jours, mais qui se soucie des indulgence ? Je vous le demande...

Tous ça pour dire qu'on aura beau faire, on aura beau dire, c'est pas demain la veille qu'on changera le monde, même sans faire exprès. Vous ne croyez pas ?

Écrit par : crac boum | 25/06/2013

Hélène nous traversons en Occident, (le monde Libre) une période très critique en économie comme en politique.

L'histoire nous rappel que la confiance est les comportements, sont la clé pour réussir et redéployer les économies par les investissements publics et privés. La confiance ne s'achète pas elle se gagne, elle se prouve justement par les comportements et des faits.

L'histoire nous apprend que la corruption, la méfiance, l'incompétence et les politiques à la petite semaine nous mènerons au fascisme, au chaos qui forcément, déboucheront sur des conflits mondiaux.

Les révolutions ne sont pas la panacée, elles sont le résultat de politiques négatives, mises en place par des despotes ou des obscurantistes, en général les mêmes seules les couleurs les différencient.

L'intérêt et la bonne santé d'une nation repose sur les objectifs, les lignes politiques et les stratégies mises en place en toute honnêteté. On est loin du compte avec cette Europe dégradée, ou les politiciens sont à la botte des financiers et des industriels et des monarchies musulmanes entre autres, qui se foutent royalement des peuples.

Bientôt 40 000 000 de chômeurs en eurabie, sans compter la misère cachée, et les revenus qui fondent comme neige au soleil, des gamins de plus en plus pauvres et des gens à la rue. En qui ces gens vont-ils faire confiance et pour qu'elle politique ? Les années 1914-1918 avec la grande guerre, 1930 et la crise économique, 1939 et les nazis arrivant au pouvoir grâce au socialisme, et à une droite bourgeoise embourbée comme des porcs dans une mare de dettes et d'inflation. Le résultat, fut la deuxième guerre mondiale. C'est un peu résumé excusez-moi.

Dans la nature Hélène, je sais reconnaître les bruits, ceux que je peux écouter en toute tranquillité et ceux d'animaux qu'il faut éviter en se méfiant d'eux comme de la peste.

La dépendance du pouvoir et de l'argent est possible, c'est un autre sujet trop long à développer ce soir.

Ce qu'il faut retenir Hélène, ce sont les incompétents et leurs mensonges qui gouvernent actuellement l'Occident, ex pays riches endettés.

Bien à vous.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=QNQN8ZybD_4

Écrit par : Pierre NOËL | 25/06/2013

Beau-frère, crac boum, on dit "beau-frère" !

Écrit par : Corto | 25/06/2013

Il fallait lire "l'indépendance du pouvoir à l'argent est possible" ce faisant, il n'est pas question dans le propos de critiquer et d'écarter les riches des pouvoirs, à condition que leurs richesses, leurs fonctions dans les entreprises soient connues du public.

La richesse n'est pas critiquable, ce sont les combines, les ententes et les fiefs qui le sont.

La politique doit être séparée du religieux ce qui n'est plus le cas, d'ou ce que l'Europe subit actuellement, des concepts religieux, c'est extrêmement dangereux pour la Liberté individuelle et collective. Voire des femmes esclaves enchiffonnées sous le cagnard m'indispose et me donne envie de..... vomir.

Il faut également écarter des pouvoirs celles et ceux qui sont en relation avec des concepts terroristes, d'esclavages et le reste.

Le discours des politiques doit être clair à ce niveau; on en est loin, il en va de nos Libertés et celles de nos enfants. Il est choquant que dans cette Eurabia, il ne soit plus possible de désigner les ennemis de la Liberté sans que des tribunaux SS condamnent des gens qui défendent la Liberté d'expression à cause des énergies fossiles et des monarchies.

Écrit par : Pierre NOËL | 26/06/2013

Hélène j'admire votre talent, mais surtout votre patience à faire paraître mes commentaires qui doivent donner la nausée à ces croyants paisibles dont j'ai le respect malgré tout, je le répète.

Vous savez ce qu'est la Liberté d'expression, ce qu'elle représente dans ce monde où la mort d'un enfant n'émeut pas grand monde en fait. Pas même la mort d'une famille fût-elle juive ou musulmane, Walabite etc. Qu'il soit mort de faim, de soif, de misère, de la guerre, du manque de soins, du manque d'affectivité, de l'idiotie des adultes, du mensonge des dieux ou de maladie, tout cela ne fait pas changer les discours des élus ne change rien aux actes, ni aux comportements.

100 000 êtres humains disparus, partis en fumée sous les bombes, rien qu'en Syrie à la date du 26 Juin 2013. Sans compter les autres dans d'autres pays ou les idéologies sont identiques au nazisme. Sans compter les réfugiés climatiques, les victimes du climat ou de la météorologie, ou simplement de la crise et des maladies.

Obama n'a pas de discours pour entraîner l'Occident dans le bien-être, le bonheur et la Liberté. En Eurabie, ils sont tous au chevet des banques en cherchant par quel moyen les mettre en faillite et faire payer les dépositaires d'argent, le contribuable.

Aucun discours, car les encéphalogrammes sont plats, ne reste que les phrases toute faites rabâchées depuis quarante ans, apprises dans les petites et grandes écoles de la médiocrité, (là ou on remet le papier Q-diplôme) phrases reprises par les technos et fonctionnaires de la politique à chaque génération montante.

Plus jeune je créerais une affaire de vente de perroquets-politiciens-formateurs du verbiage, ils ont la particularité nos perroquets du Gabon à queue rouge, d'amuser les gens de cinq à 130 ans. En particulier les grabataires en maison de retraite. Si si, il faut voir comment les vieux s'amusent, en noyant le temps qui passe pour mieux trépasser. C'est une belle vie que celle de grabataire.

Chaque politicien aurait son perroquet-formateur, il l'élèverait à son image, pourquoi pas, le conserverait à son image sauf la queue, je suis sûr qu'il ferait mieux que son maître dans le discours, le tout pour quelques cacahuètes et quelques feuilles de salades avec un peu d'eau plate. Moins que le smic!

Lorsqu'il ferait une crotte, avec un mouchoir en papier l'affaire serait vite essuyée, ni vu ni connu j't'embrouille.

Alors que nos politiciens, actuellement, nous font des merdes dans les comptes, dans les services de l'état, dans l'élaboration des lois, dans tous les systèmes de la république catholique-islamique, (oui je le jure, même si jurer ne vaut rien,) de France et de la Navarre et de ce qui en reste; mais aussi dans les interdits car c'est là où ils sont les plus forts, -interdire- ils n'innovent pas, ils interdisent, ils ne créent pas, ils interdisent, le problème est qu'ils nous font des merdes socialistes de droite et de gauche gigantesques, polluant la vie de tous et dont on a du mal à se débarrasser.

Voilà Hélène, c'était ma colère de réflexion du jour; j'avais envie de vider la petite poubelle du cerveau, qui allait s'ouvrir et se révolter. Elle est vide nous pouvons continuer la route...

Bien à vous, et à tous.

Écrit par : Pierre NOËL | 27/06/2013

Pierre,

En fait de patience et de route à poursuivre, je vous invite à lire cet article dont l'indique le lien ci-dessous. Il est long mais offre de quoi méditer sur bien des sujets d'importance et qui vous tiennent à coeur...

http://www.fondation-res-publica.org/Occident-diagnostic_a710.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 27/06/2013

Ce constat me semble un peu illogique ...

"Il me semble que nous n’avons aucune raison de nous suicider."

Ce lucide commentateur de l'Occident se trompe lourdement.

Nos dirigeants et surtout le monde économique envoie largement tous les outils de production en Orient, plus précisément en Chine et en Inde, d'où la Chine possède aujourd'hui une fortune accumulée de plus de 3'000 milliards de dollars américains, tous bien évidemment investis dans l'économie de l'ennemi sacré, les U.S.A.

Pendant ce temps là et depuis bien des années, les anciens ouvriers du monde Occidental souffrent en silence et se suicident par milliers, ayant tout perdu, évidemment.

Le chômage ici, le plein emploi là-bas, cela ne saurait continuer ainsi.

La Révolte ou bien la Révolution est à nos portes avec après le printemps arabe, l'été turque et la guerre syrienne.

Sans parler évidemment de la future implosion de l'Empire Européen ...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 27/06/2013

Hélène, je ne m'étais pas attardé sur la véritable définition du mot "Occident" comme le mot "civilisation" induit en erreur bon nombre de gens, puisque au fil du temps la définition des mots changent naturellement ou sont modifiés volontairement pour les besoins de la cause de certains.

Occident = monde libre ou chacun peut entreprendre et s'exprimer, construire une famille et bâtir une maison, vivre en travaillant afin d'accéder au bien-être, des valeurs humanistes, des femmes libérées qui expriment la beauté, bref, une panoplie de possibilités permettant à chacun de vivre bien, le tout dans une Liberté partagée, respectueuse. Il faut être vigilant avec les mots et ceux qui les introduisent sournoisement, dans les dictionnaires ou autres. J'ai cru à l'emploi de ces mots des maîtres et maîtresses d'école, et aux profs!

Tous ces mots en rapport avec la bible ou une divinité provoquent des réactions négatives en semant le doute dans notre inconscient; s'il suffisait de s'occuper du pôôvre pour que le monde aille mieux, cela se saurait depuis des lustres. C'est plus du domaine de la bonne conscience et de l'image qui cache une autre réalité. Les petits dirigeants de ce monde dit, occidental sont en préparation d'un conflit morbide avec deux pays : La Russie et la Chine par pays interposés avec un islam coupé en deux factions. Il faut s'y opposer.

Aujourd'hui, le monde n'est plus Libre, l'occident se dilue avec un islam voulant notre destruction, certains financiers et industriels, aidés par la chrétienté n'ont que faire des états qu'ils veulent supprimer.

Je bannis le mot -occident de mon vocabulaire. Je vais me positionner dans l'attitude du penseur afin de trouver le mot qui convient.

Écrit par : Pierre NOËL | 27/06/2013

Suite aux beaux discours politiques, la Grèce ne paiera pas ses dettes, Chypre est en déconfiture, l'Espagne a une monarchie qui va très bien merci, elle est au bord de la faillite, le Portugal est dans le gouffre comme la France et , l'Italie, ainsi que les pays de l'est de l'Europe.

L'Angleterre est en faillite, la monarchie se porte très bien merci. Monaco itout.

Je ne vais pas plus loin, tant les discours des uns et des autres ne sont que mensonge, abus de confiance, faux et usage de faux.

Les derniers en date:

-Le montant de la véritable dette Française serait de 3 000 milliards d'€, non de 1400 milliards! (cour des comptes)

-Un enregistrement des banksters en Irlande, prouve que les banquiers ont falsifiés les comptes afin d'obtenir des aides et la caution de l'état.

Voici le lien:

http://www.express.be/business/fr/economy/un-chiffre-sorti-de-mon-cul-comment-les-cadres-de-langlo-irish-bank-ont-dupe-le-gouvernement-irlandais-pour-le-convaincre-de-se-porter-au-secours-de-la-banque/192230.htm

Écrit par : Pierre NOËL | 28/06/2013

"Occcidentalopithèque"(en voie de disparition) voilà le mot qui pourrait convenir, tant celui-ci fut inconscient* de penser dans le mensonge, dans le déni ou l'argent papier et l'association avec un concept religieux mortifère, étaient la solution à une crise des cerveaux.

(*) Qui dit pithèque, à la fin du XIXème, dit pulsion, fantasme, inconscient, sauvagerie, pas de manières, sans ambages, brutalité, attaque, domination.

Référence de Mara Goyet: "Le pouvoir du singe"

"C'est la coutume, quand on voyage par mer, d'emmener avec soi de petits chiens de Malte et des singes pour se distraire pendant la traversée. Or donc un homme qui naviguait avait avec lui un singe. Quand on arriva à Sounion, promontoire de l'Attique, une tempête violente se déchaîna. Le navire chavira et tout le monde se sauva à la nage, le singe comme les autres. Un dauphin l'aperçut, et, le prenant pour un homme, il se glissa sous lui, le soutint et le transporta vers la terre ferme. Comme il arrivait au Pirée, entrepôt maritime d'Athènes, il demanda au singe s'il était Athénien. Le singe ayant répondu que oui, et qu'il avait même à Athènes des parents illustres, il lui demanda s'il connaissait aussi le Pirée. Le singe, croyant qu'il voulait parler d'un homme, dit que oui, et que c'était même un de ses intimes amis. Indigné d'un tel mensonge, le dauphin le plongea dans l'eau et le noya.

Cette fable vise les hommes qui, ne connaissant pas la vérité, pensent en faire accroire aux autres."

Écrit par : Pierre NOËL | 28/06/2013

à propos d'espoir, lire:espoir: http://lepiedanslafourmilliere.over-blog.com

Écrit par : Ricard René | 28/05/2014

Les commentaires sont fermés.