06/11/2014

De l'impérialisme

arton7334.jpg&h=330&w=660&a=c

 


Aujourd'hui, on le sait, il est russe.

Pour qui ne l'a pas encore compris, les preuves sont là, irréfutables, chaque jour qui passe ou presque nous les rappelle par le biais de relais divers.

Volontés hégémoniques, agissements contrevenant aux droits en tous genresautant de comportements parfaitement étrangers, bien sûr, aux bonnes manières et aux principes de nos démocraties.

Soit.

Il est certain que les regards critiques ne manquent pas pour nuancer ou refuser de telles visions réductrices et heureusement!

Mais leur écho reste limité quand il n'est pas rejeté.

Force est de le constater, toute prise de position susceptible d'enrayer la mécanique d'information dominant l'Occident, court le risque d'être confinée au secret sinon aux oubliettes.

L'Histoire l'a souvent démontré, le document ci-dessous le confirme:


https://www.youtube.com/watch?v=obqimqPUqZs



Commentaires

Merci pour ce lien. Heureusement il y a encore des personnes qui ont les yeux ouverts.

100% d'accord avec le commentaire de HMathi (voir lien fourni par Mme HRF). Oligarchie et ploutocratie.

Écrit par : Johann | 06/11/2014

Excellent documentaire prouvant une nouvelle fois que les dirigeants occidentaux, sont pour la plupart, en état d'arrestation pour collaboration avec la mafia, les criminels de guerre et autres saloperies de tous poils, en vue d'islamiser l'Europe.

C'est un document à charge au même titre que le lien en bas de mon commentaire.

Pour le reste, comme je l'avais indiqué à cette époque, (par fax) à un quotidien, la Serbie redeviendra ce qu'elle était à un moment ou a un autre.

La Russie n'a pas reconnu le Kosovo contrairement à la France des fripouilles et des collabos.

"Le 17 février 2008, le Premier ministre Hashim Thaçi devant les députés du Parlement kosovar, réunis en session extraordinaire, proclamait l’indépendance du Kosovo et invitait tous les pays membres de l’Organisation des Nations unies (ONU) à reconnaître ce nouvel État. Quelques heures après, le Kosovo est reconnu par les États-Unis, la France, le Royaume-Uni, la Turquie, l’Albanie, l’Afghanistan et le Costa Rica. Une semaine plus tard, tout comme plusieurs autres États membres de l’Union européenne (UE), la Belgique décide également de reconnaître officiellement l’indépendance du Kosovo. Mais quel est le bilan de la reconnaissance internationale du Kosovo après six années d’indépendance ?

Reconnaissance légale, reconnaissance de fait

En six années d’indépendance, l’État kosovar a été reconnu officiellement par 106 sur les 193 États membres de l’ONU, à savoir par des pays issus de tous les continents de la planète. Les pays limitrophes à l’instar de l’Albanie, de la Macédoine et du Monténégro, à l’exception de la Serbie, l’ont déjà reconnu officiellement et entretiennent des bonnes relations avec le nouvel État. L’indépendance est également reconnue à l’heure actuelle par 23 des 28 États membres de l’UE. Des nouvelles reconnaissances ont constamment lieu, la dernière en date étant celle du Royaume du Lesotho."

--L'occident a favorisé l'islam pour des raisons que nous connaissons aujourd'hui, sans même connaître les bases de ce concept mortifère de plus en plus connues et débattues par les initiés et les courageux. Bien évidemment pour instruire, informer, les gens sincères, les fénéants, les lampistes et les idiots-utiles.

Pour l'instant, les deux églises (Orthodoxe et catholique, les protestants sont toujours en réunion dans un ascenseur bloqué chez la vierge du 8ème...) n'ont pas reconnu cet état criminel ou, le trafic d'organes et autres, sont une industrie du président, selon certains journalistes et reporters. Allez louyyyyyaaaaallaouarkbar!

Ne nous étonnons-pas de notre avenir. Prenons-le en main.

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2014/11/04/sami-aldeeb-la-fatiha-et-la-culture-de-la-haine/

Écrit par : Pierre NOËL | 06/11/2014

« Il est certain que les regards critiques ne manquent pas pour nuancer ou refuser de telles visions réductrices ».

Et, heureusement, comme vous le dites, Hélène!

L'interview du colonel Jacques Hogard au sujet du Kosovo, l'interview qu'on trouve dans le lien de votre sujet de blog, est à voir absolument.

Ca donne une bouffée d'air frais après des tonnes d'intoxe et de vérités complètement déformées dont nous gavent les médias bien pensant et leurs « hommes de main », ou plutôt leurs valets, sévissant sur des rares blogs propres, tout en déclarant vouloir les debloguer mais en les enfumant en réalité.

Je ne veux viser personne en particulier, mais je ne peux pas car des chars de la junte en place à Kiev sont déjà aux faubourg de Donetzk et ces criminels de guerre ont repris les hostilités sur presque tout le front. Aujourd’hui, il y a eu encore des morts parmi les civils dans la ville de Donetzk. Un gamin jouant au foot dans la cour d'école...

En réalité, la guerre d'occupation du Donbasse en train de se libérer, ne s'est jamais arrêtée.

Les télés occidentales ne montrent rien de tout ça. Elles racontent des salades. Avec un sang froid et un cynisme dans leur ADN bien payé.

Et pendant ce temps là, leur faisant écho, tous ces enfumeurs des blogs font leur sale boulot, assis confortablement devant l'écran de leur ordinateur.

Mais pour revenir au sujet de ce blog;

Je voudrais bien que Déblogueur ou D.J., si forts quand il s'agit de proférer les paroles en l'air sans faire de référence aux sources fiables, nous disent ce qu'ils pensent de cette conversation avec le colonel Jacques Hogard, commandant d’un groupe interarmées de forces spéciales françaises, pendant la guerre du Kosovo en 1999.

Sinon, pour montrer que même le sujet d' intervention soviétique en Afghanistan en 1979 peut être traité de façon équilibrée et non excitée, comme le font d'aucuns avec leurs livres et « révolutions en couleur » du communisme, que donc ce sujet peut être traité en se basant sur les sources réelles (archives des réunions de politburau de PCUS), voici, par exemple, une étude fort intéressante dont on peut toujours s'inspirer pour la suite de vrais débats de fond dignes de ce blog:
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/outre_1631-0438_2007_num_94_354_4256

Écrit par : vlad | 07/11/2014

"nous disent ce qu'ils pensent de cette conversation avec le colonel Jacques Hogard, commandant d’un groupe interarmées de forces spéciales françaises, pendant la guerre du Kosovo en 1999."

Jamais ils ne répondront. Comme jamais ils ne répondent sur l'assassinat de JFK, sur les attentats du 11 septembre, sur les propos de Wesley Clark. Ils débitent seulement leurs mensonges.

Rappelons qui ment:

http://www.youtube.com/watch?v=QraUDf-HjXQ

L'histoire des messages soi-disant interceptés et soi-disant détruits par les les protagonistes, cela ne vous rappelle rien? MH...

Écrit par : Johann | 07/11/2014

on va finir par croire que système des infos est une sombre imitation de la propagande Allemande bien connue de nos anciens
Mais quand on sait que la CDHE confirme l'autorisation de pratiquer à Saint Pétersbourd à l'Eglise de Scientologie/plusieurs milliers de membres/ et quand on connait son immense pouvoir a faire pression sur de nombreux journalistes dés lors pourquoi s'étonner d'un tel foutoir
Chaque mouvance sectaire a son royaume celui de la Sciento se nomme Face de bouc ou comment mieux semer la discorde et la haine voire diffuser des images d'accidents nucléaires .Dans ces milieux sectaires on ne recule jamais pour inventer des peurs afin de récolter des adeptes

Écrit par : lovsmeralda | 07/11/2014

"Les télés occidentales ne montrent rien de tout ça. Elles racontent des salades. Avec un sang froid et un cynisme dans leur ADN bien payé."

Que les peuples d'Europe se réveillent bon sang! Que ceux qui ont encore la possibilité de librement voter le fassent!
Le temps de l'abstention est terminé, il faut faire son devoir de citoyen tant qu'il est encore temps....avant la -grande catastrophe-!
(Les Vrais Américains l'ont fait et maintenant l'Europe doit changer tout son staff dans les meilleurs délais).

Respect à M. Poutine (pour l'instant c'est grâce à lui que nous sommes encore en paix) et merde à tous ces vendus de seigneurs-européens; n'est-ce pas m. juncker!

Écrit par : Corélande | 07/11/2014

ce témoignage d'un ancien militaire est intéressant à plus d'un titre
c'est ce genre de témoignages qui nous étaient diffusés par les instits quand nous étions en primaire et deuxièmement quand on voit la France partir faire de l'ordre ailleurs en oubliant de régler des problèmes qui sont à portée de nos frontières c'est pas très malin et prouve que le ridicule lui ne tue pas
Ce témoignage confirme aussi ce que Carla Del Ponte avait écrit dans son livre

Écrit par : lovsmeralda | 07/11/2014

Comme quoi, nous avions "le bon visionnaire" au CF le 27.2.2008 et que nos propres parlementaires l'on évincé pour mieux s'aligner sur les magouilleurs USeuropéens. La rétrospective fait parler l'histoire d'aujourd'hui!

A lire attentivement:

"Aujourd'hui, le Conseil fédéral a reconnu le Kosovo comme un Etat indépendant, une décision prématurée et qui viole de surcroît la politique suisse de neutralité. Le gouvernement suisse prend ainsi clairement position dans un conflit entre grandes puissances et se range du côté des Etats-Unis et de certains pays UE, donc contre la Russie, la Chine, la Serbie et de nombreuses autres Nations. Par cette reconnaissance le Conseil fédéral s'écarte de la voie de la neutralité suisse qui a fait ses preuves. Il soutient en outre un développement qui peut déclencher de nombreux conflits non seulement dans les Balkans, mais aussi dans d'autres régions du monde. Le Conseil fédéral a pris cette décision lourde de conséquences sans savoir si le Kosovo est effectivement viable comme Etat indépendant et s'il est à même de protéger ses minorités. L'UDC condamne cette prise de position en faveur des Albanais du Kosovo et contre les Serbes, aussi parce que de nombreux ressortissants des deux peuples vivent en paix en Suisse, du moins jusqu'à ce jour. "

Daté du 27 février 2008

Inutile de vous souligner les phrases parlantes pour l'actualité du moment!

Écrit par : Corélande | 07/11/2014

Merci Hélène !
Ce documentaire est incroyable..... et confirme ce que P. Péan écrit dans son livre "Une guerre "juste" pour un état mafieux".

Et la Suisse, qui reconnaissait ce pays sans se poser des questions.... on n'a pas voulu écouter Carla del Ponte... elle dérangeait, pas contre on écoutait M. Calmy-Rey...

Et nos médias ne diffuseront jamais un tel témoignage, par contre on accuse la Russie de tous les maux, et beaucoup trop de gens ne se posent pas de questions.....

Écrit par : Marion Garcia Bedetti | 07/11/2014

@ Vlad - vous m'interpellez sur ce que je pense de l'interview de Jacques Hogard. Je l'ai trouvée extrèmement intéressante, apportant précisément un éclairage que je ne connaissais pas et qui, en finalité, ne m'étonne pasparticulièrement. J'étais par ailleurs bien conscient de l'historique amitié franco-serbe.

Johann se trompe en affirmant que je ne répondrai jamais.

Il cherche aussi à me faire dire ce que je pense de "l'assassinat de JFK, sur les attentats du 11 septembre, sur les propos de Wesley Clark". Au-delà du fait que je ne vois pas ce que ces questions on à voir avec le billet de Madame Richard Favre, il serait souhaitable que Johann clarifie les questions précises sur lesquelles il me demande mon avis.

Dans l'attente, donc.

Écrit par : Déblogueur | 08/11/2014

@ Déblogueur,

Ce que vous appelez une interpellation était juste une figure du style de ma part.
Si vous vouliez vraiment y répondre, il ne fallait pas vous limiter à cette espèce de service minimum qui est le vôtre.

Ou bien si, en procédant ainsi, vous comptiez en avoir le dernier mot, alors je vous le concède volontiers.

Mais en réalité, vous avez fait comme avec toutes vos demi-vérités, ça ne vous a pas coûté cher et vous n'avez aucune responsabilité de vos propos. Ce que vous appelez juste « extrêmement intéressante » a réellement dégouté Jacques Hogard, un ancien de la Légion étrangère.

Quand, dans un autre sujet de ce même blog, vous nous proposez de faire des exercices sémantiques en comparant l'adhésion de la République Autonome de la Crimée à la Fédération de la Russie, en mars 2014, donc en comparant cette adhésion avec l'annexion des Sudètes par l'Allemagne nazie (dans le cadre des accords de Munich), et en comparant par la même occasion Poutine avec Hitler, vous savez que c'est gratuit aussi et que ça crée des amalgames insupportables.

Tout aussi insupportable que le torrent de boue et de désinformation qui a frappé la Serbie et son légitime président Slobodan Milochevitch, en 1998, frappe qui s'est transformée ensuite en frappes aériennes. Frappes restées impunies jusqu'à ce jour.

Je ne veux pas être plus poutinien que Poutine mais je trouve que là où il fait une concession impardonnable en défendant la position russe au sujet de la légitimité du référendum du mois de mars 2014 en Crimée, c'est quand il utilise le Kosovo comme faisant jurisprudence des temps modernes pour touts sortes de situations où l'auto-détermination des peuples pourrait être mise en jeu.
Poutine n'a pas besoin du cas « Kosovo » pour justifier (ou se justifier) ce qui s'est passé en Crimée ce printemps.
Car autant il est évident (si on prend en compte l'ensemble de données géopolitiques et historiques) que le référendum en Crimée était légal, justifié, nécessaire et inévitable, autant la perte du Kosovo par les Serbes n'était que le point final d'une agression latente de l'Albanie, - entité mafieuse soutenue par les USA - d'une agression de l'Albanie, donc, contre l'Etat Serbe.

Écrit par : vlad | 10/11/2014

@ Vlad - je tente de commenter dans le spectre des sujets traités par les auteurs des billets des blogs. Celui de Madame Richard Favre se sur sa vision de l'impérialisme. Si vous souhaitez débattre de l'image de la Serbie, de son rôle dans la décomposition de l'ex-Yougoslavie, de sa transformation au cours des 20 dernières années, à votre disposition (deblogueur@gmail.com), mais pas en quelques lignes, affirmant ce que vous considérez comme des vérités (vos propres propos) et des demi-vérités ou des mensonges(les miens). Car finalement, j'ai encore droit à avoir mon avis sur ces sujets, même s'ils sont différents des vôtres, non?

Et juste pour répondre, figure de style ou non, à votre affirmation sur "l'adhésion de la Crimée" à la Fédération russe, vous me permettrez de vous faire observer que cette "adhésion" a été largement facilitée par la présence de troupes en uniforme, sans signes distinctifs précis, armées jusqu'au dents par le biais de convois aériens provenant du nord... Etaient-ce des convois russes? Et c'est bizarre, des convois de camions militaires, sans plaques mais transportant des armes lourdes ont aussi été observés dans le courant de l'été et dès dimanche soir dans l'est de l'Ukraine. Là encore, OK sur le principe d'un rattachement à la Russie, mais pas de cette façon. J'y vois, à tort ou à raison, une manière de faire assez typiquement russe. C'est tout. Que direz-vous si l'Allemagne, sentant les populations germanophones du Jura bernois, y envoyait des troupes et organisait un référendum sur l'adhésion de cette région à sa république? Ou la France, voulant protéger les francophones (rares je vous l'accorde) restant encore dans le canton de Vaud? Ou l'Italie, voulant reconnaître les droits historiques des italophones tessinois à faire partie de la péninsule? Il y a fort à parier que l'on vous entendrait piailler au déni de droits fondamentaux et de démocratie.

Donc, que les habitants de Crimée et du Donbass russophone (majoritaires?) aient voulu rejoindre leur grand frère russe, rien à redire sur le principe. Mais dans les bruits de bottes, et les faits accomplis, là, pas vraiment convaincu. Et cela peut marchjer dans la paix et le dialogue, l'exemple de la séparation de la Slovaquie de la république tchèque le démontre clairement.

Et puis, finalement, vivez confortablement dans vos certitudes et fichez-moi la paix, personne ne vous force à répliquer à mes commentaires. Et si Madame Richard Favre ne veut pas les voir, elle peut toujours ne pas les publier.

Bien à vous.

Écrit par : Déblogueur | 12/11/2014

Les commentaires sont fermés.