31/07/2014

Russie, l'Occident aux abois

poutine930_scalewidth_630.jpg

 

- Ouverture, ce 31 juillet 2014, d'une enquête publique sur la mort de Litvinenko, opposant russe empoisonné au polonium à Londres en 2006,

Lourdes sanctions économiques prises par l'Union Européenne et par les Etats-Unis à l'encontre de la Russie,

- 50 milliards de dollars d'amende infligée à la Russie pour indemniser les actionnaires du groupe pétrolier Ioukos, aujourd'hui démantelé et autrefois fondé par Mikhaïl Khodorkovski,

 - 250 millions d'euros exigés du Kremlin par le groupe punk Pussy Riot à titre de dommages et intérêts,

- Initiative visant à retirer à la Russie l'organisation de la Coupe du Monde de football de 2018

On attend la suite...

Pour l'heure, force est de constater que cet acharnement à l'encontre de la Russie semble de moins en moins faire l'unanimité en Occident.

Des personnalités de tous bords dénoncent une attitude irresponsable de la part de ce qui s'auto-proclame "communauté internationale".

Puissent ces voix être entendues avant de se figer en chant du cygne.

 

Sujet publié en page 16 de l'édition papier de "La Tribune de Genève" du 7 août 2014 

Commentaires

Cela en devient tellement grotesque que soit "ils" ne comprennent même pas qu'ils se tirent une balle dans le pied! Soit c'est plus grave et "ils" ne veulent qu'une guerre mondiale(Obama le premier)pour sauver leurs économies.

Nous avons affaire en occident à des fous furieux doublés de débiles mentaux!

Quoi qu'il en soit, notre chance de paix est entre les mains et la volonté de la Russie. Si Poutine prend les bonnes décisions il deviendra le "roi" du monde et le fossoyeur des Amériques(UE comprise), bien malgré lui!

Faites une belle fête nationale....qui sait, c'est peut être la der.....!

Écrit par : Corélande | 31/07/2014

on comprend très bien que les russes deviennent une peste et qu'ils envahissent déjà l'occident, faut faire attention on va se retrouver dans une dizaine d’ânées à un occident sovietique

Écrit par : rio | 02/08/2014

Soit c'est plus grave et "ils" ne veulent qu'une guerre mondiale(Obama le premier)pour sauver leurs économies.


http://www.les-crises.fr/la-russie-et-lhumanite-ont-elles-un-avenir/

je pense en effet que c'est cela.....

Écrit par : Roger | 31/07/2014

Vlad Putin n'est pas un ange, mais les sanctions ne font qu'augmenter sa cote de popularité auprès de la population.

"Des sondages indiquent que le président est actuellement crédité d'une cote favorable par environ 80 % des Russes"

Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_07_17/Cote-de-popularite-de-Poutine-a-quoi-tient-la-popularite-du-president-russe-2696/

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 31/07/2014

Bref, l'Europe s'est tiré une balle dans le pied ! J'ai presque envie de dire - enfin ! Les européens n'ont rien copris, comme d'hab, mais bon, c'est leur problème.
1. La Pologne
A partir du 1 aout tous les importations des fruits et des légumes en provenance de la Pologne, serons interdits en Russie. Que est ce qu'elle produit d'autre la "démocratique" Pologne ? Ha-ha !
Les polonais sont "contents" :
http://juicy-fruit.livejournal.com/162717.html

2. La Lettonie
A l'aide des sanctions "sanitaires" la Russie détruira l'économie Lettone, qui est déjà aux aboies. Et c'est le ministre d'économie Letonne, qui le dit.
Les lettons sont "contents" :
http://www.ridus.ru/news/164727
3. La France
Cet été il y a eu un net recul des touristes russe en France. La France, le pays qui vit grâce a son tourisme et ses "technologie militaires". A propos de ses "technologie", la livraison du Mistral est compromise ! Ah, la Poutine tremble ! La, avec la non-livraison des Mistrals, Poutine a tout y gagner ! Il sera remboursé d'un navire, dont les russes n'ont jamais voulu, il sera indemnisé avec le plus-valu a cause du non respect du contrat, la réputation de la France, comme pays-vendeur fiable d'arme sera discrédité aux yeux des pays acheteur. Tout bénef pour Poutine.
4. Poutine a déjà annoncé, que la Russie augmentera les prix du gaz a causes des sanctions. Merkel appréciera certainement.

Bon, ce n'est que le début. Poutine trouvera quelque chose encore, je suis sure, comme avec la Crimée...
Ajoutons a cela que la Russie est sur la pente ascendante et l'Europe est en déclin, ils sont vraiment très CON, les européens !

Écrit par : ANNA | 31/07/2014

Hahahahaha ! Ça n'a pas trainé chez Poutine !
Les services sanitaires russes ont trouvé dans la viande (importé de l'UE) les hormones ! LOL
http://www.interfax.ru/business/388867
Je sens que la Russie sera "obligée" de ne plus manger cette viande "avariée" lol

Écrit par : ANNA | 31/07/2014

N'hésitez pas 2 secondes signez la pétition: www.ofreysinger.ch puisque les médias ne relayent pas l'adresse.

Pas question que la Suisse s'engage sur cette voie....sans issue ou sans unique vers la guerre!

Écrit par : Corélande | 31/07/2014

"Des personnalités de tous bords dénoncent une attitude irresponsable de la part de ce qui s'auto-proclame "communauté internationale"."

Je ne trouve pas vraiment de dénonciation hélas de personnalités en vue.
Je ne vois personne monter au créneau en Europe, pour dénoncer quoique ce soit
Je ne voit rien dans les médias aller dans ce sens.

Par contre, j'ai lu cette annonce aujourd'hui; l'interception de 4 missiles tirés par Kiev sur les séparatistes et interceptés par les forces russes.

http://www.lecontrarien.com/flash-special-4-missiles-balistiques-ukrainiens-tires-vers-les-zones-des-separatistes-31-07-2014-scoop

Cela sent le roussi très fortement

Écrit par : aoki | 31/07/2014

Le lien que nous indique "Corélande" ne permets pas d'aller directement à la pétition.

Voici le lien correct.

http://ofreysinger.ch/petition

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 01/08/2014

Les accusations des états occidentaux contre la Russie, principalement sur le crash du MH17 n'ont aucun sens. Quel bénéfice d'abattre un avion civile ? Quant à une erreur, c'est si peu vraisemblable au vu de l'altitude de cet avion.

Par contre, le bénéfice pour les objectifs US sont évident puisque cela justifie tout et surtout cela a mis en suspend les négociations individuelles entre l'Allemagne et la Russie. Ces négociations qui faisaient enrager l'administration américaine qui ne peut admettre qu'un "partenaire" aussi important que l'Allemagne échappe à leur diktat.

Un article de ce jour, dans The Indépendent

http://www.independent.co.uk/news/world/europe/land-for-gas-secret-german-deal-could-end-ukraine-crisis-9638764.html

Traduction ici

http://www.wikistrike.com/2014/08/ukraine-l-accord-de-paix-secret-entre-merkel-et-poutine.html

Écrit par : aoki | 01/08/2014

Aoki,

Ce point de vue est tout à fait plausible.

Merci de ce commentaire, de cette analyse et des références aux articles.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 01/08/2014

Obama ne supporte pas l'idée que Putin ait accepté Snowden sur son territoire, en voila une des raisons du conflit actuel entre les protagonistes.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 02/08/2014

Bonjour Hélène,

Permettez que je rectifie un petit détail, je vous cite:"- 50 milliards de dollars d'amende infligée à la Russie pour indemniser les actionnaires du groupe pétrolier Ioukos, aujourd'hui démantelé et autrefois fondé par Mikhaïl Khodorkovski,"
C'est vrai que certains journaux nous ont induit en erreur ou alors ils n'avaient pas cherché à en savoir plus.

En fait, il ne s'agit pas d'amende.
A mon avis la condamnation prononce quelque chose de plus grave dans les principes auxquels les gouvernements devront être plus vigilants dans toute négociations future: Il s'agit de la condamnation à INDEMNISER les actionnaires de Ioukos, - Kodhorskovsky s'était emparé de ce bien national pour en faire sa fortune et entreprise privées sous les présidences successives de Eltsine et de Gorbachev.

Là où la Russie a été défaillante, mais on peut le comprendre à cause de l'énorme travail de remonter un pays en complètement faillite et pillé, c'est la clause du TRANSFERT DU DROIT D'ACTIONS aux nouveaux actionnaires qui acquièrent lesdites parts. Cette clause, cachée dans une espèce de pacte ou de convention pour l'énergie qui n'est pas un contrat commercial de sociétés, aurait due être biffée et aurait due être la condition d'entrée en matière lors des négociations avec les avocats des oligarques pour leur expropriation des bien volé au peuple (renationalisation), ou répudier toute prétention au nom de l'intérêt supérieur du pays.

Pour faire court, je pointe le lien sur le site de Kiergaard qui en donne une explication à caractère juridique.

http://www.points-de-vue-alternatifs.com/2014/07/pourquoi-la-russie-doit-elle-payer-50-milliards-de-de-dommages-interets.html
http://www.points-de-vue-alternatifs.com/2014/07/ioukos-les-problemes-poses-par-la-confrontation-des-decisions-d-arbitrage-et-de-la-cedh.html


On comprendra les dangers qui guettent les pays qui négocient actuellement TISA ou APT ou TTIP. Il s'agit d'invalider les justices nationales au bénéfice d'une justice privée qui siège aux USA et des institutions internationales fort bien maîtrisées voire manipulées par eux, notamment le Tribunal Arbitral et la CEDH à la Haye. On peut dire que les États Européens dont la Suisse, par les Bilatérales, en seront des victimes de choix si elles capitulent en signant ces accords.

@ Aoki

"Les accusations des états occidentaux contre la Russie, principalement sur le crash du MH17 n'ont aucun sens."

Oui, c'est l'habitude de Washington d'accuser ses adversaires des forfaits qu'il produit lui-même. Et que voit on encore aujourd'hui? Le chef de l'OTAN entonne les mêmes refrains et ce pour bien faire entrer dans les petites têtes populaires au cas où elles auraient encore des doutes sur leurs légendes.

Mais Obama devra reculer devant ses propres mensonges. Il y a de solides présomptions de la part d'anciens professionnels de l'aviation militaire allemande et des USA, démonstration rationnelle à l'appui, qu'il s'agit d'un avion de chasse qui aurait tiré sur le cockpit de l'avion de ligne - les photos satellites russes parlaient déjà - A présent, à l'expertise des parties perforées par les balles et leur explosion après avoir transpercé l'armure (carcasse) de l'avion, attestent qu'il ne s'agit pas d'un missile BUK.

http://www.vineyardsaker.fr/2014/07/31/mh-17-un-rebondissement/

http://www.globalresearch.ca/german-pilot-speaks-out-shocking-analysis-of-the-shooting-down-of-malaysian-mh17/5394111

A présent, il s'agit de savoir qui en a été l'auteur. Quelle partie dans ce conflit?
Une piste Kolomoïski ici me semble également envisageable. La presse suisse avait parlé d'un résident Genevois, Oligarque aux trois passes-port, gouverneur de Dniepropetrovsk dans le Donetsk, banquier, patron d'une armée de mercenaires, patron des mines de charbon, personnage influent auprès d'Israël, puisqu'il en détient le passeport etc.

http://aanirfan.blogspot.ch/2014/07/aids-researchers-killed-in-ukraine-air.html
Mais si la sainte union Israël/Ukraine vient de se sceller publiquement, leur collaboration n'est pas nouvelle ni récente. Maïdan augurait:

http://histoireetsociete.wordpress.com/2014/07/27/lambassadeur-dukraine-propose-a-israel-une-lutte-commune-contre-le-terrorisme/

Et pour finir ce commentaire, je crois que l'opinion est en train de changer grâce à l'engagement de certains comme celui des retraités du renseignement US qui mettent en garde d'une plus que probable tragédie planétaire issue de la légèreté d'OBAMA si ce dernier ne se ressaisit pas dans ses élans éperdus de mensonges:

http://consortiumnews.com/2014/07/29/obama-should-release-ukraine-evidence/



Merci Hélène de continuer à informer les lecteurs.

Écrit par : Beatrix | 03/08/2014

Beatrix,

Merci de votre commentaire et merci à vous d'alimenter ce blog de vos commentaires toujours si riches de références.

J'ai bien parlé d'indemnité à verser aux actionnaires de Ioukos désormais démantelé et ai employé le terme d'amende. Donc d'après vous, il conviendrait de le remplacer par celui de condamnation?

Deux excellents articles ont été écrits par Karine Bechet-Golovko sur le sujet:

http://russiepolitics.blogspot.ch/2014/07/affaire-yukos-la-russie-vient-de.html

et http://russiepolitics.blogspot.ch/2014/07/affaire-yukos-suite-la-cedh-et-la.html

Sinon et s'agissant de Kolomoïski, c'est suite à la pleine page que "La Tribune de Genève" lui avait consacrée que j'avais écrit plusieurs sujets de blog dont l'un d'eux était une Lettre ouverte aux Autorités Genevoises qui a été publiée par "La Tribune de Genève" sous le titre "L'oligarque aux trois passeports"

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/06/03/lettre-ouverte-aux-autorites-genevoises.html

Bien à vous

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 04/08/2014

Hélène,

A propos de Kolomoïsky,
c'est juste. C'était vous qui nous aviez alerté de la présence de ce multi-milliardaire à Genève. Avant cela, je ne savais même pas qu'il venait d'Ukraine et qu'il était oligarque. C'est depuis votre billet que je me suis intéressée au personnage.

Hélène, cette petite distinction sur l'amende ou l'indemnité n'est pas importante en soi. Elle vient juste souffler que nous devons nous tenir sur nos gardes, nous serons, à ce même titre en exemple, concernés par ce que déciderons nos dirigeants.

Quant aux termes amende et indemnité, la technique juristique (philosophie des juristes) fait une différenciation entre le dû à l'ayant droit (le plaignant) et l'amende qui est une sanction par rapport aux règles et standards qu'on a souscrit. L'amende peut toujours être demandée après coup par les institutions de régulation (OMC et tribunal d'arbitrage). Je crains donc que si la Russie avalise ce verdict, elle crée un précédent (jurisprudence) pour elle-même et elle se prédispose à encaisser la punition d'une amende. Ce qui voudrait dire qu'elle se soumet à la justice extra-nationale et que son action politique est remise en cause (c'est dangereux et tous les pays suivent cela de près). cette décision faisant jurisprudence ouvrirait donc une brèche dans laquelle d'autres oligarques s'y engouffreront pour soutirer un maximum. L'Amérique Latine a vécu des péripéties semblables qui ont été des obstacles à son développement pendant très longtemps.

Comme le fait remarquer Kiergaard dans son analyse succincte, la renationalisation d'un bien étatique est une question politique et une question de souveraineté, il faut la traiter comme telle et non pas la laisser à d'autres qui la font glisser dans une procédure administrative ou juridique.

C'est une question technique en droit mais aussi une question technique en politique. C'est certain, nous ne sommes pas des spécialistes d'où notre intérêt (le mien en premier lieu) à nous documenter.

J'espère n'avoir pas été trop indigeste.

Écrit par : Beatrix | 04/08/2014

Beatrix,

Non seulement vous n'avez pas été indigeste mais vous confirmez les termes de l'analyse de Karine Bechet-Golovko dont j'ai indiqué le lien dans mon commentaire.

Merci!

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 04/08/2014

Merci Hélène,

Je viens de lire le deuxième billet de Karine Beuchet-Golovko. En effet, nous sommes toutes les trois, parfaitement sur la même longueur d'ondes.
C'est précisément cette délicate et sensible éducation à la conscience qui est difficile à transmettre à une audience populaire la plus large possible.

"C'est un nouveau mode de gouvernance, dans lequel les Etats n'ont pas plus de légitimité ni de poids que le business, qui lui n'est responsable que devant lui-même."
..." Jusqu'où les dirigeants devront-ils s'abaisser?" (Karine.Beuchet-Golovko)

Continuons le combat, cela aidera nos gouvernements à remonter progressivement leurs culottes.

Bien à vous

Écrit par : Beatrix | 04/08/2014

Les commentaires sont fermés.