10/09/2014

La France qui se lève tôt ou tard

images?q=tbn:ANd9GcQsielNEyEnv4K7dUXj7LNZhFXoV9WbasBxsrEOAalINbfeY28C

 

On dit parfois, sinon souvent, de la France qu'elle serait le pays de la liberté d'expression.

En dépit de ce qu'on peut en penser, la France offre un paysage socio-politique jamais à cours d'animation.

Entre hauts faits, trahisons ou scandales, la France qui se lève tôt ou tard, vit.

De qui, de quoi, chaque jour apporte son lot d'informations à cet égard.

Certes, leur perception varie selon les milieux.

Il n'en demeure pas moins vrai qu'on ne saurait dénier le poids d'une actualité dont l'impasse est impossible à faire pour ce qu'elle révèle comme contradictions.

Qui n'a eu de cesse de réclamer le droit à la transparence et à la parole?

Qui le dénonce tandis que ces droits ont été saisis par une ex-compagne de président?

La publication de cette femme démontre avant tout un état de fait voulu et revendiqué de longue date par les mêmes qui semblent le fustiger désormais.

Il ne s'agit pas, ici, de saluer ou non l'opportunité d'une démarche éditoriale.

Il est question d'en observer les effets. 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/09/05/normal.html


Commentaires

Bonjour Hélène,

Vous venez de donner une autre dimension au regard porté sur la sortie des confidences de Mme Valérie Trierweiler que je n'ai pas lues et que je ne lirai pas, non pas parce que je méprise son besoin de dire certaines choses, mais que ces choses, qu'on peut déjà percevoir tout au long de l'apparition du couple en public depuis la campagne présidentielle de 2012, n'expriment pas une volonté politique particulière.

A mon sens, Mme Trierweiler symbolise le désemparement que cause toute une société de tricherie, de faux-semblant, de leurre, de démagogie etc. En un mot la mascarade au défaut de la grandeur perdue de la France.

Au milieu d'évènements graves qui ont beaucoup de chances d'aboutir à une guerre régionale avec les troubles métaboliques profonds pour tous les pays d'Europe, on a l'impression que la France et ses élites sont dépourvues de substance et d'initiatives. Le gouvernement empêtré dans ses histoires existentielles intimes - puisqu'il est construit sur une seule famille politique - s'est privée de toute compétence de gouverner et s'est privée d'une voix audible sur la scène internationale: La France n'a plus rien à proposer. Après avoir proposé sa servitude, elle est exsangue, elle souffre à présent de sa NON-reconnaissance dans le concert des puissants. Je passe sur son bilan économique et industriel. On imagine le désarroi du peuple. Quand le roi de le défend pas, le peuple se mettra à lui faire la guerre. Valérie Trierweiler vient de prendre la tête du cortège.
Hollande décapité politiquement, va d'abord mettre la France dans sa tombe. Il n'est pas dit qu'il abdiquera.

Les révélations de Mme Trierweiler sur Hollande sont pour moi, une alerte sur l'incompétence de l'Homme d'Etat. Subsidairement on y voit pointer son doigt sur les inepties d'un grand parti aux traditions gouvernementales d'avoir choisi cet homme pour les pouvoirs suprêmes, celui qui va faire rouler, au pied, la tête d'une grande nation. C'est donc plus grave que les meurtrissures que porte l'auteur. En fait, Mme Trierweiler nous en livre subconsciemment les pièces "à" conviction. A nous, maintenant d'en faire la traduction.

Mme Trierweiler a été instrumentalisée, il est naturel qu'elle se saisisse du même mécanisme pour en décrire les pièces du rouage.
C'est probablement une thérapie pour elle que d'écrire et de s'exhorciser des malheurs du destin. Le clash entre l'auteur et Hollande montre l'erreur monumentale d'avoir fait élire quelqu'un d'impréparé à la haute fonction et aux responsabilités d'un pays.

Si les gens s'arrachent son livre, c'est pour mieux se convaincre des soupçons qui ne demandent qu'à être confirmés à propos de corruption, d'incompétence, de cupidité et d'intrigues paralysant et liquidant leur pays.

Parfois, il vaut mieux un dictateur éclairé qui ne spécule pas sur le dos du peuple qu'un pseudo démocrate obtus et borné qui s'aplatit devant les grands, qui ment et qui s'enrichit, qui enrichit les siens frauduleusement et qui maltraite ses subordonnés.

Écrit par : Beatrix | 10/09/2014

Bonsoir,

Lorsque je lis "Mme Trierweiler a été instrumentalisée" : je suis un peu dubitatif.

Dans l'analyse simplissime, cette phrase peut se conclure ... avec la même ultime consonne avant les deux dernières voyelles. C'est bas, c'est mesquin.

Je sais.

J'assume entièrement la vulgarité sous-jacente de mon commentaire, mais je ne vois aucune autre raison à la publication et la réimpression de ce "best-seller", sauf si:

1. Mme Triertwitter était une hirondelle ou une mouette au service du clan adverse

2. Mme Triertwitter était réellement une femme délaissée

3. Mme Triertwitter souhaite compenser un manque à gagner

Que proposez-vous d'autre?

Écrit par : Keren Dispa | 10/09/2014

Je ne pense pas qu'il s'agisse en l'occurrence de dérives dues à un excès de "transparence" (slogan du reste insignifiant pour mieux masquer et couvrir des pratiques concussionnaires à tous les niveaux de l'appareil), mais de "pipolisation" résultant d'un discours et de postures publics réduisant l'expression politique à de la communication à haute valeur médiatique. De ce point de vue l'auteure ne sort pas de ce marigot dans lequel elle s'est affichée d'emblée ostentatoirement au titre discutable de 1ère dame de France (qu'on se souvienne de son omniprésence télévisée lors de l'intronisation de son compagnon). Elle l'alimente, le plus pathétique - et révélateur de cette dégénérescence prodigieuse et inexorable des mœurs de la caste des professionnels de la politique - étant que l'incriminé président de la république se sente obligé de se justifier et de répondre aux plus sordides et vulgaires des ragots . Tout ceci est bien sale et nauséabond.

Écrit par : Mistral | 10/09/2014

Ajout - A propos de marigot j'oubliais de rappeler que l'auteure est journaliste d'un célèbre hebdomadaire people français. Par-delà ce lamentable et dégradant spectacle, lui-même alimentant celui peu ragoûtant des guignols des médias, un grand nombre de citoyens français déjà écœurés par les frasques, caprices somptuaires et autres grossièretés de leur précédent président ("casse-toi pauv' con!"), se sentent d'autant plus humiliés, salis, honteux de toutes ces turpitudes au plus haut niveau de l'Etat. On sait à qui profite politiquement ce ressentiment-là.

Écrit par : Mistral | 10/09/2014

Comme quoi on peut être énarque et pas intelligent, la preuve. Chez-nous on dit:"Jamais dans sa paroisse" mais comme tout bon socialiste, il mange à tous les râteliers au coin de sa rue.

Cela dit, il n'a pas porté plainte pour diffamation, avec une demande de retirer le bouquin de la vente. Ce faisant il est coupable des dénonciation de la pie qui aurait mieux fait de s'abstenir.

Keren dispa ta question est: "Que proposez-vous d'autre?"

Ca:

http://img4.hostingpics.net/pics/345531Chineislam.jpg

Elle en aura pour son argent.

Écrit par : Pierre NOËL | 11/09/2014

Les commentaires sont fermés.