09/11/2013

La France voit rouge

 

L’exploit du président actuel de tous les Français, est d’être parvenu mieux qu’aucun de ses prédécesseurs à se mettre à dos la quasi totalité des factions politiques en dehors de la sienne et encore...**
 
Pour celles et ceux qui sembleraient découvrir maintenant combien les compétences présidentielles font défaut au candidat qu’ils ont appelé de leurs voeux, tant son rival avait cristallisé de rejet et de haine, il est piquant de lire leurs doléances alors que rien ne laissait présager du meilleur auquel tous ont tenu à croire.
 

Sans aucune nostalgie de la précédente présidence française, on peut toutefois et sans risque considérer que Nicolas Sarkozy a eu au moins le mérite d’avoir occupé au préalable différents fauteuils de ministre ce qui, faut-il le rappeler, n’a jamais été le cas de l’actuel chef de l’Etat français.  

Mais on le sait, quand des intérêts sont en jeu, tout est bon pour soutenir qui les favorisera. Pour le reste, on repassera. Le problème est que désormais rien ne passe plus tant la révolte gronde.

Si fier d'avoir été capable de redonner espoir*, François Hollande a osé le dire sinon le croire.  

De la portée de ce discours, que retiendra l'Histoire?

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/06/22/je-suis-fier-d...
 
** http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/10/25/temp-45c4963af...

 

Commentaires

@Madame Favre tout est dit et très bien dit. Qu'ajouter de plus qu'il est entrain de battre les records de l'indifférence envers ceux qui l'ont élu comme d'autres dirigeant qui de peur préférent cacher leur vraie personnalité et surtout leurs vrais obligations.Dire la vérité au peuple devrait être une qualité chez tout dirigeant.
Non ils se cachent derrière des fagots de sourires,belles paroles qui resteront lettres mortes mais serviront de patates complètement brûlées à servir en pitance au prochain
La Russie exige des pays occidentaux des millards pour démanteler les 250 sous -marins nucléaires qui continuent de se désosser dans les océans Serait-ce que seule l'idée de devoir de l'argent à la Russie incitent les gouvernements actuels à inventer mille et un tracas pour faire croire n'importe quoi aux citoyens? cherchant même à surcotaxer bientôt leur moindre inspire ?
Mais les peuples savent qu'ils mentent même au sein de partis écologistes alors pourquoi resteraient-ils sans réagir .Les poupées Barbie's Monsieur Hollande devrait comme d'autres se souvenir qu'elles sont réservées à la maternelle et qu'à l'Elysée le maternage n'est plus d'actualité

Écrit par : lovsmeralda | 10/11/2013

Conter les exploits du président français n'est pas un vain mot. La déception étend son ombre, inéluctablement sur le sol français. Que l'opposition s'en inquiète, rien de surprenant. Que les alliés d'un jour le lâchent, c'est inquiétant. Mais que la déception, puis le doute, gagnent le Parti Socialiste, celui qu'il a conduit avec des élans mitterrandiens, le mal est profond. Exit Philippe Esnol, qui se recentre radicalement, tracas de Jean-Paul Huchon, départ de David Derrouet, il ne manquait plus que le Sénat s'enrhume et le voici fiévreux. Les portes claquent, les socialistes commencent à quitter le navire qui prend l'eau de toute part et il est à parier que la chaloupe ne soit pas assez grande. Ne le cachons pas, la compétence du président est bien mise en doute par chacun et la diabolisation du rival d'hier ne fait plus recette.
Mais comment s'en étonner ?! L'itinéraire du militant sage, atteignant des sommets écrêtés au gré d'un fait divers, ne masque pas son inexpérience. Ne pas avoir menti peut-être, mais se tromper est encore pire et s'obstiner dangereux. Si les Bretagnes extrêmes s'agitent, le peuple lui gronde.
Lorsqu' Hélène Richard-Favre dit qu'on « repassera », oui et il y aura du « boulot sur la planche » ! Et si la France voit rouge, gardons nous qu'un jour elle ne voit bleu, le bleu marine.

Écrit par : Gérard BIENVENU | 10/11/2013

On aurait dû se méfier tout de même : ce gars qui laisse sa greluche lui voler la politesse pour accèder aux élections présidentielles à sa place, je m'étais dit : chapeau bas, M. Hollande, on ne pourra pas dire que vous avez une ambition démesurée. D'autres ont dû penser qu'il ne devait pas en avoir beaucoup dans le pantalon. Mais maintenant, lui, président, on ne peut toujours pas dire qu'il en a. Lui président, pourtant, tout est redevenu normal. Lui président, étonnement, tle patronnat se félicite de sa politique de droite que même Sarkoche n'aurait pas osé défendre. Lui président, cependant, il lui reste encore trois ans pour faire cracher le patronnat au bassinet et en remontrer à sxa clientèle de gauche. Le problème, c'est que sa clientèle est partie au FN, et qu'il aura du mal à la regagner, quand bien même il ferait signer au patronnat les 25 heures, la septième semaine de congés payés et la gratuité des transports.

Écrit par : christian bitard | 10/11/2013

Tous des maquereaux! Le temps du FN est-il arrivé? Etre là au bon moment, et prendre le pouvoir en profitant du désarroi des gens.

Exemple:

"Entre 2009 et 2011, les aides publiques directes et indirectes versées à la presse ont atteint le montant de cinq milliards d'euros. Rien que sur l'année 2013, elles se monteront à 684 millions d'euros.

Comme le dit le proverbe, "on ne mord pas la main qui vous nourrit"... que ce soit celle de l'Etat ou des annonceurs lobbyistes.

Et il n'y a pas que les organes de presse qui reçoivent de l'argent public. Les journalistes ont leur niche fiscale -- un abattement spécial dont le manque à gagner en recettes fiscales se chiffre à 60 millions par an.

Si l'on divise ce chiffre par le nombre de journalistes en France -- 37 286 --, on obtient 1 609 euros de réduction d'impôt par journaliste.

Citation Fillon:
Je ne vais pas y aller par quatre chemins : je ne pense pas qu'on puisse obtenir de parole vraiment critique de la part de gens ainsi subventionnés, payés, "achetés" par l'Etat lui-même.

De Valérie Trierweiler à Audrey Pulvar en passant par Béatrice Schönberg, beaucoup de journalistes ont en outre des conjoints ou compagnons appartenant au monde politique. La mode de l'union libre fait qu'il est difficile pour l'auditeur ou le lecteur de faire le rapport entre l'interviewé et l'intervieweur."
.../...

-Ca fait quarante ans que nous trimbalons ces cadavres de droite et de gauche, j'y ai cru (du verbe croire, greffé pendant le baptême) comme tout le monde, cotisé comme beaucoup, collé des affiches, émis des idées, fait des centaines de kms pour les grands messes, des réunions etc.

Aujourd'hui je suis en haut de mon poteau à contempler dans ma révolte, -notre bateau sombrant doucettement dans le silence des complices et collabos. Lorsqu'ils font des discours j'ai l'impression d'entendre l'appel à la prière en haut d'un minaret....peu de différence avec les muezzins.

""Il suffit de comparer la situation de la France en 1978 à celle de 2012 pour constater la dégradation dramatique de notre pays depuis la fin des Trente glorieuses :

NB : Tous les chiffres notés * sont en euro constant, c'est-à-dire corrigé de l'érosion monétaire

=1978
*2012

Déficit en milliards d'euros
=1,20
*81,4
Dette en milliards d'euros
=72,80
*1 833,8
Part du secteur privé dans l'économie en %
=56
*43
Revenu disponible par habitant en euros*
=14 710
*20 455
Dette par habitant en euros *
=4 608
*28 788
Taux de chômage en %
=4,4
*10,2
Revenu disponible par habitant diminué de la dette en euros*
=10 102
- 8 333

En un mot, la croissance française est un mythe, un leurre, un fantôme. Que de promesses de lendemains qui chantent depuis les années noires des chocs pétroliers !

Ils sont tous en état d'arrestation pour mensonges faux et usage de faux ensuite "case prison"

Écrit par : Pierre NOËL | 10/11/2013

Des industriels ont pour objectif de faire écrouler l'état Français, afin de dé faire disparaître notre système social. Il y a eut des reportages sur le sujet.

Ces gens ne s'imaginent pas la bêtise qu'ils font; des gens vont se battre avec des armes de plus en plus mortelles. Celles et ceux qui pensent autrement devraient lire ou relire l'histoire de France de 1789.

Nous sommes en 1789. Que les socialistes soient les plus cons de toute la terre certes. Mais d'autres forces agissent sournoisement pour affaiblir l'état ils paieront très cher.

Le pire est à venir, toute l'Europe est touchée. Ce n'est plus une question de gauche ou de droite. Les incapables ont aussi fait cela:

http://lecontrarien.us6.list-manage.com/track/click?u=54fb71744bca4f72b722cf925&id=9278cff9f7&e=6663824bf2

Écrit par : Pierre NOËL | 13/11/2013

Ce qu'il y a de bien avec les Français, c'est qu'on n'est jamais déçu quant à leurs capacités d'exagération. On n'est pas en 1789, il ne va pas se passer de grands soirs (...)
Les socialistes vont se prendre des claques électorales, et comme l'UMP se retrouve à l'état de chaussette sale et pourrie qui ne fait envie à personne, il y a de fortes chances que la Marine va faire un tabac.(...) En rajouter et se la jouer Grand Révolutionnaire ne peut que faire beaucoup de mal et la France n'en a pas besoin. Il faut calmer le jeu en toute priorité.

Écrit par : Géo | 13/11/2013

Pour comprendre, il faut un cerveau bien fait. Je ne suis pas révolutionnaire mais un révolté évolutionnaire. Cette nuance échappe à la vision et au raisonnement simpliste, c'est normal dans certains cas.

Nous sommes bien en 1789 (c'est une image) les ingrédients sont là. Comment cela se terminera?

Les Français dans leur majorité n'ont pas besoin de conseils; la France a des atouts, mais là aussi, il faut aller voir plus loin que le bout de ses pompes funèbres et son nez de Pinocchio pour comprendre. Par contre, nous pourrions donner des conseils de politesse et de savoir être aussi de savoir faire.

Marine le Pen et sa coalition d'intégristes, n'ont pas les moyens de prendre le pouvoir, encore moins les capacités requises. Qu'ils aillent aux municipales ensuite, on verra. Leur politique de communication laisse à désirer, c'est la gauche et un partie des zozos de la droite qui leur donne du sondage favorable. Le vote et le soutient pour ce parti ne sont pas acquis, il y a trop de zones d'ombres. En économie rien d'autre que les messages gratuits et les slogans à l'emporte pièce, il n'y a qu'à lire la presse et les blogs.

Affaire à suivre, dans une Europe en déconstruction, en cour d'islamisation. Là est pourtant l'avenir mais surtout pas avec une Europe de fonctionnaires et de politiciens inféodés aux royautés brunes, noires et bleues, vertes et rouges, s'entre-tuant fiscalement et politiquement puis au passage, en se gavant sur notre dos..

Écrit par : Pierre NOËL | 17/11/2013

Les commentaires sont fermés.