22/07/2014

MH17, performance médiatique

140719153221-03-mh17-0719-horizontal-gallery.jpg

Le Figaro relate une tribune accordée par une des Pussy Riot, ces punks russes qui ont fait la une des médias - occidentaux surtout- pour leur prestation diversement appréciée dans la Cathédrale St Sauveur de Moscou en février 2012.

Certes, le grand quotidien français met en perspective les propos tenus par Masha Alekhina et en relativise le crédit.

Il est toutefois remarquable que cet autre grand quotidien qu'est The Guardian ouvre ses colonnes à la jeune femme.

L'information, en l'occurrence, est susceptible de se lire à plusieurs niveaux. A chaque lectrice et à chaque lecteur de choisir le sien.

Le Figaro a relayé et mit quelques bémols à cette nouvelle performance punk.

http://www.lefigaro.fr/culture/2014/07/21/03004-20140721A...

 

 

 

Commentaires

Nabilla devrait s'exprimer sur le sujet ... elle aussi à droit à une tribune ...

La fin de l'article conclue à juste titre :

"S'il semble évident qu'une bataille médiatique se joue autour de l'accident, Masha Alekhina, avec sa double casquette de chroniqueuse et d'activiste, peut-elle le commenter en toute neutralité?"

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 22/07/2014

Nabilla & Masha, deux condamnées ayant fait de la prison, précision nécessaire pour expliquer mon point de vue.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 22/07/2014

Valse en trois temps !

Un avion de ligne est abattu par un missile dans l'est de l'Ukraine.

L' Europe et les USA s'indignent et menacent la Russie de nouvelles sanctions.

L'armée ukrainienne passe à l'offensive, " une offensive majeure, profitant de l'embarras de Moscou, selon le Temps du 22 juillet 2014 ", " Donetsk flanche sous l'assaut ukrainien et les séparatistes cèdent du terrain de tous les côtés "...

Écrit par : Nicolas Moser | 22/07/2014

Le gouvernement russe pourrait essayer de prouver par A+B, et par les images des satellites russes, qu’ils n’y sont pour rien, les occidentaux n’y croiront jamais. Hier le ministère de la défense russe a fait un briefing et a montré des images des satellites russes, mais Figaro ne veut pas publier les arguments scientifiques, non, Figaro préfère de sortir un article, écrit par ce genre "d'experte du poulet congelé dans le vagin", comme Pussy Riot !
Cela me terrifie ! Dans quel monde on vit, dans quel genre de propagande on se noie ! TERRIFIANT !

Écrit par : ANNA | 22/07/2014

Bonjour à tous

A propos de ce fait dramatique, vous avez, je pense, tous lu ou vu cette info qui racontait que les militaires Ukrainiens s'étaient trompés de cible... Celle ci était en réalité l'avion présidentiel Russe qui ramenait V. Poutine à Moscou... L'argument principal consistait à dire que les deux appareils s'étaient croisés en Pologne et que l'appareil Russe, un Ilyuchine Il-96, parcourait la même route que le B.777...

Nous allons, si vous le voulez bien, essayer de tordre le cou définitivement à cette rumeur .... En effet, si on lit la presse, on découvre que les deux vols se sont croisés quelques instants avant au dessus de la Pologne et que les deux appareils ont suivis la même route a quelques minutes de distances.... Et bien, c'est faux..

Grâce à la patience et la persévérance de Georges Malakoff (Mille merci à lui) voici les deux traces radars enregistrés sur le site flightradar qui permet de suivre en temps réel les vols en ligne... Vous constaterez que le vol présidentiel (vol RSD316 Il-96 RA-96020... ) ne franchit absolument pas la frontière Ukrainienne.. Il traverse l'espace aérien Polonais, celui de la Bielorussie puis rentre en Russie... L'enregistrement du vol MAH 17 montre en outre que lorsque le B.777 entre en Ukraine, l'Il-96 présidentiel sort à peine de la république Tchèque...

Conclusion: intox, mensonge, invention journalistique..... Nous devons vraiment faire attention à tout... Vraiment à tout....

lien 1 : vol présidentiel

lien 2: vol MAH 17


http://www.flightradar24.com/2014-07-17/12:21/12x/RSD316/3d5fa25

http://www.flightradar24.com/2014-07-17/11:47/12x/51.77,19.8/7

Écrit par : Roger | 22/07/2014

"Le silence est d'or" Obama et ses lèches bottes ont oublié cette maxime.
Les sanctions contre Poutine, le renforcent à tous points de vues.

En attendant les conclusions des experts, la désaméricanisation se poursuit. La Chine, certains pays d'Amérique latine, la Suisse virent leurs dollars.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/07/17/en-2001-l-ukraine-avait-abattu-par-erreur-un-avion-transportant-76-passagers_4459205_3214.html

http://lecontrarien.us6.list-manage1.com/track/click?u=54fb71744bca4f72b722cf925&id=ca52b67f4a&e=6663824bf2

http://lecontrarien.us6.list-manage1.com/track/click?u=54fb71744bca4f72b722cf925&id=fce89209c6&e=6663824bf2

Écrit par : Pierre NOËL | 22/07/2014

Journaliste anglais Graham Phillips discute avec les habitants du Donbass, qui se sont abrités dans un sous sol de leurs immeuble avec leurs enfants :

http://www.youtube.com/watch?v=_rzF2a8hLiw#t=226

Écrit par : ANNA | 22/07/2014

Ce journal, le Figaro, commence à être un réel problème. C'est le journal que je lis quand je me rends en France. Sa médiocrité devient de plus en plus évidente. Je ne l'achète plus que pour quelques chroniqueurs et suis à chaque fois atterré par l'extrême indigence de ses journalistes.
Le Monde, c'est la voix de son Maître socialiste, l'horreur du soviétisme le plus bas et le plus vif, en concurrence avec les fascistes rouges de Libé.
Que lire en France, comme journal ?

Écrit par : Géo | 22/07/2014

Le Figaro a t-il relaté les exploits des pussy riots, celles qui autrefois s'enfonçaient des volatiles dans le vagin en guise de concept artistique?

http://www.youtube.com/watch?v=vSK-W5oKTZI&feature=related

http://effondrements.wordpress.com/2012/10/01/les-pussy-riot-ou-la-fin-de-la-dignite-de-la-femme/

Qui s'affichent "ouvertement" au propre et au figuré?
http://fr.novopress.info/wp-content/uploads/2012/08/Pussy-2.jpg

Écrit par : Keren Dispa | 22/07/2014

"Que lire en France, comme journal ?"

Aucun Géo.. aucun... L'ensemble de la presse Française est inféodée au pouvoir, ne serais que par le fonctionnement financier... L'état fait se qu'il désire et la presse execute... Sinon.. plus de subventions, plus d'autorisations, etc....

Notre pays est classé 32 ou 33 ème dans le classement de le liberté de la presse.....

Écrit par : Roger | 23/07/2014

"des appels à la violence contre des juifs en Suisse ont été publiés dans les réseaux sociaux."

La FSCI inquiète après les appels à la violence

communication

En lien avec les évènements au Proche Orient, diverses organisations ont appelé à une manifestation aujourd’hui à Zurich en faveur de la Palestine. Dans les jours précédant la manifestation, des déclarations antisémites d’une étendue sans précédent, des menaces concrètes et des appels à la violence contre des juifs en Suisse ont été publiés dans les réseaux sociaux. La FSCI fait confiance aux autorités pour qu’elles prennent les dispositions nécessaires afin d’assurer la protection de la population juive en Suisse et de ses institutions.

http://www.swissjews.ch/fr/metanavigation/medien/news/index.php

http://www.swissjews.ch/pdf/fr/newsmailfr/Newsmail850214_fr.pdf

http://www.rts.ch/audio/la-1ere/programmes/le-journal-de-7h/5995683-presente-par-valerie-droux-18-07-2014.html

article dans le temps

http://www.swissjews.ch/pdf/de/medien/sig_inderpresse/2014/LeTemps_Demo.pdf

article dans la tdg

http://www.swissjews.ch/pdf/fr/medien/sig_inderpresse/2014/Suisse-tdg.pdf

Les responsables n'auront pas à se défiler!

Écrit par : Patoucha | 23/07/2014

patoucha


quel rapport avec mh17?

Écrit par : dany el heini | 23/07/2014

Intox, mensonge: nous devons faire attention à tout, signé ROGER

Parano? que nenni.

A propos de certains commentaires qui fleurissent sur les blogs ces temps en caractères d'ailleurs sans rien en dire ou nommer de plus: A Paris, seconde guerre mondiale, des Français et des Allemands (officiers nazis, notamment) communistes, donc "hors la guerre"! si on veut, se réunissaient dans les bistrots (j'étais toute gamine mais attentive regardant les gens comme au théâtre). L'un de ces bistrots bistrots aux tables recouvertes de nappes en papier blanc. Les personnes présentes discutaient. Entre un officier allemand, les Allemands à notre table se raidissent, pratiquement comme au garde-à-vous! Cet homme sort un stylo mine "gribouille" sur la nappe en papier je ne sais quoi, parle, prend un instant puis regarde sa montre qu'il sort de son gousset salue puis s'en va apparemment pressé. A la table quelqu'un lit, parle en allemand à un ou deux autres, déchire délicatement comme distraitement la bande de papier écrite qui disparaît comme par miracle termine son verre et sort. Comprenant plus tard, heureusement pas trop tard ce qui se passait, communisme comme alibi pour s'infiltrer en France, les Français concernés rejoignirent les réseaux de résistance avec "le général"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 23/07/2014

Il faut faire attention au choix des journaux!Le mieux est d'en lire plusieurs pour ne pas tourner au ridicule, d'avoir lu une "fausse" nouvelle

Écrit par : Bureau d'étude | 23/07/2014

Un très bon article d'un général français Jean-Vincent Brisset, qui mérite d'être lu :
http://www.atlantico.fr/decryptage/crash-vol-mh17-trois-scenarios-techniquement-possibles-1670633.html
La preuve, que il y a les spécialistes qui réfléchissent avec la tête, pas comme les journaleux qui aboient.

Écrit par : ANNA | 23/07/2014

L'inaction de Kiev et de sa Coalition Putschiste dans le crash du vol MH17 est un vrai scandale.

Depuis le crash du Mh17 de Malaysia Airline, aucune personnalité, ni aucune entité aux pouvoirs de Kiev n'a songé aux victimes et à leur famille. De simples et banales condoléances récitées devant la presse convoquée détonnaient avec leur inaction traduisant plutôt de l'indifférence pour ces défunts qui gisaient encore là, sur le sol, dans les champs, sur les toits de maisons, un peu au hasard, partout dans un périmètre de près de 20 km de diamètre.

dans la Conférence de presse qu'a donnée Alexandre Borodaï, Premier Ministre de la République de Donetsk, il faut souligner que ce dernier a été la première personne à se préoccuper de l'aspect humain des victimes, à exhorter les experts internationaux à se rendre au plus vite sur les lieux pour prendre son relai afin d'exercer leurs compétences professionnelles et politiques quant aux différentes mesures pour la sécurisation du site du crash et pour la conservation des corps en décomposition rapide avec les températures estivales et exposés à la faune sauvage locale.

Vu la situation et le manque évident de moyens du côté de Donetsk, il était surprenant de constater que ni l'UE, ni les USA n'eurent songé à signifier l'impératif d'interrompre les agressions de Kiev contre la région pour s'occuper de la régularisation du chantier juridico-légal d'enquêtes et de levée des corps dans cette affaire.

L'insistance de Borodaï sur l'importance des égards à avoir à l'endroit des familles des victimes fut la première pensée humaine à surgir au milieu de la barbarie occidentale, à travers ce ballet d'hypocrites qui semblait faire de la résistance passive face aux conséquences catastrophiques qu'ils ont, eux-même, directement ou indirectement provoquées. Sans doute, préféraient-il détourner leur attention et laisser pourrir l'affaire et les corps?

Tout comme pour la dignité des défunts pour laquelle Borodaï réitérait son appel à la diligence des experts auprès de l'OSCE, on y découvre un Borodaï, avec un visage plutôt humain. Rien à voir avec un terroriste.


La transcription intégrale de la conférence se trouve en dessous de la vidéo.
http://www.vineyardsaker.fr/2014/07/21/video-conference-de-presse-dalexandre-borodai-a-propos-du-crash-du-vol-mh17-le-19-juillet-2014/



Interview de Paul Craig Roberts.
S'il avait du souci pour Poutine et qu'il l'avait déjà exprimé, il reste à savoir ce que Poutine pourrait faire pour défendre son pays, sa personne et le monde.
Je crois que c'est aux états européens de s'en apercevoir et de lui tourner le dos, se résolvant à quitter l'OTAN et l'UE pour ne plus laisser de prise àWashington. Il n'y a pas d'autres moyens pour désamorcer un possédé de la folie de puissance qui siphonne l'énergie de tous ceux qu'il harponne. Mais alors, il faudra le faire vite avant qu'il ne décoche, premier, la flèche nucléaire.

http://blogs.mediapart.fr/blog/segesta3756/040714/paul-craig-roberts-la-guerre-americaine-contre-la-russie-est-deja-en-cours

Écrit par : Beatrix | 23/07/2014

Merci Beatrix.

Qu'il me soit permis de citer un très intéressant article, en réponse à l'analyse de Paul Craig cité plus haut, dont la source originale en italien se trouve ici : http://contropiano.org/interventi/item/25031-equilibrismi-ucraini

* * * * * * * * * *

Les jeux d'équilibre ukrainiens
 
Un éditorial de l'association italienne Militant.org du 3 juillet 2014 
 
Dès le début nous avons voulu exprimer une position nette de dénonciation de l'agression impérialiste des USA, UE et OTAN organisée contre l'Ukraine. Non pas pour des improbables nostalgies proto-soviétiques, mais parce que la tendance à la guerre qui caractérise la politique de la UE se fait de plus en plus évidente. Il nous semble nécessaire de prendre à nouveau la parole sur l'argument, non pas tant pour ce qui concerne l'actualité de la question, même si les évolutions de ces heures mériterait une attention et une mobilisation non ordinaire, mais plutôt pour distinguer, encore une fois, les protagonistes de la guerre en cours en Ukraine et contraster les analogies forcées entre la place Maidan et la légitime résistance du peuple et de la classe ouvrière du Donbass et de toute l'Ukraine. 
 
C'est sous les yeux de tout le monde, journaleux de régime mis à part, que en Ukraine se soit instauré un régime de la terreur à travers un coup d'état, qui avec les élections du 25 mai dernier a tenté avec le plein appui des USA et de l'UE de se redonner un semblant de légitimité formelle. Nous avons assisté en effet, aux élections les plus grotesques et tragiques de l'histoire récente. Tragiques parce que pendant que dans la zone occidentale on votait pour l'oligarque de tour, choisi à Washington et à Bruxelles, dans un régime de la terreur (la mise au ban de fait du Parti Communiste Ukrainien en est l'exemple le plus éclatant), dans la zone orientale du pays 1/3 de la population ukrainienne était soumise à des bombardements aériens et de l'artillerie. 
 
Une farce parce que la criminelle Union Européenne festoyait, à travers le système médiatique et la connivence/omerta d'une bonne partie des belles âmes de la gauche plus ou moins radicale, les sorts brillants de la "démocratie représentative" dans l'est européen.
 
Mais revenons aux commentaires  de chez nous, qui soulèvent quelques doutes et difficultés de compréhension sur ce qui est en train d'arriver en Ukraine, le fait le plus grave dans l'espace occidental depuis la guerre d'agression à la Yougoslavie de 1999. Si le tableau qui se dessine est celui d'une agression impérialiste en pleine règle, qui utilise le coup d'état intérieur, tout en armant comme masse de manoeuvre les milices nazifascistes, les amenant au pouvoir manu militari pour la première fois depuis 1945, nous ne parvenons pas à nous expliquer pourquoi autant de méfiance envers qui résiste dans le Donbass et dans toute l'Ukraine contre ces criminels. Pourquoi, nous nous demandons, sur la résistance d'un peuple qui se réunit autour des statues de Lénine pour en empêcher l'abattage, qui constitue des Républiques populaires et qui assiste avec une conscience antifasciste renouvelée au combat contre les putschistes sur le terrain. Vraiment il nous est difficile de le comprendre.
 
On dit que derrière il y a Poutine et que même des secteurs de la droite nationaliste russe interviennent sur ce terrain. Certes, personne ne le nie, mais est-ce que cela change le jugement sur le caractère impérialiste de l'agression en cours en Ukraine ? Est-ce que cela légitime à ne pas prendre position en soutien de la résistance populaire à Donetsk et à Lugansk ? Devant la fragmentation du pays, à la mise aux enchères en cours aux grandes corporations américaines et européennes, au programme de larmes et de sang qui est en train de se préparer pour les populations ukrainiennes, qu'est-ce que devraient faire les hommes et les femmes de ce pays sinon se défendre des visées impérialistes occidentales et des bandes nazifascistes ? Alors devenir partisan est nécessaire, tracer le champ de la défense anti-impérialiste est un devoir politique. De ce point de vue le 20e siècle n'est pas mort et ne peut mourir, la catégorie de l'anti-impérialisme et de l'antifascisme a un sens même en Ukraine, non seulement dans les plus faciles localités du tourisme révolutionnaire.

Les infiltrations suspectes et rouge-brunes sont à découvrir et dénoncer comme nous l'avons toujours fait et donc nous accueillons avec plaisir le fait que ce travail d'information soit fait, mais il est moins compréhensible qu'il soit fait avec un esprit qui tend à faire des équivalences entre les deux parties en conflit. Il faut par contre développer un travail de plus grande attention, en donnant du relief aux mobilisations sociales qui dans les jours qui ont précédé l'éclatement de la guerre en Ukraine a vu les travailleurs des mines du Donbass se mobiliser, tout en occupant les mines et en s'armant pour arrêter les petits fils de Bandera. 
 
Entre autres, nous trouvons qu'il est non moins inopportun de liquider comme "philorusse" toute résistance populaire, presque comme si il n'existait pas des mouvements et des organisations ukrainiennes antifascistes : ce n'est pas un hasard si l'appareil médiatique du régime insiste depuis un certain temps sur cette définition, et peut-être ceci pourrait suffire dans nos rangs à mettre en mouvement avec une raison plus consciente et une plus grande prudence.
 
Malheureusement il y a une opinion diffuse, même dans les réalités de mouvement, selon laquelle le Donbass, les républiques populaires, la lutte de résistance des milices populaires auto-organisées dans l'est de l'Ukraine, sont des réalités agitées par Poutine et par plusieurs oligarques de la bourgeoisie nationale  russe, tout en oubliant que la situation sur le terrain est bien plus complexe et variée. A partir du fait que le referendum du 11 mai dernier qui s'est déroulé dans les républiques populaires de Donetsk et de Lugansk n'a pas eu la reconnaissance de la Russie poutinienne et, fait encore plus important, la Russie a prestement reconnu le putschiste Porochenko et les républiques populaires par contre sont en guerre avec le nouveau gouvernement en place.
 
Dans la partie Ukraine sont nettement discernables un agresseur et un agressé, le champ des objectifs et des intérêts de l'impérialisme USA-UE est clair et le camp d'une partie importante du peuple ukrainien, qui a subi le coup d'une main militaire, la campagne de la terreur des squadristes fascistes, hissés au pouvoir.
 
En Ukraine il y a une résistance antifasciste, populaire, ouvrière et nous nous déclarons avec eux, avec cette partie qui hisse le drapeau de la lutte à l'agression impérialiste, le soutien, la solidarité active, l'information comme cela est déjà arrivé plusieurs fois, sont naturels. 
 
Que devrions-nous faire depuis le sommet de notre vision internationaliste, par exemple ne pas soutenir le mouvement de libération de la Palestine parce que la direction est en large partie hégémonisée par l'islamisme, où certainement le mouvement communiste depuis plusieurs années est faible et fragmenté ? Certes si nos adoptions cette modalité nous devrions seulement nous occuper des vieilles et misérables histoires de notre cour domestique.
 
La question est très simple dans sa concrétion tragique : le ni avec l'un ni avec l'autre d'antique mémoire ou pire la police de Ponce Pilate n'est pas un bon viatique pour réveiller dans notre camp, internationaliste et de classe, la bataille pour un monde meilleur. 
 
http://www.militant-blog.org 
 
http://contropiano.org/interventi/item/25031-equilibrismi-ucraini


C'est très pertinent.
Il faut que l'Europe (et le reste du monde) sache bien quelles sont les intentions réelles du gouvernement US.

Écrit par : Keren Dispa | 23/07/2014

@ Keren,

Site intéressant. Cela fait du bien de savoir qu'en ITalie, il n'y a pas que des pro-OTAN et pro-bases militaires US.

Je crois que l'Europe sait ce que veulent les USA. Ce sont les peuples qui ne le savent pas. Les gouvernements sont des structures vulnérables, ils sont soumis à de multiples contingences et, en plus, l'UE fasciste leur met un corset budgétaire irrespirable, alors que les USA ne cessent d'imprimer tout l'argent qu'ils ont besoin.
Mais les quelques anciens colons indécrottables comme la France et la Grande Bretagne on cédé à l'appel irrésistible du colonialisme . Les glorioles, la richesse, le pouvoir, l'importance et le régalisme surtout, leur a fait perdre la tête.
C'est en cela que les services prêtés aux USA pour terrasser l'Ukraine ne sont pas gratuits, ils pensent y récolter des retombées substantielles.
Il est donc facile pour les USA de les tenir en laisse, et en prime, ils auront un os. Pour la France un os plus petit. Hollande est plus petit et sans aucune ambition ni fierté pour la France.

Je viens de parcourir la revue de presse réalisée par Olivier Berruyer (un site super bien tenu et des intervenants dignes d'intérêt qui nous en apprennent beaucoup par leurs contributions. C'est vraiment d'un très bon niveau).
Le déversement ordurier de calomnies contre Poutine dans la presstitude donne la nausée. Les journaleux des grands tirages Hexagonaux sont des pigistes minables et sans aucune culture. C'est triste de voir la littérature et l'esprit des lumières de la France du 19èS tomber si bas.

En attendant, voici quelques nouvelles sur le MH 17 et le suspens toujours en cours du côté BAO malgré la bonne volonté, la transparence et la loyauté des Russes.

http://www.les-crises.fr/crash-du-mh17-la-version-des-russes/

Écrit par : Beatrix | 24/07/2014

Bonjour Beatrix, merci pour le lien.

J'avais pris connaissance de cette conférence quasi en temps réel. Je regrette seulement que la traductrice russe-anglais soit un tout petit peu - je précise bien - un tout petit peu hésitante, elle enlève le côté habituel décidé.

La grande question, celle à laquelle tout le monde souhaite une réponse: les boîtes noires. Certains disent qu'elles n'apporteront rien, d'autres pensent qu'elles fourniront des explications.

Ce qui me subjugue, c'est que dans cette partie du monde archi-surveillée, archi-examinée - tant par les satellites occidentaux que chinois ou russes ou autre encore - aucune image ne soit encore montrée. Les américains nous avaient habitués à des outils d'espionnage tellement "accurate" capables de lire la marque des chaussures des soldats sur le terrain.

Est-ce en raison d'un stratus qu'aucune image n'est fournie?

Tout ce silence et cette attente sont-ils volontairement créés afin de faire encore monter le suspense?

Mais en laissant de côté toutes ces mises en scène et ces embrouillements, mes pensées restent avec les familles des victimes du crash.

Écrit par : Keren Dispa | 24/07/2014

Il y a cette page intéressante.
On peut avoir des inquiétudes pour le devenir de l'Ukraine si elle doit devenir un laboratoire. Si cela se trouve avéré plus tard, on pourra en être très très tristes.
J'avais l'occasion de l'évoquer dans un des blogs de la TdG en février à propos de la belle destinée manquée de l'Ukraine à cause des gangsters du pays et occidentaux.

Le titre semble étranger au sujet mais son contenu suggère que n'importe quel pays fragilisé pourrait devenir une proie, l'Ukraine en l'occurrence.

http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Gilad_Atzmon.210613.htm

Écrit par : Beatrix | 24/07/2014

J'apprends que le premier ministre ukrainien Yatsenyuk a démissionné.

La question que se pose le FMI, c'est quelle suite donner aux prochaines tranches de prêts à l'Ukraine, celles qui n'ont pas été encore versées?

En voilà une question intéressante!

Et le beau chaos qui va revenir en Ukraine pourrait bien donner toute latitude au président Poutine d'envoyer des troupes pour protéger les ukrainiens pro-russes dans l'Est.

Ca se complique.

Écrit par : Keren Dispa | 24/07/2014

@ Keren Dispa,

Je suis désolé que vous n'ayez pas donné un lien pour que l'on puisse lire, nous aussi, cette nouvelle.
En voici un lien.

http://www.lematin.ch/monde/europe/premier-ministre-ukrainien-demissionne/story/22796021

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 25/07/2014

@ Victor-Liviu DUMITRESCU : pas de lien, l'info m'a été relayée directement par téléphone. Mais voyez-vous, mes sources sont un peu en avance sur bien des médias.
Bonne fin de semaine à vous aussi
K.D.

Écrit par : Keren Dispa | 25/07/2014

Merci pour vos vœux Keren Dispa, pour vu que le week-end soit bien ensoleillé et que les avions volent sans s'arrêter.

Que tous profitent d'un bon et long repos.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 25/07/2014

http://www.liberation.fr/monde/2014/07/29/russie-l-un-des-fondateurs-du-groupe-d-art-voina-arrete-a-venise_1072388


LES SALAUDS DE RITALS !
LES ADEPTES DE LA BOUFFE QUI FAIT GROSSIR !
COMMENT OSENT ILS ARRÊTER un artiste-plasticien célèbre au monde entier PAR CES "INSTALLATIONS-PERFORMANCES-GENITALES"

SHAME ON YOU !

Écrit par : ANNA | 30/07/2014

Oui, Anna, c'est le lien à l'article que j'ai posté...

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 30/07/2014

Le vice-ministre Anatoly Antonov a formulé, à l’adresse de Kiev, 10 questions « simples » sur lesquelles les medias atlantistes gardent le plus profond silence :

1- Immédiatement après la tragédie, les autorités ukrainiennes en ont tout naturellement attribué la responsabilité aux forces d’autodéfense [des fédéralistes]. Sur quoi fondent-elles ces accusations ?

2- Kiev peut-il fournir tous les détails sur l’utilisation des lanceurs de missiles Bouk [un système de défense antiaérienne composé de missiles sol-air couplés avec un module complexe de radar permettant de suivre plusieurs cibles aériennes en même temps] dans la zone des hostilités ? Et – ce qui est essentiel – pourquoi a-t-il déployé ces systèmes [de défense antiaérienne] alors que les insurgés n’ont pas d’avions ?

3- Pourquoi les autorités ukrainiennes ne font rien pour mettre en place une commission internationale ?

4- Les forces armées ukrainiennes accepteraient-elles que des enquêteurs internationaux dressent un inventaire de leurs missiles air-air et sol-air, y compris de ceux qui ont été utilisées ?

5- La commission internationale aura-t-elle accès aux données sur les mouvements des avions de guerre ukrainiens correspondant au jour de la tragédie ?

6- Pourquoi les contrôleurs aériens ukrainiens ont-ils autorisé l’avion à s’écarter de la route utilisée normalement vers le nord et à s’approcher de la dénommée « zone de l’opération antiterroriste » ?

7- Pourquoi l’espace aérien sur la zone de guerre n’avait-il pas été fermé aux vols civils alors que cette zone n’était même pas entièrement couverte par les radars des systèmes de navigation ?

8- Que peut dire officiellement Kiev sur les commentaires postés sur les réseaux sociaux par un contrôleur aérien espagnol travaillant en Ukraine sur la présence de 2 avions militaires ukrainiens qui auraient volé aux côtés du Boeing 777 sur le territoire de l’Ukraine ?

9- Pourquoi le Service de sécurité d’Ukraine [SBU] a-t-il commencé à travailler sur les enregistrements des communications entre les contrôleurs aériens ukrainiens et l’équipage du Boeing ainsi que sur les systèmes de stockage de données des radars ukrainiens sans attendre la participation d’enquêteurs internationaux ?

10- Quelles leçons l’Ukraine a-t-elle tirées de l’incident similaire survenu en 2001, lorsqu’un avion russe [de ligne] Tu-154 s’était écrasé en mer Noire ? À l’époque, les autorités ukrainiennes avaient nié toute implication des forces armées ukrainiennes jusqu’au moment où une évidence irréfutable avait démontré officiellement la responsabilité de Kiev.




source: Malaysia MH17 crash : 10 questions Russia wants Ukraine to answer », Russia Today, 18 juillet 2014.

Écrit par : Keren Dispa | 30/07/2014

Les commentaires sont fermés.