27/09/2014

Décapitation et décapitation

media_xll_4933223.jpg


Le 30 décembre 2013, sabre en mains, invité en Arabie Saoudite, le président français plaisantait:
http://www.francetvinfo.fr/monde/video-hollande-sabre-a-l...

On dira que l'Arabie Saoudite n'a rien à voir avec l'Etat Islamique, soit. 

On dira que l'Etat Islamique ne représente pas l'ensemble des Musulmans, soit.

Preuve en serait cette lettre ouverte,adressée par une centaine d'érudits musulmans qui dénoncent l'Etat Islamique:

http://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/offensive-jihadiste-en-irak/une-centaine-d-erudits-musulmans-denoncent-l-etat-islamique-dans-une-lettre-ouverte_703731.html

Il n'en demeure pas moins vrai que la décapitation se pratique en Arabie Saoudite

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/03/15/decapites-en-p...

On peut estimer que les motivations des uns et des autres diffèrent. Tel n'est pas l'avis de l'auteur de cet article:

http://www.express.be/joker/fr/platdujour/il-nya-guere-de-difference-entre-une-execution-en-arabie-saoudite-et-dans-ltat-islamique/208035.htm

Autant de lectures d'exécutions capitales qui obligent à la réflexion sinon à la confusion.

24/09/2014

L'ordinaire torpillé

voleur-volant-sa-victime-16614714.jpg

 

Viols, tortures, abus en tous genres, exécutions, la terreur s'empare de vies ordinaires et les propulse dans l'horreur.

Hier, on a entendu le président français déclarer qu'il ne cèderait pas au chantage des ravisseurs d'Hervé Gourdel. 

On pense, bien sûr, à l'otage et à ses proches, on pense aux enjeux de la situation, on pense ou on ne pense pas, on explique comme on veut ou comme on peut la violence qui brise la vie.

Certes, nul n'a vocation à porter le poids de la misère du monde et encore moins à la régler.

Et cependant, c'est bel et bien le comportement face au mal qui est sans cesse mis en question lorsqu'il frappe.

Entre indifférence, cynisme, réalisme, pragmatisme, compassion, prière ou révolte, toutes les attitudes restent possibles sinon permises.

A chacune et à chacun de se situer selon sa conscience, sa sensibilité, sa personnalité.

Une victime, deux victimes, mille ou cent mille victimes, leur nombre ne modifie la souffrance d'aucune d'elles.


Sujet publié en page 19 de l'édition papier de "La Tribune de Genève" du 27-28 septembre 2014 


12:45 Publié dans Avaries, Destins, Discours, France, Politique, Pouvoirs, Pratiques, Religions | Tags : violence, gourdel, france, otage | Lien permanent | Commentaires (34) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

21/09/2014

Payerne, la Suisse et la Russie

Antoine-Henri_Jomini_%28Mordovia%29.jpg


Payerne, ce 20 septembre, a rendu hommage à l'un de ses plus célèbres natifs, le Général Antoine de Jomini.

Ce théoricien de la stratégie militaire a d'abord fait partie de l'état-major de Napoléon avant de rejoindre celui du tsar Alexandre Ier et de jeter les fondements de l'Académie militaire de Saint-Pétersbourg.

C'est dans le cadre du bicentenaire des relations diplomatiques entre la Suisse et la Russie que Payerne a ainsi honoré la mémoire de ce citoyen dont le parcours peu banal unit les deux pays.

Une place a ainsi été inaugurée au nom d'Antoine de Jomini où a également été déposée sa statue.

L'événement a eu lieu en présence d'autorités politiques, diplomatiques, militaires et ecclésiastiques.

En ces temps où des pressions de toutes sortes s'exercent à l'encontre de qui ose encore ne pas diaboliser la Russie, honneur soit rendu ici à la municipalité de Payerne et à sa Syndique qui ont su ne pas brader l'Histoire qui unit la Suisse à la Russie.

 

00:06 Publié dans Culture, Destins, France, Histoire, Politique, Pouvoirs, Russie, Suisse | Tags : payerne, jomini, suisse, russie | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

18/09/2014

Quand Madame Calmy-Rey se sent "accusée"

1a0016016426277ac6f1f30623771c57_f434.png


Salle comble hier, à l'Université de Genève pour écouter deux conférencières nous parler de la crise ukrainienne.*

Dans un cadre académique, les points de vue ont en général vocation à résulter d'analyses fines et étayées. 

Or en ce 16 septembre 2014, force  a été de constater que les deux exposés présentés se sont appuyés sur les mêmes arguments répétés à l'envi et repris en boucle depuis bientôt un an que dure la crise ukrainienne.

Du Maïdan au crash du MH17 sans oublier, bien sûr, le référendum de Crimée, c'est le procès de la Russie qui a été dressé ou peu s'en faut.

En aucun cas, l'Ukraine et ses gouvernements successifs depuis la destitution du Président Ianoukovich n'ont été mis en cause.

Pas un mot sur le massacre de la maison des syndicats d'Odessa en mai dernier.

Rien sur les performances d'un résident genevois et néanmoins gouverneur dans l'est de l'Ukraine

Silence total sur les assassinats de cinq journalistes et photographes russes.

L'intervention que j'ai risquée pour énoncer des faits tus par les conférencières, ne visait qu'à modérer leur aptitude à mettre la Russie en accusation.

Or l'une d'elle, a réagi à mon propos et m'a dit que je l'"accusais".

Il n'en était évidemment rien.

C'est le regard porté sur une situation que j'ai tenté d'élargir.

Car un rappel d'événements occultés n'équivaut pas à un acte d'accusation dirigé contre une personne.

Que cette distinction ait échappé en milieu universitaire est surprenant.

 

https://www.unige.ch/gsi/fr/actualites/lecon-douverture-2...

14/09/2014

84 ans, une vie

koffer.png


Mardi, elle partira.

Elle s'est résignée à quitter sa petite datcha.

Elle passera l'hiver chez des parents, dans un pays voisin de l'Ukraine.

Elle a travaillé toute sa vie dans cette région de Dniepropetrovsk.

Désormais, tous les courriers officiels et administratifs adressés à ses habitants sont en ukrainien.

Elle est russophone, âgée de 84 ans, elle n'a jamais parlé ukrainien.

On lui a traduit une circulaire reçue de l'administration qui prévient que la température dans les appartements et les maisons, cet hiver, ne dépasserait pas quatorze degrés.

Elle n'a pas eu envie, pour autant de quitter son foyer. Elle y a trop de souvenirs.

Mais quatorze degrés à l'intérieur, quand à l'extérieur, la température peut descendre jusqu'à moins vingt degrés...

Mardi, on viendra la chercher pour l'accompagner chez des parents qui l'accueilleront.

Elle y restera le temps nécessaire.

A qui, à quoi?

https://www.youtube.com/watch?v=e_DTCcRULCM

La paix expliquée à leurs enfants

nobel-de-la-paix-qui-recevra-le-prix-au-nom-de-lue-trt-francais-5049.jpg


Barack Obama,

Prix Nobel de la Paix 2009


L'Union Européenne,

Prix Nobel de la Paix 2012


Grâce à l'intervention de ces deux nobélisés de la paix, 

l'Ukraine pleure

près de 3.000 morts


a vu s'enfuir ses habitants

par centaines de milliers.

 

La démocratie, c'est maintenant, foi de nobélisés.

 

https://www.youtube.com/watch?v=klPZIGQcrHA


12/09/2014

Ukraine la paix menacée

Petro_Poroshenko_2014_(cropped).jpg


Et voici que les hostilités risquent bel et bien de reprendre entre l'Ukraine et la Russie.

Alors qu'un espoir de paix était né avec la signature d'un cessez-le-feu entre les parties en lutte dans l'Est de l'Ukraine, le président Poroshenko annonce la ratification d'un accord politique et commercial d'association avec l'Union Européenne.

La signature de cet accord est d'emblée annoncé par le président ukrainien comme moment historique pour le pays.

Petro Pososhenko s'est exprimé en anglais. Il a encore précisé une certitude, le pays va être plus démocratique et aura davantage de libertés.

Mieux, il espère un statut spécial auprès de l'OTAN.

Et bien sûr, dans la foulée, il promet le retour de la Crimée dans le giron de l'Ukraine.

Il sera accueilli!

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/07/27/он-не-сможет-i...

Autant dire que la situation n'est pas près de s'apaiser.

Et comme toujours, on accusera la Russie.

Mais qui a agressé qui?

Qui a tiré sur son propre peuple?

Et qui a bafoué les règles du droit international en piétinant l'accord signé en février 2014?

Petit rappel en images ici pour qui a la mémoire courte:


http://www.itele.fr/monde/video/accord-signe-entre-ianouk...

 

11/09/2014

La culture des uns et des autres

poutine_4.jpg

Encore un qui sait de quoi il parle...

L'actuel tsar, ainsi a-t-il évoqué le président russe.

Il souriait, certain de se faire comprendre.

Il semblait par ailleurs ravi de sa formulation.

Il faut dire qu'elle est particulièrement originale.

Et surtout, qu'elle témoigne d'une indéniable culture politique et historique de la Russie.

Car il ne plaisantait pas, non, il était très fier de figurer parmi ceux qui ne s'en laissent pas conter...

Lui, c'est François Busnel, journaliste qui interviewait Emmanuel Carrère et

Paul Veyne. 

http://culturebox.francetvinfo.fr/emissions/france-5/la-g...


23:12 Publié dans Air du temps, Culture, France, Littérature, Medias, Politique, Russie | Tags : busnel, poutine, russie, littérature | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

10/09/2014

La France qui se lève tôt ou tard

images?q=tbn:ANd9GcQsielNEyEnv4K7dUXj7LNZhFXoV9WbasBxsrEOAalINbfeY28C

 

On dit parfois, sinon souvent, de la France qu'elle serait le pays de la liberté d'expression.

En dépit de ce qu'on peut en penser, la France offre un paysage socio-politique jamais à cours d'animation.

Entre hauts faits, trahisons ou scandales, la France qui se lève tôt ou tard, vit.

De qui, de quoi, chaque jour apporte son lot d'informations à cet égard.

Certes, leur perception varie selon les milieux.

Il n'en demeure pas moins vrai qu'on ne saurait dénier le poids d'une actualité dont l'impasse est impossible à faire pour ce qu'elle révèle comme contradictions.

Qui n'a eu de cesse de réclamer le droit à la transparence et à la parole?

Qui le dénonce tandis que ces droits ont été saisis par une ex-compagne de président?

La publication de cette femme démontre avant tout un état de fait voulu et revendiqué de longue date par les mêmes qui semblent le fustiger désormais.

Il ne s'agit pas, ici, de saluer ou non l'opportunité d'une démarche éditoriale.

Il est question d'en observer les effets. 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/09/05/normal.html


08/09/2014

Russie, Ukraine, tristes tropismes

Sculpture_the_Youth_of_Dnepr.jpg


Alors qu'un accord de cessez-le-feu, certes encore fragile, vient d'être signé mais que des combats se livrent non loin du barrage menacé par les projets d'un résident genevois*, Le Temps media suisse de référence, comme l'indique la mention qui accompagne partout sa raison sociale, ouvre ses colonnes à deux spécialistes de la Russie.

Leurs articles, parus dans les éditions de ces 6 et 8 septembre, indiquent, une fois n'est pas coutume, un degré de finesse et d'analyse hors pair.

Les auteures, pétries de culture et d'histoire, évoquent des points de vue, certes présentés comme subjectifs mais accompagnés de telles références qu'on en redemanderait.

Staline, Hitler, le goulag, la propagande, Staline, la propagande, le goulag, Hitler, dans l'ordre ou dans le désordre, on ne risque pas de se perdre tant le champ de leurs connaissances est quadrillé.

On croit parfois avoir tout lu dans les médias sur la Russie. On se trompe. 

Le Temps, media suisse de référence, nous le prouve une fois encore.

Par respect envers les toutes celles et ceux qui ont donné leur vie pour libérer l'Europe d'Hitler, par respect envers toutes celles et ceux qui ont perdu la vie en Ukraine sans comprendre pourquoi**, je ne citerai pas le nom des auteures publiées dans les éditions des 6 et 8 septembre du Temps, media suisse de référence.


* http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/09/07/suisse-ukraine...

**http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/09/01/за-что-pourquo...

23:23 | Lien permanent | Commentaires (28) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

07/09/2014

Suisse-Ukraine, le titre et les cendres

1f8e4012e49c690b27e0485415fff13427e0efee.jpg


L'article date du 5 mars 2014.

Son intitulé est en allemand, il émane du très sélect hebdomadaire suisse Handelszeitung.

De référence internationale, tant dans les milieux économiques que dans ceux de la finance, quand ce journal titre: 

Schweizer Oligarch wird Gouverneur in der Ukraine,* 

on est en droit de s'interroger.

D'abord sur l'image donnée de ce Suisse, ensuite de celle de la Suisse et de sa manière d'appliquer le concept de neutralité. 

Plus personne n'ignore, désormais, comment cet oligarque suisse* entend régler le sort de la population du Donbass dans l'est de l'Ukraine.

Et qui n'en aurait encore aucune idée, voici de quoi lui en donner:  http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/08/30/l-ennemi-a-aba...

A l'heure où la Suisse ne semble pas avoir épuisé l'ensemble des atouts qui la caractérisent, à l'heure où la Suisse préside l'OSCE, à l'heure où la Suisse célèbre le bicentenaire de ses relations diplomatiques avec la Russie, comment intègre-t-elle à son image, celle de ce Suisse qui gouverne en Ukraine?

http://www.handelszeitung.ch/politik/schweizer-oligarch-w...


05/09/2014

Normal

tumblr_n52zr3yQZK1rfwfq9o1_400.jpg

 

Que de remous pour nous apprendre ce que François Hollande n'a eu de cesse de vouloir être!

Un homme normal.

A l'évidence, ce qu'on découvre en ces jours de grand battage médiatique autour d'un livre, c'est bel et bien qu'un président ne peut pas être un homme normal.

Tant d'émois autour d'une simple histoire de couple le prouve.

Ainsi, à une époque où certains se mobilisent tant pour la transparence, on en voit les limites.

L'ouvrage de l'ex-compagne du président français n'est en définitive que le parfait reflet de ce que François Hollande a lui-même voulu.

Etre président et comme tout le monde

Or ces deux dimensions ne sont pas compatibles

 

 

22:01 Publié dans Air du temps, Destins, France, Politique, Politique française, Pratiques | Tags : trierweiler, hollande, france | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Pensée

166150.jpg


A l'heure où tout se lit, se dit et s'entend sur la situation en Ukraine, je relaie ici cet hommage musical aux victimes que j'ai trouvé posté sur Facebook. Merci à son créateur, Alexandre Kissilev qui vit en Ukraine et est particulièrement touché et concerné par les événements qui s'y déroulent.


https://www.youtube.com/watch?v=f0RjIaSBGfk


Sans cesse, ici, l'attention a été portée sur la tragédie annoncée dès la fin de l'année 2013 et l'empressement de la classe médiatico-politique occidentale à rejoindre le Maïdan.

La destitution du président Ianoukovich orchestrée par les démocrates de tous bords a aussi été énoncée sur ce blog.

Certes, le point de vue donné dans les nombreux sujets que j'ai consacrés à l'Ukraine n'a pas toujours rejoint celui relayé par la plupart des médias occidentaux. 

Or désormais, plus un seul d'entre eux ne fait l'impasse sur les pertes humaines engendrées par la violence qui ensanglante l'Ukraine depuis des mois et des mois.

Plus de 2.000 morts et des centaines de milliers de réfugiés... Et c'est seulement maintenant qu'on en parle?

 


00:39 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

03/09/2014

Ukraine, Russie, information

didduser.jpg


Invité de la rédaction de la RTS,  Monsieur Andreas Gross nous apprend que la Russie est la grande responsable de tout ce qui se passe en Ukraine ou peu s'en faut.

Mieux, Monsieur Gross exprime son inquiétude quant à une catastrophe nucléaire qui menacerait alors qu'il ne dit mot des projets nourris par le résident genevois aux trois passeports et néanmoins gouverneur de la province de Dniepropetrovsk évoqués ici-même.**

Tandis qu'il parle de sa rencontre en France avec le Président de la Douma, Sergueï Naryshkine, Andreas Gross, pourtant politicien suisse, répond ignorer l'annulation de la visite qui avait été prévue en Suisse du président de la Douma.

Et il faudrait accorder du crédit à ce politicien suisse qui n'est pas même au courant de ce qui se passe dans son propre pays?

Andreas Gross est ce parlementaire socialiste suisse auquel Mikhaïl Khodorkovski a exprimé - à la RTS aussi- toute sa reconnaissance de lui avoir rendu visite lors de sa détention.

http://www.rts.ch/video/info/journal-continu/5478258-mikh...

On comprend bien la reconnaissance exprimée par l'ancien détenu à son visiteur. On comprend tout autant ce que ce visiteur et néanmoins parlementaire suisse a saisi de la politique du Président russe. 

Rien d'autre que ce qui est repris en boucle par à peu près tous les médias occidentaux.

*  http://www.rts.ch/audio/la-1ere/programmes/l-invite-du-jo...


**http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/08/30/l-ennemi-a-aba...

La Suisse lave plus neutre

912335653.jpg

 

La récente visite, en France, du Président de la Douma Sergueï Naryshkine, n’a laissé personne indifférent mais n'a pas fait que des heureux.

 

Outre ce brûlot* lancé par le Comité Représentatif de la Communauté Ukrainienne en France, bon nombre de Suisses ont fait part de leur réaction sur les différents réseaux sociaux.

 

Entre ironie et amertume, on commente la décision du Président du Parlement suisse d’avoir considéré non bienvenue la visite de son homologue russe.**


Cependant, je vous invite à lire ci-dessous, le compte-rendu de cette rencontre organisée par l'association Dialogue franco-russe, créée en 2004 et présidée par le député UMP Thierry Mariani.

 

http://www.joellegarriaud.com/2014/09/crise-en-ukraine-re...

 

http://crcuf.fr/communique-de-presse/cp-2-septembre-2014

 

** http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/08/15/suisse-russie-...


02/09/2014

Ceci n'est pas de l'humour

arton1006.jpg

 

Jusqu'à quand devrons-nous assister à la suite et à la poursuite de cette obstination à viser la Russie dans le grave conflit qui déchire l'Ukraine?

Plus de 2.000 morts et on continue d'accuser le même pays sans jamais évoquer la lourde implication occidentale auprès du gouvernement de Kiev.

On pourrait ne pas s'en inquiéter, sachant l'art consommé de certains relais médiatico-politiques si habiles à masquer la réalité de situations.

Or c'est de vies humaines dont il s'agit, de villages entiers qui sont détruits depuis des mois et des mois.

Quel media en a parlé sinon en usant et en abusant de rhétorique?*

Quel sont celles et ceux qui ont évoqué les horreurs perpétrées à Odessa dans la maison des syndicats?

Qui sait ce que vivent les populations russophones de l'Est de l'Ukraine auxquelles tous les communiqués officiels sont désormais délivrés en ukrainien?

Quand on a passé sa vie à travailler pour un pays qui vous méprise quand il ne vous tue pas, on a de quoi ne plus comprendre ce qui se passe.**

L'Occident se rend complice d'un génocide*** dont jamais plus il ne pourra dire qu'il ne "savait pas".

 

*  http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/05/03/rts-ukraine-la-rhetorique-a-l-oeuvre.html 
 
** http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/09/01/за-что-pourquo...

***  http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/07/04/ukraine-democr...


01/09/2014

За что? Pourquoi?

201941278.jpg


Le 19:30 de la Radio Télévision Suisse romande de ce 1er septembre montre la rentrée des classes dans l'Est de l'Ukraine.*

Après divers témoignages recueillis, l'un d'eux évoque les tirs qui durent depuis le 7 août.

La personne qui en parle, pleure. Il s'agit d'une femme russophone.

Ses propos sont traduits par l'interprète du reportage. Mais lorsque cette femme, après avoir dit qu'on tirait, qu'on tuait, demande "за что" "pourquoi", l'interprète reste silencieuse.

Détail? Non.

Car ce "pourquoi" est LA question qui hante les habitants de cette région.

Je le sais de diverses de personnes qui ont des parents encore sur place ou qui se sont rendues dans cette province gouvernée par un résident genevois**

Tel est bien le drame qui se joue là-bas. Les habitants ne comprennent rien de ce qui leur arrive. Leur seule force, disent-ils, est qu'ils ont été habitués à vivre dans la pauvreté.

Pour qui a cru au Maïdan, la réalité est là. Plus crue encore tandis que les obus démocratiques de Kiev brûlent les terres et déciment les familles.

 

http://www.rts.ch/video/info/journal-19h30/6108842-ukrain...

 
** http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/08/30/l-ennemi-a-aba...