06/05/2014

Lettre ouverte au Président Didier BURKHALTER

                                                                                                         

                                                                                                           Genève, le 6 mai 2014

Monsieur le Président,


Ce mercredi 7 mai, à la demande qui vous a été adressée par la Russie, vous  serez à Moscou.

C’est en tant que président en exercice de l’OSCE que vous rencontrerez le chef du Kremlin, Vladimir Poutine

Les attentes sont nombreuses, qui pèsent sur l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe que préside cette année la Suisse.

En tant que pays neutre, qui plus est dans le cadre du bicentenaire des relations diplomatiques que commémorent cette année la Suisse et la Russie, difficile de ne pas espérer de la présidence suisse de l’OSCE, qu’elle intervienne au mieux dans le cadre de la crise ukrainienne.

Monsieur le Président, Odessa a été frappée, marquée pour toujours par  cette nuit où des membres du parti « Pravy Sektor » ont massacré des citoyens qui ont eu le malheur de ne pas penser comme eux, si tant est que ces factions néo-nazies aient une pensée digne de ce nom.

Car pour agir comme les militants d’extrême droite s’y sont employés en cette nuit tragique qui a ensanglanté et durablement déchiré Odessa, poser la question n’est pas un euphémisme.

Des images de ce qui s’est passé dans la maison des syndicats ont été publiées qui témoignent du calvaire qu’ont enduré les victimes. Présentées d’abord comme « personnes » par bien des medias occidentaux, elles ont été identifiées ensuite comme « pro-Russes ».

Monsieur le Président, votre présence ce 7 mai en Russie est un signe fort.


Avec respect et considération,

 

                                                                             

                                                                                                    Hélène Richard-Favre

15:38 Publié dans Information, Medias, Politique, Pouvoirs, Russie, Ukraine | Tags : odesa, ukraine, osce, poutine, burkhalter | Lien permanent | Commentaires (37) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Merci beaucoup Hélène! Et Bravo !

Écrit par : Marion Garcia Bedetti | 06/05/2014

Ukraine, Lvov

Les vieux vétérans de la 2 guère mondiale, se font molesté par des jeunes nazis de Pravi Sector.


http://www.youtube.com/watch?v=eVF9iL0Bf7E

Écrit par : ANNA | 06/05/2014

Bravo et merci Madame......

Écrit par : Roger | 06/05/2014

bravo Hélène
Un texte court, précis et puissant .
Ah comme vous manquez ici !

Écrit par : Pascal MAS | 06/05/2014

Mais ne serait ce pas un simple excuse certes maladroite mais qui ne dénote que d'un racisme extrême de certains Suisses qui en réalité ne veulent embaucher AUCUN étranger.
Regardez un peu les débats que vous faites autour de vous. Les travailleurs étrangers que vous avez fait venir et qui doivent maintenant repartir. Les frontaliers licenciés à tour de bras et qui n'impactent pas votre taux de chômage.
La Suisse est en train de se refermer sur elle même, de perdre ses atouts et elle sera bientôt un pays où l'on roule en Dacia et plus en Bentley et Porshes.

Écrit par : Gérard Le Vengeois | 24/05/2014

En Suisse, cf 20 minutes du 6 mai, on frise le racisme quand une enseignante n'est pas engagée à Lausanne parce que russe.
Motif .. " notre philosophie ne nous permet pas d'embaucher des professeurs d'un pays qui provoque et attise une guerre civile et dont le président ment et ne respecte pas le droit..."

C'est vrai ailleurs on ne ment jamais, on respecte toujours le droit et on attise jamais de guerre !
Dans la crise en question tout le travail d'enquête impartiale reste à faire.

Dire ou écrire qu'une multitude voient le monde avec un prisme, des lunettes déformantes ce n'est pas une image !

Écrit par : Nicolas Moser | 06/05/2014

Respect, Madame.
Puisse votre message être bien perçu et bien compris.
Vive l'amitié entre la Russie et la Suisse.
K.D.

Écrit par : Keren Dispa | 06/05/2014

Merci beaucoup Hélène pour votre lettre ouverte. J'ai espoir que D. Burkhalter y sera sensible.

Anna, je remets le lien que vous nous avez communiqué pour que le visiteur occasionnel (qui ne consulte pas forcément tous les billets du blog) puisse visionner les images.

Ces images sont parlantes et qu'on arrête de nous faire croire que c'est des Russophones d'Odessa qui assiégeaient la Maison des Syndicats.
J'ai l'impression que les Pravii Sektor avaient capturé ailleurs des civils qu'ils y avaient tenus prisonniers avant de les exécuter, puisqu'on trouve des morts dans les étages supérieurs, des enfants et des femmes brûlés vif dans le sous-sol.

http://reseauinternational.net/odessa-un-simulacre-dincendie-pour-couvrir-lexecution-dun-des-plus-atroces-massacres-jamais-vus/

Écrit par : Beatrix | 06/05/2014

Et ce qui n'arrange rien, ProRussia.tv qui s'arrête... : http://www.prorussia.tv/ProRussia-tv-ne-diffusera-plus-d-emission-a-partir-du-30-avril-minuit_v887.html

Écrit par : marasine | 06/05/2014

@Beatrix, merci pour le lien.
Quelle politique va tenir M. Burkhalter ?
Va-t-il s'en tenir à la géopolitique actuelle de l'Empire du mensonge ?
S'alignera-t-il dans le sens imposé des fous de ce monde ?
Sera-t-il tiède...ni oui, ni non, bien au contraire ?
Discours prudent pour ne pas nuire au business, aux affaires ?

Écrit par : marasine | 06/05/2014

Nicolas Moser,

C'est grave ce que vous écrivez là:

"En Suisse, cf 20 minutes du 6 mai, on frise le racisme quand une enseignante n'est pas engagée à Lausanne parce que russe.
Motif .. " notre philosophie ne nous permet pas d'embaucher des professeurs d'un pays qui provoque et attise une guerre civile et dont le président ment et ne respecte pas le droit..."

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 07/05/2014

Cette lettre méritera une réponse du président à laquelle nous serons très attentifs. Comme quoi on peut tout dire en posant les bonnes questions. Le Président Didier BURKHALTER ne manquera pas d'avoir connaissance d'informations qui ne sauraient être considérées comme partisanes.

Écrit par : Gérard BIENVENU | 07/05/2014

Excellente la vidéo Anna, tellement vraie pour ceux qui ressentent cela dans leurs trippes!
Pour le sourire, suis pas sûre!
Satannée UE, faut espérer que le 25 prochain sous la bannière étoilée, il y aura un vrai coup de sac!

Écrit par : Corélande | 07/05/2014

Vous avez raison, il faut empêcher à tout prix que la situation ne dégénère.
Mais je m'étonne que l'on incrimine systématiquement Poutine.
Jamais on ne parle d'Obama qui reste en arrière plan derrière son valet (l'UE) et sa CIA.
Car quels sont les enjeux ?
Après avoir installé l'OTAN en Pologne et dans les pays Baltes, il ne reste que l'Ukraine et la Biélorussie à investir pour cerner complètement la Russie.
Donc à qui pourrait profiter cette crise ? Et par là qui l'a déclenchée ?
Il serait donc juste, chère Madame Favre, que vous écriviez aussi une lettre de ce type à Monsieur Obama et à ses valets européens.

Écrit par : Lambert | 07/05/2014

@Lambert,

Je vous laisse découvrir, si vous en avez le temps et l'envie, le nombre de sujets que j'ai consacrés à la crise ukrainienne.

Et si ces sujets vous inspirent, peut-être souhaiteriez-vous vous associer à la démarche que vous me suggérerez d'entreprendre...

Bien à vous,

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 07/05/2014

Merci beaucoup Madame !

Je suis un tout petit peu plus rassure en tant que qcn qui avait travaille pour 2 grandes maisons de trading Suisses pendant 14 ans a Moscou. Je me sens tres rattache a la Suisse et ai pas mal d'amis au bord du Leman. L'oppinion des Suisses m'importe beaucoup donc.
De nos jours, il devient de plus en plus difficile de cacher la verite.. mais bravo quand meme pour le courage et la lucidite !
Il faut absolement trouver une solution pour arreter le massacre et le pillage du pays.
Je n'ai pas de doute d'ailleurs qu'on la trouvera assez vite. Sinon ce serait suicidaire pour tout le monde.

Tout de bon,
Vitaly, resident a Moscou

Écrit par : Vitaly Korneev | 07/05/2014

Démoniaque c'est encore peu dire!

http://rusdozor.ru/2014/05/05/krajne-vazhno-pochemu-nam-pozvolili-uznat-pravdu-ob-odesse-amerikanskij-scenarij/

Écrit par : Beatrix | 07/05/2014

France 2 relate la rencontre entre Vladimir Poutine et Didier Burlkhalter sans nommer celui-ci:

http://www.francetvinfo.fr/ukraine-intervention-decisive-de-vladimir-poutine_594829.html

Ici, ce qu'en retient le 19:30 de la RTS:

http://www.rts.ch/info/monde/5831129-vladimir-poutine-s-engage-vers-la-desescalade-en-ukraine.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 07/05/2014

Analyse sur la crise Ukrainienne ( a regarder ABSOLUMENT) !

http://www.youtube.com/watch?v=Mzbvw1GjbU8#t=514

Écrit par : ANNA | 08/05/2014

Merci Anna.

Oui, il est en effet important de voir Olivier Berruyer qui, le 17 mars dernier sur BFMTV a carrément fait du "TV-jacking" comme l'écrit le commentaire sous la video.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 08/05/2014

Madame, je vous admire... Il faut du courage à présent pour dire la vérité sur ce sujet. Bravo et merci! Votre lettre est parfaite, il n'y a rien à ajouter! J'espère que Monsieur le Président Burkhalter vous lira vraiment....

Écrit par : Olga | 08/05/2014

«France 2 relate la rencontre entre Vladimir Poutine et Didier Burlkhalter sans nommer celui-ci»


Le pouvoir et les médias français (ce qui est pareil), ont décidé de faire subir à la Suisse l'humiliation jusqu'à la lie.

Notre gentil Burkhalter est évidemment trop mou pour rappeler notre ambassadeur suite aux déclarations dégueulasses du ministre Montebourg qui rêve de nous faire les poches.

Et c'est un pays "ami"... ben, nom de nom, de amis pareils on se les plante où je pense !

Écrit par : petard | 08/05/2014

Une photo très significative des FEMEN (INNA en premier plan), qui manifestent avec le drapeau de "Pravii Sector" (nazi des UNA UNSO) :

http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2014/05/femen-1.jpg

a comparer:
http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2014/03/right-sector-manifestation.jpg


A ceux, qui encore avait des doutes sur la véritable "mission" des FEMEN

Écrit par : ANNA | 08/05/2014

Une FEMEN toute heureuse devant le massacre des pro-russes a Odessa :

http://cs606031.vk.me/v606031654/78b9/DXK1hSLIIQg.jpg

Écrit par : ANNA | 08/05/2014

" Le Monde " papier d'aujourd'hui qui ne parle absolument pas de la visite entre les présidents Burkhalter et Poutine ..
Bon évidemment le président de l'OSCE n'est que suisse ..

Par contre on a le droit à un interview d'un ministre géorgien...

Écrit par : Nicolas Moser | 08/05/2014

@ Hélène Richard-Favre
Chère Madame,
Je ne connais malheureusement pas le nombre d'articles que vous avez consacrés à la crise Ukrainienne, mais je ne peux m'empêcher de constater que lors des fusillades de la place Maiden, tous comme lors des odieux attentats d'Odessa, les criminels furent "rapidement" authentifiés par le gouvernement autoproclamé de Kiev comme étant d'origine russe.
Un gouvernement qui, lors des tirs de Maiden n'a pas pris en compte le fait que les tireurs se tenaient dans un bâtiment tenu par les manifestants eux-mêmes, un gouvernement qui est fortement soutenu par l'UE et le FMI, un gouvernement qui ne prône que l'intervention armée contre les indépendantistes de l'est. En un mot, un gouvernement qui se sait (se croit) totalement soutenu par les USA, l'UE et la finance mondiale.
Et je ne peux m'empêcher de penser aux enjeux stratégiques que représente l'Ukraine pour l'OTAN.
C'est pourquoi je vous ai suggéré d'envoyer une lettre ouverte à Obama et Barroso.
Maintenant il faut dire qu'Obama, Barroso et Poutine n'auront pas la tâche facile pour calmer un jeu qu'ils ont eux-mêmes allumé.
S'ils n'interviennent que par des injonctions, ils ne seront écoutés ni par Kiev ni par les séparatistes de l'est. S'ils interviennent directement alors on risque le chaos.
Il faut donc qu'il soit clair pour tous les ukrainiens (de Kiev et de l'est) qu'ils doivent se sortir eux mêmes et sans AUCUNE aide extérieure de la situation dans laquelle ils se sont mis.
Peut-être que l'arrêt du versement de dizaines de milliards par le FMI à Kiev serait un bon moyen pour faire réfléchir ses dirigeants et les forcer à poser les armes face à leurs frères de l'est.
Mais est-ce bien ce que veulent les USA et l'UE ?
Permettez moi d'en douter.

Écrit par : Lambert | 09/05/2014

TDG !

Des mercenaires américains aux côtés des soldats Ukrainiens ?

http://www.tdg.ch/monde/lukraine-vote-independance/story/16550919

Écrit par : ANNA | 11/05/2014

@ Lambert

Merci Monsieur Lambert d'avoir soulevé les points que je considère comme pouvant faire effet de levier. Je vais, dans une modeste mesure, essayer de rapporter ce que j'apprends de mes lectures (j'ai posté plusieurs liens sur différents blogs traitant de cette question). Sans doute d'autres auront envie de nous apporter leur moisson et ils seront les bienvenus.
C'est le rassemblement de tous les éléments qui nous permettra de mieux comprendre ce qui est en train de se dérouler sous nos yeux.

Je vais essayer de respecter l'ordre de vos interventions:
L'identification des responsables des crimes à Odessa devrait être demandée et menée par les pays qui ont soutenu l'équipe de Maïdan mis au pouvoir d'une part, et par la Russie d'autre part, ainsi que par un état indépendant non impliqué dans cette affaire.

Pour qu'enquêtes soit diligentées, une pression est nécessaire.

Tous les citoyens de l'Union Européenne ont la possibilité d'envoyer une lettre au Parlement Européen pour exercer cette pression. Les parlementaires Européens et Nationaux peuvent exiger diligence de son exécutif dans cette affaire.
Les non Européens peuvent aussi s'exprimer, encore mieux, si les organisations humanitaire en font la démarche

Il faut souligner un fait frappant: aucune organisation ou association humanitaire n'a donné signe de réaction après les évènements. On constate qu'elles sont muettes et absentes. Il n'y a pas non plus de recours à la plainte formé devant le Tribunal Européen des Droits de l'Homme.

Le gouvernement usurpateur de Kiev, semble être soutenu et voire ACCULE par FMI à savoir: faire tout le nécessaire pour conserver l'intégralité actuelle du territoire de l'Ukraine et récupérer la Crimée. Telles sont les conditions qui sont posées noir-sur-blanc dans les protocoles des procédures pour bénéficier des 17 milliards de dollars planifiés sur plusieurs années. Mais ce sont d'ores et déjà les conditions pour le versement imminent des 3,7 milliards.
On comprend déjà mieux la cause de la nervosité et de la férocité de ses assauts livrés à l'Est de l'Ukraine.
Il devient évident que si le FMI, l'UE et les USA veulent l'intégralité de l'Ukraine, c'est pour s'emparer du complexe militaro-industriel Russe installé dans l'est et toute l'industrie s'y rapportant ainsi que toute la métallurgie et les usines de composants, de pièces et de moteurs d' hélicoptères militaires, toujours en cours de fabrication depuis 2004. Sans compter le savoir faire des personnels bien formés et très qualifiés.
L'Est, représente la part substantielle de l'économie Ukrainienne, c'est pour cette raison que les bailleurs de fonds imposent à Kiev de réaliser ces garanties (hypothèque).
L'autre condition: débarraser les Russes de tous les accès et des eaux de la Mer Noire d'où les actions meurtrières à Odessa.

En résumé, USA-UE-FMI demande à Kiev de se débrouiller, ils veulent acheter clé-en-main, l'intégralité du pays, Crimée restituée, pour le prix 17 milliards de dollars PROMIS EN PRÊT. Tous les autres chiffres avancés ici et là, tous aussi fantaisistes et fantasques, sont de la musique du probable et d'avenir.

Un remarque personnelle.
Le FMI représente près de 188 pays membres qui alimentent son fonds d'environ 300 milliards de dollars. Les plus gros contributeurs, précisément, sont les quelques puissances émergentes, comme la Russie. L'UE et les USA, sont les plus gros débiteurs et toujours en retard dans l'apport de leur quote-part. Débiteurs invétérés, ils organisent témérairement les pillages un peu partout en plus des anciennes colonies.
Logiquement, il reviendra aux autres membres du FMI (Suisse aussi) de contribuer d'une manière ou d'une autre. C'est donc tous les peuples de travailleurs de ces pays-membres qui vont devoir consentir à des sacrifices chez eux, solliciter le moins possible le FMI et être les plus réguliers possibles dans le paiement de leurs dettes: de réelles difficultés pour les budgets nationaux!
Les pays occidentaux s'endettant toujours plus sont en train de préparer le krach géant du FMI comme en 1929. On comprendra mieux pourquoi Poutine, parallèlement aux noises qu'on lui cherche, se dépêche de s déconnecter les pays du BRICS de cette baudruche qui va éclater dans peu de temps.

Quant aux responsabilités causales ou connexes, je pense qu'il est inutile d'interpeler Obama en dépit de la cupidité chronique de la Maison Blanche. C'est l'UE qui doit répondre des fautes et erreurs qu'elle a commises, elle n'était pas sous la menace mortelle de Washington. Il est d'autant plus effrayant de savoir qu'elle savait tout cela, qu'elle avait collaboré au plan et soutenu en argent, en arme et en personnels spécialisés aux fins bien claires d'installer un "gouvernement" fasciste: La Pologne avait entrainé les milices de Pravii Sektor depuis septembre 2013 jusqu'au soulèvement de Maïdan, lesquels ont bénéficié d'entrainement supplémentaire en Pologne juste avant d'être lâchés à Odessa. Larseniouk était formé successivement dans l'Allemagne de Mme Merkel et aux USA, Oligargue à la mine présentable, Latseniouk a fait l'unanimité de toute la coalition. Tous les anciens ministres-oligarques kleptocrates de l'ancien gouvernement sont revenus dans le dessein d' accomplir les désirata de la coalition.

Voilà pourquoi je trouve gravissime la situation. Elle concerne bien sûr l'Ukraine, mais elle concerne tous les pays de l'UE avec laquelle la Suisse tient tant à ses liens avec elle par les Bilatérales. Elle concerne tous les pays qui ont une comptabilité commune avec le FMI.

Vous avez raison de dire que les injonctions de la coalition UE-USA-FMI n'auront pas d'effets sur Kiev. Mais le fait de la désavouer dans sess campagne de terreur aura, à mon avis, l'effet de la mettre momentanément en quarantaine (sur la touche)et de modérer ses envies de crime.
C'est en effet le vœu que l'on se fait depuis ici. La réalité et les intentions de l'UE sont tout autres: Ils vont soutenir kiev à mettre sur pied des bataillons entrainés et des escadrons que Pravii Sektor appelle Escadrons de la mort, encourager Kiev dans la construction de prisons dans tout le pays pour incarcérer les contestataires pro-fédéralisation.
Là aussi, on se demande avec quel argent? L'argent de qui?

Poser les armes. Kiev n'est pas plus légitime.
On ne peut pas persister sélectivement à demander aux victimes - car victimes, il en y a maintenant beaucoup du côté des fédéralistes - sans faire explicitement comprendre à Kiev qu'elle aussi, elle doit déposer ses armes et cesser la chasse à l'homme dans les régions.
Puisque la Coalition a beaucoup d'influence sur Kiev, c'est à la coalition de demander à Kiev de faire la preuve de ce premier pas comme gage de respect des consignes et des conventions signées en avril à Genève.
Mais soyons prévenus, Kiev a déjà déclaré juste après son crime à Odessa, qu'elle va intensifier la traque des fédéralistes qu'elle taxe de terroristes.
Nous savons, et les fédéralistes savent à présent à quoi s'en tenir.

Conditions comme causes du pogrom.
Quant à conditionner Kiev pour cet argent promis avec ces mesures, celle-ci même iraient à l'encontre des moyens logiques selon le plan de prêt. Comme je l'ai dit plus haut, le prêt est assorti de conditions coercitives n'amenant que de la violence et la spoliation (une fois de plus après la révolution orange de 2004), par ailleurs, si vraiment l'UE et USA voulaient éviter le bain de sang, il faudrait qu'ils intègrent dans l'ensemble des conditions le sevrage, des armes de matériel sophistiqué anti-aérien, de blindés et les missiles légers. Apparemment, les bailleurs de fonds sont plus inquiets pour ce qu'ils risquent de perdre dans l'opération que pour les vies humaines.

Malheureusement, les projets de l'UE et des USA, ne sont pas ceux des citoyens Européens et malheureusement pour nous tous, une part importante de l'argent du contribuable finira dans le gouffre des dépenses militaires de l'OTAN ou en soutien aux régimes fascistes que l'UE voudrait multiplier jusqu'à l'Oural, car je crois, ils veulent vraiment affaiblir la Fédération de Russie, fragmenter le pays en petites républiques bananières et s'emparer de leurs richesses énergétiques et percer jusqu'aux portes de la Chine. Le but ultime, occulté pour l'instant, serait d'encercler et d'affaiblir la Chine, parce qu'ils se sont mis dans la tête qu'elle sera la première puissance économique en 2020 qui supplantera l'hégémonie Américaine et ls puissances Occidentales.

Notre division commencera bientôt avec NOMES Suisse.
Avec ce que nous savons de l'Union Européenne, pour la quinzaine d'années écoulées, la question de l'intégration de la Suisse par les bilatérales ou par son adhésion à l'UE sera prochainement à l'ordre du jour.
NOMES qui comprend essentiellement des jeunes - de tous les partis politiques, majoritairement des socialistes - va, ces prochains mois, battre campagne pour gagner cette manche.
NOMES semble se focaliser sur sa propre représentation en exaltation sur la scène Européenne avec l'esprit complètement déconnecté des réalités, niant le chaos économique général et l'esprit va-t-en guerre de la majorité des gouvernements de l'Union.
C'est un vrai souci.


Ici en marge, pour information:
Le livre blanc des violations des droits humains en Ukraine.
http://www.voltairenet.org/IMG/pdf/White_Book_Voltaire_Network_-2.pdf

Écrit par : Beatrix | 11/05/2014

Sur la page citée par ANNA, voyez à 10:30.

"10:30

Environ 400 mercenaires d'une entreprise américaine opèrent en Ukraine aux côtés des soldats et de la police ukrainienne dans des opérations contre les séparatistes pro-russes, affirme le journal allemand Bild am Sonntag (BamS). "


La corrélation est là:

http://www.spiegel.de/politik/ausland/ukraine-krise-400-us-soeldner-von-academi-kaempfen-gegen-separatisten-a-968745.html

Heureusement que la vérité existe, parce qu'elle affranchira ceux qui la recherchent.

Écrit par : Keren Dispa | 11/05/2014

Peut être que les suisses aurons envie de signer cette pétition :

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_President_de_la_Republique_Francaise_LA_FRANCE_NE_DOIT_PAS_SOUTENIR_LE_NAZISME_EN_UKRAINE/?tqEMwab

Écrit par : ANNA | 12/05/2014

Madame,
Je constate avant tout que votre photo cachée dans le noir, votre regard fuyant comme si vous n'osez vous montrer en regardant droit, me fait penser des années sombres que nous avons vécu à l'époque soviétique. Par débilité ou par lâcheté intéressée, quand certains intellectuels français, dont un nombre étant gavé par de l'argent moscovite envoyé dans des valises, nous traitaient de "fascistes" sur les radios du service public, quand nous défendions l'indépendance des pays baltes, m'a appris d'être méfiant de la propagande soviétique. Vous semblez défendre la cause de Putin, un ex-agent du KGB, en utilisant un fait que vous ne maîtriser point l'évidence. Votre texte, très glissant par allusions, n'apparaît, en effet, la preuve d'une franchise intellectuelle exemple d'honnêteté. Ce genre d'évidences, dans l'histoire, avait servi aux Nazis, en prétextant un théâtre brulé, de prendre le pouvoir. Les soviétiques aussi avaient une virtuosité admirée par tous les psychopathes de la terre dans ce domaine. Putin et la structure mafieuse de la Russie connaissent très bien les moyens de désinformation mis en point et utilisés par nos propres universitaires pour le marketing. Ils utilisent très bien en achetant par l'argent ou par gratifications des "personnalités d'influence", des idiots croyant à un idéal fictif et d'autre imbéciles défendant encore un régime où le "droit" n'a pas le même sens pour chaque citoyen. Ce genre de schémas d'action perdure depuis 1945. Par ailleurs, nos services de sécurité savent aussi que plusieurs agents dormants n'ont jamais été inquiétés depuis 1990.
Considérons un moment qu'une poignée de malade nazis a commis cet acte. Le peu vote du dimanche pour les partis Nazis comme Svoboda et Praviy Sector témoigne de l'état d'esprit des ukrainiens. Dans certains pays de l'Europe, ce même dimanche, les nazis ont eu plus de votes qu'en Ukraine... Même avec cette évidence, considérons ces pays de Nazis ? Certains citoyens français jouent à la balle avec des têtes coupées en Syrie, peut-on dire que la France est un pays de la charia?
Il est ainsi fallacieux de considérer l'Ukraine, un pays nazi et les ukrainiens de fascistes!
Je ne sais quels sont vos intérêts mais ayant expérimenté la grande saleté épandue par le soviétisme dans laquelle certains intellectuels même "amis" se pataugeaient pas plus tard qu'il y a une vingtaine d'années, j'invite à la prudence tout lecteur pour ne pas tomber dans le piège émotionnel à partir des "évidences" émergentes des environnements où les moyens de vérification sont inexistants.

Écrit par : Ash | 30/05/2014

Ash,

Votre lecture de ma photo vous est possible car elle est publiée au même titre que mes nom et prénom écrits en toutes lettres.

Je vous laisse mesure l'absurdité de vos propos alors que vous vous abritez derrière un pseudo -"Ash"- et que par le fait même de votre statut de commentateur, aucune photo de vous n'apparaît.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 30/05/2014

Au fait il a répondu, Didier ?

Écrit par : Polo | 30/05/2014

Polo,

Le chef de l'information du DFAE m'a immédiatement répondu qu'il avait pris note de mon message et le transmettait au Président Didier Burkhalter.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 30/05/2014

@ Ash

Tout va très bien Mme la Marquise !
Vous avez un ami, qui a vu une amie, qui a visité l'Ukraine, et qui confirme, que les élections ukrainiennes se sont bien passé et le Pravii Sector a obtenu le petit score.
Je suis rassuré que vous êtes rassuré.
Cependant c'est le NOUVEAU gouvernement ukrainien, fraichement élu, qui tire sur son propre peuple avec de avions de combat et avec l'artillerie lourde. Les morts parmi les civiles ukrainiens de l'Est, comptent par centaines. Les femmes et les enfants y sont tués...

http://www.les-crises.fr/ca-se-passe-comme-ca-dans-l-est/

Mais cela ne doit pas trop vous déranger. Car il y a une amie, qui a vu un ami, qui lui a dit, que tout va bien en Ukraine après les élections.
Mais laissez moi deviner, vous même, vous êtes un nazi ? Vous êtes vous même le membre de Pravii Sector. J'ai bon là ?
Oui, oui, je suis sure, j'ai fait des recherches dans le cash et les archives de Gougle, sur le net, votre pseudo y apparait sur la page de Pravii Sector, dans l'onglet "les adhérents" et en bas de l'onglet avec les précisions "troll, débile, lâche, inculte"

Écrit par : ANNA | 31/05/2014

Didier Burkhalter a-t-il la carrure d'un chef d'état?
Notre Président de la Confédération a-t-il l'envergure d'un Ministre des Affaires Etrangères?

Peu probable! Ou alors est-il le produit d'un appareil et des cercles d'affairistes dont la culture, l'histoire et la diplomatie ne sont que des recettes d'un management de court terme.
La droite, aujourd'hui est en déficit culturellement par rapport au siècle des lumières.

Un long article d'Arnaud Dotézac dans une revue suisse et genevoise Market, mérite d'être lu jusqu'au bout: "Les inepties des sanctions économiques" dans Market Nr 118 de septembre 2014, de la page 26 à la page 36 (n'ayez pas peur de faire défiler les nombreuses pages de publicité qui alternent les pages du sujet traité).

http://www.market.ch/fileadmin/documents/market.ch/ipad/Magazines_pdf/43.Septembre_2014_118.pdf

Toutes nos interrogations sur la légitimité des sanctions et leur légalité au regard du droit international et du droit des états, interrogation intuitive également sur la confiscation de la neutralité plus historique que légendaire de la Suisse et de son rôle significatif de médiateur auprès des organes de l'ONU jusqu'au moment où elle y adhère y trouveront dans cet article, une vraie analyse systématique, des réponses claires et faciles à comprendre. On peut remercier Arnaud Dotézac d'avoir pris la peine de rédiger cet admirable travail.

Écrit par : Beatrix | 24/11/2014

Les commentaires sont fermés.