23/12/2014

Poursuivi par Interpol et pressenti pour lutter contre la corruption

democratie.jpg

On a pu lire, ici ou là, certains commentateurs occidentaux comparer la guerre en Ukraine à celle qui a opposé la Géorgie à la Russie en 2008.

Outre le fait qu''il n'y avait rien de comparable entre ces deux situations, relevons que désormais, Tbilissi réagit à la nomination par Kiev de l'un de ses anciens ministres.

Il se trouve, en effet, qu'Irakli Garibachvili, Premier Ministre géorgien, déplore le fait que l'ancien ministre de la Justice de son pays, poursuivi par Interpol pour, entre autre, abus de pouvoir et mauvais traitements infligés à des centaines de milliers de prisonniers, que cet ancien ministre de la Justice, donc, ait été naturalisé ukrainien pour accéder à un poste au nouveau gouvernement démocratique d'Ukraine.

Le premier ministre géorgien, en effet, se demande comment il pourra expliquer à son peuple qu'un ancien ministre de la Justice, principal représentant d'un gouvernement criminel qui a condamné 300.000 personnes, soit désormais candidat au poste de président du Conseil ukrainien pour la lutter contre la corruption.

Tant de personnalités politiques et médiatiques se sont félicitées de l'avènement de la démocratie en Ukraine qu'elles parviendront sans doute à expliquer à qui voudra bien les croire, que la justice des uns n'a absolument rien à voir avec celle des autres.

 

http://fr.ria.ru/presse_russe/20141223/203291708.html

 

Commentaires

La Justice n'a strictement rien à voir là dedans! C'est une équipe de gros pourris corrompus qui sont au pouvoir à Kiev et l'Occident le sait parfaitement... c'est d'ailleurs de ces gens là que les étatsuniens ont besoin car ils sont facilement soumis à chantage. Une petite anecdote croquignolette: Artseniouk le néonazi alors qu'il était déjà premier sinistre, a été arrêté sur le tarmac de l'aéroport de Kiev par les "troupes de l'OTAN", avec des valises pleines de dollars détournés...On ne sait pas ce que l'argent est devenu, par contre on sait que nos journalistes de choc qui veillent au grain ont "oublié" d'en parler...

Écrit par : Gabor Fonyodi | 24/12/2014

Gabor Fonyodi,

L'ironie ne vous a sans doute pas échappé. Un ancien ministre de la Justice de son pays, poursuivi par Interpol et pressenti pour lutter contre la corruption dans un autre pays qui se hâte de le naturaliser, il fallait tout de même y penser! Kiev a osé...

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 24/12/2014

Evidemment que non... :-)

Écrit par : Gabor Fonyodi | 24/12/2014

Le journaliste britannique Graham Phillips est adoré a Donetsk :

https://www.youtube.com/watch?v=nBOmKfKxssQ

Écrit par : ANNA | 26/12/2014

Admirons la jeunesse ukrainienne :

http://cs625726.vk.me/v625726262/a0c3/bK-Y66zJtzw.jpg

http://vk.com/vita_zaveruha

la jeunesse, soutenu par les européens contre le méchant Poutine

Écrit par : ANNA | 27/12/2014

On peut regretter que la Russie (ex URSS) ait trouvé un prétexte durant la dernière guerre mondiale, pour accéder aux mers et terres de l'Ouest..
Cependant aujourd'hui, son attitude résistante dans le contexte de l'Ukraine est justifiée :
L'attitude belliqueuse des EU vis-à-vis de la Russie, avec comme instrument, son caniche l'OTAN, justifie cette résistance. Ne crie-t-on pas tout azimut que les peuples ont droit à l'autodétermination ?
Un petit regard en arrière :
- amputation du Kossovo à la Serbie, personne n'a bronché.
- amputation de l'Est de l'Allemagne, de Danzig, de Königsberg, de l'Est de la Pologne, de l'Autriche, de la Hongrie, de la Roumanie, personne n'a bronché !
ALORS QU'EST-CE QUE C'EST QUE CE CIRQUE ?

Écrit par : Richard Kohler | 29/12/2014

Les commentaires sont fermés.