27/06/2014

RTS, un Russe en ligne de mire

2545TERRE%20LOUPE.jpg

Ce soir, dans le cadre du téléjournal de la RTS, on s'est intéressé aux fondations d'utilité publique.

On y a appris, entre autre, que depuis 2013, ces fondations étaient en forte expansion.

A l'heure actuelle, la Suisse en compterait près de 13.000.

Soit.

Or voici que sur ces milliers de fondations, une seule retient l'attention des journalistes.

Au hasard, celle d'un Russe.*

La destination humanitaire, culturelle ou pédagogique de ses fonds est avérée, elle n'en convainc pas pour autant la RTS. 

Le fonds de bienfaisance que ce "résident genevois" destinerait volontiers à la construction d'un mur doté de barbelés électrifiés entre l'Ukraine et la Russie rejoindrait-elle davantage les critères de référence de la RTS?

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/06/15/ce-genevois-qu...

 

http://www.rts.ch/info/suisse/5952893-les-fondations-prol...

23:46 Publié dans Culture, Genève, Information, Medias, Pouvoirs, Pratiques, Russie, Ukraine | Tags : rts, russie, ukraine | Lien permanent | Commentaires (21) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

23/06/2014

Ukraine, neutralité suisse oblige

media_xll_6708324.jpg

En février dernier, sitôt après la destitution de Viktor Ianoukovich, la Suisse décidait de geler ses avoirs.

Un de griefs, parmi d'autres imputés à l'ancien président ukrainien, était d'avoir donné l'ordre de tirer sur son peuple.

On a su ce qu'il en avait été, par la suite, dès lors que Madame Ashton confiait son inquiétude à Monsieur Paet:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/03/06/ukraine-sniper...

Pendant ce temps-là, un des compatriotes de Victor Ianoukovich, résident genevois et néanmoins gouverneur en Ukraine, ne se cache pas de financer des milices armées qui tirent sur son propre peuple. 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/06/03/lettre-ouverte...  
 
Amateurs de droits humains, s'abstenir.

 

 

21/06/2014

Suicidaire

-2_3.jpg

 

Au coeur de Genève, ce 20 juin, un enfant circule sur une trottinette, accroché a l'arrière d'un tram.

En face de lui, de l'autre côté du même tram, un adolescent s'y tient, lui, à vélo.

Un passant tente de raisonner l'enfant, en vain.

Je signale, pour ma part, le fait au premier conducteur de bus accessible, il me répond qu'il est on ne peut plus conscient du fait et m'explique qu'il peut, bien sûr, prévenir la centrale qui, de son côté, transmet à la police.

Le problème, ajoute-t-il, est qu'il ne se passe rien.

Aucune mesure n'est prise. 

A qui la faute?

 

11:05 Publié dans Air du temps, Avaries, Genève, Pratiques, Sécurité | Tags : circulation, sécurité, transports publics | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

18/06/2014

Temps présent, l'enfer est russe

images?q=tbn:ANd9GcQagM1yuUyh1R0jIeRRPy290lPwoqTwb7q38cg7tVC-rXNko1j6

 

Ce 17 juin, deux journalistes russes, ont été tués dans la région de Lugansk suite à l'attaque massive de zones ne contenant aucun objectif militaire. 

Pendant ce temps-là, l’émission « Temps présent » de la RTS qui a su, en son temps, parcourir en long et en large, la demeure du président destitué Ianoukovitch pour en montrer le faste à ses téléspectateurs, préfère, jeudi prochain, traiter de « l’enfer des homosexuels en Russie ».

Au moment où sévit une sanglante guerre civile dans l’Est de l’Ukraine, il va de soi qu’un reportage sur « l’enfer des homosexuels en Russie » est d’une actualité brûlante.

Alors que les victimes de la région de Donetsk sont des civils tombés sous les assauts de milices armées financées par un « résident genevois »*, force est de constater qu’une émission de la Radio Télévision Suisse romande ne se sent pas concernée.

 

http://www.courrierinternational.com/article/2014/06/17/d...
 
http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/06/15/ce-genevois-qui-gouverne-en-ukraine.html
 

15/06/2014

Ce Genevois qui gouverne en Ukraine

file36047158_67ede8e7.jpg

Il a déjà été question ici de ce résident genevois dans deux de mes précédents sujets.*

Oligarque aux trois passeports, cet homme se fait un plaisir d'ignorer les frontières. 

Sauf pour certaines d'entre elles qui selon lui, doivent être non seulement maintenues mais renforcées.

Et pas n'importe comment.

Non, les 2000 kilomètres qui séparent la Russie de l'un des trois pays desquels il a la nationalité, l'Ukraine, doivent être marqués par un mur.

Avec barbelés au sein desquels passera un courant.

Démocratique et électrique.

Igor Kolomoïski assure que la réalisation de ce symbole d'ouverture est réalisable en quelques mois.

Le financement sera pris en charge par le compte d'un fonds de bienfaisance.

Genève a de quoi être fière de son résident.

Avec un tel philanthrope, c'est l'humanisme qu'on assassine.


Sujet paru dans l'édition du 17 juin 2014 de La Tribune de Genève.Conformément à la déontologie, la rédaction s'est réservé le droit de choisir le titre. 

http://www.huffingtonpost.fr/2014/06/13/mur-ukraine-russi...


http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/06/03/lettre-ouverte-aux-autorites-genevoises.html

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/06/01/ce-genevois-qui-finance-l-armee-ukrainienne.html

13:54 Publié dans Europe, Finance, Genève, Politique, Pouvoirs, Pratiques, Russie, Sécurité, Ukraine | Tags : ukraine, russie, genève, kolomoiski | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

14/06/2014

Articles, vers une suppression des commentaires?

internet_troll12jpg-1728x800_c.jpg

Dans son article* paru sur le site Slate.fr, Eric Leser évoque un sentiment "anti commentaire" qui se développerait sur différents sites.

A l'appui de son propos, le journaliste se réfère à différentes sources et prises de position.

Si certaines ne sont pas forcément à remettre en cause, demeure la question de savoir si la suppression des commentaires serait à recommander.

Car le radicalisme de la solution -déjà adoptée par certains sites pour réagir aux désagréments de commentaires-  prête à discussion.

Rien n'indique, en effet, que la qualité des échanges citoyens y gagnera. 

Certes, le phénomène des commentaires discourtois, hors contexte ou agressifs témoigne de réalités avec lesquelles compter.

Mais de la modération à la suppression pour tous il y a une marge.

Et cette marge franchie, c'est l'ensemble des échanges citoyens qui est visé.

Et sanctionné.


http://www.slate.fr/story/88227/commentaires-articles-rui...
 


A lire aussi: http://www.slate.fr/lien/69227/commentaires-opinion-internautes



12/06/2014

Droit bafoué? Genève en ligne de mire

47172652--672x359.JPG

La justice genevoise divise.

Loin de faire l'unanimité, le verdict prononcé le 6 juin dernier à l'encontre de l'ancien chef de la police nationale civile du Guatemala a ému diversement.

Aux uns de crier au scandale, aux autres de se féliciter d'un verdict rendu.

À l'heure ou une certaine Genève s'estime souvent légitimée à se poser en défenderesse de droits  bafoués un peu partout hors ses murs, à l'intérieur des siens, serait-elle moins regardante?

Aux irrégularités dénoncées haut et fort dans le cadre du procès intenté à l'encontre d'Erwin Sperisen par le Ministère public genevois, la défense a réagi.

Elle fait appel du jugement qui a condamné l'ancien chef de la police nationale civile du Guatemala à la prison à vie.


19:21 Publié dans Destins, Genève, Justice, Medias, Politique, Pouvoirs, Pratiques | Tags : sperisen, genève, justice | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

08/06/2014

Jusqu'où iront-ils?

sourcing_journalistes.png

Qui n'a entendu ou lu cette question à propos du président russe, Jusqu'où ira Vladimir Poutine? 

Or à suivre l'actualité que délivre la plus grande partie des medias occidentaux, la question se pose plutôt de savoir jusqu'où iront les journalistes.

Pas un jour ne passe sans que la Russie de Poutine ne soit dans le collimateur des bien pensants occidentaux.

Pas un jour sans que ne soit visée la Russie de Poutine comme source de tous les maux et plus encore si l'on pouvait.

Or force est de constater que de plus en plus de voix s'élèvent pour réagir à cette attitude.

Le député des Français de l'étranger, Thierry Mariani, a lui-même qualifié d'hallucinant, ce déferlement anti-russe. 

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2014/0...

Pendant ce temps-là, des BHL et autres Khodorkovsky restent pour bon nombre de medias, la référence en guise d'information.


http://laregledujeu.org/bhl/2014/05/29/le-poutinisme-est-...


http://www.lemonde.fr/international/article/2014/06/06/mi...

 

00:59 Publié dans Information, Medias, Politique, Pouvoirs, Russie | Tags : medias, poutine, bhl, khodorkovsky | Lien permanent | Commentaires (24) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

05/06/2014

Vladimir Poutine, les coulisses d'une interview

poutine-bouleau-elkabbach_scalewidth_630.jpg

Le président russe a été l'invité d'Europe 1 et de TF1 qui ont toutes deux diffusé l'entretien ce 4 juin au soir.

Ouvert, disert, sans langue de bois, c'est ainsi que Gilles Bouleau, le journaliste de TF1 évoque Vladimir Poutine.*

Il précise par ailleurs, qu'aucune consigne n'a été donnée concernant les questions.

Il ajoute aussi qu'aucune d'elles n'a été connue au préalable par le Président russe.

De quoi donner à réviser leur point de vue à quelques obstinés du préjugé.

Mais on le sait, les idées préconçues font souvent office de certitudes.

Le déroulement de l'interview est ponctué de quelques tensions du côté des journalistes, qui ont toutefois admis avoir été marqués par cette rencontre.

A suivre ici, les déclarations de Gilles Bouleau:


 http://videos.tf1.fr/infos/2014/gilles-bouleau-nous-racon...

 

 et là, l'interview de Vladimir Poutine:

http://videos.tf1.fr/infos/2014/poutine-invite-exceptionnel-de-tf1-et-d-europe-1-l-interview-integrale-8430256.html


01:33 Publié dans Etats-Unis, Europe, Information, Medias, Pouvoirs, Russie, Ukraine | Tags : poutine, interview, europe1, tf1 | Lien permanent | Commentaires (86) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

03/06/2014

Lettre ouverte aux Autorités Genevoises

                                                                                                                 

                                                                                                           Genève, le 3 juin 2014

 

Dans son édition de ce week-end où Genève commémorait son entrée dans la Confédération Helvétique, La Tribune de Genève accordait une pleine page au portrait d'un oligarque ukrainien, Igor Kolomoisky.

L’homme n’est pas un inconnu pour tous.

Sans doute doit-il l’être encore pour que la rédaction du grand quotidien genevois ait choisi de lui ouvrir ses colonnes.

En effet, l’article qui lui est consacré révèle les valeurs de cet homme qui ne se cache pas de financer les actions de l'armée ukrainienne. Normal, l'ennemi, c'est l'autre, celui qui veut détruire l'Ukraine. Au hasard, le président russe Vladimir Poutine, bien sûr.

Lui, Igor Kolomoisky, est au bénéfice d’un forfait fiscal et réside entre autre à Genève. Car outre le fait qu’il dispose de trois passeports qui lui permettent ainsi de voyager facilement dans l’Union Européenne, il a été nommé gouverneur de la région de Dniepropetrovsk.

Dans l’Est de l’Ukraine, depuis l’élection du nouveau président le 25 mai dernier, l’armée que finance ce « résident genevois » a tiré sur son peuple.

Mesdames, Messieurs, vous qui avez Genève à cœur, ne pensez-vous pas qu’il serait judicieux de s’interroger sur l’image que renvoie de notre ville, de notre canton et de notre pays, la présence sur son sol de ce financier des basses oeuvres?

Avec respect et considération,

 

                                                                                                          Hélène Richard-Favre

 

Sujet paru dans l'édition des 7-8-9 juin 2014 de La Tribune de Genève. Conformément à la déontologie, la rédaction se réserve le droit de choisir les titres et de réduire les lettres. Ce qui a été le cas pour ma lettre qui a été publiée avec, comme titre, L'oligarque aux trois passeports et a été réduite.                                                                                                               

01/06/2014

Ce "Genevois" qui finance l'armée ukrainienne

_74668534_kolomoisky1.jpg

Dans son édition papier de ce week-end festif où Genève commémore son entrée dans la Confédération Helvétique, La Tribune de Genève accorde -entre autres articles- une pleine page au portrait d'un oligarque ukrainien.

L’homme n’est pas un inconnu pour tous.

Sans doute doit-il l’être de lectrices et de lecteurs du quotidien genevois pour que sa rédaction estime bon de le leur faire découvrir.

L'homme soutient les actions de l'armée ukrainienne et ne s'en cache pas. Normal, l'ennemi, c'est l'autre, celui qui veut détruire l'Ukraine. Au hasard, le président russe, bien sûr.

Lui, Igor Kolomoisky, est au bénéfice d’un forfait fiscal, réside entre autre à Genève. Car il précise qu’il dispose de trois passeports qui lui permettent ainsi de voyager facilement dans l’Union Européenne.*

Que pense de ce citoyen "genevois", le Président de la Suisse et par ailleurs de l'OSCE, Didier Burkhalter?


http://www.dailymotion.com/video/x1wo7qc_kolomoisky-un-ba...

 * http://www.tdg.ch/economie/entreprises/L-oligarque--genev...