19/12/2014

"La Suisse par les Russes"... et par la Suisse

Alexei-Jawlensky-Road-in-Fussen-Snowy-Landscapen1.jpg

Il n'est pas inintéressant de lire différents compte-rendus de l'exposition qui vient de s'ouvrir au Château de Penthes, La Suisse par les Russes, regards artistiques et historiques, 1814-2014.*

Le rappel du rôle déterminant joué par le Tsar Alexandre Ier pour garantir à la Suisse sa souveraineté est le plus souvent relevé par les journalistes, bien s'en faut.

La précision selon laquelle l'exposition a été entièrement prise en charge par la Russie, est elle aussi mentionnée dans la plupart des articles publiés dans les grands quotidiens genevois, Le Temps, La Tribune de Genève et Le Courrier.

Le fait que la Confédération Helvétique n'ait apporté aucun soutien quelconque à cet événement doit sans doute avoir des raisons que la raison ne connaît pas.

Cependant, les conclusions -citées ci-dessous- des articles de nos trois grands quotidiens, donnent quelques pistes sur la perception bien peu neutre de cette non entrée en matière de la Suisse dans le cadre d'une manifestation culturelle qui, pourtant, la met à l'honneur.

L’exposition (...) ne prend guère le risque de l’histoire récente. Célébrer des relations diplomatiques incite sans doute à l’être soi-même.  (Le Temps)

Une opération qui redore l’image de ce pays, malmenée par l’actualité internationale.

(La Tribune de Genève)

Le parcours se conclut sur les exilés de l’après-Révolution (...). Pour les exilés de Vladimir Poutine, par contre, il faudra attendre le ­tricentenaire.

(Le Courrier)

http://www.penthes.ch/portfolio/la-suisse-par-les-russes-...


Commentaires

Je crois que la Suisse n'a pas prété la main à une exposition qui lui était consacrée par simple délicatesse, car on aurait pu, dans le cas contraire, lui reprocher d'être narcissique, ou de se pavaner. La discrétion reste la vertu première d'une Banque, ce qu'est la Suisse, du moins, aux yeux profanes de l'étranger qui représente la plus grande partie de sa clientèle.

Écrit par : christian bitard | 19/12/2014

"(*) L'UE n'est en fait que la reconstruction de l'empire européen avec ses monarchies actuelles d'ou ce ralentissement économique et sa "robolution" (les robots)

Écrit par : Pierre NOËL | 14/12/2014

.../...

Discours de Poutine jeudi 18/12/2014:

"Nos partenaires ont décidé qu'ils étaient les vainqueurs, qu'ils étaient désormais un empire, et que les autres étaient des vassaux qu'il faut faire marcher au pas."

Proche du raisonnement de Poutine, je me congratule! Je me gausse pour les zôôtres....

Écrit par : Pierre NOËL | 19/12/2014

Merci Hélène pour cette info culturelle.

la Russie sera aussi invitée d’honneur du Salon du livre ; on en reparlera.

Bon dimanche ( férié ! )

Écrit par : Vincent | 20/12/2014

« « « « « « « « « « 
"(*) L'UE n'est en fait que la reconstruction de l'empire européen avec ses monarchies...
Écrit par : Pierre NOËL | 14/12/2014... »

Discours de Poutine jeudi 18/12/2014:
"Nos partenaires ont décidé qu'ils étaient les vainqueurs, qu'ils étaient désormais un empire, et que les autres étaient des vassaux qu'il faut faire marcher au pas."

Proche du raisonnement de Poutine, je me congratule! Je me gausse pour les zôôtres....  » » » » » » » »

Je ne vois pas quel est le rapport avec le sujet du blog?? Mais passons...

Pour Poutine, l'empire c'est d'abord et avant tout les USA, vainqueurs dans la guerre froide contre l'URSS, et pas du tout l'Union Européenne(*), elle-même, un vassal de cet empire.

La mégalomanie d'aucuns dépasse tout l'entendement. Leur signe distinctif est l'incompréhension totale de la géopolitique moderne, même la plus élémentaire.

Le monde que nous vivons tous aujourd'hui, celui qui s'est formé après la chute de l'Union Soviétique, c'est le monde uni-polaire: bases militaires et portes-avions américains partout dans le monde + réserve fédérale des USA (une gigantesque imprimerie et blanchisserie d'argent)

La Russie de Poutine est le fer de lance d'un monde multi - polaire en devenir.

(*) L'Union Européenne est une construction artificielle dont l'ultime but (non avoué) est de faire disparaitre les grandes nations européennes: la France et l'Allemagne en premier lieu.

Écrit par : vlad | 20/12/2014

Oui, en effet, nous vivons dans un monde unipolaire après avoir longtemps vécu- jusqu'au début des années 1990- dans un monde bipolaire.
La puissance des EU est ce qu'elle est. On peut le regretter et préférer un monde multipolaire.
" La Russie de Poutine" s'y emploie, sans doute. Son économie souffre cependant d'une "dutch disease" ou syndrome hollandais. La Chine est en avance sur la Russie dans sa volonté de s'affirmer vis-à-vis des EU.
Quant à l'UE, c'est une tentative difficile pour tenter de restaurer dans l'unité son influence, alors dispersée, d'antan.

Écrit par : Christian Casper | 20/12/2014

Jaloux ?

Écrit par : Pierre NOËL | 20/12/2014

Pour rappel, ce sujet concerne "La Suisse vue par les Russes"... et par la Suisse.

A défaut de pouvoir visiter cette exposition remarquable par la qualité et le grand intérêt des documents qu'elle offre au public, je vous recommande vivement de vous rendre sur le site qui évoque cette exposition et que j'indique en lien dans mon sujet.

Pour le reste et l'attitude actuelle de la Suisse vis à vis de la Russie, la mémoire courte de certains Helvètes ou autres omniscients y sera rafraîchie par les lettres exposées qui témoignent de la réalité et de l'efficacité du soutien du Tsar Alexandre Ier à la sauvegarde de la souveraineté de la Suisse dans le cadre du Traité de Vienne.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/08/20/si-le-tsar.html#comments

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 20/12/2014

Bonjour,

Il y aura du lourd, très lourd même au Salon du livre et de la presse, Russie Hôte d’honneur : 29 avril au 3 mai
( ... discussions et tables rondes dans un esprit de convivialité et d’échanges; espace Russie-Suisse, espace pour la jeunesse, etc. )
http://www.salondulivre.ch/fr/

http://www.salondulivre.ch/fr/simple/hote-d-honneur-la-russie-5558

ps : ça a fait tout bizarre de voir le drapeau russe flotter au château de Penthes, ou se trouvait une expo - La Suisse par les Russes - comme ça, tout tranquille, fier, grand mais normal, hors tumulte.

Écrit par : Vincent Rey-Bellet | 19/04/2015

Les commentaires sont fermés.