02/11/2014

Voix

4378303_6_9c6c_ukraine-vers-une-nouvelle-guerre-froide_bab4ccff1cbbad7b28da136e5d3ae8b8.jpg


A l'issue du scrutin des élections qui ont eu lieu dans l'est de l'Ukraine, les réactions ne se sont pas fait attendre.Rien de plus normal quand on sait les tensions et les intérêts encore en jeu.

Que chacune et chacun ait son idée à cet égard est dans l'ordre des choses.

Mais qu'un débat reste possible est capital. Or comment l'entretenir et l'encourager quand tant de mauvaise foi entoure la situation en Ukraine?

Depuis près d'un an bientôt, j'ai écrit à ce sujet. Je n'ai eu de cesse d'appeler à modérer les points de vue plutôt que de stigmatiser la Russie.

En dépit de certains procès d'intention qui ont pu m'être dressés ici ou là, je maintiens que la Russie est loin d'être ce pays dont on rend le président responsable de tous les maux possibles et imaginables.

En dépit des interprétations que d'aucuns livrent de mes démarches, aucune ne vise à rendre un camp ou une autre plus blanc que l'autre.

Enfin et en dépit de tout, il apparaît indispensable de lutter contre la manière sans cesse orientée d'informer de situations qui méritent mieux que des propos réducteurs auxquels on a le plus souvent droit en Occident sur la Russie.


Commentaires

Vous avez entièrement et parfaitement raison. Le problème me paraît être le FAIT que, en Occident, les politiciens n'ont toujours pas compris - ou, plus exactement, ne veulent pas comprendre que tout dialogue Russo-Ukrainien ne sera pas possible tant que les USA et l'Union Européenne prendront systématiquement parti pour un pays - l'Ukraine - où, même minoritaires (en principe), les banderisto-fascistes russophobes, soutenu (et peut-être financés) par ces mêmes USA (et l'OTAN) font la loi.

Écrit par : Frédéric ANDRÉ | 02/11/2014

Le sens de la réalpolitique ( = du business + la course aux leaderships mondiaux) guidant les gouvernants de tous poils et de tous pays par-delà leurs déclarations démocratico-humanitaristes, ceux de mauvaise foi désignés ainsi que leurs valets dans les médias à leur service, désignés ici, savent pertinemment qu'ils le sont (de mauvaise foi). Comme vous le dites : "les politiciens ne veulent pas comprendre". Il s'agit donc de cynisme et de rapports de forces. Il me semble que Poutine l'a bien compris.

Écrit par : Mistral | 03/11/2014

Mais en dehors de toute considération sur l'impartialité de l’information, mon intime conviction est qu'il y a un camp plus blanc que l'autre. Cela crève les yeux de ceux qui ne sont pas aveugles! C'est le combat des gens normaux, des braves gens, contre des gangsters prêts à tout et de plus en plus cyniques.

Écrit par : Laurence Guillon | 02/11/2014

La campagne de diabolisation contre Vladimir Poutine et de la Russie a atteint un tel degré d’hystérie que les médias Occidentaux se sont discrédités définitivement d’eux-mêmes. Que ce soit en rapportant systématiquement les mensonges et autres lubies ou «caprices» bi-journaliers -en moyenne- de la junte disjonctée de Kiev, ou les inventions tout aussi farfelues de leurs mentors d’Outre-Atlantique et de l’EU, les citoyens ont désormais systématiquement «la puce à l’oreille» à chaque nouvelle déclaration venant de la presse aux ordres du lobby de la finance et des armes qui dicte la mesure, et les citoyens ne sont plus aptes à gober n’importe quoi.

Merci à Hélène Richard-Favre pour la qualité et la correction de chacune de ses chroniques et de faire de cet espace un lieu où des sensibilités discordantes peuvent encore être exprimées.

Écrit par : Laura Schwanter | 02/11/2014

"Ukraine
L'Union européenne déclare illégales les élections prorusses"

Et donc l'ue déclare illégale la démocratie. Pas de quoi être surpris quand on connaît le fonctionnement de cette "union". Qui ne consulte jamais le peuple pour conclure des traités.

Moi qui croyais que le souverain était le peuple. Quelle leçon! Ils n'ont rien à faire des peuples. Juste de la chair à canon. Pour le plus grand profit des oligarques et autres ploutocrates.

Écrit par : Johann | 02/11/2014

Pour l'Union Européenne, un gouvernement nazi de Kiev issu d'un coup d'état est plus légal qu'une élection organisée dans la plus grande régularité et qui a reçu une participation in-criticable.

L'Union Européenne, au lieu de recevoir le prix Nobel, devrait plutôt être traduite devant un tribunal pour crimes divers et pour avoir soutenu des régimes sanguinaires et fascistes en Ukraine.

Depuis quand la voix et l'opinion de l'Union Européenne prévalent sur le reste du monde? Le Goulag Européen ferait bien de s'occuper de son économie et de ses populations malades.

Pour notre gouverne, la Suisse ferait bien de mettre la pédale douce à propos des sanctions anti-russes (nos conseillers fédéraux formatés font peur). L'avenir, dans tous les domaines, n'appartient plus à l'Europe, il faudra prévoir et anticiper l'effondrement douloureux de son système financier et de son économie excessivement financiarisée, en prenant des dispositions programmatiques avec tous les partenaires émergents et sur le point d'émerger. (Que De Margerie n'ait pas perdu sa vie pour rien).
Nous allons, inéluctablement mais avec soulagement, nous libérer de la tyrannie du dollar. Quand on sait que la dictature du dollar a plombé l'économie de tous les pays et qu'elle a maintenu des centaines de millions de gens dans la pauvreté et qu'elle en a tué des centaines de milliers d'autres vies, on ne pourra que se réjouir lorsqu'elle prendra fin. J'espère pour bientôt.

La trêve? croirait-on Kiev sur parole ou faudrait-il plutôt la traduire comme un redoublement de violence et de cruauté en perspective?
http://www.jacques-toutaux.pro/article-novorussie-alerte-menace-niveau-rouge-a-diffuser-svp-menace-de-destruction-recu-d-un-des-lead-124831622.html

Écrit par : Beatrix | 03/11/2014

Hélène,

Comme toujours, exact et véridique. Les soutiens ne te manquent pas.Donc, tu as raison, surtout sur L'Union européenne!

Jacques

Écrit par : Saunier | 03/11/2014

Bien évidemment pour les chancelleries occidentales il y a rien de plus anti-démocratique, que le peuple qui vote...

Écrit par : ANNA | 03/11/2014

Dans le journal de la migros de cette semaine, le professeur à la retraite mais honoris causa antoine bailly nous chante un couplet anti-Poutine, point Godwin à la clef. Ce distingué monsieur aurait mieux fait de se renseigner sur le statut des Russes (et pas des russophones, car peu ou prou tous les habitants de l'ancienne union sont russophones) dans les pays de l'ex-union. En Ukraine les Russes ont reçu un passeport ukrainien sans qu'on leur demande leur avis et il était compliqué de récupérer un passeport russe. Maintenant cela est facilité. A la bonne heure, car chacun doit avoir le droit de choisir.

Pour la situation dans les Etats baltes:

http://www.europarl.europa.eu/enlargement/briefings/42a1_fr.htm

Et plus particulièrement en Lettonie:

http://www.lvn.asso.fr/spip.php?article1374

Écrit par : Johann | 03/11/2014

Sans juger du résultat effectif de ces scrutins dans le contexte du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, il est toutefois permis d'imaginer qu'un vote crédible aurait dû avoir lieu, minimalement, sous l'égide des Nations Unies... Et puis, les colonnes de camions militaires arrivant, comme par hasard, en fin de journée d'hier, vraisemblablement de la Russie... Cela laisse assez songeur. Désolé d'être rabat-joie, mais j'ai de la peine à y croire.

A Johann, qui relève opportunément le statut des russes des pays baltes, je fais observer qu'il manque un détail à sa restitution des faits dans ces contrées: la haine tenace et vivace de ces peuples à l'encontre des russes... Et cette haine à l'encontre d'un occupant dominateur et liberticide ne me paraît pas tout à fait infondée. Johann se rappelle-t-il de la tenue d'un scrutin dans ces pays, au moment de leur annexion pure et simple par l'ex-URSS en 1939? Et de la déportation forcée de plus de 200,000 personnes dès 1940?

J'aimerais que la Russie actuelle utilise d'autres méthodes que des pseudo-référendums, bricolés sans aucune légitimation internationale, dans les bruits de bottes et les plastronnades guerrières... Si tel était le cas, la liberté des peuples à disposer d'eux-mêmes serait pleinement exercée. Et à cela, il n'y aurait rien à redire.

Écrit par : Déblogueur | 03/11/2014

C'est une réaction en souvenir des victimes de tous bords passé présent -et à venir.

https://www.youtube.com/watch?v=zuxlGxjfh9w

Discuter avec Poutine au lieu de se faire avoir avec l'islam pour de sales raisons, que nos dirigeants devront nous expliquer un jour. Devant un tribunal, Peut-être.....

Les deux scrutins en Ukraine sont nuls et non avenus étant donné le contexte. Il paraît qu'un "dieu pardonne ?" -Pas les humains? Bizarre, dans ce cas précis il ne reste que la guerre pour départager ? Ou va-t-on. Ou sont les grands penseurs, les meilleurs diplomates, les véritables historiens, les femmes et hommes politiques ayant du talent? Ils se cachent ?

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2014/11/03/guerre-contre-lislam-feu-a-volonte-sur-les-prieres-de-haine/

La haine mène à la guerre, elle a commencé sournoisement, elle s'amplifiera au fil du temps.

Écrit par : Pierre NOËL | 03/11/2014

" je fais observer qu'il manque un détail à sa restitution des faits dans ces contrées: la haine tenace et vivace de ces peuples à l'encontre des russes."

Je vous fais observer ceci:

"- La police ukrainienne commence à liquider les juifs de Rohatyn (Ukraine).
- Deux jours après l'entrée des nazis à Riga (Lettonie), 400 juifs sont liquidés et toutes les synagogues détruites. Une unité de police auxiliaire composée de Lettons est formée dans le but de se livrer à des pogromes.
- Les troupes allemandes occupent la petite ville de Druya (Biélorussie) où vivent 1 500 juifs. Les SS commencent à massacrer les juifs en les accusant d'avoir collaboré avec les autorités soviétiques.
- Les nationalistes ukrainiens assassinent 500 juifs à Skalat (Ukraine) quand ils disposent d'une journée entière pour se venger des juifs."
Etc. etc.

Alors le sort des collabos baltes qui ont aidé les SS à faire des pays baltes des régions "Judenfrei" ne me fera pas verser une seule larme.


"Et cette haine à l'encontre d'un occupant dominateur et liberticide ne me paraît pas tout à fait infondée."

Que savez-vous de la vie dans ces pays du temps de l'Union soviétique. Rien. Qu'il y ait des fascistes revanchards ne doit évidemment pas étonner. Comme en Ukraine.


"J'aimerais que la Russie actuelle utilise d'autres méthodes que des pseudo-référendums, bricolés sans aucune légitimation internationale, dans les bruits de bottes et les plastronnades guerrières."

Visiblement vous n'avez pas vu comment se déroulaient les opérations de vote et vous vous bouchez les yeux afin de ne surtout pas comprendre. Selon vous, faudrait-il l'aval des usa et de l'ue pour organiser un référendum valable? Démocratie signifie jusqu'à présent pouvoir du peuple. Il n'y a besoin que de la décision du peuple et pas de chefs d'Etats étrangers. D'ailleurs la "légitimation internationale" il y a bien longtemps que l'ue et les usa s'assoient dessus. Vous voulez des exemples?

Quelle hypocrisie de tous ces partisans du deux poids deux mesures. Par haine de Poutine et de la Russie.

Écrit par : Johann | 03/11/2014

@Pierre Noel pour répondre à votre question peut-être que le livre de Helmut Kohl et pieusement lu par la classe dirigeante allemande permettra à ceux qui veulent la guerre de faire quelques pas en arrière
Un des ministres de l'UE ne déclarait-il pas hier soir sur Arte dans le journal info,il faut revoir toute l'EU
C'est clair une fois que tout est fichu il ne reste plus qu'à recommencer mais en mieux du moins souhaitons le mais ce qui n'augure que des changements à venir et dont nous ferons encore les frais
Parcontre et j'en profite pour signaler le rôle de la politique en Islande qui croulant sous les dettes à remis le citoyen au centre de ses préoccupations abandonnant le remboursement de celles-ci pour un temps à l'égard de la banque Européenne et qui grâce à l'effort du peuple consentis par tous se retrouve libre et rembourse peu à peu selon l'humeur du peuple et du pays
Les Islandais ont mis fin à leur esclavage
très belle journée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 04/11/2014

@ Johann - Il faut tout vous expliquer décidément... Je vous fais observer que je n'ai jamais affirmé que les lettons, ukrainiens (ou autres, d'aileurs) ne s'étaient pas livrés à des exactions antisémites durant la seconde guerre mondiale. Le dernier progrom a eu lieu en Pologne, en 1946... Je vous rappelle aussi que des "collabos", il y en a eu dans tous les pays, y compris en Suisse. Et ces actes, aussi odieux soient-ils, ne peuvent en rien empêcher le développement d'un sentiment de haine envers un occupant liberticide et dominateur... On n'avait pas demandé leur opinion aux baltes avant de les occuper. Dès lors, aucun citoyen balte des pays baltes n'a regretté, je pense, le départ des camarades soviétiques. Par comparaison, les palestiniens des territoires n'ont pas été consultés non plus avant d'être occupés par l'état d'Israël.

S'agissant du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, il me paraît que ce genre de scrutin devrait être organisé sous l'égide des Nations Unies. De fait, la totalité de ce type de référendums organisés par l'ONU se sont bien déroulés et personne n'a songé à remettre en cause le résultat des urnes (Somalie, par exemple). Il ne s'agit pas, évidemment et vous le savez pertinemment, de faire décider des "chefs étrangers", mais de garantir un scrutin équitable se déroulant dans des conditions permettant à chacun de mettre son bulletin dans l'urne, sans pressions ni coercition.

Non, en effet, je n'ai pas vu la façon dont s'est déroulé ce vote prorusse en Ukraine de l'est, ni d'ailleurs à celui de Crimée. Cela n'enlève rien au bienfondé de l'observation des attitudes guerrières de la Russie. Ni à l'apparition, miraculeuse, d'un convoi militaire provenant de Russie au soir de dimanche dernier. Mais bon, ce n'était évidemment pas le premier. Là, je crois que votre antiaméricanisme primaire vous aveugle un tant soit peu.

Certes, je n'apprécie pas Poutine, dont les manières s'apparentent à une époque que j'avais sans doute la naïveté de croire révolue. Cette appréciation n'a pas valeur de condamnation du peuple russe dans son entier, mais de critique d'un dirigeant hégémoniste qui n'en n'est pas à son coup d'essai. Après cela, chacun apprécie qui il veut. Et si vous aimez Poutine, tant mieux pour vous et grand bien vous fasse. Mais laissez donc les autres s'exprimer librement.

Écrit par : Déblogueur | 04/11/2014

De la haine...

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/02/28/ukraine-la-haine-est-de-mise.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 04/11/2014

"il me paraît que ce genre de scrutin devrait être organisé sous l'égide des Nations Unies" Sauf que les NU auraient évidemment refusé de s^'en mêler et auraient attendu que l'OTAN mette la main sur les bases russes en Crimée. Vous savez cela comme tout le monde, Déblogueur, mais vous êtes comme d'habitude d'une totale mauvaise foi.

Écrit par : Géo | 04/11/2014

"Je vous fais observer que je n'ai jamais affirmé que les lettons, ukrainiens (ou autres, d'aileurs) ne s'étaient pas livrés à des exactions antisémites durant la seconde guerre mondiale."

Vous ne l'avez pas dit non plus dans votre "argumentation" à sens unique. Oubli très significatif. Vous vous souvenez des faits historiques comme cela vous arrange. Les soviétiques ont souffert plus de 25 millions de morts, dont une partie massacrée par les fascistes baltes qui ne s'en sont pas pris seulement aux juifs. Déjà deux oublis supplémentaires de votre part quand il s'agit de comprendre les événements de l'immédiate après guerre. Et vous voulez nous faire pleurer sur le sort des personnes déportées alors qu'elles avaient commis et s'étaient rendues complices de crimes abominables? Qui a semé la haine, si ce ne sont ces massacreurs. Ah oui, il y a eu partout des collabos? Il se trouve qu'à l'ouest un certain nombre ont échappé au châtiment de leurs crimes. Bousquet, Touvier, Bormann, etc. Que si les allemands de l'est ont dû payer des dommages de guerre, à l'ouest on les a récompensés immédiatement. Et après vous venez nous dire que les méchants ce sont les Russes. Ignoble galéjade, ils ont toujours moins de sang sur les mains que les amerloques. Poutine a moins de sang sur les mains que n'importe quel président us ou français. Mais c'est le méchant selon votre idéologie de soutien à l'impérialisme yankee. Un pays du coup d'état permanent. Un pays capable de mentir effrontément à la tribune des nations unies, devant l'humanité entière. Un pays qui n'hésite pas à faire tuer 3000 de ses citoyens pour justifier son agenda politique.

En fait Poutine est trop gentil. Les séparatistes se plaignent de n'être pas suffisamment aidés.

Bien sûr vous gobez la propagande anti-Poutine mieux qu'un lion affamé.

Un intervention des Nations Unies! Tiens donc! Et dites-nous donc pourquoi cela n'est pas proposé par les usa et l'ue? Avec une force d'interposition NEUTRE comme au Kosovo. Avec dans la foulée un référendum d'auto-détermination dans le Donbass, puis des élections. Dites-nous donc pourquoi!

En fait parce que vous soutenez le pouvoir de Kiev qui traite les séparatistes de terroristes alors même qu'il bombarde indifféremment les populations, et tue des prisonniers.

Vos valeurs ne valent pas grand chose.

Écrit par : Johann | 04/11/2014

" Et après vous venez nous dire que les méchants ce sont les Russes. Ignoble galéjade, ils ont toujours moins de sang sur les mains que les amerloques "

Vous vous f... de la gueule de qui Johann. Vous oubliez les 80 millions de morts issue du communisme; communisme qui fut exporter par les Russes aux quatre coins de la planète en soutenant guérillas et autres révolutions marxistes ( Vietnam, Corée, Pérou, Nicaragua et je passe sur l'Afrique pour y planter des dictatures communistes ) en annexant également la moitié de l'Europe après 45 sous une dictatures avec les deux printemps Pragues et Hongries y compris les purges staliniennes ( 20 millions de morts ) et tout cela depuis la révolution d'octobre. Oui oui vous avez raison les Russes ont mois de sangs sur les mains que les américains. Et surtout que le sang versé par les américains sont le plus souvent directement lié par l'impérialisme soviétique qui voulait rendre le monde communiste sous une dictature. Bref ce sont bien les russes qui ont foutu partout la merde avec leur communisme dictatorial et génocidaire. Et Poutine en est l'héritier mais sans en avoir les mêmes moyen qu'avait l'URSS.

Sans les " amerloques " vous seriez aujourd'hui en train de faire la queue devant des magasins vides ( une spécialité russe ) pour espérer trouver un trognon de pain sec a défaut peut-être de croupir dans un goulag. Et ça vous le savez. Le monde ne va pas dans le sens qui vous aimeriez. C'est la raison de votre haine obsessionnel de l'occident, de l'Amérique et du capitalisme libéral qui a gagné sur toute la ligne.

D.J

Écrit par : D.J | 04/11/2014

Les commentaires sont fermés.