03/12/2014

Sie müssen raus - Vous devez partir

TT-3320226-raus-wegen-asylbewerber.jpg

Un article, repris du Blick par La Tribune de Genève de ce 3 décembre, risque bien d'agiter les esprits. *

Une famille du canton d'Argovie a reçu un avis de congé de la part des autorités communales qui la logent.

L'administration de Moosleerau, en effet, doit répondre à une exigence cantonale relative à l'accueil de réfugiés.

Alors que la commune semble avoir jusqu'à présent pu y échapper, tel n'est désormais plus le cas.

C'est pourquoi, dans l'incapacité de loger une famille de réfugiés autrement que dans le seul appartement dont elles disposent, les autorités de Moosleerau sont contraintes d'expulser la famille qui l'occupe.

Voici une situation de congé qui, envisagée sous tous les angles, ne peut laisser indifférent tant elle apparaît inédite.

Ne reste plus qu'à souhaiter que dans la pesée des intérêts prévalent sagesse et considération de chaque partie en cause.

Est-ce là un voeu pieux, on ne l'espère pas tant il serait dommageable de voir cet événement dégénérer en récupérations politiques diverses.

 http://www.tdg.ch/suisse/Une-famille-doit-laisser-son-appartement-a-des-refugies/story/31631356

Commentaires

Expulser des pauvres d'un logement communal pour y loger des réfugiés, je me demande bien ce qu'en penserait le Pape.

Écrit par : Christian Bitard | 03/12/2014

De quoi nourrir bien des discussions et des simplifications faciles dans les futurs campagnes électorales ! Voudrait-on faciliter la vie d'un certain parti qu'on ne ferait pas mieux. Incompréhensible et surtout dommageable pour tous.

Écrit par : uranus2011 | 03/12/2014

Un article du Blick...

Écrit par : Léopold Saroyan | 03/12/2014

Et si l'appartement avait été occupé par des réfugiés admis comme tels ?

C'est une histoire de fous !

Écrit par : petard | 03/12/2014

Envoyons ces pauvres gens s'installer chez Manon Schick, elle trouve les requérants d'asile très mal traités chez nous. Décidément on marche sur la tête chez nous.

Écrit par : Gabor Fonyodi | 03/12/2014

Et voilà des nouvelles d'un demandeur d'asile si cher au coeur de nos médias et politiciens cire-pompes. Bien sûr, cette fois-ci comptez pas trop sur eux pour en parler, car ce qu'il dit ne va pas dans le sens de la propagande officielle...
http://fr.ria.ru/world/20141202/203131027.html

Écrit par : Gabor Fonyodi | 03/12/2014

Recours, recours et encore recours! Jusqu'au tribunal fédéral et au besoin à la CEDH. Et en attendant, personne ne bouge.

Écrit par : Johann | 03/12/2014

La ville de Genève possède 5'400 logements. En faisant de la sorte la ville pourrait accueillir 20'000 réfugiés et requérants. Un beau geste n'est-ce pas Mme Salerno et M Sommaruga ? Et à Carouge on aurait pas des vaudevilles et autres intrigues. Allah est grand et quand vous vous faites gifler n'oubliez pas de tendre l'autre joue.

Écrit par : Jolo | 03/12/2014

Excellent !

"Allah est grand et quand vous vous faites gifler n'oubliez pas de tendre l'autre joue. Écrit par : Jolo | 03/12/2014"

La commune joue-t-elle a se faire peur ou bien à démontrer les limites de l'autorité fédérale ?

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 03/12/2014

Comment accepter qu'on loge des étrangers au détriment d'une famille mal aisée du pays en imaginant travailler à l'amitié entre les uns du pays et les autres d'ailleurs?!

Comment ne pas tirer la sonnette d'alarme concernant certains étrangers au loyers payés tout en habitant ailleurs qu'en ces appartements ou studios?

Il y a des abus.

Écrit par : Anna Martin | 03/12/2014

"La ville de Genève possède 5'400 logements. En faisant de la sorte la ville pourrait accueillir 20'000 réfugiés et requérants. Un beau geste n'est-ce pas Mme Salerno et M Sommaruga ?"

Excellente idée! Il suffit de libérer tous les logements occupés par des citoyens suisses. Ils trouveront bien à se loger ailleurs, en France par exemple qui fait la chasse au fausses résidences secondaires et qui a besoin de sous. Et on pourrait commencer par un certain membre d'un ca, non?

La commune argovienne est prête à perdre 12x 1250 Francs, parce que les réfugiés n'auront pas les moyens de payer. Et si la commune attaquait la décision cantonale devant le ta?

Écrit par : Johann | 03/12/2014

Nous sommes à la veille de l'hiver 2015, un hiver avec des amplitudes thermiques de plus en plus grandes...

Rien ne va en Suisse comme ailleurs.

Écrit par : Pierre NOËL | 04/12/2014

A quand une initiative des gauchos pour sortir les Suisses de chez eux afin d'y loger les migrants et autres requérants.
Comme Obama régularisons les étrangers c'est bon maintenant!

Mes excuses à cette famille.

Écrit par : Corélande | 04/12/2014

Les commentaires sont fermés.