30/10/2014

Obama, la paix selon Nobel

201070189.jpg


Coupe du monde de football 2018, Mistral, qui ose encore ne pas céder aux pressions états-uniennes?

Alors que Joseph Blatter a reconnu avoir été invité à annuler l'organisation de la Coupe du Monde de football 2018 en Russie*, voici que la France est mise au défi de renoncer à la livraison annoncée de son navire de guerre à la Russie.

On l'a bien compris, la Russie est l'ennemie de la démocratie et sème le chaos en Ukraine sinon dans le monde entier. 

Fort de son titre de nobélisé de la paix, Obama sait de quoi il parle.

Jusqu'où ira cette tartufferie?

S'il existe des esprits critiques pour ne pas s'y laisser prendre, force est de constater que leur marge de manoeuvre apparaît vite réduite.

Alors que tant de voies s'ouvraient pour négocier, l'administration d'Obama a persisté à imposer ses vues à un Occident, qui de frileux, risque bel et bien d'avoir froid cet hiver.

 http://www.lenouvelliste.ch/fr/nosdossiers/crise-en...

* http://www.24heures.ch/sports/actu/fifa-soutient-incondit...

 

Commentaires

Madame,

Je ne vois pas en quoi la dénonciation de la Russie en tant que pays dictatorial, impérialiste et qui bafoue l'intégrité territorriale de ses voisins serait une "tartufferie"...

Écrit par : Déblogueur | 30/10/2014

Déblogueur,

Votre regard vous appartient.

Pour le reste, si votre curiosité vous incite à jeter un oeil -au risque d'y perdre partie de votre vison- sur les nombreux sujets de blog que j'ai consacrés à la crise ukrainienne, vous y découvrirez peut-être le rôle pacificateur joué par les Etats-Unis dans ce pays dont ils ne semblent connaître que l'intérêt qu'il représente pour leurs besoins propres.

Merci de votre attention et bien à vous.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 30/10/2014

Bonjour Déblogueur,
Si vous souhaitez améliorer votre vision, rien de plus simple. La tartufferie se situe justement dans les fantasmes suivants : Où peut il bien y avoir une quelconque dictature en Russie ? Que représente cet impérialisme Russe en mètres carrés ? Où la Russie aurait elle pu menacer l'intégrité territoriale de l'un quelconque de ses voisins ? Pour mémoire, je souligne que la Crimée abrite une base navale Russe essentielle à la sécurité du peuple Russe. Tout chef d'état a l'obligation de garantir la sécurité de son peuple.
Bon, maintenant, je vous laisse m'évoquer les différences pouvant exister entre les accusations contre la Russie et les classiques tartufferies.

Écrit par : Idoine | 30/10/2014

Débogueur,

Je pense que beaucoup de choses peuvent être expliquées par la misère. Cette fois-ci, par celle du vocabulaire.

Je pars de principe que le vôtre et celui d'Obama sont à peu près identiques: la Russie impérialiste, dictatoriale, - ajoutons à cela, communiste ou postcommuniste, - l'intégrité territoriale. C'est à peu près tout. Je suis loin de penser que, dans ce domaine, un singe pourrait faire mieux, mais ce qui est sûr est que la finesse du mot « tartufferie » doit vous échapper, à vous trois.

Or, figurez-vous, le monde est très complexe, et le Monde russe – en particulier. Et pour le décrire de façon adéquate, on a besoin d'un langage riche, mais en même temps exact et privé de toute hypocrisie.

Tout en regrettant de constater qu'Obama n'est qu'un pion qui essaie de tirer les ficelles d'autres pions encore plus petits, d'autres pions qu'on peut appeler des sous-pions, donc, tout en regrettant ceci, je vous suggère, Debogueur, de vous joindre à l'hypothèse suivante: ce n'est pas parce que le langage d'Obama est aussi pauvre que celui du singe, qu'on pourra - au risque d'être accusé de racisme - égaliser leurs QI, mais c'est parce que le singe est sincère dans sa « misère » linguistique et que la misère du langage d'Obama lui facilite tout simplement de cacher son hypocrisie tartuffienne.

Ce sera à vous de le décider, Debogueur, mais pensez bien que débloguer les blogs de qualité (et ici, c'en est bien un) n'est pas donné à chacun. C'est mille fois plus difficile que de déboguer les Windows et autres Goldman Sachs bogués et pourris jusqu'à la moelle.

Enfin, en écho et en compliment au commentaire d'Idoine, je remarquerai que le peuple de Crimée n'a senti aucune violation d'aucune sorte de son intégrité territoriale de la part de la Russie. J'y ai passé tout le printemps et j'ai rencontré suffisamment de gens du pays pour en attester la véracité.

Qui plus est, un journaliste de la Radio d'État israélienne que j'ai rencontré à Simféropol, le lendemain du référendum pour l'indépendance de la Crimée, référendum qui a eu lieu le 16 mars 2014, avec les résultats de 97% pour une réunification avec la Russie, donc ce journaliste a qualifié ces événements, tout en plaisantant peut-être, comme faisant jurisprudence pour un possible futur rattachement de l'Etat d'Israël à la Fédération de la Russie :-). Désormais, la constitution russe le permet!

Alors, si l' « impérialisme » russe va jusqu'à donner ce genre d'idées aux Israéliens, je dis, chapeau VVP!

Écrit par : vlad | 30/10/2014

Question:
Indépendamment des questions de personnes sur lesquelles il est inutile de se prononcer sur ce site, quel est actuellement le régime le plus démocratique: celui des EU (il est difficile de faire un pronostic sur l'issue des "mid-term elections" de début novembre bien qu'i semble que les démocrates pourraient perdre la majorité des sièges au Sénat ce qui aura pour effet de rendre encore plus difficile l'action de ce pays en matière de la politique étrangère) ou le régime russe où l'issue des élections ne fait guère de doute, me semble-t-il?

Écrit par : Casper Christian | 30/10/2014

A question savante, réponse savante. A question à deux balles, réponse à deux balles.
A vous de choisir, Casper Christian.

En tout cas, c'est dommage de faire HEC ou l'ENA pour finalement en arriver là!

Si on voulait comprendre ce qui vous préoccupe, en essayant de rester de préférence tout près de Freud, il aurait fallu déjà commencer par bien décoder votre « EU » - ça signifie quoi exactement ce machin: USA, Union Européenne, European Union, ou tout simplement une faute de frappe ?

Viennent ensuite les « mid-terme » élections. L'inspiration vous manque pour trouver une traduction correcte en langue de Molière?

Enfin, cette gigantesque parenthèse qui transpire une auto-suffisance à toute épreuve.

Comment doit-on l'interpréter, cher monsieur? Que les soit disant démocrates, en perdant leur majorité, rendent le pays moins prévisible ou bien tout simplement moins démocratique? Car à vous croire, dans cette hypothèse-là, c'est les républicains qui retrouvent leur majorité en insufflant un peu de tout ce qui est « républicain » au système complètement vérolé par ailleurs. Remarquons qu'en tous les cas, il s'agirait d'un non évènement dont les gens du monde civilisé (la Vielle Europe, la Russie, la Chine , l'Iran etc.) n'auront eu strictement rien à cirer.

Le choix binaire, et donc primitif, entre la « démocratie » et la « république » aux USA est une première balle de ma réponse.
La deuxième consistera à reformuler la question pour les gens qui n'ont que du C.A.P. dans leur cursus éducatif.

Qu'est-ce que vous diriez de celle-là par exemple?

« Qu'est-ce qui est plus rouge, un carré ou une ellipse? »

Mais trêve aux plaisanteries et au mépris.

Est-ce que la Russie est moins démocratique que je ne sais pas quoi encore à cause du résultat connu à l'avance de ses récentes ou futures élections, demandez-vous. Mais qu'est-ce qui vous gêne concrètement dans cette situation? Quelles règles démocratiques ne sont ou ne seront pas ainsi respectées? Le fait que Poutine, par exemple, ait été élu et réélu avec plus de 60% des voix à deux reprises et qu'il bénéficie constamment de ces mêmes 60%, voir 70% , d'opinions favorables? Mais un autre fait de l'autre côté du rideau de fer, le fait que ce misérable « moi présidant de tous les Français », en étant élu avec 52% contre Sarkozy, a réussi, deux ans seulement après, à plonger au dessous des 20%, ce fait en dit long sur le niveau de la cohésion sociale du pays appelé autrefois le pays «de  mon enfance », et sur une mélasse qui règne dans l'esprit du quidam de la rue qui ne sait plus à quel saint se vouer.

Et vous, monsieur Casper, vous avez l'outrecuidance de faire des allusions sur un manque de démocratie en Russie?
Allez, continuez avec votre géopolitique étasunienne de comptoir, mais, de grâce, tout seul, - ça vous réussit mieux- et laissez les Russes tranquilles. Ils sont majeurs et vaccinés. Et ils ont de quoi faire avec un sixième de la surface du globe que Dieu leur a donné... pour l'éternité.

Écrit par : vlad | 30/10/2014

"quel est actuellement le régime le plus démocratique: celui des EU"

Vous appelez donc "démocratique" une oligarchie ploutocratique parvenue au pouvoir par un coup d'Etat et qui n'hésite pas à mentir au monde entier et à sacrifier 3000 de ses concitoyens pour poursuivre ses buts impérialistes de contrôle des ressources notamment énergétiques. Curieuse conception de la "démocratie". Vous appelez "démocratiques" des élections où celui qui a reçu le plus de voix n'est pas élu...

C'est à vomir.


"Je ne vois pas en quoi la dénonciation"...

C'est bien là le problème des aveugles. Surtout qu'il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, ni comprendre. Dites-nous donc quel régime a le plus de sang sur les mains?

Écrit par : Johann | 31/10/2014

Même un noir et non pas un afro-américain peut-être un cow-boy.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 31/10/2014

Les navires de guerre, qui devaient être livrés à la Russie, commencent à devenir fameux. Comme s'ils devaient être déterminants dans ce qui agite le monde, à l'est. Et l'on manœuvre le peuple français comme un navire et l'on se demande qui tient encore la barre.

La diplomatie française est en panne, depuis deux ans et demi, et les conseillers de salle de bain sont aussi insignifiants qu'inutiles. Le savoir français a été reconnu par nos amis Russes. Des tractations commerciales ont eu lieu. Des contrats sur l'honneur ont été signés et des échéances financières ont été honorées.

La parole d'honneur, celle de nos aïeuls qui échangeaient au marché d'une poignée de main, d'un verre de vin, serait donc bafouée ! Le président français, se sentant sans doute seul maître à bord après Dieu, pour peu qu'il y croit ou y ait cru, trahit la parole de son pays et de tout le peuple français. Désireux de détrôner le Royaume Uni, il cherche à ce que la France devienne le laquais des États-Unis. Quelle erreur ! La France, qui aimait se situer au centre du monde sur son planisphère, met la barre à l'ouest, au mépris de ses intérêts, de son son histoire, de sa culture et bien entendu de sa défense.

En d'autres temps, d'autres hommes de pouvoir avaient mieux manœuvré, se laissant dérober, on ne sait comment, des vedettes qui mirent le cap sur Israël, sans que quiconque ne sache ou ne sût, si elles auraient détruit des vies ou en auraient sauvé.

Le billet d'Hélène Richard-Favre pose la juste question : « Jusqu'où ira cette tartufferie ? » Et je n'applique pas sa question à l'ensemble de ses propos et n'évoque ses textes d'appuis. La question n'est pas littérale, elle est directe. Le problème n'est pas de pensées ou d'idées. Il est patent !

Un prix Nobel de la Paix de symbole, un président de la République par défaut, il ne manque plus que des ballons de football cubiques pour la coupe du monde 2018. Les forts en sport se souviendront aussi qu'en d'autres temps, les États Unis d'Amérique demandèrent, lorsqu'ils organisèrent la même compétition, que la largeur des buts soit agrandie pour augmenter les scores et l'attractivité du spectacle.

Et pour affirmer avec force mon soutien aux propos d'Hélène Richard Favre, je dirais qu'après un hiver froid, le réveil sera difficile. Il en est des affaires comme il en est des amours. Les unes comme les autres sont à traiter avec beaucoup de cœur, ce qui n'est pas toujours le cas.

Écrit par : Gérard BIENVENU | 31/10/2014

Ci-jointe l'opinion de M.Kaspi donnée au JDD de ce jour; le professeur Kaspi, vous connaissez?
http://www.lejdd.fr/International/USA/Kaspi-Obama-a-manque-d-esprit-de-compromis-697706
Poutine n'aura pas à faire face à un problème de majorité puisqu'il est si populaire...Il sera au pouvoir pendant longtemps.C'est ainsi.
Et pourtant,l'état de l'économie russe n'est pas brillant et le cours du rouble par rapport au dollar US s'effondre.
En matière de sang versé, Staline, c'est pas mal.
Il y a bien longtemps que je n'ai pas vomi...
Connaissez-vous les EU et son peuple?
Bon week-end.

Écrit par : Casper Christian | 01/11/2014

Une table ronde sur la Russie, l'Ukraine, les BRICS, les USA, l'UE :

http://www.youtube.com/watch?v=YMsX5qEuRXE&feature=youtu.be

Écrit par : ANNA | 01/11/2014

Les ukrainiens sont "mures" pour le démocratie, disaient nous les fameux "experts"

Hier, a Dnepropetrovsk, les ukrainiens lambda font une lustration "démocratique" d'une députée ukrainienne, en la jetant dans la poubelle. Encore heureux, qu'elle n'a pas été brulé vif...

http://www.youtube.com/watch?v=m0GgDyFu5jQ#t=30

Écrit par : ANNA | 01/11/2014

En fait, à qui vous adressez-vous, Casper Christian?

Par ailleurs, vous joignez à vos propos s’ils en sont, une opinion d'un certain professeur Kaspi, un grand historien des États Unis d'Amérique, il paraît. Un historien de EU selon votre notation donc– un titre bien honorifique sinon soporifique? Publiée dans le JDD en sus?
 
Mais, comme je vous ai déjà écrit, les gens du monde REELLEMENT civilisé, n'ont strictement rien à faire ni de ce jeu de cirque qui se déroule au sein de cette entité REELLEMENT impérialiste que sont les États Unis, ce jeu que vous nommez, « mid-terme » élections, ni de l’opinion de ce Kaspi, ni, évidemment, des médias à la solde de l'establishment dont le Journal du Dimanche représente bien les couleurs.
 
J'ai parcouru votre article de référence. Kaspi use de la langue du bois, il n'y a ni profondeur, dans ce qu’il raconte, ni intérêt intellectuel quelconque. Bref, un non événement informationnel. Et de toutes façons, pensez-vous que les services de renseignement russes auraient besoin de l'avis d'un retraité en histoire pour savoir comment procéder pour contre-carrer ce malade, cet animal, cette chose justement sans aucune histoire, chose que vous persistez à appeler familièrement EU.
 
Quant à moi, je n'ai pas besoin de faire des thèses sur le génocide des Indiens par les Anglo-saxons en Amérique ou sur l'utilisation par les USA de l'agent orange lors de la guerre du Viet -Nam, je n'ai pas besoin de faire ces thèses donc pour comprendre qu'Obama est un pion, et Hollande, son sous-pion. Il suffit d'essayer d’avoir un regard systémique sur le monde, un regard intrinsèquement géopolitique et historique.
 
Mais les Etats-Unis, dans leur faillite économique et avant tout, morale et spirituelle, ne permettent même pas de porter jusqu'au bout ce regard sur eux.
 
Car, encore une fois, eux, ils n'ont aucune histoire, pourtant, appellation d'origine de toute civilisation qui se respecte.
 
D'ailleurs, Casper Christian, connaissez-vous ce mot « civilisation », comprenez-vous son sens véritable? J'en ai de grands doutes.
 
Mon avis sur vous est donc fait, monsieur.
 
Vous êtes à cours d'arguments et vous trainez vos guêtres sur ce blog en désespoir de cause, ce qui a dû vous échapper.
 
Car sinon comment expliquer la bassesse intellectuelle à peine voilée de la deuxième partie de votre commentaire où vous amalgamez, sans rien savoir ni sur la situation en Russie, ni sur l'histoire de l'URSS, où vous amalgamez donc avec le « sang versé par Staline », la faiblesse actuelle du rouble par rapport au dollar ( que dire alors de la récente mais persistante faiblesse du dollar par rapport à l'euro, faiblesse tant décriée par les souverainistes français de tous bords ?) ???

Malgré tout, la bonté chrétienne m'oblige de rester gentil avec vous.

C'est pour ça que, pour terminer, je dirai juste la chose suivante.

Autant vous-êtes auto-suffisant comme personne, autant la Russie est auto-suffisant comme pays. Les seuls à avoir besoin de dollars en Russie sont sa cinquième colonne dont le sort sera réglé le moment venu. Les USA ont inondé le monde avec leur papier vert. Et la Russie, pendant ce temps là, a signé des contrats gaziers avec la Chine pour des dizaines de milliards , - pour l'instant, hélas, - de dollars. Mais les échanges commerciaux directs en roubles et en yuans ne sont pas aussi loin que vous ne voulez le croire, monsieur « je sais tout ».

Écrit par : vlad | 01/11/2014

L'avalanche de réponses, plus ou moins argumentées d'ailleurs, que mon premier commentaire au billet de Madame Richard-Favre ne laisse pas de me surprendre. On peut penser ce que l'on veut d'Obama, de l'Union Européenne et de l'existence, plus ou moins affirmée, de régimes démocratiques dans le monde... Il n'en demeure pas moins que la Russie a bel et bien une attitude impérialiste, comme l'avait l'Allemagne hitlérienne d'avant-guerre, sans que la comparaison ne doive aller plus loin.

Je suggère à mes détracteurs un petit exercice de sémantique: nous prenons un article consacré à l'annexion pseudo-démocratique de la Crimée et remplaçons le nom de ce pays par "Sudètes", celui de Russie par "IIIe Reich" et celui de Poutine par "Chancellier allemand"... Le résultat est saisissant.

Et je dis pseudo-démocratique s'agissant de l'annexion de la Crimée russophone car un réfendum de rattachement à un pays organisé sans que le pays d'origine (en l'occurrence la Crimée) n'ait accès à son territoire (même destiné à s'intégrer au sein d'autre pays) - lequel est sous le contrôle de bandes armées cachant à peine leurs uniformes russes - ne m'apparaît précisément, que comme un déni de démocratie. Il y a fort à parier que le scrutin qui prendra place dans l'est de l'Ukraine se déroulera dans les mêmes conditions...

Alors oui, je le dis sans détours: je préfère les mid-term elections aux Etats-Unis ou même le scrutin sur "écopop" à venir que ces mascarades organisées par des pantins à la solde d'une Moscou belliqueuse et qui n'a tellement plus de relations avec le reste du monde qu'il ne lui reste que des démonstrations musclées et aériennes violant l'espace européen.

Madame Richard Favre, dans son article, encourage des visions manichéennes. Ainsi, on ne peut qu'être pour la Russie et contre Obama ou le contraire... C'est bien regrattable. Pour ma part, j'accepte volontiers l'idée que le peuple russe aspire à la démocratie ET que son président mène une politique impérialiste et guerrière. Pour autant, cela ne fait pas d'Obama ou de l'Union européenne des reflets de la perfection en politique. Et on peut aussi se permettre de critiquer ce que l'on respecte ou estime.

Écrit par : Déblogueur | 02/11/2014

A l'évidence, Déblogueur, vous n'avez rien su saisir du sens de la démarche que je poursuis.

Preuve en est la mauvaise foi que vous affichez dans le dernier paragraphe de votre propos.

Mais on ne peut faire voir un aveugle sauf miracle de la médecine et encore...

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 02/11/2014

"Alors oui, je le dis sans détours: je préfère les mid-term elections aux Etats-Unis ou même le scrutin sur "écopop" à venir que ces mascarades organisées par des pantins à la solde d'une Moscou belliqueuse"
Si ça, cela ne s'appelle pas du pur délire, alors que l'on vienne nous expliquer ce qu'est le délire ! (...)

Écrit par : Géo | 02/11/2014

déblogueur: "Madame Richard Favre, dans son article, encourage des visions manichéennes"

Ah ah ah, la bonne plaisanterie, qu'elle est clownesque !

Madame Richard-Favre n'encourage rien d'autre que la lecture, la réflexion, l'analyse et la déduction ! C'est un exercice, certes, mais il est plaisant!

Ah ah ah déblogueur merci d'avoir mis un peu d'ombre sur ce magnifique dimanche ensoleillé!

Un beau proverbe russe pour vous réveiller les neurones :

Слово не воробей, вылетит - не поймаешь.

Et allez vous promener, plutôt que de raconter des bêtises.

En ce moment, les bouleaux sont splendides et ressemblent beaucoup à ceux des régions du Nord de la Russie.

Bouzdarov!

Écrit par : Keren Dispa | 02/11/2014

"Je suggère à mes détracteurs un petit exercice de sémantique: nous prenons un article consacré à l'annexion pseudo-démocratique de la Crimée et remplaçons le nom de ce pays par "Sudètes", celui de Russie par "IIIe Reich" et celui de Poutine par "Chancellier allemand"... Le résultat est saisissant."

Le résultat est que vous avez gagné un gros lots de points Godwin. Comme le dit Géo, vous êtes en plein délire, un délire anti-russe. Non seulement Poutine a été élu par une majorité de votants (ce qui n'a pas été le cas de Bush en 2000), mais le soutien du peuple russe est plus important maintenant qu'avant. S'il y a un impérialisme actuellement il est yankee. Vous n'avez rien à faire de la vérité. Oui, vous débloquez complètement et je suis bien persuadé que vous n'avez rien compris à ce qui se passe actuellement dans le monde et qui est responsable de ces gabegies criminelles et génocidaires. Pour rappel, voyez comment Poutine a prévu de déstabiliser tout le proche-orient:

http://www.youtube.com/watch?v=nUCwCgthp_E

Ah zut, ce n'était pas Poutine...


"Et je dis pseudo-démocratique s'agissant de l'annexion de la Crimée russophone car un réfendum de rattachement à un pays organisé sans que le pays d'origine (en l'occurrence la Crimée) n'ait accès à son territoire (même destiné à s'intégrer au sein d'autre pays) - lequel est sous le contrôle de bandes armées cachant à peine leurs uniformes russes - ne m'apparaît précisément, que comme un déni de démocratie."

1) La Crimée n'est pas "russophone", elle est Russe très majoritairement. Les Ukrainiens ne sont que quelques pour-cent et eux sont russophones comme une majorité de leurs compatriotes. En Crimée, même les Tatars sont plus nombreux.
2) Donc vous auriez voulu que les Kiéviens truquent le résultat du référendum, ou qu'il advienne des crimes comme à Odessa ou dans le Donbass...
3) Le pays d'origine étant la Crimée, bravo!
4) Les bandes armées criminelles sévissent dans l'Est de l'Ukraine et ce sont des disciples de Bandera le nazi. On voit très bien de quel côté vous vous situez.
5) Uniforme russe? Et alors? Y a-t-il un problème pour un citoyen russe de porter un uniforme russe?


"Mais on ne peut faire voir un aveugle sauf miracle de la médecine et encore..."

La médecine est impuissante dans ces cas-là... à moins que la psychiatrie...

Écrit par : Johann | 02/11/2014

Aveuglement, vomissements,injures, bassesse intellectuelle, auto-suffisance,mauvaise foi etc.; décidément, ce site est dédié par sa prêtresse à ses paroissiens, et à eux seuls.
Je me suis permis de faire quelques rares interventions. Plus qu'une erreur, ce fut une faute, que dis-je un péché!

"Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt". Proverbe chinois (désolé...).

Écrit par : Casper Christian | 02/11/2014

@Casper Christian: Après m'être donnée la peine de lire l'intégralité des échanges, j'en suis à me demander si vous êtes conscient que le seul à proférer des insultes et autres insanités c'est bien vous. C'est bien vous qui dites textuellement qu'il y avait longtemps que vous n'aviez vomi.

Je n'ai, Dieu merci, pas vomi d'avantage depuis longtemps, mais en vous lisant, je sens la nausée m'envahir... Votre mal-être est-il dû à l'indigence de votre argumentation? Au fait que vous ne croyez pas vous-même un mot de ce que vous dites...et pour cause, ce ne sont que des arguties?

Bref, je ne sais pas jusqu'à quel point ces échanges sont "modérés", mais j'estime pour ma part que des insanités comme celles que vous proférez devraient être éliminés pour des raisons de salubrité publique évidentes. Bien à vous

Écrit par : Laura Schwanter | 02/11/2014

"Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt"

Quand le sage montre la démocratie, l'imbécile regarde ailleurs et ne répond que par des insultes et jamais par des arguments.

Écrit par : Johann | 02/11/2014

Qui attaque la Russie devrait se remettre en tête l'histoire évangélique de la paille et de la poutre...

Écrit par : Anna Martin | 03/11/2014

"Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt"

Les proverbes ont-ils forcément raison:

- Je te montre la lune, pourquoi regardes-tu mon doigt?
- Parce que je me demande pourquoi tu me montres la lune!
Pour détourner mon attention?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 03/11/2014

En mémoire des victimes de la démocratie du régime de Kiev qualifié de "centriste" par la plupart des commentateurs occidentaux:

https://www.youtube.com/watch?v=_ydMApv3S7c

S'il était nécessaire de le préciser, il s'agit du massacre perpétré dans la maison des syndicats le 2 mai 2014

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 03/11/2014

Les commentaires sont fermés.