02/01/2014

Bombes


Chasser Vladimir Poutine du pouvoir, tel est le programme politique des punks russes désormais libérées suite à l'amnistie votée par la chambre basse du parlement russe, le 18 décembre 2013.

La Tribune de Genève, pour ne citer qu'elle, publie une photo et un article dans son édition des 28-29 décembre 2013, qui rend compte du combat que les jeunes femmes entendent mener.

On y apprend qu'elles se mobiliseront en faveur de la défense des droits de l'homme. 

La mise en évidence de leur corps reste toutefois leur mode d'action privilégiée.

A noter cependant que des objectifs de caméscopes amateurs, elles sont passées à ceux de photographes professionnels.

http://plucer.livejournal.com/55710.html

 

http://medias-presse.info/nadya-tolokonnikova-egerie-des-pussy-riot-devient-mannequin-pour-la-mode-feminine/4568

Pendant ce temps-là, des kamikazes se font exploser en Russie.

Elles aussi, ont été convaincues de mener un combat politique.

Et nombre de journalistes occidentaux y vont de leur appréciation pour donner des raisons à cette terreur. 

Sexuelles ou assassines, où est la victoire de telles bombes?

 

Commentaires

Quelle plaisanterie ! Imaginez un peu Nabila ou Léonarda chez nous essayant de se mêler à notre vie politique, leurs petites culottes à la main et bien là c'est pareil. Ces "Pussy Riots" n'ont jamais eu d'audience en Russie, et pour cause, leur musique n'en n'est pas. Elles ont toujours été des marginales dézinguées accros aux drogues dures. Le peuple russe a bien rigolé lorsqu'en occident certains journalistes ont tenté de les faire passer pour des pasionarias d'une espèce d'idéal anarcho-libertaire russe. En fait, elles ne sont rien. Ce qui donne d'ailleurs toute la mesure de la communication anti poutinienne ourdie par certaines sources de financement alimentées par des Soros et autres ONG dont le siège social est à Washington ...

Écrit par : André le Russophile | 02/01/2014

Avec tous ces gens en mal de célébrité et de visibilité soutenus par un vent d'Ouest pervertissant les valeurs fondamentales par des Ismes divers, Poutine a bien à faire.

En effet, au milieu de cette insouciance générale et de la guerre globale qui peut vous éclater au nez du jour au lendemain, les punketts ne pèsent pas lourd avec leur droitdel'hommisme de pacotille. Il faudra un peu plus que des esclandres par le nu.
Quant aux ceintures de "chasteté" qui explosent dans les foules, elles sont l'exacte ressemblance fanatisée de l'insouciance. Quoi qu'il faille encore vérifier si ces femmes n'ont pas des capturées, utilisées et sacrifiées par les milices Al Qaedistes à la solde des Saoud.

Les journaleux, eux aussi en mal de reconnaissance professionnelle, ne vont pas manquer ces occasions en or quitte à gloser généreusement sur notre légendaire Démocratie Occidentale sans tache et sans odeur.

Ces femmes BisousNours - génération post Eltsine - qui se sont reproduites, par milliards d'exemplaires à travers la planète, n'ont pas l'air de se douter que le monde s'est assis sur un baril de poudre: une petite bombinette nucléaire et on se retrouvera, tous, dans son Champignon humanitaire!

Naturellement, ceux qui en sont conscients, comme Poutine, entre autres, sont durement critiqués. Entre dynamisme économique et pillage gratuit par les guerres, il faut commencer à faire un minimum de différence.

On comptera sur ces punketts pour éradiquer les dangers de guerres et assurer notre sécurité!

Écrit par : Beatrix | 02/01/2014

@ André le Russophile

"Ce qui donne d'ailleurs toute la mesure de la communication anti poutinienne ourdie par certaines sources de financement alimentées par des Soros et autres ONG dont le siège social est à Washington ..."

Vous avez mis le doigt au bon endroit.

Toutes nos nobles institutions sont détournées au service des intérêts exclusifs de Washington.

Écrit par : Beatrix | 02/01/2014

Je suis tellement choqué par ce que je viens de lire que j'ai besoin de le partager:

http://www.thelivingmoon.com/47john_lear/02files/25_Former_US_military_officers_criticized_%20911.html

Écrit par : Fonctionnaire | 02/01/2014

Les médias occidentaux sont aux ordres. La preuve la plus évidente de ça a été donné pendant le traitement des infos sur la Syrie, quand les médias aboyaient tous dans le même sens, pour préparer l'opinion publique a une intervention militaire imminente en Syrie. Seulement ils se sont gouré magistralement, ils n'ont pas pris au sérieux un petit bonhomme, qui s'appelle Vladimir Poutine.
De même façon les médias se trompent allégrement dans leurs soutiens ridicule et grotesque des "activistes vaginales". Plus les occidentaux soutient les Pussy, plus le rejet de ces folles hystériques grandit dans la population russe. Poutine avec talent a détourné cette manipulation occidentale et l'a utilisé pour complètement discréditer les restes de "l'opposition" russe financé par l'occident.
D’ailleurs les soutiens des Poussy Riots n'ont pas été spontanés ! Madonna ne s'est pas réveillé une admiratrice des Pussy en un clin d’œil. Ils ont été payé aussi.
Voilà, par exemple, une actrice très connu allemande et une des 5 soutiens emblématiques des Pussy en Allemagne révèle qu'elle a été payé par ZDF pour ça :

http://russian.rt.com/article/11510

Écrit par : ANNA | 03/01/2014

Lorsque je marche dans la rue pour aller vers le centre ville, j'évite de marcher sur une merde de chien. Je regarde ou je mets les pieds. En général, il y en a une dizaine et ce, malgré des panneaux et des distributeurs de sacs plastiques -gratuits pour les propriétaire des toutous.

Elles, (ces nanas au cerveau de poulet) ne représentent guère plus, ça fait chier un peu le monde sans pour autant déstabiliser le premier magistrat de la commune. Alors, à l'échelle de Poutine, si elles pensent déstabiliser le môôsieur, elles peuvent encore se mettre tous les poulets voire les autruches de la terre là ou nous pensons, ça ni fera pas grand chose!

Quant aux valets du concept mortifère, mieux vaut qu'ils regardent ou ils mettent les pieds.

Écrit par : Pierre NOËL | 03/01/2014

Les commentaires sont fermés.