25/02/2014

UE, mode d'emploi


Une Union Européenne qui ne manque pas une occasion de rappeler à des pays tiers le respect d'accords signés tandis qu'en Ukraine elle balaie ses propres engagements* ne semble pas vraiment heurter ses principes si elle en a.

Une Union Européenne qui se félicite de la victoire d'un peuple assoiffé de justice et de respect alors que ledit peuple a été emmené dans sa lutte par des néo nazis, ne semble pas non plus heurter ses dirigeants si elle en a.

Et elle en a, on ne le sait que trop! 4369490_3_2acb_la-haute-representante-de-la-diplomatie_28891e7684c27cb816abf5ee807ff389.jpg

Hier, sur France 2, le ministre délégué aux Affaires européennes, Thierry Repentin, a été l'un des invités d'Yves Calvi dans le cadre de son émission Mots Croisés.

Le débat portait sur l'Ukraine.

Entre l'angélisme d'une Marielle de Sarnez qui évoquait la victoire d'un peuple et le rire du Docteur Kouchner** qui surabondait dans ce sens, l'Union Européenne est assurée d'avoir trouvé là ses porte-voix.

* http://www.liberation.fr/monde/2014/02/21/kiev-l-accord-apres-le-carnage_982180


* *http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/08/18/l-eclat-de-rire-du-french-doctor-et-la-maison-jaune1-253437.html


Commentaires

Dominique Bourg et Pierre Statius, deux professeurs d'université français vivant en Suisse, dans Le Temps du jour:

"Accuser la Suisse de racisme, et donc indirectement de déni démocratique – le respect de la personne étant une des valeurs fondamentales de la démocratie –, a quelque chose d’incongru pour qui vit dans ce pays; un pays qui accueille dans ses centres urbains jusqu’à 35% d’étrangers. Enoncée par des ténors politiques européens, et notamment français, ou par des membres ou des proches de la Commission de Bruxelles, cette accusation devient injurieuse. Convient-il de rappeler à quel point les institutions européennes bafouent la lettre et l’esprit de la démocratie?

[...] Quoi qu’il en soit, les mesures de rétorsion européennes contre le peuple suisse, et tout particulièrement contre la jeunesse suisse avec la suppression des programmes Erasmus, heurtent tout particulièrement les pédagogues que nous sommes. Le désamour de cette Europe aussi hautaine que lointaine, repue de morgue, indifférente aux difficultés croissantes qui assaillent ses citoyens, ne peut que croître. Faut-il être à Kiev, sous les coups d’une dictature brutale, pour encore désirer l’Europe?"

Écrit par : picco | 25/02/2014

Un peu d'air frais qui fait du bien !

Écrit par : petard | 25/02/2014

Le lien pour l'émission Mots Croisés
http://www.france2.fr/emissions/mots-croises , le 24/02/2014

Il faut le dire que BHL apparait comme un enfant de cœur à côte de ce Kouchner - son cynisme et ses mensonges dépassant tout l'entendement.
Une place en enfer lui est déjà réservé.

Écrit par : vlad | 25/02/2014

Sur le plateau de l'émission, seul Dimitri de Kochko avait quelque chose à dire sur le sujet.
Le reste se partageait entre une dérision totale et une envie de vomir qu'ils ne pouvaient ne pas susciter, tous ensemble, au téléspectateur.

Quant à cette fausse baronesse de Catherine Ashton, alors c'est les gens qui, dans leur petitesse frisant la dégénérescence, dirigent aujourd'hui l'Europe et le Monde Auccidental, gens qui ont envie mais ne ne sont pas capables de jouer à la Deuxième Guerre froide!

Se croire des héritiers légitimes de Winston Churchill n'est pas interdit.
Mais ce bonhomme était, avant tout, un véritable humaniste. Pas eux.

Écrit par : vlad | 25/02/2014

Chut ! Manifestants d'extrême-droite à Kiev (par Daniel Shneidermann):

http://www.arretsurimages.net/breves/2014-01-23/Chut-Manifestants-d-extreme-droite-a-Kiev-id16765

Écrit par : ANNA | 25/02/2014

Comme manière de défendre les droits de chacune et de chacun, voici déjà quelques mesures adoptées par la Rada suprême:

http://fr.ria.ru/world/20140223/200560426.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 25/02/2014

Non pas «enfant de cœur», mais «enfant de choeur» = jeune servant de messe occasionnel et bénévole, dans le rite catholique.

Ce que j'ai été durant cinq ans... serviteur du curé, les jeunes minettes dans les premiers rangs n'avaient d'yeux que pour moi. Connaissant donc très bien les histoires de burettes... j'ai donc été amené très jeune à les vider en compagnie de charmantes sainte-nitouches.

C'est quand-même une chouette religion qui offre pas mal d'avantages... pour ceux qui en saisissent les opportunités.

Écrit par : petard | 25/02/2014

Petard, c'est un peu hors sujet mais rien de grave.
Je laisse messieurs Google et Ortega y Gasset vous répondre.

Dans « L'homme et les gens » de ce dernier,  à la page 203, l'auteur écrit «Car la langue, qui est toujours et en dernière instance la langue maternelle, ne s'apprend pas à l'aide des grammaires et des dictionnaires, mais dans le parler des gens », pour continuer, à la page 204, « La langue est un usage social, qui vient s'interposer entre eux deux, entre leurs deux intimités, et dont l'exercice ou l'emploi par les individus est en grande partie irrationnel ».

Et les deux requêtes de Google (www.google.fr) sont concluantes:

"enfant de coeur à côté" => donne 55100 résultats
https://www.google.fr/#q=%22enfant+de+coeur++%C3%A0+c%C3%B4t%C3%A9%22

"enfant de choeur à côté" => donne 50000 résultats
https://www.google.fr/#q=%22enfant+de+choeur++%C3%A0+c%C3%B4t%C3%A9%22

Écrit par : vlad | 25/02/2014

Liberté d'expression a la française :

http://s019.radikal.ru/i625/1402/41/a9f842529695.jpg

Bravo la censure ! Les français sont vraiment persuadés qu'ils ont une liberté de s'exprimer. Normal, si vous n'êtes pas d'accord avec ça, votre commentaire ne passe pas la censure...

Écrit par : ANNA | 26/02/2014

Les commentaires sont fermés.