20/11/2014

Total pour tous

 

li-620-total-lunar-eclipse-00838680.jpg

Une approche de la mort accidentelle de Christophe de Margerie met en relation différentes personnalités ou autres actuels ou anciens chefs de gouvernements.

D'aucuns y verront à l'oeuvre une théorie du complot quand d'autres y liront, au contraire, le jeu d'intérêts que certains iraient même jusqu'à qualifier de normal.


On sait l'actuel Président de la France s'être défini et présenté comme normal. On ne l'a que top entendu et vu repris par toutes sortes de commentateurs.


De là à dire que les agissements issus du cynisme qui les commande seraient, eux aussi, normaux, il y a un pas que d'aucuns auraient franchi sans tourment particulier


Pour qui songerait tout de même aux victimes collatérales d'une telle normalité, autant s'abstenir.


Et pourtant, si ce qui est énoncé dans l'article ci-dessous se vérifiait, autant dire que les proches concernés par la perte d'un être cher lors d'un quelconque accident d'avion en resteront pour leur compte.


http://www.vigile.net/Un-embarras-TOTAL

Commentaires

Bonjour,

Fascinante description des jeux d'intérêts.

Les assassins du PDG de TOTAL n'ont pas de beaux jours devant eux.

Écrit par : Keren Dispa | 21/11/2014

Il est vrai que, ces derniers jours, on assiste à beaucoup de perturbations de toutes sortes.
Rien que celle-là par exemple - depuis, plus de trois heures, le service mail de Yahoo n'est pas opérationnel.

Et quand-on sait à quel point on se trouve, tous, otages de l'informatique omniprésente dans le monde qui est tout petit, rien ne doit plus nous étonner.

Je me rappelle bien qu'à l'approche de l'an 2000 avec son fameux bug informatique, on avait même peur que les ascenseurs ne s'arrêtent le premier janvier 2000, faute d'avoir le temps nécessaire pour adapter leur système informatique au passage à quatre chiffres dans les dates.

Saura-t-on un jour la vérité sur cette affaire tragique de feu Christophe de Margerie? J'ai le sentiment que c'est mal parti.

L'article cité n'apporte pas beaucoup d'éléments concrets et nouveaux. Je ne pense pas qu'un autre accident, celui du 1962, puisse servir de point de départ d'une enquête ou d'une réflexion sérieuse et indépendante. Pas plus que la bataille de Waterloo.

Une manipulation est possible à tous les niveaux et elle est d'autant plus facile à mettre en oeuvre quand le nombre de couches intermédiaires médiatiques et informationnels augmente.

A ce propos, je vais reproduire ici une lettre (plus exactement, sa traduction) que Vladimir Martynenko, l'homme considéré comme l'un des principaux accusés, aurait envoyée aux proches des victimes de l'accident et que "Le Figaro" se serait procuré:

«  «J'ai le cœur déchiré» écrit Vladimir Martynenko, «et je ne sais pas comment transmettre ma souffrance à la suite de cette tragédie dans laquelle vos proches ont péri. J'ai moi-même une famille et je comprends combien il est épouvantable de perdre des parents. Je pense tout le temps à comment tout ceci a pu arriver. La nuit, cette interrogation ne cesse de tourner dans ma tête. Comme toujours, j'ai agi selon les instructions. Je ne comprends pas comment cela a pu arriver, comment ils ont pu mourir et moi rester en vie. Je suis désespéré. Je ne sais pas comment continuer à vivre avec cette cicatrice dans le cœur. Tout ce qu'il me reste, c'est de prier Dieu pour qu'il allège vos souffrances. Je prierai pour les victimes et pour vous. Mon fils et mes enfants prieront également. Pardonnez-moi, si vous le pouvez.»  »

http://www.lefigaro.fr/international/2014/11/17/01003-20141117ARTFIG00159-mort-de-christophe-de-margerie-la-confession-du-conducteur-de-la-deneigeuse.php

J'ai vu un reportage à la télé russe où on a montré une séquence filmée d'un interrogatoire de ce Vladimir Martynenko. Son langage ne correspond pas du tout à celui de l'auteur de cette lettre.

Comment et pourquoi « Le Figaro » s'est-il procuré cette lettre ou sa traduction?

Sinon, si l'on accepte d'envisager la version d'une implication de la CIA et Cie, il faudra y intégrer et assumer l'extrême complexité du scénario: tout doit se passer sur le territoire russe et les conditions météo, telles qu'on les connait au moment de l'accident, doivent être une condition sine qua non du déclenchement de l'opération.

Écrit par : vlad | 21/11/2014

C'est un peu hors sujet au premier abord, mais cela s'inscrit dans le contexte Ukrainien et Russe, donc nous nous sentons tous concernés, d'autre part, parce que la provocation, la deuxième de taille, a été adressée à un pays du continent européen dont nous sommes voisins très proches. Sans doute parce que tout se passe à nos portes qu'on se prend à s'y intéresser.

Comme beaucoup d'entre nous, je considère nos élus comme des décideurs et acteurs portant une part importante des responsabilités pour ne pas dire part déterminante de ces responsabilités qui vont nous mener à la guerre ou à la paix; guerre larvée ou paix précaire; guerre sécuritaire ou civile, paix illusoire ou provisoire. Pourtant ils construisent une Union et cet Union semble désolidariser les nations entre elles.
Sans parti pris, nous sommes comme Olivier Berruyer, nous sommes frappés par les agissements de nos chefs d'état qui semblent contreproduire et causer durablement du tort à nos nations. Leurs propos et leurs actes ouverts ou couverts ne peuvent plus être des banalités que nous pouvons encore laisser passer. Notre devoir est, dans notre petite mesure, de dire que nous ne croyons plus à ce que nos autorités déclarent et font écrire aux copistes ou pigistes des éditions à grand tirage. Nous devons organiser notre résistance intellectuelle et commencer à nous forger au questionnement.

Voici une interview d'Olivier Berruyer, détenteur du blog "lescrises.fr" très lu dont les intervenants sont aussi très lus pour leurs commentaires pertinents et le volume cumulé de documentations qu'ils apportent.

http://www.les-crises.fr/je-nai-ni-plus-ni-moins-daffection-pour-la-russie-que-pour-le-perou-dialogue/

Olivier Berruyer fait partie d'une petite équipe de fondateurs du tout nouveau site Les Econoclastes qui vont donner une première conférence-débat publique à Genève en guise de lancement de ce site.
Elle aura lieu au Cinéma Rex à Confédérationn-Centre. C'est gratuit. Evidemment, les places sont limitées par la taille de la sale, la priorité sera donné à ceux qui s'abonnent et le solde des places sera attribué à ceux qui s'inscrivent.
Et très bientôt, Jacques Sapir va rejoindre l'équipe, ce qui va apporter encore plus de dynamisme et une animation particulièrement riche.
A terme, j'espère personnellement que Frédéric Lordon, cet autre économiste iconoclaste, rejoindra lui aussi les Econoclastes pour former le brise-glace dont les citoyens-lambda ont tant besoin pour contrer ou déjouer les invisibles écueils et malfaisants récifs médiatiques .

http://leseconoclastes.fr/demarche/


Nous sommes dans une période de pleine incertitude sur les fonctionnement et distorsion de la macro-finance et macro-économie qui avaient vraiment mis la main sur le politique. Nous avons assisté aux mauvais traitements de toutes les institutions étatiques et privées comme les banques nationales ou régionales sous la domination absolue du dollar et ses effets. Cette conférence ne peut que réjouir les penseurs toujours moins solitaires. Ils y rencontreront ces économistes qui remontent le courant par réalisme. C'est ce que font la Russie, son président et les pays du BRICS qui connaissent les méfaits de la déstabilisation, des sanctions et des représailles. Ne désespérons pas, l'Europe se réveillera un jour... Peut-être avant qu'il ne soit trop tard.
Cette conférence arrive donc à poing nommé.
.............................
Annonce des Econoclastes:

Le 5 décembre 2014
Quantitative Easing : « rêve ou réalité ? »
L’année se termine marquée du sceau des banques centrales – Quelles conséquences pour 2015 ? – Venez réfléchir avec nous aux défis proposés dans les mois à venir.
LES ÉCONOCLASTES

Sont heureux de vous inviter à leur première conférence au cinéma

Pathé Rex de GENEVE
Rue de la Confédération, 8
1204 Genève

http://leseconoclastes.fr/conference/

Écrit par : Beatrix | 22/11/2014

Désolé de rester aussi hors sujet mais pour commenter en réponse à Beatrix, je n'ai pas le choix.

Olivier Berruyer, esprit brillant, expert indépendant et féru des questions d'économie et des finances.

C'est d'autant plus intéressant de connaître sa position sur des questions géo/politiques impliquant la bataille pour l'Ukraine, position qu'il a exprimée dans une interview référencée ci-haut et qui est publiée intégralement sur le site du « Le courrier de Russie ».
http://www.lecourrierderussie.com/2014/11/olivier-berruyer-russie/

Oui, très intéressant, juste un seul petit bémol – son interrogation au sujet des relations que maintiendraient entre eux le Front National et la Russie.

Je cite:

« O. B : « ... Je n’accepte pas qu’une population se fasse tirer dessus – pas plus en Ukraine qu’en Syrie, en Israël ou en Palestine – est-ce que ça fait de moi un partisan du Donbass issu de l’extrême-droite française ?

LCDR : Justement, la Russie compte beaucoup de soutiens parmi cette dernière…
O. B : Et c’est un jeu de la Russie que je comprends mal. Le Front National français est un parti compliqué – Le Pen père soutenait le parti Svoboda, sa fille le dénonce : un des deux doit forcément avoir raison… Quoi qu’il en soit, tout ce que touche le FN est honni par une grande partie de l’élite française. Et je ne comprends pas pourquoi ce parti est accueilli à bras ouverts en Russie… »

Compte tenu de son niveau d'intelligence, je ne comprends pas, à mon tour, pourquoi il ne comprend pas «  pourquoi ce parti est accueilli à bras ouverts en Russie ».

Écrit par : vlad | 22/11/2014

Vlad, j'ai eu la même réaction que vous. Olivier est parfois, à travers son blog, déroutant par ses semblants de question. En fait, il ne me déroute plus car si on suit son raisonnement, on se rend compte qu'il es conforme à ce qu'il dit. Mais il faut tout de même l'avoir observé depuis un certain temps dans d'autres déclarations ou prises de position.

vous dites:
"Compte tenu de son niveau d'intelligence, je ne comprends pas, à mon tour, pourquoi il ne comprend pas « pourquoi ce parti est accueilli à bras ouverts en Russie ».

C'est une fausse question qui donne une ébauche de réponses (au pluriel). Elle est destinée à faire réfléchir. Je suis persuadée qu'Olivier B. a déjà un certain nombre de réponses et même des mises au point déjà élaborées prête à être livrées lors de conférences ou d'interviewes. Les questions de l'Avocat du Diable sont largement pratiquées par les milieux intellectuels et politiques, ils ont pour but de soulever ou de souligner un fait inhabituel sans jugement préalable de valeur mais pas dépourvu d'orientation.
Il ne faut pas oublier que OB, en plus de son très bon niveau d'intelligence, il est positionné professionnellement pour capter des données et des informations dans la sphère financiarisée du commercial et de l'économique que la plupart des académiques n'ont pas ou ne daignent pas aller aux sources les rechercher.

Finalement, ce qui est intéressant c'est que OB a conçu son blog sous forme de forum interactif ET PARTICIPATIF. Il accueille volontiers l'envie et la dynamique souhaitées par les internautes et il leur permet de s'exprimer largement par de la participation concrète, à tous les travaux (très divers: revue de presse, chasse de sites et blogs, d'écrits intéressants, traductions, rédactions, mises en forme et gestion électronique d'un vrai bureau éditorialiste) Absolument tous les bénévoles qui le désirent sont les bienvenus. D'ailleurs le bon niveau intellectuel de ses intervenants est aussi une valeur appréciable dans une éducation civique.
Comme il le dit lui-même, son blog a une vocation Education Populaire.
Donc, dans ce cadre précis, la question qui est soulignée par vous ici, sera répondue, non seulement par OB lui-même qui l'a posée mais aussi il laissera la place à ses co-conférenciers pour une autre série de réponses et des questions diversement formulées par les intervenants dans la salle à leur tout prochaine conférence.
Cette question qui est au cœur de l'interrogation des classes politiques occidentales, va-t-elle provoquer des collisions dans les opinions? Probablement il y aura confrontations.
A voir sur place!

Maintenant, je vais, à mon tour, essayer de trouver les raisons d'un tel accueil de Marine Le Pen par les Russes.

Il y a trois constats que je ferais:
1 - le peuple Russe a bien assimilé la définition et les conditions de la souveraineté d'un état et de son peuple. Notion professée par son président (Poutine)
2 - le peuple a vécu sa propre expérience avec les conséquence de l'effondrement de l'Union Soviétique et celle de pays qui se sont écroulés après une série d'ingérences qui leur ont détruit les instances (pour nous les institutions) leur état (une forme d'organisation et une volonté commune entre les citoyens et leurs représentants élus, leur économie ( vols et détournements). Donc il sait ce que veulent dire et ce que garantissent autodétermination et souveraineté. Le peuple Russe et Poutine ne laisseront pas refaire le coup fatal.
3 - L'économie doit être conduite de manière rationnelle, cohérente et équilibrée (pragmatisme) pour conserver ses droits et pouvoirs matériels et immatériels (décisions et moyens de décision). Si c'est l'économie qui conduit l'homme et le peuple, les représentants ne seraient plus que ses grands serviteurs et les travailleurs de la production, ses esclaves (l'Ukraine est le dernier exemple proche des Occidentaux). Et c'est précisément ce le peuple Russe entrevoit et craint pour lui-même et c'est aussi ce que le peuple Russe constate pour l'Union Européenne dont le processus est en train de laminer socialement, culturellement et industriellement ses pays-membres.
La perte de la maitrise de sa propre économie équivaut à la perte des pouvoirs et de sa souveraineté au profit d'autres.
L'union Européenne (c à d. nous tous) se soumet, de gré, à ce régime. Victime, elle est heureuse de l'être. L'Ukraine de Kiev sera heureuse de la rejoindre d'autant plus si l'UE paie toutes ses factures,l'entretient gracieusement et que ses oligarques continuent de spolier son peuple avec les autres ploutocrates.

Justement, dans une telle crise intellectuelle et politique où la voix de l'Amérique et sa pensée unique harcèlent pour aboutir au rapide bradage des patrimoines nationaux, à l'effacement des particularités nationales, pour l'instauration d'un mondialisme sans visage, sans identité et sans définition, le FN, contrairement à cela, réaffirme ces fondamentaux et séduit. Il rassure au moment où la société civile, tout en étant dissoute, ne se distingue plus de ses propres autorités, au moment où l'on propose une tutelle par le biais d'une autorité supra-nationale et une suprématie des pouvoirs exercée par une entité outre-Atlantique.
Marine, contrairement à son père qui était d'un nationalisme colonial, impérialiste parmi les impérialistes des partis de gauche comme de droite, promeut l'ouverture, le dialogue et le partenariat. C'est tout de même fondamentalement différent de l'agression, de l'oppression et du pillage colonial.
Marine avait appelé à la souveraineté du pays par rapport à l'UE et à la souveraineté de l'Union Européenne par rapport à Washington.

Ces dénominateurs communs suffisent, pour l'instant, à rendre le dialogue possible.
Il s'agit de savoir si le dialogue se poursuivra dans une logique acceptable, il faudra attendre de voir comment il sera entrepris et comment il évoluera.
Et si le FN et ses chefs s'avèrent incapables ou malhonnêtes, rien n'obligera les Russes à poursuivre le dialogue. encore moins à établir un partenariat.

A chaque instant, il y a à voir, à entendre, à observer et à traduire. En dépit des troubles extrêmement douloureux pour de trop nombreuses victimes, la phase présente de mutation socio-politique de la planète est passionnante.

Écrit par : Beatrix | 23/11/2014

Beatrix, merci d'avoir apporté ces quelques précisions!

On ne peut que souhaiter succès à Olivier Berruyer à réaliser pleinement cette formidable vocation que vous qualifiez d'« d'éducation civique et populaire ».

Il s'agit d'une approche que je définirais comme approche « down-top » dans le sens que les élites intellectuelles vont vers la politique, « haut lieu du pouvoir » - l'intellectuel va à l'encontre de la politique. L'approche duale, celle de « top-down » consisterait en un mouvement opposé, mouvement consciemment compris par le politique, mouvement vers tout ce qui est intellectuel, spirituel et culturel.

Dans les pays comme la France et surtout la Russie, je créditerais la deuxième approche de plus de chances à pouvoir opérer l'indispensable prise de conscience du peuple.
Dans le cadre du modèle dit républicain, une occasion unique s'est présentée récemment à Dominique de Villepin, quand il a crée, en 2009 et en vue des présidentielles de 2012, son « Club Villepin » transformé ultérieurement en « République Solidaire ».

Ancien Premier ministre français, l'homme politique et l'écrivain, avait toutes les prédispositions intellectuelles pour implémenter ce mouvement « top-down ».
Malheureusement, il lui a manqué une volonté politique, ou peut-être a-t-il été « empêché » et poussé sur la voie de trahison de sa destinée?

Je suis persuadé que, dans le cadre du modèle « national », modèle historique et non institutionnel par définition, donc plus fondamental que le modèle républicain, l'avènement du FN en France permettra de réaliser avec succès l'approche « top-down ».

Écrit par : vlad | 24/11/2014

Assassiné, c'est bien le mot en effet

Écrit par : annuaire | 26/11/2014

Les commentaires sont fermés.