27/10/2014

Ukraine, guerre et démocratie

2014-09-30T154651Z_96277189_GM1EA9U1TML01_RTRMADP_3_UKRAINE-CRISIS_0.JPG


Près de 4.000 morts, plus de 8.000 blessés, bientôt 900.000 réfugiés, la guerre qui déchire encore l'Ukraine n'empêche pas l'Occident de se réjouir des élections législatives qui s'y sont déroulées ce 26 octobre.

Au sein de ce qui s'appelle la communauté internationale,on n'hésite pas non plus à saluer la victoire de la démocratie.

Certaines voix discordantes existent tout de même parmi les journalistes pour commenter ces élections.

Ainsi, celle de Marcus Papadopoulos, du magazine britannique Politics First.

Dans un article en italien, ses propos sont repris et commentés par Umberto Mazzantini qui livre une analyse sans complaisance de la situation.

http://www.greenreport.it/news/in-ucraina-vince-destra-de...

Commentaires

Oui... Une élection sans élection, en somme. En langage occidentale, on appelle ça une démocratie !

Écrit par : xénia | 27/10/2014

pkoi l occident ne reconnait pas les elections en syrie de bashar al assad en disant qu il ne peut y avoir d elections dans un pays en guerre! mais reconnait legitime et democratique ceux de l ukraine? alors que l ukraine est en pleine guerre civile! ca me donne envie de vomir......

Écrit par : propoutine | 27/10/2014

Une guerre devenue banale, comme d'autres guerres. Ne parlons plus de démocratie en France ou en Europe ou ce qu'il en reste, mais de socialocratie européenne. L'occident ou la barbarie de l'islam; une différence de moins en moins nette du point de vue de la justice et nos relations internationales, mais seuls les initiés savent.

4000 morts en Ukraine, 4500 avec ébola, des centaines de milliers en Syrie, peut-être des dizaines de milliers en Irak, des dizaines de milliers en Afrique chrétienne ou musulmane, des crèves-la-faim un peu partout etc, etc.

Seuls les fleuristes vont faire la fête; eux, n'ont pas besoin de se donner bonne conscience......

L'hiver est déjà arrivé, le pire est peut-être à venir pour les victimes.

Les élections en Ukraine sont bidons, le temps qu'une solution politique n'a pas été élaborée avec sérieux.

Écrit par : Pierre NOËL | 28/10/2014

Bonjour,

Un élément m'inquiète : l'augmentation de 33% du budget militaire de la Russie, soit 21,5% du budget total du pays, ce qui présage si je ne me trompe pas qu'une nouvelle confrontation se prépare.

je cite:

"En 2015, la part du budget russe consacrée à la défense nationale va croître de 33% pour atteindre 3 287 milliards de roubles (65,5 milliards d'euros). Le part de ces dépenses va en conséquence passer de 17,7% à 21,2%. Ces chiffres sont tirés des documents accompagnant le projet de loi budgétaire fédérale pour la période 2015-2017 présenté par le gouvernement devant la Douma, la chambre basse du parlement russe, indique le journal Kommersant.

"

Sauf si... "l'Art de la Guerre" englobait ce genre d'annonce.

Lisez-le, c'est très instructif:
http://www.astrosurf.com/luxorion/Illustrations/suntzu-art-de-la-guerre.pdf

Bonne nouvelle semaine à toutes et à tous

K. Dispa

Écrit par : Keren Dispa | 28/10/2014

Effectivement, les Russes ne peuvent pas ne pas réagir aux événements d'Ukraine orientale. Malheureusement, s'ils réagissent, ils fourniront à l'OTAN (1) le prétexte que cette organisation attend depuis sa création en 1949 pour déclencher une guerre (2) contre l'URSS, et, maintenant, contre la Russie.

Or, la Russie ne peut pas - pour le moment - se «payer le luxe» d'une guerre. Parce que, même si le budget de la Défense Nationale de la Russie a (peut-être...) été augmenté de 33%, l'Armée Russe est toujours en cours de réorganisation et de modernisation et, SURTOUT, parce que la priorité est de terminer le redressement de l'économie russe, mise à mal - et quasiment détruite - par Eltsine et ses amis oligarques.

La Russie se trouve donc, paradoxalement, dans la même situation que l'URSS stalinienne au début de la guerre de 39-45... et que celle de Krushchev (3) dans les années 1950, quand le pays devait "récupérer" les séquelles de la guerre de 14-18, celles de la Guerre Civile, et celles de la guerre de 41-45.

En outre, il ne faut pas oublier que, contrairement aux u$$a dont les pertes humaines furent finalement plutôt insignifiantes, l'URSS - dont faisaient partie les RSS de Russie et d'Ukraine, notamment - a perdu 20 à 25 (voire 27) millions de citoyens, civils et militaires confondus. Les Russes ne savent donc que trop bien le "prix" d'une guerre - contrairement aux u$$a - et feront tout ce qu'ils peuvent pour l'éviter.

(1) Bras armé des u$$a sur le continent européen et force terroriste d'auto-occupation européenne.
(2) Guerre qui aurait lieu sur le continent européen et dont les habitants de ce continent feraient seuls les frais - comme en 14-18 ou en 39-45 - les u$$a n'ayant plus connu de guerre "chez eux" depuis la Guerre de Sécession.
(3) Qui, en 1954, a rattaché à la RSS d'Ukraine une région non seulement russophone, mais bel et bien russe : la Crimée. Comme Lénine l'avait fait dans les années 1920 pour le Donbass, actuellement victime d'une opération de nettoyage ethnique menée par les milices banderisto-fascistes kiévites soutenues par les u$$a.

Écrit par : Frédéric ANDRÉ | 28/10/2014

J'ai ete trop optimiste pour ce qui est du developpement du conflit. Helas. Toujours pas de bon sens. Le dictat, les sanctions, les mensonges incroyables, la guerre partout. Tout moyen est bon pour mettre a genoux "l'ours sauvage et imprevisible". Mais le but final ne s'en limite pas, c'est evident. Cela va concerner en fait TOUS. Est-ce que c'est difficile a discerner ? Ceux qui connaissent un peu l'histoire se rendent parfaitement compte que cela passera pas avec la Russie. Le temps des illusions a revolu definitivement.
L'arriere gout tres amere de ce qui s'est passe en XIX siecle en Europe a incite Alexandre III de dire que la Russie n'a que 2 allies fidels: l'armee et la flotte. Il avait raison ?
Et pourtant tout est la pour augmenter les echanges d'une maniere mutuellement avantageuse. Le potentiel est enorme. Et la Russie restera toujours ouverte au monde malgre toutes les barrieres.

Écrit par : Vitaly Korneev | 29/10/2014

" Le potentiel est enorme. "

C'est bien la raison qui poussent certains oligarques occidentaux (comme c'est étrange, on n'utilise ce terme que pour les autres - voyez comme on ne parle plus des oligarques ukrainiens dans la presse) à vouloir faire éclater la fédération de Russie (comme il n'y a pas si longtemps la fédération yougoslave) pour pouvoir s'emparer à moindre coût des immenses richesses de ce pays.

Il ne faut jamais oublier que la deuxième guerre mondiale n'a pu être déclenchée par Hitler que grâce à l'aide fournie par des yankees.

En créant les conditions qui allaient ravager l'Europe pendant 6 ans les Etats-Unis détruisaient toute concurrence immédiate et s'imposaient comme la première puissance mondiale.

Mais aujourd'hui, jusqu'où peut aller l'escalade sur le plan militaire quand la Russie dispose d'un arsenal nucléaire?

Écrit par : Johann | 29/10/2014

A lire :

"La responsabilité de l’Occident dans la crise en Ukraine"

http://www.voltairenet.org/article185404.html

Écrit par : j | 29/10/2014

Ce matin, 8h, j'allume la télé...
Flash info : Une fusée américaine "Antares" explose au décollage...

Je me dis - chouette, ça va être encore une faute a Poutine...
Je n'étais pas loin...
Karim Lebhour, correspondant de i-télé aux USA, nous dit, que c'est PEUT ÊTRE la faute des russes, car les russes ont fourni le moteur de la fusée...

Je me dis - chouette, accuser tout de suite les russes, sans preuves et sans enquête, cela ne mange pas de pain, on l'a vu avec le vol du MH17...

Je me rends tout de suite sur les sites russes...
Je lis l'information :
"La première marche de la fusée américaine "Antares" a été assemblé en Ukraine à Dnepropetrovsk ...."

Je me dis - chouette ! C'est bien ce que je pensais.

La boucle est bouclée...

Écrit par : ANNA | 29/10/2014

Il est génial ce "raté" de Limonov!

"Contre l'impérialisme ukrainien", à lire absolument,
http://izvestia.ru/news/578581, en russe, mais ça coule vraiment de source.

Après la presse occidentale maussade, ça remonte le moral!

Écrit par : vlad | 29/10/2014

Pour que ce soit un peu plus clair: dans mon précédent commentaire, je faisais allusion au titre d'Edouard Limonov, "Journal d'un raté", titre qui relève d'auto-dérision.

Écrit par : vlad | 29/10/2014

Les commentaires sont fermés.