20/08/2014

Si le Tsar...

Taganrog_alexanderImonument.jpg


Dans la légende du "Grand Inquisiteur" -célèbre chapitre du non moins célèbre roman de Dostoievski, "Les frères Karamazov" - Ivan Karamazov lit à son frère Aliocha un poème qu'il a imaginé.

Celui-ci met en scène le retour du Christ sur Terre au plus fort du temps de l’Inquisition en Espagne.

A l’instar d’Ivan Karamazov, aucun personnage d'aucun roman ne semble avoir imaginé le Tsar Alexandre Ier revenir deux siècles après avoir signé, à Vienne, le traité par lequel il s’est porté garant de la souveraineté de la Suisse.

Dans la légende du "Grand Inquisiteur", l’apparition du Christ est décrite par Ivan Karamazov comme douce et discrète mais précise-t-il "chose étrange, tous le reconnaissent".

Certes et de manière diverse car ce retour n’est pas du goût de chacun et encore moins de celui de l’Inquisiteur, cela se conçoit. 

Aussi bien la réapparition en Suisse du Tsar Alexandre Ier susciterait-elle la controverse quant à l’accueil à lui réserver.

Entre respect,indifférence ou mépris du statut qu’il a accordé à la Suisse, celle-ci lui renverrait-elle l’image d’un pays dont les intérêts ont su -sinon dû- s’accommoder de ceux d’un entourage pressant.

La Suisse résiste à sa manière au courant russophobe qui traverse l’Occident mais non sans mal, il faut le dire.

Pour preuve, les dernières marques d'estime que la Suisse a portées envers la Russie par l'annulation de rencontres prévues dans le cadre du bicentenaire de leurs relations diplomatiques.

Ivan Karamazov n'a, pour l'heure, inspiré aucun personnage romanesque susceptible de rappeler sur Terre Alexandre Ier.

Bien lui en prenne et qu'hommage soit rendu, ici, à ce Tsar qui a pris en considération la Suisse et a su lui donner sa place en Europe.

 


Commentaires

La reconnaissance est signe d'honnêteté. Il faut bien dire qu'au sein de notre CF et parlement, les gens honnêtes depuis 2007 on les met dehors ou on les écarte en les minorisant systématiquement.

Donc faut pas s'étonner aujourd'hui que notre CF n'a plus aucun regard sur le passé et se fiche pas mal de respecter ceux qui nous ont soutenu et promulgué à notre statut, défendu quasi par les seuls UDC dans ce pays.

Le temps viendra de s'en souvenir à l'automne 2015 si nous ne voulons plus
aller d'une honte à l'autre devant les décisions "au sommet", en notre nom!

Écrit par : Corélande | 20/08/2014

"L'Europe de José-Manuel Barroso, de Herman Van Rompuy et de Catherine Ashton a été aussi inexistante sur la scène internationale, que ne l'a été l'ONU de Ban Ki Moon, ce fonctionnaire consciencieux qui n'a jamais fait preuve du moindre courage politique et qui a en définitive contribué à marginaliser son institution, pourtant la seule qui existe aujourd'hui pour régler les grands problèmes mondiaux."

La Tribune Alexandre Kateb | 19/08/2014, 11:00

Le rôle de la Suisse était primordial puisque la politique des USA ne correspond plus aux nouveaux enjeux économiques et politiques du monde. En conséquence, les conflits se multiplient grâce aux musulmans dans leurs pays mais également là ou ils sont en conquête.

Cette situation ou les deux camps principaux de l'islam s'affrontent, amène les dirigeants occidentaux à se tromper de cible. Le représentant de la Suisse a choisit son camp, c'est une erreur dans la situation du monde actuellement.

Les européens sont inféodés aux USA jusqu'à être pieds et mains liés. L'Ukraine est "HS" hors service à tous points de vue. La situation actuelle met la paix du monde en danger. Le représentant de la Suisse, Didier Burkhalter s'est dévoilé, (burkha...) saura-t-il surmonter ce faux pas? Pas si sûr à mon avis.

Écrit par : Pierre NOËL | 20/08/2014

Le mepris ne peut engendrer que le mepris. Chose connue et comprehensible pour tout le monde. Par contre, avec un peu de respect, clairvoyance et comprehension on peut obtenir vraiment beaucoup de la Russie. Est-ce que c'est difficile a comprendre au moins pour les conseillers multiples-connaisseurs de "l'ame russe" ?
Tout passe et, tout s'arrange tot ou tard. Le bon sense va prevaloir.
Merci beaucoup Helene.

Écrit par : vitaly korneev | 20/08/2014

( A la suite de vitaly korneev )
Pour Elena Timtchenko, Présidente de la Fondation Neva : « L’art est un langage universel, medium idéal pour se plonger dans des imaginaires infinis, découvrir des peuples ou régions inconnues, appréhender les spécificités culturelles et finalement, nous amener à voir au-delà des préjugés. Aujourd’hui plus que jamais, il me semble essentiel de créer des opportunités de rencontres pour œuvrer à une meilleure compréhension les uns des autres. Le cinéma – vecteur d’émotions et porteur de symboles et de sens – s’avère être un espace idéal pour contribuer à cette mission. »
Fondation Neva
http://www.neva-fondation.org/index.php?m1=projets&cat=art_et_culture&sCat=cinema&pId=62
Festival du Film de Russie et d'ailleurs
http://kinofestival.ch/
Ouf ça fera du bien

Écrit par : Vincent Rey-Bellet | 20/08/2014

Cher Vincent,

Un mien ami avait plusieurs fois écrit et adressé des musiques sous forme de CD directement à la Fondation Neva en son siège à Genève.

Il n'a jamais obtenu le moindre accusé de réception, ni davantage un tout simple "merci".

Existe t-elle réellement? Y a t-il un secrétariat?
Est-elle active aujourd'hui?


Merci pour votre attention


K. Dispa

Écrit par : Keren Dispa | 20/08/2014

madame, vous lire est chaque fois un moment de plaisir.

Écrit par : lulu la nantaise | 21/08/2014

Le maintien du ballet aérien des chasseurs russes à Payerne et la visite de Serge Narichkine à Berne
auraient pu être utilisés pour affirmer la supériorité morale de la diplomatie et comme événements pour rappeler pourquoi la Suisse est ce qu'elle est aujourd'hui
ceci indépendamment de la guerre en Ukraine .
C'est décevant que ce ne fut pas le cas.
Une question d'état d'esprit différentié ?

Écrit par : Nicolas Moser | 21/08/2014

@ Nicolas Moser : une ou un spécialiste me corrigera si je me fourvoyais par ma réponse, mais :

1. le ballet de chasseurs aériens russes à Payerne aurait permis l'ouverture d'un séquestre légal sur les avions : ils sont propriété de la Fédération de Russie et un contentieux-litige existe entre la FdR et Nessim Gaon. Le séquestre légal dépend du bon vouloir d'un juge du TpI. Facile.

2. M. Sergueï Narychkine a été placé par les USA sur la liste des persona non grata dans l'environnement Schengen. C'est incroyable, mais malgré son immunité diplomatique avérée - il est le président de la Douma (qu'on me corrige si je me trompe) et devrait ne pas être touché par une telle mesure.

Tout cela pour dire à Nicolas qu'en réalité, même lorsqu'on sait bien que la Russie et son peuple entier n'aspirent qu'à une seule et unique chose : LA PAIX
Eh bien malgré cela on continue à peindre le diable sur la muraille.

Tant pis.

J'aime profondément la Russie, j'aime profondément le peuple russe, mais par-dessus tout je eux et j'aime la paix.

Et le ballet des avions aériens russes qui est refusé ne me fera pas changer d'avis, quant à la visite de Sergueï Narychkine, elle sera reportée à une date ultérieure, et souhaitons qu'entre-temps les tensions disparaissent et que la Vérité soit mise en lumière.

Paix et Lumière à toutes et à tous.

K. Dispa

Écrit par : Keren Dispa | 21/08/2014

Les commentaires sont fermés.