01/09/2014

За что? Pourquoi?

201941278.jpg


Le 19:30 de la Radio Télévision Suisse romande de ce 1er septembre montre la rentrée des classes dans l'Est de l'Ukraine.*

Après divers témoignages recueillis, l'un d'eux évoque les tirs qui durent depuis le 7 août.

La personne qui en parle, pleure. Il s'agit d'une femme russophone.

Ses propos sont traduits par l'interprète du reportage. Mais lorsque cette femme, après avoir dit qu'on tirait, qu'on tuait, demande "за что" "pourquoi", l'interprète reste silencieuse.

Détail? Non.

Car ce "pourquoi" est LA question qui hante les habitants de cette région.

Je le sais de diverses de personnes qui ont des parents encore sur place ou qui se sont rendues dans cette province gouvernée par un résident genevois**

Tel est bien le drame qui se joue là-bas. Les habitants ne comprennent rien de ce qui leur arrive. Leur seule force, disent-ils, est qu'ils ont été habitués à vivre dans la pauvreté.

Pour qui a cru au Maïdan, la réalité est là. Plus crue encore tandis que les obus démocratiques de Kiev brûlent les terres et déciment les familles.

 

http://www.rts.ch/video/info/journal-19h30/6108842-ukrain...

 
** http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/08/30/l-ennemi-a-aba...

Commentaires

Bravo, Hélène. J'ai partagé avec vous une bonne nouvelle. Le résident genevois est très fortement impliqué dans cette affreuse histoire.

Écrit par : Tchernine | 02/09/2014

Kiev massacre son peuple.
Mais que fait BHL ??

" Les habitants ne comprennent rien de ce qui leur arrive. Leur seule force, disent-ils, est qu'ils ont été habitués à vivre dans la pauvreté."

Idem, depuis longtemps, pour l'Amérique latine, l'ex-Yougoslavie.... je renonce à faire la liste.

Écrit par : marasine | 02/09/2014

Pourquoi la guerre? Parce que les pouvoirs existent? Parce que j'existe et quel'autre ne veut pas que j'existe, ou alors l'inverse? Pourquoi la haine? Parce que l'amour existe? Parce que trahir c'est mentir à son idéal? Pourquoi les peuples et les frontières? Parce que les traditions sont en péril, que les religions sont dogmatiques, que la croyance est unique et hermétique? Parce que l'amour n'est pas assez puissant pour accepter la provocation de l'autre?

Écrit par : pachakmac | 02/09/2014

Les assassins de kiev seront obligés de répondre de tout cela.

Selon l’analyste politique Igor Panarine, six officiers de l’OTAN spécialistes de cyber-guerre sont encerclés à Marioupol par l’armée du Donbass.

En mars, l’OTAN avaient envoyé à Kiev une unité de 16 officiers du Kibertsentra OTAN venant d’Estonie pour mener des activités anti-russes.

En juillet, 6 de ces officiers ont créé un centre à Marioupol destiné à la guerre de l’information contre la Russie, les autres continuant leurs activités à Kiev dans les locaux du Conseil de sécurité nationale.

Selon l’expert, ce sont eux qui déterminent l’ordre du jour des opérations de l’armée ukrainienne dans le Donbass.

Et c’est l’OTAN qui parle d’invasion russe ! Espérons que ces officiers seront fait prisonniers, ça aidera à éclaircir officiellement certaines choses.

Ils n’auront plus qu’à chercher d’autres mensonges, mais, à force de leur mettre le nez dans leur caca, leur crédibilité finira bien par voler en éclat auprès des crédules qui sont encore très nombreux.

Déjà, l’Ambassadeur russe à l’ONU, Vitali Tchourkine avait déclaré :

« Que nos collègues américains nous expliquent ce que font des dizaines de conseillers américains dans les locaux du Conseil de sécurité et de défense d’Ukraine. Qu’ils nous expliquent combien de mercenaires américains des dites « sociétés de sécurité » combattent à des milliers de kilomètres de leurs côtes. Et comment les militaires ukrainiens ont réussi à obtenir des armements militaires américains de pointe ».

Il faudra marteler ces vérités que tout le monde connait pourtant, mais que certains s’empressent vite d’oublier pour coller à l’actualité qu’on leur sert.

Il faut révéler au monde entier ce qui se passe, il faut dénoncer les sbires et les seconds couteaux otaniens qui participent au massacre de civils innocents.

Et enfin une réponse sera apportée à cette femme qui demandait "Pourquoi?"

source:
http://reseauinternational.net/six-officiers-lotan-bloques-marioupol-les-separatistes/

Écrit par : Keren Dispa | 02/09/2014

Oui Hélène, un génocide est en cours dans cette partie du monde, n'ayons pas peur des mots.

Écrit par : Pierre NOËL | 02/09/2014

Pierre,

De ce génocide, j'en ai paré ici-même le 7 avril dernier, soit il y a 3 mois. Lequel de nos medias en a fait mention?

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/07/04/ukraine-democratie-d-un-genocide.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 02/09/2014

Encore et toujours ce suivisme étouffant des médias et pour en rajouter une couche la présidence du conseil européen se voit attribuée à Donald Tusk, qui profite de cette tribune pour accumuler des points Godwin.

On est pas tiré d'affaire et je sens une colère violente monter en moi face à cette chape de plomb assénée par des politiciens qui échappent à tous contrôles. Situation savamment orchestrée sous le couvert de l'idéal pacifique qu'offrirai une union européenne !

Écrit par : aoki | 02/09/2014

Voici ce que Monsieur Rochebin relaie sur son compte Twitter:

https://twitter.com/DariusRochebin/status/506702080191774720

Quel dommage alors que son effort d'objectivité a pu être constaté, parfois, dans le cadre de cette crise.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 02/09/2014

"mais évidemment il y a des torts partagés dans ce conflit vous en convenez j'imagine ?"

Quels sont les torts des Russes, monsieur? De résister à un coup d'Etat? De défendre leurs vies, leurs familles, leurs maisons, leurs villes? D'avoir organisé un référendum d'autodétermination? De n'avoir pas abattu l'avion malaisien? Quels sont donc leurs torts? monsieur?

Écrit par : Johann | 02/09/2014

Je crois le savoir grosso-modo. Et si devons vivre une guerre semblable demain, je pense que les raisons seront les mêmes: Cette Union Européenne n'appartient pas aux Européens.
En ce qui concerne l'Ukraine, pour moi, il y a ces trois principales raisons:

1 - L'Ukraine se trouve au cœur du continent Européen avec ses fenêtres donnant sur l'Eurasie et son arrière cour donnant sur le Moyen Orient. l'Ukraine est sur le chemin qui conduit directement à la Fédération de Russie, à l'Asie et à la Chine, sa grande voisine dont le point vulnérable est le Xinjiang comme l'a fait remarquer Marion Garcia Bedetti, et l'Inde que l'empire met entre parenthèses pour l'instant. Cela représente des richesses du sous-sol qui donne de la fièvre, mais surtout qu'avec un potentiel de consommation de près de trois milliards d'individus, cela a de quoi assurer tous les débouchés pour un géant en panne. L'Ukraine donc, n'est qu'une bretelle d'accès , une tête de pont vers cet eldorado.

2 - L'Ukraine a une histoire russe et parle le russe comme Poutine. La politique de Poutine est l'antithèse de l'impérialisme américain avec le soutien inimaginable de son peuple et de celui des BRICS. Le Président agit ouvertement, ce qui contraste avec les opérations secrètes de l'Empire Secret. Poutine a eu l'audace mais en plus il a la capacité de fédérer un nombre impressionnant de pays autour des politiques qu'il propose d'émancipation de dés-américanisation pour se défaire complètement de l'effroyable dépendance du dollar et de passer du régime végétatif d'opprimés à celui du créatif en pleine santé. Il est même parvenu récemment à ouvrir les yeux à l'Arabie Saoudite... C'est dire son influence redoutable! Pourtant Poutine n'est pas communiste. Il est capitaliste comme la plupart des occidentaux du système. Il n'est pas impéraliste puisqu'il soutient l'indépendance et la souveraineté des toutes les nations.

3 - L'Ukraine de l'Est , sa porte au fond du couloir menant à la Chine, cette dernière étant la grande coupable d'avoir évolué si vite et d'avoir considérablement rattrapé, en si peu de temps, le niveau de développement occidental. Coupable d'avoir accepté d'être, avec la Russie, bailleur de fonds et pièce maitresse du titanesque projet de dé-dollarisation du monde - quelle offense! - et de fournir les premiers moyens au pôle émergent de puissances qui se considéraient comme mineures, d' y parvenir, ils ont créé la Banque du développement (pour des investissements non spéculatifs destinés aux grands projets inter-états de modernisation des infra-structures lourdes, ce qui est contraire à la Banque Mondiale) et coupable de mettre sur pied avec Poutine, le système swift pour le trafic financier afin de se défaire des liens Mastercard et Visa américains et de rapatrier les rentes monétaires, des compensations ou clearing sans dollar et uniquement en monnaies nationales des pays membres et une réserve de plusieurs monnaies où le Yuan, le Yen et le Rouble font figure de fondateurs - l'équivalent du FMI (ne pas oublier que le FMI n'est pas loin d'être asséché par les faillites étatiques en chaine). Voilà les quelques exemples qui donnent de l'urticaire à "l'Oncle Sam", sans compter les autres collaborations et échanges dans les domaines scientifiques et culturels.


Au fond, l'Europe, plus précisément cette Union Européenne qui n'est pas la mienne, est fondée dès 1945 par les USA pour les USA (voir sur Wikipédia, Xavier Moreau et les archives déclassifiées de la CIA), devait et devient alors une administration à leur service et ses populations, sont une grande réserve de consommateurs de leurs produits issus des activités de leur commerce international tout en leur fournissant une main d’œuvre de sous-traitance aux coûts attractifs. TISA, TTIP, TAFTA, ces accords, plus puissants que nos lois nationales finiront de lier poings et pieds de nos dirigeants.
Nous sommes en train de subir le même sort que l'Ukraine et le Moyen Orient. Si les arabes se tuent entre eux, nous, Européens, avons l'avantage de former un magnifique salon sado-masochiste où nous sommes tous heureux consentants de nous passer la corde au cou pour nous laisser pendre. Nos chefs de camps y veillent et nous frétillons de joie pour ce grand "Consensus Unioniste".

Écrit par : Beatrix | 02/09/2014

Chère Beatrix

Merci pour cette communication, très claire et très précise.

Entre deux pays où il fera bon vivre, le choix n'est pas large.

Il faudra juste pouvoir aller de l'un à l'autre librement, sans obstacles, sans complications.

Mon choix est déjà fait.


Johann : ne perdez pas de temps inutilement non plus avec darius rochebin. Il n'est pas un vrai journaliste, il vend la soupe servie par les atlantistes.

S'il avait un tant soit peu de dignité, il se serait déjà rebellé et révolté, mais non: il a sa large paie et son copieux salaire qui tombent, pourquoi prendrait-il le risque de perdre cet énorme confort?

Écrit par : Keren Dispa | 02/09/2014

" il vend la soupe servie par les atlantistes. "

Je suis d'accord.

A méditer:

http://www.letemps.ch/Facet/listcomment/Uuid/5ecba8c6-25e2-11e4-9a79-d749102b8541/Myst%C3%A8re_du_crash_du_MH17_en_Ukraine_le_professeur_Andr%C3%A9_Liebich_enqu%C3%AAte

Écrit par : Johann | 02/09/2014

Les commentaires sont fermés.