12/03/2014

Crimée, mémoires et passions

sebastopol_hero22-e7994.jpg


Ukraine, le retour de la guerre froide?

C'est ainsi qu'a été intitulée l'émission de la RTS du 4 mars dernier, Infrarouge, pour évoquer la crise ukrainienne.

A Moscou, lors d'une table ronde télévisée consacrée à la Crimée*, plutôt que d'aborder le sujet sur un plan purement politique sinon polémique, nous avons tenté de comprendre en quoi et pourquoi la situation en Crimée mobilisait tant de passions.

Certes, les relations entre les peuples et leurs diverses origines n'y sont pas pour rien mais ce qui lie la France -sinon l'Occident- à la Crimée?

Bien des aspects de leurs relations subsistent, plus discrets mais non moins réels pour autant.

Ils se rappellent au gré d'oeuvres littéraires, de lieux ou de monuments et illustrent en quoi les mémoires demeurent sensibles et impliquées.

 

http://french.ruvr.ru/2014_03_11/France-Crimee-une-histoi...

 
http://www.infrarouge.ch/ir/2075-ukraine-retour-guerre-fr...


Commentaires

En complément à votre référence à l'Histoire, je me permets de mettre ci-dessous un lien vers mon article sur ce sujet. Comme vous, je tente d'y démontrer que rien n'est simple! Je suis heureux d'y rappeler le souvenir d'Anne de Kiev, reine de France, fille de Iaroslav le Sage et épouse du roi Henri Ier de France!
http://cheuzeville.net/?p=1057

Écrit par : Cheuzeville Hervé | 12/03/2014

Cheuzeville Hervé,

Je trouve votre article extrêmement dangereux.

Pire, pour moi, un Russe, blanc, rouge peu importe ma couleur, il est insultant.

Et ne vous associez pas, s'il vous plait, à l'œuvre d'Hélène Richard-Favre en nous proposant votre « complément » à son magnifique « Crimée, mémoires et passions ».

Car vos « mémoires » sont écrits par des crétins ou des idiots utiles, et vous n'avez pas de passions dans la matière...

Ce soir, il est trop tard pour moi pour rentrer dans tous les détails. Mais je vous promets de le faire sous peu.

Juste une citation à chaud, citation qui montre un défaut irréparable dans votre démarche s'il y en a une.

Vous écrivez:
"Malgré mon flagrant manque de connaissance du terrain, je pense cependant être en mesure d’affirmer que pour tenter de comprendre la crise ukrainienne, il convient en premier lieu d’examiner avec attention non pas une carte, mais plusieurs cartes"

Je trouve cette déclaration pas seulement cynique (ça me fait penser à un toubib auto-proclamé se penchant sur un presqu'ile, presque'cadavre à autopsier), mais aussi médiocre et surtout contradictoire avec toutes vos expériences africaines et/ou humanistes.

Pour l'instant, je m'arrête là tout en vous conseillant de vous inspirer du « La Carte et le Territoire » de Michel Houellebecq – prix Goncourt 2010...

Écrit par : vlad | 12/03/2014

The requested URL /posts/%20http:/www.infrarouge.ch/ir/2075-ukraine-retour-guerre-froide was not found on this server.

Écrit par : Chrétien Bitard | 13/03/2014

Oui, merci Chrétien Bitard d'avoir attiré mon attention sur le lien incorrect indiqué!
J'ai rectifié sur le sujet lui-même.

Bien à vous

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 13/03/2014

Cheuzeville Hervé,

votre article de point de vue HISTORIQUE n'est qu'un ramassis des contre-vérités et des bêtises. Quels sont vos sources pour des idioties pareilles ? Les pages jaunes ? Les brefs du comptoir ?
En commençant par Yaroslav le Sage, qui était un prince RUSSE est non ukrainien, sa fille Anna Yaroslavna, qui était une princesse russe et non ukrainienne, Kiev était une ville russe et non ukrainienne, et pour cause - le mot "Ukraine" n'a pas était utilisé a cette époque, car provenant du mot "OKRAINA" (qu'on pourrait traduire pour les "nuls" de votre genre comme "banlieue") n'apparait que après la RÉUNIFICATION des plusieurs terres RUSSES par des princes historiquement RUSSES deux siècles plus tard de Yaroslav le Sage.
Bref, Je me demande pour quel raison vous vous lancez d’écrire sur le sujet, que vous ne maitrisez pas.

Écrit par : ANNA | 13/03/2014

L’hymne de Sébastopol :

http://www.youtube.com/watch?v=bgsPg3DpOKw

Qui oserait me dire que cette ville héroïque russe a quelque chose avoir avec les néo-nazis de Maidan... Merci a Poutine, qui a fait revenir la Crimée a la mère patrie russe.

Écrit par : ANNA | 13/03/2014

http://www.infrarouge.ch/ir/2075-ukraine-retour-guerre-froide

Encore une émission décevante !

D'un coté on a une pseudo-ukrainienne, qui vit en occident et pour la quelle son seul analyse se résume en "Poutine est méchant"

De l'autre on a George Nivat, qui part encore en vrille, oups, pardon, dans une excursion historique, sur les "Habsbourg s" statut de Bandera et autres emblèmes historiques, dont on a rien a foutre !

Écrit par : ANNA | 13/03/2014

Autant j'apprécie la controverse intelligente, autant je déteste l'agressivité et l'attaque personnelle. Comme j'ai pris soin de le préciser dans mon introduction, je ne suis pas un spécialiste de cette partie du monde. C'est donc en toute humilité que j'ai cherché à rappeler aux lecteurs quelques dimensions historiques d'un sujet d'actualité qui a été trop maltraité par des présentations manichéennes, ces dernières semaines. Je reste convaincu qu'intégrer ces éléments d'histoire permet d'avoir une approche plus nuancée de ces questions. L'avantage que j'ai par rapport à Vlad et à Anna, c'est que je ne suis pas Russe (ni Ukrainien, d'ailleurs). Je n'aborde donc pas ces questions de manière passionnelle et chauvine comme eux semblent le faire. S'ils avaient mieux lu mon papier, ils se seraient aperçus qu'il est loin d'être hostile à la Russie, bien au contraire. Mais sans doute n'ont-ils pas apprécié que j'écrive que le passé de la Crimée est davantage hellénistique que russe...

Écrit par : Cheuzeville Hervé | 13/03/2014

Cheuzeville Hervé,

Je suis Français aussi.

Le terme "chauvine" dans votre bouche est une insulte de plus.

Je vous ai promis de détailler ma critique de votre, - maintenant je ne vais pas me gêner d'appeler un chat un chat, - "torchon".

Je n'y trouve plus d’intérêt car ANNA a dit l'essentiel. En particulier, au sujet des racines russes de Yaroslav le Sage et de sa fille Anna Anna Yaroslavna.

Vous, un grand vulgarisateur pour les NULS, vous n'avez même pas daigné d'aller consulter la wikipédia française à ce sujet:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Iaroslav_le_Sage

On y lit d'emblée la chose suivante:
« Iaroslav Vladimirovitch (en russe : Ярослав Владимирович et en ukrainien : Яросла́в Володи́мирович), dit Iaroslav Ier et plus connu sous le nom de Iaroslav le Sage3 (en russe : Ярослав Мудрый, en ukrainien : Ярослав Мудрий, et en vieux norrois : Jarizleifr), est un Grand-prince du Rus' de Kiev de la dynastie des Riourikides (né en 978 et mort le 20 février 1054 à Vychgorod), qui régna de 1016 à 1018, puis de 1019 à 1024 et enfin de 1024 à 1054. »

Cheuzeville Hervé, est-ce que vous comprenez le français: « Grand-prince du Rus' de Kiev » ???

Rus' de Kiev ce n'est pas l'Ukraine!!!

Allez, la magnifique wikipédia, pour tous ceux qui ne sont pas de mauvaise foie, il suffit de cliquer sur le lien.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rus%27_de_Kiev

« La Rus' de Kiev, appelée aussi principauté de Kiev et traduite dans les sources françaises médiévales par Russie ou Roussie1 (à partir du XIXe siècle par la Russie de Kiev ou Russie Kievienne dans les travaux historiographiques2), est une principauté médiévale slave orientale qui exista entre environ 860 et le milieu du XIIIe siècle, période durant laquelle elle se désagrégea en une multitude de principautés avant de tomber formellement devant l'invasion mongole de 1240. Au XIe siècle, la Rus’ de Kiev était le plus grand État d’Europe en superficie. Fondée à l'origine par les Varègues et centrée sur Novgorod, la Rus', légendairement fondée par Hrörekr (Riourik), tire son nom du varègue rodslagen (« le pays du gouvernail »)3,4. »

Le fait que vous l'ignorez si facilement me permet de vous accuser d'une malhonnêteté intellectuelle.

Écrit par : vlad | 14/03/2014

Cheuzeville Hervé !

L'envie de sortir du manichéisme, tout a fait respectable en soi, permet il d’écrire des mensonges ?
La méconnaissance du sujet évoqué permet il d'enfiler des conneries, pardons, je voulais dire des "perles" historiques a partir de l'époque de "l'age de pierre", alors que la pierre angulaire de la situation de cette crise actuelle en Crimée est - l'ingérence des USA dans les affaires des pays indépendants.

Quant a mon agressivité.... je vais vous faire un parallèle avec un autre pays... mais d’abord je vous cite :

"C’est donc un pays ravagé et ruiné qui fut « libéré » par l’Armée Rouge en 1944..." (c)

La Shoa - 6 millions des victimes juifs. Interdiction complète en Occident de remettre en cause ne serait-ce que le chiffre, sous la peine de condamnation pénale.
La 2ème guerre mondiale - 27 millions des victimes soviétiques, et vous vous permettez, monsieur de mettre le mot libéré entre guillemets !

Estimez-vous heureux, monsieur, que les écrans de nos ordinateurs nous séparent, car je vous cracherais volontiers a la figure au nom des 27 millions soviétiques morts !

Écrit par : ANNA | 14/03/2014

Pour rigoler un coup, regardez cette émission de la télé allemande, qui se moque des manifestants de Maidan en Ukraine :

http://www.youtube.com/watch?v=iej-kuaN1Mg#t=87

Drolissime ! A mourir de rire ! Énorme ! Cela prouve que les allemands, eux, ont tout compris de ces magouilles !

(si vous parlez pas l'allemand, vous pouvez cliquer sur le sigle "CC" de la vidéo, et vous aurez les sous-titres en russe)

Écrit par : ANNA | 14/03/2014

Vlad et Anna, je ne répondrai pas à l'insulte par l'insulte. Deux points seulement: Les Gaulois étaient ils des Français, les Francs étaient-ils des Français, et la Gaule puis le royaume des Francs étaient-il la France? Lorsque vous aurez répondu à cette question, vous pourrez également réexaminer votre affirmation selon laquelle Rus' de Kiev = Russe et principauté de Kiev (d'ailleurs fondé par des Varègues, c'est-à dire des Vikings) = Russie. Ca me rappelle la surprise énorme d'un collégien allemand, lorsque je lui appris que Charlemagne était vénéré comme un grand souverain "français" (en France) alors que ce jeune avait appris à l'école (allemande) qu'il s'agissait d'un grand empereur allemand. Deuxième chose: je crois avoir bien souligné les sacrifices humains qu'on coûté la victoire sur les nazis, et j'ai même comparé le relativement faible nombre d'Ukrainiens enrôlés aux côtés des nazis avec celui, largement supérieur, de ceux qui combattirent au sein de l'Armée Rouge. La raison de mes guillemets avant et après "libéré" est que je ne suis pas convaincu que Staline et son régime ait été perçus comme une véritable libération par les populations libérées. Dans votre calcul macabre du nombre de millions de morts vous omettez d'ailleurs ceux de la barbarie stalinienne (grande famine, purges, déportations). Pour moi, ces victimes-là, qu'elles soient russes, ukrainiennes, tatares ou autres on droit à autant de consdération que celles de la barbarie nazie.

Écrit par : Cheuzeville Hervé | 14/03/2014

Cheuzeville Hervé, un historien en culottes courtes a bretelles...

La barbarie stalinienne, parlons en :

1. grande famine
C'est la faute a Staline, est imputable a Staline de la même façon, que la pluie et le mauvais temps avec les secheresses. Durant plusieurs étés, il y a eu des sécheresses consécutives, Staline dans l'obligation de gérer TOUT le pays, et pas seulement la république ukrainienne, les riches agriculteurs ukrainiens (les koulaks) faisant de l'obstruction et du sabotage, en cachant leur récoltes de blé, pour échapper a l'expropriation du blé, etc. L'histoire de HOLODOMOR a été inventé et monté de toutes pièces, durant le mandat présidentiel d'un pro-américain nationaliste V.Youchenko, pour réinventé l'histoire de l'Ukraine sous l'angle de l'anti-russe. Et pour preuve, il suffit de se renseigner sur le nombre des victimes, que cette famine a causé sur TOUT le territoire soviétique ! Des millions ! Dans les républiques de Kasakhstan, de Russie centrale, de région de Povolgié, en Ural, etc. Il y a que les ukrainiens, dans leur logique victimaire, qui préfèrent de tirer la couverture sur eux, en oubliant que c'est tout le pays, qui ait souffert de la famine. Mais c'est tellement plus facile de mettre tout sur le dos de Staline, surtout que les décrets d'expropriation de surplus de blé, ont été signé par... Kroutchov, un ukrainien !

2. déportations
Serte, c'est pas joli-joli, de déporter les populations comme tchétchènes ou les tatares de Crimée, qui ont collaboré et on combattu a coté des nazis. Il est vraiment méchant ce Staline. Surtout qu'il a tout recopié sur les ...américains, qui on mit les japonais dans les camps d'internement aux USA, pour éviter (bonjour la présomption) toute connivence potentielle avec l'ennemis nazis.

3. purges
A la chute de l'URSS, les archives du KGB ont été dévoilés au grand publique. Et il se trouve que le nombre des prisonniers du Goulag, durant toutes les années de la "purge" stalinienne ne dépasse pas 2 millions (dont le nombre de fusillés ne dépasse pas 800 000 personnes) C'est, bien sur beaucoup de victimes, mais c'est un chiffre, qui est loin du délire sur les "crimes du stalinisme", surtout que a la MÊME époque, les "camps travaillistes" de Roosevelt aux USA a fait environ 1 million de mort, le chiffre tout a fait comparable donc. Pour vous éviter de dire, que je fait de la propagande, je vous renvoi sur le site du "Mémorial", une ONG célèbre russe et droit-de-l'hommiste a la botte des ricains, qui comptabilise les victimes selon les archives ouverts du KGB :

"Четвертое издание базы данных «Жертвы политического террора в СССР» было осуществлено в год 70-летия Большого террора – кампании самых жестоких и массовых убийств в отечественной истории. Тогда в течение двух лет (1937–1938) по политическим обвинениям было арестовано более 1 миллиона 700 тысяч человек и не менее 725 тысяч из них были расстреляны..."

le lien
http://lists.memo.ru/

P.S. Je tiens a préciser, que je ne suis pas une admiratrice de Staline, je suis même tout le contraire, mais LES MENSONGES ça suffit !

Écrit par : ANNA | 14/03/2014

Dans votre dernier post tout aussi indigné et agressif que les précédents, vous oubliez de dire, Madame, que, dans mon propre post, je n'ai pas écrit que la grande famine fut un évèvement limité à l'Ukraine. L'ussiez-vous fait, vous auriez pu ensuite faire l'économie de la leçon que vous prétendez donner en évoquant les autres parties du territoire de l'URSS qui eurent à subir cette calamité. Je n'ai jamis affirmé, en effet, que seule l'Ukraine fut affamée. Comment pouvez-vous comparer le sort des Japonais internés aux Etats-Unis avec celui des Tatars, transportés dans des wagons à bestiaux, dont près de la moitié périt en déportation? Les Japonais furent libérés une fois la guerre terminée. Les Tatares, eux, durent attendre la disparition de l'URSS pour rentrer chez eux.
Je me retire de cette polémique qui n'a que trop duré. Je reste disponible, chère Hélène, pour échanger avec des gens courtois, cultivés et ouverts, comme vous l'êtes vous-même. Pas avec des personne au nationalisme étriqué qui préfèreent avoir recours à l'insulte et à la diabolisation. J'ai horreur des gens qui se croient dépositaires de la vérité unique. Je reste pour ma part convaincu que la vérité se trouve quelque part entre les outrances venues de Kiev et celles venues de Moscou. Bonne journée.

Écrit par : Cheuzeville Hervé | 14/03/2014

"Comment pouvez-vous comparer le sort des Japonais internés aux Etats-Unis avec celui des Tatars,"

Alors on peut comparer avec la déportation des Cherokees. Sauf que les Cherokees qui voulaient s'intégrer ont été déportés sans même le prétexte d'avoir pactisé avec un ennemi. Ils étaient l'ennemi par volonté de pillage des terres et par racisme.

On peut aussi comparer avec le sort réservé aux criminels de guerre japonais... et notamment au premier d'entre eux.

Écrit par : Johann | 14/03/2014

A vous tous, merci de vos contributions.

Certes, les noms d'oiseaux planent parfois sur les échanges ce qui confirme la le titre de mon sujet et celui de la table ronde télévisée à laquelle j'ai été invitée à Moscou.

L'Histoire a autant de lectures que de lecteurs, parfois. Et s'y référer pour tenter de saisir des enjeux qui ne lui doivent pas tout peut provoquer l'effet inverse à celui recherché.

Je me suis exprimée à cet égard:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/03/04/ukraine-histoire-et-histoires.html

Les nerfs sont à vif et cela peut se concevoir dans un contexte où la Russie est sans cesse visée pour tout ce qu'elle entreprendrait ou n'entreprendrait pas.

Cette fixation russophobe obsessionnelle dure depuis trop longtemps.

On l'a vue pour la Syrie, elle s'est réactivée de manière odieuse lors des JO de Sochi, elle redouble d'ampleur désormais avec l'Ukraine.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 14/03/2014

Effectivement, les esprits sont bien échauffés. Il y a tout de même de petites corrections à apporter au sujet des diverses positions lues ci-dessus concernant l'histoire de la Russie sur lesquelles je n'ai guère le temps de m'attarder. je conseille tout de même certaines lectures rédigées pour la plupart par des auteurs russes dont le sociologue Nikolaï Danilevski Russie et Europe (1871), ensuite S. Pushkarev "Obzor russkoi istorii", V. Kovalkin, vous décrira davantage les enjeux de la Crimée pour la Russie dans son ouvrage"Rossia v novy geopoliticheskih realiah na poroge XXI veka (IMPE Moscou 1996)et enfin les Indo-Européens par Iaroslav Lebedynsky (Ukrainien). Hormis le dernier cité, les autres ouvrages sont assez difficiles à trouver. Simplement, sans m'ingérer dans les polémiques lues plus haut, l'histoire est souvent présentées sous de fausses réalités, des sortes de vices cachés mais décidés autour de tables rondes où se réunissent politiciens (tous véreux de toute façon) de chercheurs, historiens, anthropologues, scrupuleusement sélectionnés, généreusement sponcorisés et qui définissent ce qu'ils veulent qu'on sache ou pas. Donc, attention aux certitudes, la pudeur, le respect, l'humilité font partis des atouts constructifs dans tout échange.
Maintenant, la Crimée, Etat autonome, est peuplée pour arrondir de 58% de Russes ethniques, compte les plus grandes bases militaires de la flotte russe, donc, la question de savoir qui a la maitrise de cette péninsule , ne se pose pas. Après un référendum ? Oui, dans le cas présent compte tenu de la russophobie virulente ambiante. Mais l'Ukraine n'aurait-elle pas dû rallier ses piètres forces navales à celles de la Russie au lieu d'aller flirter avec des faux-frères, Lucky Luke à la Maison Blanche, Casimir au Bundestag...Mr Bricolage en France ? Qui fait tourner l'économie ukrainienne ? Les capitaux russes majoritairement
Dans l'intérêt de tous en Europe, la Russie devrait être traitée comme un allié, car, je me répète sans doute, mais l'Occident vieilli, ne se rend même pas compte que la déferlante va arriver par le Sud. Poutine a compris avec tous les problèmes dans le Caucase, la Syrie et les jeux vicelards de la Turquie qui joue la carte de l'Islam en Asie centrale et celle de la laïcité dans l'OTAN qu'il est grand temps de dresser des remparts

Écrit par : Sacha | 14/03/2014

Ce qu'il y a de très surprenant dans toute cette affaire, c'est le jeu puant des Européens. Les Américains nous ont habitués aux pires coups de jarnac, ces gens n'ont qu'une morale : la défense de leurs seuls intérêts. Mais qu'espère donc cette pauvre andouille de Hollande là-dedans ? Pense-t-il que les Français ne se doutent pas que toute cette comédie n'a qu'un but, essayer de faire un peu oublier le désastre intérieur...
Et Hollande pense-t-il que défendre les turpitudes américaines va amener qqch de bon pour l'Europe ou la France ? Il est évident, patent, manifeste que le seul but des Américains est d'éviter tout rapprochement entre Russie et Europe. Diviser pour mieux régner...

Écrit par : Géo | 14/03/2014

«Il est évident, patent, manifeste que le seul but des Américains est d'éviter tout rapprochement entre Russie et Europe. Diviser pour mieux régner...»

C'est exactement ça ! Bien vu Géo !

Le jeu des Américains on le connaît depuis le temps. Ils se prennent au sérieux tout en commettant gaffes sur gaffes, dont les "secrets" finissent étalés sur la place publique.

Ce qui m'inquiète le plus, évidemment, c'est l'attitude de la France. Déjà qu'on nous dit qu'on est "voisin et ami", là s'est carrément à éclater de rire "jaune".
Mais plus sérieusement, s'agissant du peuple français, le voir pareillement manipulé par le régime totalitaire de Hollande, c'est insoutenable parce que ça donne l'impression que toute la France a basculé dans la connerie.

Écrit par : petard | 14/03/2014

@Anna : Je suppose que vous préférez l'histoire de Katyusha http://www.youtube.com/watch?v=ivASIwtHALM, elle vous va si bien.....mais je vous conseille toutefois d'éviter les "copmup" (chiottes) pour vous faire entendre.Je vous préconise cette vieille mélodie de Dire Straits http://www.youtube.com/watch?v=jhdFe3evXpk "Brothers in arms" et vous comprendrez ce qu'est une "Rodina", c'est l'amour de sa patrie, l e respect des siens, l'attention, l'attente mais pas la haine des autres...La "Rodina" n'insulte pas et n'est pas insultée quand on ne la considère pas comme un "copmup" à haine ! (ce que vous faîtes constamment, Madame !)Prévoyez ou du kleenex ou du PQ (papier toilette). En tout cas, les deux (kleenex, PQ)l'emportent sur votre haine et votre violence verbale signifiant ignorance, intolérance, arrogance. Vous avez de quoi faire : ou pleurer ou alors assumer une sacrée chiasse...
Voilà, Madame, en espérant que vous comprendrez également que parfois, il est préférable de tirer la chasse avant que l'odeur devienne nauséabonde ! (je parle de vos propos non-fondés, agressifs, et injurieux contre ceux qui voudraient participer à des discussions et qui sont rapidement découragés parce que vous les traitez de "cons". Je cite : "abrutis, "je te crache à la gueule", "pages jaunes" "cons", "connards".... etc. Vous avez un sacré répertoire....Ensuite, je ne vais pas vous brancher sur l'holodomor, c'est inutile, je crois que j'ai été suffisamment expansive...Je tenais vraiment à vous le dire dés que mon emploi du temps m'ait eu laisser un créneau. En fait, vos propos ne font qu'accentuer les préjugés russophobes que ce soit en Europe et ailleurs. Je pense même que Vladimir Poutine vous aurait mis un marron car vous êtes en plein délire et ce n'est pas ce que veulent les Russes. Les Russes veulent un chef et pas une porte-parole hystérique ! Désolée ! Depuis quand les archives du KGB ont été dévoilés au grand public ? Depuis que vous l'avez décidé ? Mégalo en plus ? C'est comme si vous nous annonciez que nos RG vont tout nous livrer sur la table. Puberté ? Ménopause je ne pense pas, mais "brute de coffrage" probablement !
@Hélène Richard-Favre : je vous prie de m'excuser pour cette intervention qui forcément n'était pas très agréable. Mais après quelques jours de réflexion, même si les agressions successives d'Anna citées ne me concernaient pas, je n'ai jamais connu de Russes ou en Fédération de Russie ou en Ukraine ayant une telle vulgarité, un raisonnement primaire....i cio... !
Et c'est valable en une partie très minime pour Vlad. OK ?
Vous pouvez lui transmettre perso ce message au cas où elle ne le voit pas.
Je suis vraiment désolée ! Mais je dois dire que cela m'a travaillée.

Écrit par : Sacha | 17/03/2014

Sacha !

1. Premièrement je vous réponds sur le fond :

Je veux bien admettre, que vu votre age ( vous devez encore jouer de temps en temps dans un bac a sable) vous n'arrivez pas a enregistrer dans votre inconscient lobotomisé, que les archives du KGB puissent être dévoilés. Et bien, détrompez vous, chère enfant, les archives du KGB ont été belle et bien dévoilés par Boris Eltsine, après la dislocation de l'URSS, dans les années 1990. C'est un fait historique connu en Russie et en occident. (D'ailleurs les polonais on été très contents de recevoir les archives, qui concernent le massacre des officiers polonais sur l'ordre de Staline a Katyn), mais visiblement vous l'ignorez.
Je veux bien admettre, qu'on ne peut pas tous savoir dans la vie. C'est pour ça, qu'on a le droit de se renseigner, avant de parler. Je vous conseille le moteur de recherche russe Yandex, qui vous évitera d'exposer votre ignorance crasse des questions russes.

2. Deuxièmement, je réponds sur les raisons de "mes propres interventions" ici :

Contrairement a Hélène R.Favre, qui fait tout son possible, et avec une grande gentillesse, finesse, respect et amour du russe, pour... disons, "expliquer et rapprocher nos deux mondes", "le monde occidental" et "le monde russe", j'ai ma propre position,et mon propre point de vu la dessus. J'ai le droit ? Non ? Ou oui ? Vous trouvez pas que j'ai le droit d'avoir mon propre point de vue ? Et bien mon point de vue est le suivant - Je ne veux AUCUN rapprochement de nos deux monde ! Je méprise PROFONDÉMENT le monde occidental, je le trouve décadent, déclinant et dans un état de dégradation grave et irréversible ! Pas de rapprochement avec l'occident pour la Sainte Russie pour moi ! Nous avons nos propres valeurs. Et les valeurs russes c'est UN MONDE EN SOI ! Nous ne voulons pas DE VOUS ! Vous comprenez ? Je suis une grande fan de Soljenitsyne, et je le rejoint complètement dans sa vision de l'occident. Il méprisait profondément l'occident. Il a écrit plusieurs ouvrages la dessus, il faut le lire, ma petite, se renseigner, ça fait du bien de temps en temps.

3. Sur la forme de votre texte, qui mélange les mots en français, en russe, en anglais, les abréviations, le langage SMS, la ménopause avec le papier hygiénique, le Kamasutra avec un lave-linge...

J'ai une remède pour vous - 3 doses d'halopéridol 30-40 mg. avant le coucher (à préciser par rapport a votre poids corporel) Et si ça continu a vous travailler, ne vous grattez pas...

Écrit par : ANNA | 18/03/2014

Sacha,

Vous dites

"@Hélène Richard-Favre : [[...]] je n'ai jamais connu de Russes ou en Fédération de Russie ou en Ukraine ayant une telle vulgarité, un raisonnement primaire....i cio... !
Et c'est valable en une partie très minime pour Vlad. OK ?"

§1

"OK ?" !

Je trouve que "OK" en majuscules dans ce contexte représente une agression, - peut-être "très minime" -, mais une agression quand-même, agression contre Hélène Richard-Favre.

§2

Mon pseudo n'est pas « Vlad » mais « vlad », surtout pour vous.

§3

Je vous demande de me CITER pour que je puisse me défendre contre vos ACCUSATIONS.

vlad, 18 марта 2014 г., Севастополь, Россия

Écrit par : vlad | 18/03/2014

@Anna : il arrive parfois sur les blogs, e-mails... que le ton employé ne reflète en rien l'âme de l'auteur (e). Il arrive hélas parfois que des enfants de 46 ans n'ont pas vraiment eu la chance de jouer dans des "bacs à sable" et que parce qu'ils sont différents, la société ait essayé comme vous le dîtes, de les "lobotomiser" ce que j'ai fui il y a 25 ans. Il arrive parfois que cette même société les ait tellement rejetés qu'ils ont essayé de trouver un équilibre ailleurs par l'adoption, la passion pour une autre culture...Et souvent, ces "lobotomisés ratés" ont dû mal à saisir l'agressivité subite de la dernière culture qu'ils ont adoptée, dont ils sont passionnés et où ils se sont un temps réfugiés. Après, l'élément déclencheur fut les "chiottes" hi, hi,hi. Vous voyez, il ne m'en fallait pas beaucoup. Je vais méditer sur le sujet...des chiottes...Ca mérite réflexion quand même... Laissez tomber Anna...
@vlad : je n'ai agressé personne et encore moins Hélène Richard-Favre (enfin je ne l'espère pas).
J'ai simplement voulu dire, de manière apparemment maladroite, que la situation des derniers semaines en "Ukraine-Europe" vs Russie était inacceptable mais que la voie préférentielle pour rétablir les compteurs n'était justement pas l'agressivité et des "coups de nerfs", se mettre constamment en "mode guerre"...
Maintenant, je pense que de nouveaux beaux jours se présentent et qu'il est temps de tourner la page,de reconstruire et de vous projeter en tant que nouveaux acteurs (vous et Anna par exemple) de la construction d'une nouvelle stabilité géopolitique, géostratégique...sur cet vaste espace pontique..etc.

Bonne continuation

Écrit par : Sacha | 18/03/2014

"L'excès engendre un sentiment d'ennui".
Soljenitsyne a critiqué parfois vivement la pratique de la démocratie dans des pays européens.Il n'était pas que je sache homme à exprimer du mépris.
Je crois avoir lu que le nationalisme de Poutine l'inquiétait.Et le nationalisme poussait à l'excès a laissé des souvenirs dont on pourrait se passer.
Maintenant, peut-être la Russie est-t-elle "Sainte"?; dans ce cas, le débat est vain.

Écrit par : Christian Casper | 18/03/2014

Sacha,

J'ai dit et je le répète la dernière fois:

"§3

Je vous demande de me CITER pour que je puisse me défendre contre vos ACCUSATIONS.

vlad, 18 марта 2014 г., Севастополь, Россия"

vlad, 19 марта 2014 г., Севастополь, Россия

Écrit par : vlad | 19/03/2014

Sacha,

Honnêtement j'ai du mal a comprendre votre message, qui ressemble plutôt a une bouillie qu'a un commentaire. Même "l’espace" entre les mots n'est pas respecté.
Mais pourquoi vous me raconter votre vie ? Je n'est pas demandé les détailles ni sur votre age ni sur votre situation familiale. Il y a des spécialistes pour ça, avec un canapé approprié....
Je vois que c'est le mot "chiotte" qui a déclenché votre indignation de ma vulgarité. Nous ne nous connaissons pas, donc vous pouvez pas savoir que j'utilise jamais aucun mot par hasard ! Tout est réfléchie chez moi.
Eh bien, si j'ai utilisé le mot "chiottes", c'est pour faire un "clin d’œil" a une citation célèbre de ...vous savez qui QUI ! Dont le nom il est interdit de prononcer a la voix haute, qui est le TSAR actuel de la Russie.
Vous voyez de qui je parle ? Non ?
La citation est suivante :
"On va aller buter les terroristes jusqu'au dans les chiottes..."

J'adore cette citation ! Pour moi, elle représente le comble du comble, l'apogée de l'HYPOCRISIE OCCIDENTALE !
On vous la présente comme preuve d'une VULGARITÉ absolue d'un chef d’État Russe, V.V.Poutine !
Seulement voilà ! Poutine n'as JAMAIS dit cela ! Et pour cause - le mot vulgaire "chiottes" n'existe pas en russe ! C'est un mot français, qui est vulgaire, et qui n'existe pas en russe, et que les journaleux occidentaux mettent sur le dos de Poutine pour l'accuser de la vulgarité, alors que Poutine ne l'a pas utilisé ! Vous comprenez la supercherie ? Accuser Poutine des défauts et de vulgarité de la langue française, alors qu'il n'a rien dit de cela ? Lui mettre sur le dos, la vulgarité de la TRADUCTION française !

* A titre d'explication
Poutine a utilisé le mot russe "sortir", qui provient d’ailleurs du français, et qui signifie les "toilettes d'été" (les toilettes pour les quelles, il vous faut SORTIR). C'est le mot russe, qui est absolument pas vulgaire en russe, voir tout le contraire, genre d'un "argot" sympathique. N'importe qui, qui comprend le russe, peut vérifier ça sur Youtube.


Christian Casper,

Le nationalisme de Poutine inquiétait Soljenitsyne ?
Vous plaisantez, j’espère avec cette phrase ?

1. Poutine en AUCUN cas et JAMAIS n'a montré son "nationalisme" ! Dans un pays multiculturel et multiconfessionnel comme la Russie ça serait SUICIDAIRE !
2. Soljenitsyne, lui, en revanche, l'a montré. Il suffit de lire son livre "200 ans ensemble" pour comprendre son pan-slavisme... Mais bon, ce n'est pas le sujet ici...

Écrit par : ANNA | 19/03/2014

@Anna : hi, hi, hi...Je suis sûre que vous le faîtes exprès pour me provoquer un petit peu...Hummm, elle est bien capable...hi, hi, hi...Non, je ne vous connais pas...et non, je ne raconte pas ma vie. Vous pourrez la découvrir si bon vous semble, dans quelques mois lorsque je me serai décidée de publier mon bouquin sur lequel je bosse depuis 2 ans. Bref, je ne comprends pas pourquoi vous vous emportez de la sorte. Ce n'est pas grave pour moi en tout cas
@vlad : désolée mais quelles accusations, Monsieur ? En fait, on ne peut rien vous dire qui n'aille pas dans le sens de vos convictions.
En tout cas, j'espérais un dialogue constructif mais apparemment, ce n'est pas possible, donc, je me retire...Je ne vois aucun intérêt de poursuivre.
En tant que journaliste-reporter, j'en ai vu d'autres, j'ai également pris des coups et physiquement et psychologiquement mais j'ai appris à ne pas perdre mon temps pour recoller des "maladresses", malentendus...dialoguer avec des gens de mauvaise foi et complètement "tordus"
J'apprécie beaucoup le dialogue, l'échange mais encore faut-il que ce soit constructif. Ce qui n'est pas le cas ici..
Je n'interviendrai plus, ni sur ce blog, ni sur d'autres d'ailleurs. C'est dommage mais systématiquement, on arrive à un seuil d'arrogance et d'agressivité incompréhensible..J'ai d'autres centres d'intérêts bien plus enrichissants humainement parlant. Je n'ai jamais été une adepte des rings de boxe ou de sambo. Je le laisse à ceux pour qui le "divan" n'est pas approprié et pour qui la violence et l'intolérance leur permettent d'exister.
@Christian Casper : Et comme vous le rappelez Christian " L'excès engendre un sentiment d'ennui" cf Soljenitsyne
Poka (bye)

Écrit par : Sacha | 19/03/2014

Bon débarras

Écrit par : vlad | 19/03/2014

Voici un article à lire absolument pour qui souhaite vraiment comprendre ce qui lie la Crimée à la Russie:

http://www.lecourrierderussie.com/2014/03/pourquoi-crimee-chere-aux-russes/

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 21/03/2014

@Hélène

Article poignant qui reflète le désespoir des Criméens.

Écrit par : petard | 21/03/2014

Oui, petard, et qu'ici ou ailleurs, des intervenants si au fait et au clair pour gloser sur ce qui se passe et/ou se passera en Ukraine, feraient bien de lire avant de se répandre en conjectures souvent hasardeuses et c'est un euphémisme!

Je vous ai lu sur d'autres blogs rappeler entre autre à certains, d'ajuster leur vue et de chausser de bonnes lunettes. Vous avez bien fait.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 21/03/2014

Magnifique plaidoyer ce soir d'Emmanuel Todd dans "Ce soir ou Jamais".

Écrit par : petard | 21/03/2014

Article nécéssaire et éclairant, Hélène. Vote blog est important pour faire contrepoids, et pour que vos amis russes sachent que l'ensemble des occidentaux ne sont pas "made in Otan".


Pétard, j'arrive trop tard pour Todd, mais il sera en replay assez vite je pense. Je ne suis pas toujours en accord avec Todd, mais c'est un homme de réflexion, posé, qui parfois voit plus loin, comme il en faudrait plus.

On peut lire une synthèse de ses positions dans les paragraphes de wikipedia sur justement 4 positionnements:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Emmanuel_Todd#Le_trait.C3.A9_de_Maastricht

Écrit par : hommelibre | 22/03/2014

Pétard,

Pourquoi désespoir ?

Côté habitants russes de la Crimée, il n'y a eu jamais de désespoir !

Souffrance, oui !

Endurance, oui !

Le génocide de la langue russe pendant 20 ans, (et croyez-moi, on s'en occupe maintenant), oui !

Mais jamais de désespoir !

Hier matin, le Conseil de la Fédération de la Russie a ratifié la réunification (воссоединение) de la Russie, de la République de la Crimée et de la ville (avec le statut « fédéral », « город федерального значения ») de Sébastopol. Donc, juridiquement la Crimée et la ville de Sébastopol sont devenues les parties intégrantes de la Russie.

Avec, comme un point d'orgue – la signature par le président Poutine d'un oukase correspondant.

Concrètement, Крымский федеральный округ (la région fédérale de la Crimée) et la ville de Sébastopol sont devenu(e)s désormais les 84e et 85e sujets (субъекты) de la Fédération de la Russie.

Pour fêter la Victoire, hier soir, à 22:00 l'heure de Moscou, simultanément, à Moscou, à Simphéropol et à Sébastopol, il y a eu lieu un magnifique feu d’artifice

Pétard, vous ne pouvez pas imaginer la joie et le bonheur des Russes, de tous les Russes aujourd'hui.

J'y ai été et j'y suis en personne. Je sais de quoi je parle. Vous pouvez me croire.

Oui, et en un seul mot : la joie, le bonheur, et toujours et encore l'espoir...

Et puis, une fois les émotions descendues... :

- Serguéï Aksionov (Сергей Аксёнов) (premier-ministre de la République de la Crimée, ou plus exactement et/ou dorénavant, le gouverneur de la région fédérale de la Crimée) a déclaré tout récemment qu'il croit que la Crimée deviendra rapidement un Singapour russe.

- un de mes amis, en quittant, dans la nuit du 15 mars 2014, les bureaux des garde-frontières ukrainiens, après d'être descendu sous un prétexte bidon du train, après un interrogatoire complètement illégal, mon ami leur a lancé : « la Crimée deviendra rapidement un Monaco russe »

Donc, Pétard, dans l'analyse politique et économique, tout comme dans leur joie et leur bonheur, les Russes des années dix sont unis.

La Crimée, la Révolution de Lavande en Crimée les a définitivement unis et... réunis.

Comme un ciment, comme un béton armé, comme des larmes des leur ancêtres qui les regardent des Cieux et qui sont heureux avec eux, eux aussi...

Ainsi s'achève la guerre civile russe

Écrit par : vlad | 22/03/2014

Hommelibre, merci!

En réalité, ici, c'est surtout à mes compatriotes suisses et français que je m'adresse vu ma double nationalité.

Cestes, les Russes sont sensibles à tout Occidental qui les comprend et en ceci, je suis aussi émue qu'heureuse de pouvoir transmettre comme je le puis ce que ce pays offre comme richesse humaine trop souvent réduite à des clichés quand ce n'est pas du mépris.

Bien à vous

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 22/03/2014

vlad !

Merci !
Oui !
Absolument !
Des tels moments de bonheur son rares dans la vie, mais MAGIQUES !

Écrit par : ANNA | 22/03/2014

A tous, si jamais, Anna a ajouté quelques précisions encore à l'article d'Inna Doulkina, du "Courrier de Russie". Ce qu'elle a écrit figure sur mon sujet:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/03/19/didier-burkhalter-a-vous.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 22/03/2014

Merci à vous, Anna!

Écrit par : vlad | 23/03/2014

Et voici quelques aperçus de la Crimée:

http://fr.ria.ru/photolents/20140321/200780255_10.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 23/03/2014

Mes vacances, dans le cadre de la suivie et l'étude de la révolution de Lavande en Crimée, continuent...

Aujourd'hui, j'ai voulu faire quelques réflexions ayant trait à l'histoire, l’étymologie, la linguistique et enfin et surtout le droit (international et de l'homme), et apporter quelques témoignages utiles.

Pour fixer un peu le contexte, je voudrais prévenir tout de suite que je n'ai pas encore rencontré un seul ukrainien non-russophone. Et pourtant j'ai déjà rencontré beaucoup de gens venus de tous horizons et d'origine des milieux tout à fait différents et variés. Je suis quelqu'un très ouvert et, d'habitude, je vais vers eux.

Par exemple, rien qu'avant hier, j'ai eu une très vive, - mais en même temps diplomatique et même insolite -, discussion avec un certain Valéry (certainement d'origine ukrainienne car je connais son nom de famille – typiquement d'origine d'Ukraine de l'Ouest). Il travaille comme serveur dans le restaurant « Царская конюшня » (http://stablingyalta.org/ ) pas loin du « Ливадийский Дворец » ( http://www.livadia-palace.crimea.com/ )

Ce Valéry s'est montré extrêmement instruit. Il est passionné par l'histoire de la Crimée. Par exemple, il m'a appris que le nom de la ville de Yalta provient du grec Yalos (rive claire) (cela n'est pas tout à fait en désaccord avec wikipédia, qui dit qu'il existe effectivement deux versions concernant l'origine de ce nom: l' une - grec et l'autre - tatare, et quant à la version grec, elle dit la chose suivante  « Selon certains, le nom originel de la ville Etalita, Galita, Jalita proviendrait d'une ancienne colonie grecque qui aurait été fondée par des marins cherchant une côte sécurisée (γιαλος - gialos signifiant rivage en grec) sur laquelle accoster. » Quant au traducteur du Google, à votre instar, il semble d'être un peu déstabilisé par la problématique, mais arrive néanmoins à s'en sortir en traduisant du grec en anglais  de la façon suivante :

Grec : γιαλος

Anlais : Gialos

γιαλός-nom
seashore : παραλία, γιαλόςs
coast : ακτή, παραλία, ακρογιαλιά, γιαλός

Donc, ce Valéry n'est pas d'accord avec le choix des 97% habitants de cette république autonome parmi ceux qui se sont déplacés le 16 mars 2014 pour dire leur OUI massif pour une réunification d'avec la Grande Russie.

Il n'empêche qu'il a exprimé son désaccord en parfait russe.

De l'autre côté des « barricades », on pourrait se poser légitimement la question suivante
Qu'est-ce qu'ont vécu pendant 20 ans en Crimée tous ces russophones non- ukrainophones ?

Depuis la chute de l'URSS, le peuple russe de la Crimée a (sur)vécu une espèce de politique ségrégationniste « linguistique » forte, politique d'ukrainisation forcée, politique qui s'est transformée récemment en véritable génocide linguistique...

Et ce ne sont pas les paroles dans l'air. Les faits (y compris tous derniers) sont bien là.
Et c'en est une preuve flagrante que l'interrogatoire que mon ami a subi dans la nuit du 15 mars 2014 par les garde-frontières ukrainiens et par les agents de SBU (Service de Sécurité d'Ukraine). Voir mon commentaire, daté du 18 mars 2014, du sujet « Crimée sans châtiment » de ce même blog ( http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/03/15/crimee-sans-chatiment.html )

Je rajoute que pendant cet interrogatoire il a été privé d’assistance légale de :
- traducteur de l'ukrainien en russe
- traducteur de l'ukrainien en français
- avocat russe
- consul français

Pourtant, les documents qu'il avait en sa possession, et lui-même en personne, indiquaient et cela sans aucune ambiguïté, les faits suivants :
- sa citoyenneté de la Fédération de la Russie
- sa citoyenneté Française
- le fait qu'il ne parle pas, ni lit en ukrainien

Le projet de plainte qu'il envisage de porter à la CEDH contre l’État « Ukraine » est en étude et bien avancé depuis le 18 mars 2014 – date de mon précédent commentaire.

Par ailleurs, et suite à cette situation suffisamment grave pour qu'on en parle dans les médias et informe les hommes politiques en Occident, je me suis permis d'en faire part à un responsable du Front National (France).
Je l'ai fait en termes suivants :

«... Je partage avec toi, comme avec tous les patriotes français, l'immense joie due aux excellents résultats du FN  lors du premier tour des élections municipales en France.

Je partage avec tous les Russes l’immense bonheur de voir la Crimée se libérer du génocide linguistique des forces occultes de l’Ukraine occidentale ...»

Écrit par : vlad | 26/03/2014

http://ru.wikipedia.org/wiki/%D0%9C%D0%B0%D1%80%D0%B8%D1%83%D0%BF%D0%BE%D0%BB%D1%8C

Мариуполь

"Мариу́поль (укр. Маріу́поль) — город в Донецкой области на юго-востоке Украины, на берегу Азовского моря в устье рек Кальмиус и Кальчик. Население (с учётом посёлков городского типа Старый Крым, Сартана, Талаковка, входящих в состав города) — 482 568 человек (1 мая 2013 года)[1]. Один из важнейших центров металлургии и машиностроения, крупный морской порт. Климатический и грязевой курорт. Мариуполь входит в десятку крупнейших городов Украины, является важнейшим промышленным и экономическим центром страны. Район компактного проживания греков..."

à suivre :-)

Écrit par : vlad | 29/03/2014

http://ru.wikipedia.org/wiki/%D0%9F%D0%B0%D0%BC%D1%8F%D1%82%D0%BD%D0%B8%D0%BA%D0%B8_%D0%9C%D0%B0%D1%80%D0%B8%D1%83%D0%BF%D0%BE%D0%BB%D1%8F

Памятники Мариуполя

IN EXTENSO

" Посвящённые Великой Отечественной войне

монумент в честь боевых подвигов моряков Азовья — на высоком берегу, где в 1920 году (в 1941 тоже) стояла батарея, прикрывающая подступы к городу, двадцатиметровый обелиск внизу украшен барельефами, отображающими боевые эпизоды из жизни моряков Азовья времен гражданской и Великой Отечественной войн. Открыт в 1967 году в честь 50-летия Великого Октября (скульптор И. С. Баранников);
Макару Мазаю — прославленному мариупольскому сталевару, героически погибшему во время Великой Отечественной Войны. Памятник открыт 6 ноября 1948 года в Ильичевском районе на проспекте Ильича (скульптор А. Е. Чубин и архитектор О. К. Плесков);
Освободителям Донбасса — на площади Ленинского Комсомола — открыт в 2002 году;
Кузьме Апатову — командиру первого Мариупольского ударного советского батальона, сформированного в апреле 1919 года для защиты города от банд Деникина. Открыт в 1968 году на улице Апатова (скульптор А. А. Стемпковский, архитектор Е. М. Сорин);
Толе Бала́бухе — на проспекте адмирала Н. А. Лунина в Приморском районе на месте, где во время Великой Отечественной войны погиб отважный пионер (скульптор — учитель Мариупольской средней школы № 31 Л. Т. Марченко), открыт 5 ноября 1965 года;
морякам-десантникам — бронекатер в Парке культуры и отдыха имени 50-летия Октября, установлен 10 сентября 1974 года. В нижней части постамента — мемориальная доска с надписью: «Морякам — десантникам посвящается. В честь 30-летия освобождения Украины от немецко-фашистских захватчиков» (скульптор В. Л. Пацевич, архитектор В. С. Соломин);
воинам 4-го механизированного корпуса — танк Т-34 — на улице Карпинского (архитектор А.Д. Клюев);
борцам за Советскую власть — открыт в 1967 году в Ильичевском районе (скульптор А. А. Стемпковский);
героям-летчикам майору В. Г. Семенишину и капитану Н. Е. Лавицкому — в Горсаде;
воинам 9-ой гвардейской Мариупольской авиационной дивизии. Истребитель МиГ-17 на проспекте Ленина (архитектор А.Д. Клюев);
памятный знак воинам 221-й Мариупольской и 130-й Таганрогской дивизий, освобождавших от немецко-фашистских захватчиков. Установлен 6 ноября 1975 на Комсомольском бульваре. На постаменте — 76-миллиметровое артиллерийское орудие Зис-3. У подножия — огонь Вечной славы (архитектор А.Д. Клюев);
азовстальцам, павшим на фронтах великой отечественной войны. Установлен в 1967 году у центральной проходной завода. (скульптор В. Д. Батяй);
жертвам фашизма — на улице Лавицкого, на месте гибели сотен мирных жителей от рук гитлеровских захватчиков. Установлен в мае 1964 года. Перед стелой зажжен огонь Вечной славы. (архитектор — В. К. Щербань);
патриотам — ильичевцам — на проспекте Ильича (архитектор А.Д. Клюев). 7 марта 1942 года здесь были расстреляны 43 работника завода имени Ильича, 1 апреля повешены комсомольцы Александр Кравченко, Виктор Мамич и Василий Долгополов.

Выдающиеся люди

Архипу Куинджи (на пересечении проспектов Ленина и Металлургов у подземного перехода);
Александру Пушкину ( на проспекте Металлургов около Дворца Культуры «Маркохим»);
Тарасу Шевченко (на пересечении бульвара Шевченко и проспекта Металлургов). Открыт в 2001 году;
Владимиру Ленину (на пересечении проспектов Ленина и Строителей, у входа в парк Петровского — 1956 год, в парке «Азовсталь», у Дворца Строителей, детском городке по улице имени Левченко, а также в сквере у Первых проходных ворот завода имени Ильича);
Владимиру Высоцкому (у Дома Связи). Открыт 20 января 1998 года; Авторы — Ефим Харабет и Юрий Балдин.
Основная статья: Памятник Высоцкому (Мариуполь)

Григорию Горбаню — дважды Герою Социалистического Труда — на улице Орджоникидзе.
митрополиту Игнатию — организатору переселения православных жителей Крыма в северное Приазовье, святой Украинской Православной Церкви Московского Патриархата — возле церкви святого Михаила.

С 1965 года центральном сквере города был установлен памятник Андрею Жданову (скульптор В. Е. Далецкий и архитектор С. М. Куповский), имя которого носил город. Демонтирован в 1990 году.

Другие памятники

героям гражданской войны — в Центральном парке культуры и отдыха имени А. А. Жданова (ныне Горсад) над братской могилой героев гражданской войны;
жертвам политических репрессий 1930-50 годов — у Театральной площади;
Монумент в честь ленинского комсомола — на проспекте Нахимова у кинотеатра «Комсомолец» — открыт 29 октября 1968 года в честь 50-летия ВЛКСМ (скульптор А. А. Стемпковский, архитектор Е. М. Сорин);
композиция «Металлург» — у въезда в город в Ильичевском районе — скульптура металлурга со сталеварской ложкой. На стелах, что стоят рядом, дата рождения города, изображение ордена Трудового Красного Знамени, которым награждён город Мариуполь;
чернобыльцам — на бульваре Богдана Хмельницкого
жертвам Голодомора и репрессий — памятник в виде креста установлен на Новосёлковском кладбище 16 мая 2008 года. Железобетонная конструкция высотой 4,5 метра установлена на Центральной аллее, изготовлена Комбинатом коммунальных предприятий за средства городского бюджета. Крест освящён протоиереем отцом Николаем, настоятелем Свято-Никольского собора
и другие.

В апреле 2008 г. на Приморском бульваре установлен памятник крокодилу Годзи, который сбежал на пляже от дрессировщика 31 мая 2007 года и прожил на свободе до 28 ноября, когда был пойман сотрудниками МЧС. "

à suivre...

Écrit par : vlad | 29/03/2014

Les commentaires sont fermés.