16/05/2014

ONU, viol et viol

 

Et voici que l'ONU se mêle de droits humains. On n'en attendait pas mieux!

Le problème est que lorsque ces mêmes droits humains sont bafoués en son sein même, cette vénérable Organisation semble moins pressée de les condamner.

Il en avait été question dans ce sujet au bas duquel j'indiquais le lien à une video mettant à mal l'ONU:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/10/12/temp-df8885791...

Cependant nos medias occidentaux entonnent en boucle et en choeur la dénonciation que porte cette vénérable Organisation des Nations Unies qui vise, dans son rapport, l'est de l'Ukraine.

Moscou fustige ce double standard, comment autrement alors que l'ONU a si bien su se garder de dénoncer le massacre d'Odessa?

odessa.jpg

 

Commentaires

C'est pourtant très simple ...

Pravy Sektor et consort sont des militaires en services commandés par l'état Ukrainien dans une mission de maintien de l'ordre ... Alors eux c'est différent, ils sont gentils ...! Ils accomplissent juste leurs missions officielles.

Tandis qu'en Crimée ... c'est la guerre civile ! Kiev les a bien privé d'eau plus qu'une semaine, mais c'était pour leur bien, de toutes façons même les nourrissons s'hydratent à la vodka , là bas. C'est bien connu !

Heureusement que l'ONU est une entité complètement indépendante au service de l'humanité. A tel point qu'elle ne trie que les communications pertinentes, n'est-ce pas.
Je me souviens qu'il y'a une année, elle avait désavouée publiquement Carla Del Ponte qui dénonçait l'usage d'armes chimiques par les rebelles syriens, parce qu'elle n'était pas passée par le centre de tri des communications pertinentes onusiennes !!!

En tous cas cela tombe à point nommé, alors que les leaders européens essaient de coacher les fachos de Kiev pour les relooker en anges de la paix.

Écrit par : aoki | 16/05/2014

Est-ce que vouloir "saigner", même avec des guillemets dans La Tribune de Genève, l'économie russe c'est respecter les droits de l'homme ?


Est-ce que implanter des bases autour de l'ouest de la Russie c'est respecter les droits de l'homme ?



Est-ce que ne pas reconnaitre le droit des ukrainiens de l'est de se sentir proches de la Russie c'est reconnaitre les droits de l'homme ?

Manifestement il y a homme et homme, humain et humain !

Écrit par : Nicolas Moser | 16/05/2014

Aoki,

Bien sûr que certain(e)s sont malvenu(e)s lorsque leurs rapports dérangent...

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/08/18/l-eclat-de-rire-du-french-doctor-et-la-maison-jaune1-253437.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 16/05/2014

Et aussi, ceci, aoki...

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2012/07/05/be2081d151d78a7e22f6e4c2bcfae9de.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 16/05/2014

Oui, Nicolas Moser, voici le passage de l'article auquel vous faites référence:

"Les Américains ont menacé jeudi de «saigner» l'économie russe déjà mal en point à coups de nouvelles sanctions si la Russie cherchait à empêcher la tenue en Ukraine du scrutin présidentiel du 25 mai.

A Londres, un responsable américain a évoqué jeudi de manière très imagée la possibilité de nouvelles sanctions économiques contre Moscou. Le but des premières séries de sanctions prises par Washington et Bruxelles contre Moscou visait «à faire usage du scalpel plutôt que du marteau», a déclaré ce responsable sous couvert d'anonymat.

Mais «nous pouvons faire beaucoup de choses pour créer ce saignement», a-t-il ajouté après une rencontre à Londres entre le secrétaire d'Etat américain John Kerry et ses homologues britannique, français, allemand et italien."

http://www.tdg.ch/monde/Poutine-est-pret-a-couper-le-gaz-a-l-Europe-si-Kiev-ne-paie-pas/story/12668481

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 16/05/2014

Est-ce que le général de Gaulle avait raison lorsqu'il parlait du " machin " ?

Écrit par : Nicolas Moser | 16/05/2014

"À la BBC, on n’a pas montré les images les plus effroyables de celles que j’ai vues ces derniers temps. On n’a pas montré comment les racailles, après voir filmé sur leurs téléphones mobiles les gens agonisant dans la Maison des Syndicats, parlent entre eux, en russe, commentent ce qu’ils voient. Sur CNN, ils n’ont pas montré comment on appelait « nègres » les morts calcinés, comment on comptait les cadavres et criait « Gloire à l’Ukraine ». Sur les chaînes allemandes, on n’a pas montré l’extase des racailles, qui se réjouissent quand un téléphone mobile se met à sonner dans la poche d’un des morts. En Europe et en Amérique, on ne verra pas la vidéo qui montre comment les cadavres sont fouillés, comment on arrache de leurs poches des choses qui y avaient été mises par des gens encore récemment vivants. Cette joie diabolique, obscure ne sera pas montrée. Après cela, l’air me manque.

Qu’il y avait de talent, d’intelligence supérieure et même de grâce sur Maïdan, quand le mouvement battait son plein et qu’il éprouvait une pression quotidienne. J’étais là-bas. Il y avait là-bas des visages beaux, talentueux. Où est tout cela ? Où est cet esprit créateur collectif, indispensable pour sentir sa force et sa dignité dans le siège ? Dans quoi tout cela s’est-il déversé ? À quel point tout cela a-t-il été perdu, gaspillé, et sous quelles formes répugnantes cela s’est-il régénéré.

Et je n’aurais même pas pu m’imaginer, il y a seulement deux mois, que j’écrirai ce que je viens d’écrire."

A lire, ici, ce témoignage de l'écrivain russe, Evgueniï Grichkovets.

http://www.lecourrierderussie.com/2014/05/odessa-honte-horreur/?utm_source=Le%20Courrier%20de%20Russie%20-%20Newsletter&utm_campaign=712dda6af7-Newsletter5_12_2014&utm_medium=email&utm_term=0_76a16a0a15-712dda6af7-133650881

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 16/05/2014

Le massacre d’Odessa organisé au sommet de l’État ukrainien

Extrait:
"La presse atlantiste persiste à présenter les crimes commis le 2 mai à Odessa comme le résultat d’un incendie accidentel alors que les photos et vidéos disponibles ne laissent aucun doute : les victimes ont été torturées, puis exécutées, avant d’être brûlées. Nous publions des informations de première main sur cette opération planifiée sous l’autorité directe et personnelle du président putschiste Olexander Turchinov et de l’oligarque israélien Ihor Kolomoïsky."

http://www.voltairenet.org/article183825.html
............................................

"Violence et cruauté de la junte:
De toutes les prises de vues rapportées d’Odessa, les pires ne sont pas même les photos des cadavres accumulés sur le seuil de la Maison des syndicats. Ce sont les images video des néofascistes enragés mettant en pièces la jambe droite d’un jeune homme en plein milieu de la rue [3]. Les tortionnaires ne cachent pas leur délectation à l’écoute des cris de la victime et du craquement de ses os, tandis qu’ils barbouillent leurs mains avec son sang en poussant des cris de jubilation."

http://www.voltairenet.org/article183721.html
.......................................................

"En Ukraine, le fils de Joe Biden joint l’utile à l’agréable
La société Burisma Holdings, première compagnie d’exploitation du gaz ukrainien, a confirmé le 13 mai 2014 la nomination de R. Hunter Biden (photo) à son conseil d’administration."

http://www.voltairenet.org/article183780.html
..............................................

Les Chancelleries de l'Union Européenne ont consacré en 2014, la Junte Fasciste à Kiev. Si elles ne le retirent pas rapidement, on peut s'attendre à son expansion rapide à travers l'Europe occidentale. Nous aurons alors et enfin compris que la démocratie avec un grand D, n'aura été qu'un méchante farce qui a mobilisé beaucoup d'imagination et de lois pour la rendre vraisemblable.


Nos élites politiques en portent la même responsabilité des crimes d'avoir gardé un constant silence. Qui ne proteste pas, consent.
Jusque là, aucun parlementaire ou dirigeant de notre pays ne s'est exprimé pour condamner la junte de Kiev.

L'ONU fait plus de mal que de bien. Il faut réclamer sa dissolution!
L'OTAN qui génère des guerres, il faut que les peuples de l'UE demandent son démantèlement comme l'ont fait les pays d'Amérique Latine qui subissaient le sort comparables à l'Ukraine et la Syrie pendant plusieurs décennies.
Si l'agresseur ne se retire pas de lui-même, il faut l'expulser.

Écrit par : Beatrix | 17/05/2014

Elle est ou l’enquête de l'ONU sur les "snipeur du Maidan" ?
Elle est ou l’enquête de l'ONU sur les nazis de PRAVII SECTOR et ses agissements en Ukraine ?
Elle est ou l’enquête de l'ONU sur les massacres a Odessa ?
Elle est ou l’enquête de l'ONU sur le massacre a Kramatorsk ?
Elle est ou l’enquête de l'ONU sur le massacre a Marioupol ?
Elle est ou l’enquête de l'ONU, sur le gouvernement par intérim de Kiev, qui lance les chars et l'artillerie contre son propre peuple ?
Elle est ou l’enquête de l'ONU sur 400 mercenaires américains utilisés en Ukraine contre le peuple, et révélé par Bild ?
Elle est ou l’enquête de l'ONU sur le financement américain du Maidan et de "révolution" de Maidan, qui se ressemble bien fort a un coup d’État ?
Elle est ou l’enquête de l'ONU sur la participation de fils de J.Biden dans la compagnie gazière ukrainienne ?

Vous avez vu le début du commencement d'une enquête a ces sujets scandaleux, dont l'application des USA est pointé par plusieurs médias étrangers ?

Il y a du boulot là, mais NON ! ....l'ONU s’inquiète du sors des tatars du Crimée !
Je rêve !

Écrit par : ANNA | 17/05/2014

Un peu de rétrospective synthétique et de mémoire pour que ces hommes, femmes et enfants sacrifiés au nom de la "démocratie" ne soient jamais oubliés.

Une "démocratie" et des "Droits de l'Homme" qui continuent de dévaster les continents.

White House et ses Occupants par laquelle le malheur est venu frapper nos nations pacifiques, nos formidables cultures, nos civilisations dont certaines sont des patrimoines anciens datant de bien longtemps avant Jésus-Christ, bien avant les religions écrites...Je n'ai jamais vu de droits qui tuent autant.

http://reseauinternational.net/ukraine-les-etats-unis-entrainent-guerre-contre-russie-the-guardian/

Écrit par : Beatrix | 18/05/2014

Les commentaires sont fermés.