11/11/2014

De l'intérêt général

jeu-echec-roi-pg.jpg

Dans la lutte acharnée qui se livre en ce moment au sein de la classe politique française, découvrir le mensonge à l'oeuvre n'est pas en soi une grande nouveauté.

Pas davantage, la trahison qui parsème nombre de parcours de personnalités de tous bords.

Ce qui n'empêche pas de s'interroger sur la cohérence des déclarations tenues par les uns et les autres.

Quand les journalistes du quotidien "Le Monde" déclarent qu'un dictaphone était posé sur la table en toute connaissance de cause de Monsieur Jouyet et avec son accord, entendre celui-ci déclarer ne pas avoir su être enregistré ajoute le mensonge au mensonge.

N'a-t-il pas, en effet, d'abord nié avoir tenu les propos qu'on lui a prêtés sur François Fillon pour ensuite se rétracter alors qu'il aurait, soudain, appris avoir été enregistré?

Quant à savoir à qui profitera cette guérilla politico-politicienne, on voit déjà les pronostiqueurs ouvrir les scores.

Si la force politique se réduit à un jeu de fléchettes et de paris, on mesure où se trouve cet intérêt général tant clamé et rappelé par les édiles et autres chefs de file de partis.

Et ce n'est pas l'analyse ci-dessous qui va redorer les contours de l'univers policito-médiatique:

http://www.lepoint.fr/politique/affaire-jouyet-fillon-l-afp-revele-les-enregistrements-du-monde-10-11-2014-1880071_20.php

Commentaires

L'occident et ses grands chefs d'entreprises sont en panne d'idées pour redéployer un capitaliste vertueux. Qu'attendent-ils? Que leurs politiciens inféodés se réveillent demain plus intelligents que la veille?

Dans ce cas, nous allons vivre un cauchemars.

Pendant ce temps là, Poutine travaille, négocie, signe des gros contrats, consolide ses positions, cherche des nouveaux marchés, s'occupe de sa géo-politique, etc.

Que font nos Z'énarques politiciens, ils mettent en garde, ils ouvrent des bouches d'égouts pour nous sortir des mensonges puants, ils menacent.

Obama et les frères continuent de jouer avec les religions, dans quel but?

Nos fonctionnaires eurabiens calculent, se réunissent ou inaugurent des usines en Algérie et ailleurs. En France nous construisons des Mosquées prêchant la haine et le meurtre 17 fois par jours afin d'enfoncer le clou. La gauchiasserie collabore comme des bons pétainistes.

.../...

Après avoir fait le lit de Marine Lepen, l’hôtel Matignon est à sa portée.

La caste des grands diplômés sortent pour la plupart des écoles de la médiocrité ou l'on cultive la connaissance. L'ENA en est une parmi d'autres. Les diplômes ne sont pas une reconnaissance d'intelligence, loin s'en faut. Désormais, nous en avons la preuve chaque jour de notre planète, tournant autour du soleil en 24 heures.

C'est une piqûre de rappel pour les curés et les pasteurs.

En politique, en histoire comme en économie, préférons l'avis des experts plutôt que celui des piliers de bistros, situés très souvent, près des lieux de cultes:

https://www.youtube.com/watch?v=tLo7xFkhJ3A

Écrit par : Pierre NOËL | 10/11/2014

Écrit par : Pierre NOËL | 12/11/2014

Chère Madame,

Merci une fois de plus pour l'excellent paragraphe quasi-conclusif "Si la force politique se réduit à un jeu de fléchettes et de paris, on mesure où se trouve cet intérêt général tant clamé et rappelé par les édiles et autres chefs de file de partis."

Il ne me vient - en citation - qu'un seul mot d'esprit : la comparaison faite par un homme politique, écrivain et académicien français. Son nom : Edouard Herriot.

Sa comparaison portait sur une spécialité charcutière porcine bien française dont la définition fut longtemps fluctuante.

Elle est actuellement élaborée à partir d’éléments du tube digestif du porc et, de façon très restrictive, de celui également du veau.

Avec mes meilleures pensées,

K. Dispa

Écrit par : Keren Dispa | 12/11/2014

"élaborée à partir d’éléments du tube digestif du porc"
Pas étonnant que la France aille si mal, si les Français mangent du porc, n'est-pas?

Écrit par : Mère-Grand | 12/11/2014

Mère-Grand, j'ai un scoop pour vous.

La phrase exacte est: "La politique, c'est comme l'andouillette. Ca doit sentir un peu la m..., mais pas trop."

Écrit par : Keren Dispa | 12/11/2014

"Elle est actuellement élaborée à partir d’éléments du tube digestif du porc"
Voilà ce que vous avez écrit.

Écrit par : Mère-Grand | 12/11/2014

La France n'est qu'une région de l'UE. Notre Président de la République n'est que le pantin de la HPC et de la HPP, eux-mêmes aux services des souverains, modèle vatican et monarchies pétrolières modèle Golf Persique. Une autre partie de la bourgeoisie existe avec le même modèle mais sans Marie, ils ne font ou ne sont pas mieux.

Juncker est le valet de la haute bourgeoisie englobant la droite, la gauche et les lobbies. En famille ou amis, ils fonctionnent en réseaux privés. Ils se marient entre-eux, ne fréquentent que les Z'amis de promotion, ou du même niveau de médiocrité.

Ou est l'intérêt général dans tout cela?

Chez nous en France, nous avons des grands cuisiners reconnus sur toute la planète. On ne cuisine pas le porc en étant une andouille en cuisine. C'est impensable aujourd'hui.

La référence de certaines andouilles en cuisine trouvent peut-être leur recettes ici ? :

"Sourate 5.59-60 Dis: "ô gens du Livre! ( juifs et chrétiens ) Est-ce que vous nous reprochez autre chose que de croire en Allah, à ce qu´on a fait descendre vers nous et à ce qu´on a fait descendre auparavant? Mais la plupart d´entre vous sont des pervers. Dis: "Puis-je vous informer de ce qu´il y a de pire, en fait de rétribution auprès d´Allah? Celui qu´Allah a maudit, celui qui a encouru Sa colère, et ceux dont Il a fait des singes, des porcs, et de même, celui qui a adoré le Tagut, ceux-là ont la pire des places et sont les plus égarés du chemin droit."

C'est très modéré, belle sourate situant la mentalité et le niveau d'éducation.......

Écrit par : Pierre NOËL | 12/11/2014

Mère-Grand, j'ai écrit :

"Sa comparaison portait sur une spécialité charcutière porcine bien française dont la définition fut longtemps fluctuante."

Il y a en effet une erreur.

J'aurai du écrire : "Sa comparaison [de la politique] AVEC une spécialité charcutière porcine bien française dont la définition fut longtemps fluctuante."

L'andouillette et la politique ont en commun une certaine odeur.

Edouard Herriot le narrait fort bien "La politique, c'est comme l'andouillette. Ca doit sentir un peu la m..., mais pas trop."

Écrit par : Keren Dispa | 12/11/2014

Les commentaires sont fermés.